Une musique thème qui a du chien

Musiques De Films Légendaires

Ennio Morricone

Ennio Morricone

On finit la semaine avec une musique thème légendaire qui évoque de la nourriture pour chien… car souvent associée à la pub Royal Canin. Le vrai respect de cette musique consiste pourtant à dévoiler son histoire et d’expliquer ce qui l’a rendu si célèbre.

Intitulée Chi Mai et composée par Ennio Morricone en 1971, elle fut tour à tour la musique thème du film Maddalena (1971) puis des séries An Englishman’s Castle (1978) et The Life and Times of David Lloyd George (1981) avant de devenir celle du film Le Professionnel (1981), non sans remaniements notoires. En effet, cette version sonne très 80’s avec l’ajout de synthés, d’une rythmique et de percussions typiquement d’époque. Le piano et la mandoline occupent des positions plus discrètes que dans la version originale. Mais cela n’a pas empêché son succès commercial en France, en Suisse, au Royaume-Uni et une popularité honorable aux antipodes du Vieux Continent, plus précisément en Nouvelle-Zélande. Un plus grand succès de la version 80’s qui peut s’expliquer aussi par une interprétation des violons « plus carrée », plus simple et mieux mémorisable ; quand ils semblent gémir et désobéir à la rythmique dans la version originelle (voir la vidéo ci-dessous). Et c’est pourtant cette dernière qui fait davantage ressortir le génie d’Ennio Morricone, un compositeur sachant défier le tempo et le temps.

Mancina redécolle pour « Planes: Fire & Rescue »

Mark Mancina

Mark Mancina

News

Disney rappelle Mark Mancina pour réaliser la bande originale de la suite de Planes (2013), à savoir Planes: Fire & Rescue. Et pour ce deuxième volet, c’est Bobs Gannaway qui a succédé à Klay Hall à la réalisation. Question casting vocal on retrouvera la voix de Dane Cook pour Dusty, cette fois-ci héros d’une patrouille aérienne anti-incendie déterminé à sauver le Piston Peak National Park d’un incendie ravageur. De son coté, Julie Bowen assurera la voix de Dipper, un personnage fraîchement créé par les studios DisneyToon et Prana. Toutefois, ces derniers n’ont pas encore livré de casting vocal complet pour ce film d’animation.

Mark Mancina est un habitué des studios Disney pour qui il a déjà travaillé en accompagnant Hans Zimmer sur Le Roi Lion (1994) ou en écrivant la partition complète de Tarzan (1999).  Bien que la grande majorité de ses récompenses se cantonnent soit à des BO de films d’action/crime (Speed, Bad Boys, Training Day, Con AirCriminal Minds) ou… à des films pour enfants (Le Roi Lion, Tarzan, Brother Bear), ce guitariste émérite est tout de même réputé pour survoler tous les genres cinématographiques. Une polyvalence et un talent qu’Hollywood n’oublie pas malgré le fait que Mancina ait levé le pied, composant beaucoup moins souvent pour le Cinéma ces dernières années.

Didier Bianay

John Debney retrouve Reitman sur Draft Day

John Debney

John Debney

News

John Debney compose actuellement pour Draft Day d’Ivan Reitman, un film à gros budget… et à gros casting avec notamment Jennifer Garner, Tom Welling, P.Diddy, et bien sûr Kevin Costner dans le rôle d’un manager général (Sonny Weaver, Jr) prêt à tout pour enrôler le n°1 de la prochaine Draft dans sa franchise des Cleveland Browns. Il va donc il y avoir du sport dans ce drame (au scénario écrit par Scott Rothman et Rajiv Joseph) qui marque la deuxième collaboration entre Reitmann et Debney après No Strings Attached (2011).

