Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

 Le Récap’ 

30/01 Epicleff Media annonce le futur lancement d’une collecte de fonds sur la plateforme Kickstarter (15 février) pour finir de financer SCORE: A Film Music Documentary, un documentaire qui nous plonge dans les coulisses de la Musique de Film. Parmi les compositeurs suivis on retrouvera Danny Elfman, Howard Shore, John Debney, Marco BeltramiChristophe Beck ou encore Tyler Bates.

28/01 Contrairement à celle de la semaine dernière, la rubrique Dernières Sorties était toute, toute petite. Y a été mentionnée la sortie de la BO d’Ex-Machina, signée du duo Geoff Barrow – Ben Salisbury.

27/01 Philip Glass rejoindra Marco Beltrami sur la BO des 4 Fantastiques.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Theodore ShapiroTrumboJay Roach

Logo musicinewsDavid HolmesElserOliver Hirschbiegel

Brian Eno*Me & Earl and the Dying GirlAlfonso Gomez-Rejon

T-Bone Burnett**Let It Snow Jessie Nelson

Mark Kilian et Paul Hepker – Eye in the SkyGavin Hood***

HybridTake DownJim Gillespie

BTDark PlacesGilles Paquet-Brenner****

Scott GlasgowThe Curse of Sleeping BeautyPearry Teo 

* Ce célèbre musicien et producteur britannique a beaucoup œuvré pour la recherche musicale. Il a aussi travaillé avec des artistes ou groupes célèbres tels David Bowie, U2, ou encore Coldplay

** Un producteur américain très renommé. Il a composé pour la comedie O’Brother et plus récemment pour la série Nashville

*** Le réalisateur de La Stratégie Ender

**** On lui doit Gomez et Tavarès

Didier Bianay

2 BO recommandées

Bandes Originales Recommandées

big heroBig Hero 6 – Henry Jackman

Pour cet hiver Henry Jackman a apporté de la fraîcheur avec sa BO de Big Hero 6. Idéalement lancée par le rock percutant de Fall Out Boy, Immortals, son exigeante partition symphonique fait justement appel à des sonorités rock ou encore électroniques. Le travail sur ces dernières est particulièrement intéressant tant elles sont bien abouties et se fondent au reste de l’orchestration, car participant à celle-ci au lieu d’être juste digitales. Mais dans cette bande-son agitée, fun et imprévisible, plus notables encore sont les parties héroïques que Jackman nous a réservé, avec à leurs têtes des cuivres lourdes et puissantes qui sonnent comme un Big Up à Alan Silvestri.

alliesAllies – Philippe Jakko

Autre ambiance, autres héros et autre concept musical. Cette fois-ci je parle de la BO de Allies, un film dont l’action se déroule pendant la 2nde guerre mondiale et sur lequel Philippe Jakko a laissé un peu de coté les cuivres et même la caisse militaire et plus travaillé sur les cordes. C’est par ces cordes qu’il déploie sa palette d’émotions, de la gravité des violoncelles aux tensions suraiguës des violons. Agrémentée aussi d’interventions au piano, cette tournure émotionnelle est encore plus mise en évidence par un thème principal poignant et un lyrisme lumineux et maîtrisé. Une approche intelligente donc et un bon résultat pour ce novice en matière de longs métrages qui se fera sans doute beaucoup d’alliés…

Didier Bianay

Dernières sorties BO (28/01/15)

exmachina3

Ex-Machina – Geoff Barrow, Ben Salisbury  

Back Lot Music (22 janvier 2015) – Digital

Words and Pictures – Paul Grabowsky  

Lakeshore Records (27 janvier 2015) – Digital

Confessions of a Prodigal Son – Joel Clarkson  

Joel Clarkson (23 janvier 2015 ) – Digital

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

David Holmes sur « Elser »

News

David Holmes

David Holmes

Après Diana le réalisateur Oliver Hirschbiegel a de nouveau fait appel à David Holmes pour son drame Elser, du nom de l’homme qui a tenté d’assassiné Hitler en 1939. Ce sera Christian Friedel qui campera le rôle de ce célèbre résistant, entouré notamment de Katharina Schüttler, Burghart Klaußner, David Zimmerschied et Johann von Bülow. Ce film de nationalité allemande est assez attendu au prochain festival du film de Berlin (février 2015), où il connaîtra son avant-première.