Cette année John Debney a rajouté de précieuses lignes à son impressionnante filmographie avec une participation sur la BO de Jobs, la partition de The Call et des bandes originales fraîchement finies sur la mini-série Bonnie and Clyde, Broken Horses, et la comédie Walk of Shame (2014). Et pour le natif de Glendale l’agenda est bien rempli concernant les longs métrages prévus pour 2014, puisqu’outre Draft Day, il est attendu sur Eliza Graves, SpongeBob SquarePants 2, et est annoncé sur le prometteur Mary (mère du Christ), un autre film à budget conséquent signé cette fois-ci Alister Grierson (décembre 2014).

Didier Bianay

Dernières sorties (27/11/13)

Dernières Sorties

Hunger Games 2 – L’embrasement – James Newton Howard  

Republic Records (25 novembre 2013) – CD et Digital

Frozen, la Reine des neiges – Christophe Beck  

Disney (25 novembre 2013) – 2 disques

Mandela : Long Walk to Freedom – Alex Heffes  

Decca Records (25 novembre 2013)

La Marche – Stephen Warbeck  

Hamburger Records (25 novembre 2013) – Digital

L’Apprenti Père Noël et le flocon magique – Robert Marcel Lepage  

Idol (22 novembre 2013) – Digital

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici : http://www.cinezik.org/infos/affinfo.php?titre0=20131125174712

Second Attack : Une Métisse Riche

Coup de Cœur

Henry Jackman

Henry Jackman

Mon coup de cœur de la semaine va à Second Attack d’Henry Jackman, musique extraite de la BO du film Capitaine Phillips. Cette compo est intéressante, tant par la richesse de ses arrangements que par son métissage musical.

La rythmique s’impose dès le départ, c’est le moins que l’on puisse dire. Et c’est la principale caractéristique du morceau. En effet, plusieurs rythmes venus d’ailleurs s’y enchainent avec des percussions plus ou moins exotiques voire mêmes insolites comme ces tuyaux de différentes morphologies qui apportent ces sonorités métalliques audibles à maintes reprises. Cette méthode, qui consiste à puiser des sonorité propres à l’environnement où évoluent les personnages, est très immersive lorsqu’elle est couplée à l’image, et le demeure même en écoute seule. C’est d’ailleurs une méthode de travail très usitée par Robert Duncan, bien qu’exigeante.

Et en parlant d’exigence Henry Jackman peut témoigner de celle du réalisateur de ce film, le nommé Paul Greengrass. Cet ex-journaliste, n’aimant ni la facilité ni les clichés, a demandé à Jackman une musique neutre, ni trop évocative par rapport aux protagonistes, ni trop occidentale et ni trop exotique. Sur Second Attack, Henry Jackman s’est donc exécuté en proposant une harmonie stable (mouvements d’accords plus ou moins longs), tensive et propre à la musique d’action. Il y a rajouté un instrument typiquement occidental, ici le violoncelle qui a vu son usage mélodique grandement détourné par l’exécution de motifs au style arabique (1’52 à 2’09 ; 3’37 à 4’13) ; un choix sensé puisque la très musulmane Somalie est aussi influencée musicalement par son voisin saoudien. Et c’est aussi de ce même violoncelle qu’Henry Jackman et le violoncelliste Tristan Schulze ont su tirer des sonorités originales et angoissantes, aussi angoissantes que ces poussées de cuivres imprévisibles et si judicieuses.

Didier Bianay

HMMA 2013 : Les résultats

hmmaNews

Le jeudi 21 novembre, la cérémonie des Hollywood Music in Media Awards 2013 a livré ses verdicts. Henry Jackman a été logiquement récompensé pour son travail très abouti sur la BO de Capitaine Phillips. Jeff Beal (Monk) a connu un meilleur sort que lors des Primetime Emmys 2013, avec une récompense pour l’ensemble de son œuvre sur la série à succès House Of Cards. De son côté, Bear Mc Creary continue de faire honneur à son statut d’étoile montante de la Musique de Film avec le prix de la meilleure musique thème sur The Walking Dead. C’est d’ailleurs dans cette même catégorie qu’il avait reçu un Emmy Award pour la musique thème (réversible) de la série Da Vinci’s Demons. Et enfin pour finir le tour des principales récompenses, il faut signaler la victoire d’un jeune compositeur dont j’ai parlé récemment sur Music Cine News, à savoir Benjamin Wallfisch, qui vient tout juste de remporter le premier prix de sa carrière à l’âge de 34 ans. Voici le reste des résultats plus en détail (concernant les films, documentaires, séries, jeux vidéo uniquement) :