Avec Holmes ça à l’air si élémentaire… De quoi je parle ? De la carrière dans la Musique de Film de ce DJ de 45 ans. Entamée en 1997, elle enregistre un premier gros fait d’armes au bout de 4 ans seulement, lorsque le natif de Belfast se retrouve à composer une BO mélangeant Jazz, Funk et Rock pour Ocean Eleven, un film au casting impressionnant réalisé par Steven Soderbergh. Ce dernier rappelle même David Holmes pour les 2 autres opus de la saga, Ocean Twelve et Ocean Thirteen, ainsi que pour Out of Sight, Haywire et Analyze That. Five Minutes of Heaven fait aussi partie de la filmographie de cet artiste qui, malgré les sollicitations du Cinéma, n’a jamais délaissé ses activités de DJ.

Très attaché à Belfast, Holmes est impliqué dans 2 projets en lien avec l’histoire de la ville. Tout d’abord pour le long métrage ’71 il a tablé sur un style minimaliste, hypnotique et efficace vous plongeant, avec presque rien, dans une ambiance empreinte de morosité et de désolation. Un choix musical judicieux pour accompagner un film donc l’action se déroule lors des graves émeutes de 1971. Et puis il signe actuellement la bande son du documentaire I Am Belfast, réalisé par un autre natif de cette ville, Mark Cousins.

Didier Bianay

par reydarts Posté dans News

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

 Le Récap’

21/01 Dans la rubrique Dernières Sorties ont été signalées les sorties de la BO d’Everly et de Discount composées respectivement par Bear McCreary et Chkrrr (je sais ça aurait été mieux avec quelques voyelles…)

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Frederik Wiedmann*Batman vs. Robin –  Jay Oliva

Julian Wass – 6 Years  Hannah Fidell

Logo musicinewsAtticus RossTriple NineJohn Hillcoat

Alexandre DesplatEvery Thing Will Be FineWim Wenders

FM Le SieurThe FixerPeter Howitt**

Christophe BeckSistersJason Moore

H. Scott SalinasAllegianceGeorge Nolfi*** 

Theodore Shapiro****The InternNancy Meyers

* Il a composé pour 25 programmes divers l’année dernière !

** Le réalisateur de la comédie Johnny English, sortie en 2003

*** il a co-écrit le scénario de La Vengeance Dans la Peau

**** On lui doit la BO de La Vie Rêvée de Walter Mitty

Didier Bianay

Alexandre Desplat sur la BO de « Every Thing Will Be Fine »

News

Alexandre Desplat

Alexandre Desplat

Alexandre Desplat vient de terminer la BO du drame de Wim Wenders, Every Thing Will Be Fine. On retrouve James Franco, Rachel McAdams, Charlotte Gainsbourg et Robert Naylor dans le casting d’un film qui pourrait bien créer la surprise cette année. Every Thing Will Be Fine connaîtra son avant-première au festival du film de Berlin, le mois prochain.

Le compositeur français sort d’une année assez fournie où son travail a été particulièrement en vue, normal lorsque l’on écrit les BO de Godzilla, The Grand Budapest HotelMonuments Men, The Imitation Game et Invincible. Celle de Godzilla s’est révélée monstrueuse et beaucoup plus imprévisible que la BO militarisée de Monuments Men et ses avis mitigés. Mais entre les deux est venu le coup de maître, la bande son dépaysante et déjantée de The Grand Budapest Hotel, elle qui dès les premières notes vous propulse directement aux Alpes et même au-delà par des compositions inspirées des cultures musicales de l’Europe centrale. Une partition rafraîchissante lui valant une nomination pour les prochains Oscars ; mais ce n’est guère la seule puisque celle de The Imitation Game a aussi séduite l’Academy. Avec donc ces 7ème et 8ème nominations, Desplat se donne 2 chances sur 5 de remporter (enfin) le premier Oscar de sa carrière, lui qui frôle cette statuette depuis 8 ans.