Meilleure bande originale – Long métrage
Henry Jackman – Captain Phillips (Columbia Pictures)

Meilleure bande originale – Film indépendant/Documentaire/Court métrage
Gary Malkin et Dan Alvarez – Thrive: What on Earth Will it Take?

Meilleure bande originale – Émission TV/Série en streaming
Jeff Beal – House of Cards (Netflix)

Meilleure bande originale – Jeu vidéo
Jeff Broadbent – PlanetSide 2 (SOE)

Meilleure musique thème – Émission TV
Bear McCreary – The Walking Dead (AMC)

Meilleure chanson/bande originale – Jeu vidéo pour mobile
Jeremy Tisser – Tricklab

Meilleur chanson/bande originale – Émission spéciale
Benjamin Wallfisch – Summer in February

Meilleure bande son – Pub
Don Bodin – Toyota RAV4 Safety / Toyota Verso 2013

Meilleure chanson – Long métrage
« Damaged » (Thanks For Sharing) par Kathryn Gallagher

Film indépendant/Documentaire/Court métrage
“The Courage to Believe” (Free China) – Par Tony Chen et Q’orianka Kilcher

Meilleure chanson – Émission TV
“Arrested Development) Par David Schwartz, Mitch Hurwitz et Gabriel Mann

Meilleure chanson – Jeu vidéo
« The War Still Rages Within » – Par Jamie Christopherson (Metal Gear Rising: Revengeance)

Meilleure supervision musicale – TV
Mark Wike – NCIS: Los Angeles (CBS)

Meilleure supervision musicale – Film
Robin Urdang – Thanks for Sharing (Lionsgate)

Prix spécial pour une bande son – Promo TV
Andrew Balogh – Throw it Back (Émission de Télé-Réalité)

Meilleur album (film)
Inside Llewyn Davis

 

Les débuts de Peter Gregson sur Un Petit Chaos

Peter Gregson

Peter Gregson

News

Peter Gregson s’occupe actuellement de la bande originale d’une comédie d’époque nommée Un Petit Chaos et réalisée par Alan Rickman. Les acteurs principaux sont Matthias Schoenaerts, Stanley Tucci, Helen McCrory, Jennifer Ehle et surtout Kate Winslet qui tiendra le beau rôle en interprétant Sabine de Barra, une talentueuse architecte paysagiste qui rivalisera avec Le Nôtre pour la construction d’une fontaine pour le château de Versailles de Louis XIV.

Les producteurs ont donc préféré confier la composition de la bande originale à Peter Gregson, un jeune violoncelliste de 26 ans, qui compose pour l’image depuis 2007. À vrai dire, depuis 2007, il avait toujours assisté des compositeurs en tant que co-compositeur ou instrumentiste, mais sur Un Petit Chaos il sera bel et bien seul aux commandes de l’écriture de la BO. Et vu les récents papiers élogieux de la presse sur le jeune homme, on ne peut s’attendre à une BO chaotique…

Didier Bianay

La Bio : Alexandre Desplat

Alexandre Desplat

Alexandre Desplat

Biographies De Compositeurs de Musiques De Films

Auteur de célèbres bandes originales pour les films The Queen, The Ghost Writer, De Battre Mon Cœur S’est Arrêté, et plus récemment pour De Rouille et D’os et Argo, Alexandre Desplat est un compositeur français très respecté et reconnu en Europe et aux USA. Un succès logique pour un homme qui possède tant l’Oreille du compositeur que l’Oeil du réalisateur.