Concernant son agenda pour 2015, point de blockbuster pour l’instant, mais des films plus sensibles tels The Light Between Oceans, The Tales of Tales et Suffragette qui mettront plus cet amoureux du lyrisme en valeur dans des contextes de travail moins contraignants. Bien que plus modestes ces long-métrages n’affaibliront point ses chances de séduire encore la Critique avec, pourquoi pas, plein de prix à la clef. Bref on n’espère pour ce parisien que, cette année encore, tout se passera bien…

Didier Bianay

Dernières sorties BO (21/01/15)

discount

Discount – Chkrrr 

(19 janvier 2015)

The Loft – John Frizzell  

Varèse Sarabande (20 janvier 2015)

Everly – Bear McCreary 

Sparks & Shadows (20 janvier 2015)

War Within – Van Lawson  

House of Grace Films (20 janvier 2015) – Digital

Black Sea – Ilan Eshkeri 

Back Lot Music (20 janvier 2015)

108 Rois-démons – Rolfe Kent  

Same Player (19 janvier 2015)

Toute première fois – Matthieu Lamboley  

Milan Music (19 janvier 2015)

Da Sweet Blood of Jesus – Bruce Hornsby  

Epic Records (19 janvier 2015) – Digital

Marshland – Julio de la Rosa  

Ernie Records (14 janvier 2015)

Strange Magic – Marius De Vries (Album) 

Hollywood Records (20 janvier 2015)

Spare Parts – Andrés Levin (Album)

J-2 Music (16 janvier 2015)

Galavant – Alan Menken (TV)

Hollywood Records (19 janvier 2015)

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

Atticus Ross composera la BO de « Triple Nine »

(300ème article)

News

Atticus Ross

Atticus Ross

Atticus Ross (Gone Girl) vient de trouver un accord avec le réalisateur John Hillcoat pour composer la BO de Triple Nine, un drame criminel dans lequel seront présents Casey Affleck, Chiwetel Ejiofor, Kate Winslet, Aaron Paul, Teresa Palmer ou encore Norman Reedus. Actuellement en post-production, le film débarquera dans les salles obscures en septembre 2015.

Enfin seul ! Et oui, après avoir collaboré avec Harry Gregson-Williams sur le film Hacker, dont la sortie est imminente, et après avoir retrouvé son partenaire de longue date Trend Reznor sur Gone Girl. Pour ce dernier film à la romance chaotique le binôme avait proposé une BO mystérieuse, sensible et futuriste. Mais des deux c’est surtout Atticus Ross qui s’est véritablement engagé dans la Musique de Film en parallèle à une carrière active dans le groupe électro How To Destroy Angels. Et cela lui réussit très bien, puisqu’en seulement 11 ans de Cinéma le natif de Ladbroke Grove (banlieue londonienne) en est déjà à 28 nominations et 23 prix, dont 1 Oscar et 1 Golden Globe (The Social Network), ou encore 1 Grammy (The Girl With The Dragon Tatoo). Ce sont d’ailleurs ces 2 BO au style Dark Ambient qui l’ont solidement installé à Hollywood, Ross demeurant assez sollicité à l’heure actuelle notamment par le jeune réalisateur Steve Hoover qui aspire à entendre ce qu’il lui proposera pour son documentaire sur le pasteur Gennadiy, Crocodile Gennadiy.

Didier Bianay

Fabuleux !