Jeunesse et débuts

Né le 23 Août 1961 à Paris, d’une mère grecque et d’un père français, Alexandre Desplat a toujours baigné dans une triple culture, ses parents s’étant rencontrés aux USA. Depuis l’adolescence il montre un goût très prononcé pour le 7ème Art et aussi pour la musique qu’il pratique en apprenant le piano, la trompette et la flûte traversière. C’est aussi à cette époque de sa vie qu’il devient un cinévore insatiable, disséquant une grande quantité de films ainsi que leurs bandes originales, domaine dans lequel ses maîtres sont Delerue, Jarre, Rota, Herrmann, Williams ou Goldsmith. Et c’est dans leurs sillages qu’il décide de se lancer dans la Musique de Film avec pour premier projet la BO de Ki Lo Sa (1985), un long métrage signé Robert Guédiguian. Cependant sa carrière prend vraiment un envol significatif en 1991, année à partir de laquelle les sollicitations s’enchainent. Il réalise d’ailleurs 50 BO dans les années 90, toutes des productions européennes pour Petit ou Grand Écran.

Un français qui rêve américain

Les partitions d’Alexandre Desplat commencent à trouver des oreilles captives outre-Atlantique, au début des années 2000. En effet, ses excellentes compositions sur les films britanniques La Jeune Fille à la Perle (2003) et La Naissance (2004) lui ouvrent les portes d’Hollywood où il confirme avec Syriana (2005). S’ensuit alors des réalisations de BO pour de grands films américains comme, La saga Twilight: Tentation (2009) ou Zero Dark Thirty (2012). Il loupe même de peu la consécration avec les BO de The Queen (2006), L’étrange Histoire de Benjamin Button (2008), Fantastic Mr Fox (2009) et Argo (2012) qui lui valent 4 nominations aux Oscars. Malgré ces succès aux USA, le compositeur français n’oublie pas le cinéma européen et y accomplit des coups de maître avec 3 Césars pour les BO de The Ghost Writer (2011), De Rouille et D’os (2013) et du De Battre Mon Cœur S’est Arrêté (2006) de Jacques Audiard. C’est aussi pour ce dernier qu’il réalise aussi les bandes originales des fameux Sur Mes Lèvres (2001) et Un Prophète (2009). Entre Europe et Usa, entre Cannes et Hollywood, Alexandre Desplat ne cesse d’être sollicité ces dernières années, avec 29 projets réalisés depuis 2010. Pour 2014 il est attendu sur 5 longs métrages dont 2 superproductions américaines : The Monuments Men de Georges Clooney et Godzilla de Gareth Edwards

Une vision artistique hybride et bien entourée

Il est souvent délicat pour un compositeur et un réalisateur de trouver un terrain d’entente, de par les divergences de leur sensibilité artistique (le réalisateur n’ayant pas forcément une Oreille musicale, et le compositeur n’ayant pas une sensibilité dramaturgique très développée). Or, le succès d’Alexandre Desplat s’explique aussi par une aptitude rare à penser à la fois comme un réalisateur et comme un compositeur. Cette passion pour la réalisation cinématographique, qu’il entretient depuis son adolescence, l’aide à comprendre et à combler très efficacement les besoins des réalisateurs car ses méthodes visent à analyser les scènes pour y ajouter une musique qui décrit, tant la scène que d’autres paramètres invisibles à l’écran tels la psychologie des personnages, leurs émotions intériorisées et le contexte scénographique. Outre cette faculté, Desplat peut aussi compter sur un entourage très musical. Sa conjointe Dominique Lemonnier, violoniste chevronnée, constitue pour lui une formidable complice artistique. Elle crée en 1996 le Traffic Quintet, un ensemble de 5 cordes (2 violons, 1 alto, 1 violoncelle, 1 contrebasse) pour interpréter, à l’origine, les partitions de son mari pour le film Un héros très discret de Jacques Audiard. Ce quintet (encore en activité) a pour Desplat une forte valeur sentimentale puisqu’il se compose de 5 de ces proches ; une complicité et une proximité artistique qui s’avèrent très inspiratrices pour lui.