Musiques De Films Légendaires

Yann Tiersen

Yann Tiersen

Dès les premières notes ça vous dit quelque chose hein ?! Concernant cette fameuse Valse d’Amélie de Yann Tiersen il existe plusieurs versions (orchestrale, au piano et à l’accordéon). Bien qu’elles soient toutes trois réussies, j’ai opté pour la version à l’accordéon qui fait plus référence à Paris, la ville où se situe l’intrigue du Fabuleux Destin d’Amélie Poulain (2001). On aurait même dit que Yann Tiersen semblait destiné à composer pour ce film, lorsque l’on écoute et l’on sait que cette BO est en grande partie une sélection de titres issus de ses 4 premiers albums. Seuls les 3 versions de La Valse d’Amélie, Comptine d’Un Autre Été, L’Autre Valse d’Amélie, La Valse Des Vieux Os, et La Redécouverte ont été composés pour les besoins du film, ce qui explique le fait que Yann Tiersen ne soit pas aller chercher son prix de la meilleure BO aux Victoires de la Musique, estimant que le terme n’était pas approprié. Ok on parlera d’album alors… Mais ce qui est une habituelle confusion n’a certainement pas empêcher aux jurys des World Soundtrack Awards et des Césars de lui attribuer aussi 2 prix de la meilleure BO

Cette cérémonie belge des WSA constitue un premier indice qui montre que le succès de cet album au son assez franchouillard a dépassé les limites de l’Hexagone, indice confirmé par quelques stats intéressantes à travers le monde avec de bonnes places atteintes dans les charts belges (2ème) et américaines (2ème), et des certifications Or ou Platine en Allemagne, en Pologne et même au Canada.

Et dire que la musique de Tiersen est venue à l’oreille du réalisateur Jean-Pierre Jeunet par une cassette qu’une de ses stagiaires jouait sur la route du tournage… Il est des stages qui agrémentent bien plus qu’un CV…

Didier Bianay

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

 Le Récap’

11/01 Johann Johannsson remporte son premier Golden Globes pour la BO d’Une Merveilleuse Histoire du Temps. John Legend et Common sont récompensés dans la catégorie de la meilleure chanson originale avec le titre Glory (Selma).

14/01 Et toujours concernant le film Selma, la BO signée Jason Moran est sortie cette semaine, tout comme celle de Still Alice, composée par Ilan Eshkeri. Les autres parutions ont été signalées dans la rubrique Dernières Sorties de cette semaine.

15/01 L’Academy a annoncé les nominations en vue de la 87ème cérémonie des Oscars. Découvrez les compositeurs nominés dans les 2 plus importantes catégories musicales ici.

Logo musicinews15/01 Antonio Sanchez remporte un Critics’ Choice Movie Award dans la catégorie de la meilleure BO, avec sa partition pour Birdman.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Jeff Grace In a Valley of ViolenceTi West

Heitor Pereira*The Moon and the SunSean McNamara

Carter Burwell** The Family FangJason Bateman

Carter BurwellHail, Caesar!Les frères Coen

* Il a récemment composé la BO de Moi, Moche et Méchant 2

** On lui doit la BO des premier, quatrième et cinquième volets de la saga Twilight

Didier Bianay

87ème cérémonie des Oscars : les compositeurs nominés

News

Le lauréat des derniers Golden Globes, Johann Johannsson, se retrouve dans la course à l’oscar de la meilleure BO et enregistre par là même sa première nomination. D’autres parmi ces prétendants sont des grands habitués à l’instar de Hans Zimmer qui connaît sa 10ème nomination tandis qu’Alexandre Desplat le talonne de près avec ses 7ème et 8ème nominations en 9 ans. Concernant la catégorie des meilleures chansons originales, le nom de Dianne Warren a déjà été proposé 7 fois dans l’histoire de cette prestigieuse cérémonie.