Bien qu’il court encore après un premier Oscar, Alexandre Desplat est un compositeur archi-reconnu dans le monde du Cinéma avec 150 BO, 57 nominations et 39 récompenses. C’est le parcours réussi d’un enfant de Paris passionné de Cinéma, doté d’une grande créativité et d’une intelligence musicale qui ont séduit nombre de réalisateurs de part et d’autre de l’Atlantique.

Didier Bianay

Dernières sorties (20/11/13)

Dernières Sorties

La Vénus à la fourrure – Alexandre Desplat  

Playtime (19 novembre 2013) – Digital

Nebraska – Mark Orton  

Milan Records (19 novembre 2013) – CD et Digital

At Any Price – Dickon Hinchliffe  

Milan Music (19 novembre 2013) – Digital

La Voleuse de livres – John Williams  

Sony Classical (19 novembre 2013) – CD et Digital

Medora – Bobby Emmett 

ABCKO Records (19 novembre 2013)

Les Garçons et Guillaume, à table ! – Marie-Jeanne Serero  

Gaumont (18 novembre 2013) – Digital

Amazonia – Bruno Coulais  

Naïve Records (18 novembre 2013) – Digital

Belle et Sébastien – Armand Amar  

Parlophone France (18 novembre 2013) – CD et Digital

L’Arbitro – Andrea Guerra  

Cinevox Record (14 novembre 2013) – CD et Digital

Arrested Development – David Schwartz  (TV)

Varese Sarabande (19 novembre 2013)

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici : http://www.cinezik.org/infos/affinfo.php?titre0=20131119153405

La BO de Hours bientôt disponible

Benjamin Wallfisch

Benjamin Wallfisch

News

Le label Varese Sarabande annonce la sortie de la bande originale du film Hours pour le 10 décembre. Ce thriller, écrit et réalisé par Eric Heisserer, nous fait suivre le combat d’un père pour sauver sa fille prématurée, après le passage de l’ouragan Katrina.  Dans le rôle du père courage on retrouvera Paul Walker qui partagera aussi la vedette avec la sublime Genesis Rodriguez dans le rôle d’Abigail. La sortie du film est prévue pour le 13 décembre, aux USA.

La bande originale de Hours a été composée par l’anglais Benjamin Wallfisch, 34 ans, qui a entamé sa carrière dans la Musique de Film depuis 2004. Compositeur sur ce projet, Wallfisch est surtout connu comme orchestrateur/chef d’orchestre/arrangeur parmi ses pairs, rôles qu’il a par exemple tenus aux côtés de Dario Marianelli pour la BO de V pour Vendetta (2005). Ce spécialiste de l’arrangement pour orchestre a aussi l’habitude de voler de ses propres ailes avec 11 BO à son actif et une récente participation en tant que compositeur invité dans la BO du film 12 Years A Slave.

Didier Bianay

Nouvelle rubrique à visiter

Logo musicinewsJ’ai profité de ce samedi pour compléter une nouvelle rubrique de ce site à savoir « La BOutique »

Vous retrouverez les BO de films sortis récemment, classées par thèmes. Les images des BO pointent vers leurs pages respectives sur Amazon.fr. Elles sont disponibles en CD ou en téléchargement légal.

Bon Week-End !

Didier Bianay

Jablonsky et Whitehead dans le même bateau

Steve Jablonsky

Steve Jablonsky

News

Steve Jablonsky fait équipe avec Nathan Whitehead (The Purge) pour la trame sonore de la série The Last Ship, l’une des dernières productions de Michael Bay. Ce dernier en est à sa 2ème série produite après Black Sail, et tout comme Black Sail, The Last Ship commencera sa diffusion sur petit écran en 2014. Michael Bay renoue avec le style « Catastrophe » puisque cette série relatera les aventures de l’équipage d’un navire Destroyer rescapé d’un virus ayant détruit la quasi-totalité de la population mondiale (on ne peut faire plus catastrophique…), et qui s’efforce de sauver l’espèce humaine . Concernant le casting on retrouvera comme acteurs principaux Eric Dane, Rhona Mitra, Adam Baldwin et Tracy Middendorf.

Nathan Whitehead

Nathan Whitehead

Steve Jablonsky est un habitué des productions de Michael Bay, puisqu’il a composé, entre autres, les BO de No Pain, No Gain (2013), de The Texas Chainsaw Massacre (2013) ou des 3 épisodes de la saga Transformers ; il est d’ailleurs annoncé sur le 4ème volet de cette saga : Age of Extinction (été 2014). De son côté Nathan Whitehead fréquente souvent les départements musicaux en tant que compositeur invité ou technicien son, bien qu’il ait déjà réalisé en solo 21 BO dont 7 complétées pour la seule année 2013. Un virage artistique confirmé par le fait qu’il soit attendu sur 3 films en post et pré-production : God Only Knows (2013), The Remaining (2014), et Occult (2014). En revanche dans The Last Ship son travail consiste « seulement » à développer des thèmes principaux de Steve Jablonsky.

Didier Bianay

Dernières sorties (13/11/13)

Dernières Sorties

Contracted – Kevin Riepl  

Kevin Riepl (12 novembre 2013) – Digital

Les Rencontres d’après minuit – Anthony Gonzalez (M83)

Naïve (11 novembre 2013) – Digital

12 Years a Slave – Hans Zimmer  

Columbia Records (11 novembre 2013) – CD et digital

Dom Hemingway – Rolfe Kent  

Metropolis Movie Music (11 novembre 2013 ) – Digital

Exploding Sun – James Gelfand (TV)

MovieScoreMedia (12 novembre 2013) – Digital

Barabba – Paolo Vivaldi (TV)

Rai Trade (8 novembre 2013) – Digital

Olivetti: la forza di un sogno – Paolo Vivaldi (TV)

Rai Trade (8 novembre 2013) – Digital

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici : http://www.cinezik.org/infos/affinfo.php?titre0=20131112004443

 

Junkie XL compose pour Divergent

Junkie XL

Junkie XL

News

Junkie XL compose la bande originale du film de science-fiction Divergent. Ce film, réalisé par Neil Burger et basé sur un roman de Veronica Roth, nous plonge dans les péripéties de Beatrice Prior, la résidente d’une ville de Chicago divisée en 5 factions, dans une époque post-apocalyptique. Et c’est en changeant justement de faction que l’héroïne (sans mauvais jeu de mot…) de 16 ans voit sa vie bouleversée. À l’affiche on trouvera Shailene Woodley, Theo James, Kate Winslet, Miles Teller, Aaron Eckhart, Ray Stevenson, Jai Courtney, Zoe Kravitz, Ansel Elgort, Ashley Judd et Maggie Q.

Junkie XL est très réputé sur la scène électro puisque le compositeur hollandais, spécialisé dans la Progressive House, a déjà travaillé en étroite collaboration avec des grands noms de la musique électro comme Sasha et Tiësto, ou encore d’autres horizons musicaux tels Chuck D, The Sex Pistols, Justin Timberlake, Michael Bublé ou encore Madonna. Sur Divergent il travaille aussi avec une grosse pointure puisque ce n’est autre qu’Hans Zimmer qui est son producteur. Ce dernier est aussi un fan de Junkie XL qu’il a déjà invité précédemment sur les BO des films Gang de requins (2004), Megamind (2010), Inception (2010),  Man of Steel (2012), The Dark Knight Rises (2012) et la saga Madagascar. De là à dire qu’il en devient accro…

Didier Bianay

Le thème mordant des Dents de la Mer

Musiques de Films Légendaires

John Williams

John Williams

2 notes pour la postérité. 2 notes, c’est ce dont a besoin John Williams pour nous illustrer la peur que suscite la vue d’un requin. Composée en 1975 et thème principal du film Jaws (Les Dents de la Mer), cette musique surprend par son motif principal, étonnement simple pour une musique de film. C’est d’ailleurs pourquoi Steven Spielberg a d’abord cru à une blague lorsque John Williams lui a proposé ce thème.