Meilleure BO

Alexandre DesplatThe Grand Budapest Hotel

side_oscarAlexandre Desplat – The Imitation Game

Hans ZimmerInterstellar

Gary Yershon – Mr. Turner

Johann JohannssonThe Theory of Everything

Meilleure chanson originale

Everthing is Awesome (The Lego Movie)

Musique et paroles : par Shawn Patterson, interprètes : Tegan et Sara

Glory (Selma)

Musique et interprétation : Common et John Legend

Grateful (Beyond the Lights)

Musique et paroles : Dianne Warren, interprète : Rita Ora

I’m Not Gonna Miss You (Glen Campbell: I’ll Be Me)

Musique et paroles : Glen Campbell et Julian Raymond, interprète : Glen Campbell

Lost Stars  (Begin Again)

Musique et paroles : Gregg Alexander et Danielle Brisebois, interprètes : Maroon 5

Les vainqueurs seront annoncés le 22 février 2015, lors de la 87ème cérémonie des Oscars qui se tiendra au Dolby Theatre (Los Angeles).

Didier Bianay

Dernières sorties BO (14/01/15)

selma head

Selma – Jason Moran (Album)

Paramount Pictures (9 janvier 2015) – Digital

The Great Invisible – David Wingo  

Lakeshore Records (13 janvier 2015)

Still Alice – Ilan Eshkeri 

Nettwerk (13 janvier 2015)

Le roi Scorpion 4: la quête du pouvoir – Geoff Zanelli  

Back Lot Music (13 janvier 2015) – Digital

Song One – Jenny Lewis, Johnathan Rice (Album) 

Lakeshore Records (13 janvier 2015)

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

Golden Globes, des vainqueurs inédits

News

Johann Johannson, John Legend et Commons sont sortis vainqueurs des catégories meilleure BO et meilleure chanson originale. Une soirée spéciale pour ces artistes qui remportent leurs premiers Golden Globes.

johann-johannsson golden globes

Johann Johannsson

Johannsson, un savoir-faire dans une BO de velours

Il y à la théorie et la pratique, les pronostics et les résultats. Avec sa partition pour The Theory Of Everything, Johann Johannsson a déjoué tous les pronostics en devançant 2 tauliers de la Musique de Film, à savoir Alexandre Desplat et Hans Zimmer qui étaient en course avec respectivement les BO de The Imitation Game et Interstellar; c’est clair qu’il fallait être fort pour passer. Et pourtant c’est tout en finesse que Johannson réalise cet exploit en proposant une BO dans un style Classique assez tendre et reposant, teinté de merveilleux lyrismes souvent symbolisés par un piano enchanteur et illuminés par un vibraphone qui finit par leur apporter une once de féérie. Son approche était, certes, plus théorique que celle de Hans Zimmer sur Interstellar, mais sa qualité d’écriture s’est trouvée plus rapidement contagieuse, donc plus pratique.

72nd Golden Globes - Press Room

John Legend et Common

John Legend pour sa propre légende

Concernant la meilleure chanson originale c’est John Legend et le rappeur Common qui remportent le prix en devançant Lana Del Rey, Sia et Lorde. Pour ce film qui traite des débuts de la reconnaissance de droits civiques pour les noirs aux USA, les 2 artistes ont proposé un poignant Soul-Rap humaniste et surtout engagé tant au niveau lyrics qu’au niveau intensité musicale. Régulièrement nominé aux Grammy depuis près de 10 ans, ce n’était que la première fois que John Legend participait aux Golden Globes et celà a été la bonne. Mais il faut préciser qu’il doit une fière chandelle à son acolyte Common qui l’a invité pour ce duo : « J’ai été tellement touché par l’expérience que j’ai connu dans Selma (en tant qu’acteur) que j’ai juste pensé que John Legend serait la voix parfaite, parce qu’il est un artiste attendrissant et éloquent et est actif en ce qui concerne l’aide à communauté. Nous voulions vraiment capturer l’esprit des droits civiques sur ce coup, mais nous voulions aussi montrer aux gens que c’est un cadeau et que ça concerne notre présent ». Come On !