Et c’est la répétition de ce motif simple qui le rend mémorisable, entêtant ou obsessionnel. Mais bien que simple il n’en demeure pas moins menaçant. Au début (jusqu’à 0:19), John Williams utilise non seulement un contrebasson au son grave et massif (jouant 1, puis 2, puis 3 notes alternant entre le Mi et Fa) mais se sert aussi du… silence comme faisant partie de ces composantes qui suscitent l’angoisse. Après cette introduction simple et efficace, il enchaîne avec une orchestration plus constante, haletante à fortes variations de volume où des cuivres puissantes et agressives placent des attaques de notes imprévisibles, furtives, et tranchantes ; une méthode surtout utilisée pour accompagner des scènes d’horreur ou d’action, tout comme l’utilisation de l’enclume (oui vous avez bien lu) qui a inspiré nombre de compositeurs depuis cette œuvre de John Williams. Finalement, le motif principal est repris par les violoncelles et les contrebasses en fondu de fermeture, comme pour décrire l’éloignement de la menace.

La BO des Dents de la Mer, dont est extraite cette musique, a valu à John Williams son 2ème Oscar et aussi le renouvellement de la confiance de Steven Spielberg avec qui il forme jusqu’à présent un tandem emblématique.

Didier Bianay

Clinton Shorter travaille sur Pompeii

Clinton Shorter

Clinton Shorter

News

Clinton Shorter a été désigné par Constantin Film et Impact Pictures pour composer la bande originale du film Pompeii. L’histoire se déroule à l’époque de la terrible éruption du Vésuve (en 79 de notre ère) et décrit les aventures d’un gladiateur celte qui tombe amoureux d’une noble dame. A l’affiche on trouvera Carrie-Anne Moss, Emily Browning, Adewale Akinnuoye-Agbaje, Paz Vega, Jared Harris, Kiefer Sutherland et pour le rôle principal Kit Harington (Game of Thrones). Le film est actuellement en post production et sa sortie est prévue pour Mars 2014 . Le tournage a été dirigé par Paul W.S. Anderson (Resident Evil, AVP: Alien vs Predator, Mortal Kombat), épaulé au scénario par Lee Batchler, Janet Scott Batchler (Batman Forever) et Michael Robert Johnson (Sherlock Holmes) ; et c’est donc au tour de Clinton Shorter d’entrée en jeu et d’amorcer sa première réalisation pour Paul W.S. Anderson.

Le natif de Vancouver compose pour les films depuis 2001, et sa filmographie est composée majoritairement de films destinés au Petit Écran. Concernant le Cinéma, il est réputé pour les bandes originales des films Contraband (2012), Jappeloup (2013), 2 Guns (2013) et surtout District 9 (2009) dont la BO lui a valu son seul et unique prix (BMI Film Music Award). Pompeii est un péplum qui mélange donc action, romantisme, et catastrophes ; de quoi bien inspirer Clinton Shorter.

Didier Bianay

Anton Sanko sur Alpha House

Anton Sanko

Anton Sanko

News

La comédie dramatico-politique, Alpha House, fera sa grande première le 15 novembre, et en ce qui concerne la BO de cette série c’est à Anton Sanko qu’a été confié les clés… La diffusion de cette deuxième production d’amazon.com ne se fera pas à la télévision mais sur le site même, en VOD. Cependant le premier épisode sera visible gratuitement et introduira l’histoire de 4 sénateurs républicains qui se retrouvent malencontreusement colocataires dans un appartement à Washington. Pour interpréter ces 4 personnages principaux c’est John Goodman, Clark Johnson, Matt Malloy and Mark Consuelos qui ont été désignés pour les 10 épisodes de la saison 1 et ils seront accompagnés par les actrices Cynthia Nixon, Amy Sedaris, Wanda Sykes et Julie White.

Bien que très expérimenté, avec une longue carrière dans la Chanson et dans la Musique de Film (depuis 1991), c’est ces dernières années qu’Anton Sanko franchit un palier avec des commandes pour des films plus populaires comme Trou Noir (2010) et La Possession (2012), sans compter le fait qu’il vient tout juste d’être nominé aux Primetime Emmy Awards 2013 pour la BO de la minisérie Ring Of Fire (2013).

Didier Bianay

Dernières sorties (06/11/13)

Dernières Sorties

Quai d’Orsay – Philippe Sarde  

Quartet Records (6 novembre 2013)

En solitaire – Patrice Renson, Victor Reyes

Cristal Records (4 novembre 2013) – CD et digital

Attila Marcel – Sylvain Chomet & Franck Monbaylet  

Cristal Records (4 novembre 2013) – CD et Digital

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici : http://www.cinezik.org/infos/affinfo.php?titre0=20131104173715

 

Korzeniowski n’a rien oublié

Coup De Cœur

korzeniowski

Abel Korzeniowski

Voilà mon coup de cœur du moment : Forbidden Love. Cette musique composée par Abel Korzeniowski est issue de la bande originale du film Roméo et Juliette, dont j’ai fait l’éloge récemment.

Une composition élégante qui sent bon le romantisme et la tendresse, avec un emploi subtile des instruments, c’est ce que propose ici Abel Korzeniowski. Et pour faire forte impression, il réalise une partition avec une instrumentation qui accapare une large plage de fréquences, allant d’un piano qui se promènent frivolement dans les aigus aux trombones qui soutiennent sobrement l’harmonie dans les graves. Entre les deux extrêmes on trouve les cordes avec des violoncelles qui font bien souvent bande à part en accompagnant ou réalisant un contrechant qui vient, timidement et occasionnellement, rivaliser avec la mélodie. Ce contrechant d’ailleurs n’est autre que ce que réalise les violons de 0:31 à 1:00.

Mais outre l’aspect mélodique il y aussi le style de jeu majoritairement très tendres de la part des instrumentistes, à l’exemple des violonistes qui reprennent le refrain avec des attaques de notes lentes et progressives. Et pour couronner le tout et ajouter ce côté féérique, le compositeur polonais incruste fréquemment des glissandos de harpe plus que discrets, tandis que les roulements de tambours articulent et relancent régulièrement la mélodie.

Ainsi, Abel Korzeniowski n’oublie ni de reprendre les codes fondamentaux attribués à la musique de film romantique, ni d’éviter les clichés, par une mélodie, des harmonies et une instrumentation très travaillées, à l’image des autres compositions de la BO.

Didier Bianay

Dave Porter, la vie après Breaking Bad

Dave Porter

Dave Porter

News

Breaking Bad fini, Dave Porter commence une nouvelle aventure avec la réalisation de la BO de la série Blacklist. À vrai dire il vient tout juste d’être désigné comme remplaçant de son confrère James S. Levine qui s’était occupé des 2 premiers épisodes. Une aubaine donc, d’autant que cette nouvelle série dramatique créée par Jon Bokenkamp, enregistre un bon départ aux USA, et NBC a déjà passé une commande pour toute une saison. La série nous fait suivre les aventures de l’ex-agent fédéral le plus recherché du FBI qui accepte de se rendre et de collaborer afin d’attraper les terroristes les plus recherchés. Espérons que le scénario soit recherché… Précisons aussi que les personnages principaux seront incarnés par les acteurs James Spader, Megan Boone, Diego Klattenhoff, Ryan Eggold, Harry Lennix et Parminder Nagra.

Blacklist à de quoi mettre Dave Porter dans de bonnes dispositions pour gagner en visibilité et décrocher d’autres futurs grands projets, c’est tout ce qu’on lui souhaite ; tout comme être de la partie lors des Emmys 2014.

Didier Bianay