Didier Bianay

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

Dans la rubrique hebdomadaire Dernières Sorties ont été signalées les sorties des BO de La nuit au musée : Le secret des Pharaons et de Tak3n, composées respectivement par Alan Silvestri et Nathaniel Méchaly. De son côté l’inusable Marco Beltrami propose avec Brandon Roberts la bande son du film d’horreur La Dame en Noir 2.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Fil Eisler UnReal (série) – Marti Noxon (créateur)*

Mark Isham Septembers of Shiraz Wayne Blair

Rob Simonsen The Age of Adaline Lee Toland Krieger

Logo musicinewsRedOne WhitneyAngela Bassett**

Christophe Beck Ant-Man Peyton Reed

Marco Beltrami The Fantastic Four Josh Trank

George Fenton*** Wild Oats – Andy Tennant

John Lunn The Last Kingdom (série) – Stephen Butchard (créateur)

Mark McKenzie Max & Me Bruce Morris****

Don Davis False Memory Syndrome Fulvio Sestito

*La productrice de Buffy contre les Vampires

** Il s’agit de la première expérience derrière la caméra pour cette actrice de métier

*** Depuis 1992 Georges Fenton attend sa 5ème nomination aux Oscars dans la catégorie BO, lui qui a frôlé la statuette avec les bandes-son de Gandhi (1983), Cry Freedom (1988), Les Liaisons Dangereuses (1989) et Fisher King : Le roi pêcheur (1992)

**** On lui doit l’histoire du fameux dessin animé de Disney Pocahontas

Didier Bianay

La corde sensible

Coup de Cœur

Marco Beltrami

Marco Beltrami

Mon premier coup de cœur de l’année est la musique-thème du dernier film de Tommy Lee Jones, The Homesman. À la tête d’une BO qui lui ressemble, cette magnifique compo de Marco Beltrami a attiré mon attention par son orchestration et par son mixage qui lui donne une identité sonore forte.

Niveau instrumentation, Beltrami a fait le choix d’inventer et d’inviter majoritairement des instruments à cordes. On trouve dans cette compo des violons, des altos, 2 violoncelles, 1 contrebasse, 1 mandoline, 1 guitare, 1 guitare harmonique inédite et … un « wind piano » (qui comme le piano est un instrument à cordes, hé oui !). Et ce qui est pratique avec les instruments à cordes, c’est leurs capacités à susciter une forte mélancolie. Mais là où Marco Beltrami tire encore plus sur la corde c’est dans l’agencement de l’orchestration où souvent une mélodie ou des arpèges exécutés par un soliste se trouvent facilement submergés par les accompagnements mélancoliques du reste de l’orchestre, bien que ce dernier soit modeste. C’est cette orchestration inversée qui accentue donc la tristesse du morceau.

L’autre point que je souligne concerne le mixage sonore particulièrement fin sur toutes les cordes, mixage par lequel les violons se font plus grinçants, par lequel on s’imagine presque les doigts du guitariste tant l’arpège est nette; et que dire de cet incroyable « wind piano » dont la résonance amplifie et exacerbe le son et qu’on peut découvrir dans la vidéo ci-dessous (bien qu’en anglais vous comprendrez le concept). Pour leur troisième collaboration Tommy Lee Jones voulait de l’originalité et il a été servi par le travail de Beltrami qui, au dire du compositeur, « reflète la nature austère des paysages et de la vie des personnages ».

Outre les musiques d’action et de thriller auxquelles il est souvent rattaché, Beltrami prouve encore qu’il a plus d’une corde à son arc sur ce western, comme il l’avait montré sur un autre western, 3h10 To Yuma. Sans artifice, avec simplicité, il sort une composition au design sonore bien typé ou des cordes s’accordent si harmonieusement.

Mi-sé-ri-corde !

Didier Bianay

Dernières sorties BO (07/01/15)

night-at-the-museum head

La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons – Alan Silvestri  

Varèse Sarabande (6 janvier 2015)

La Dame en noir 2 : l’Ange de la mort – Marco Beltrami et Brandon Roberts

Varese Sarabande (6 janvier 2015)

Reach Me – Tree Adams 

Lakeshore Records (6 janvier 2015)

La Rançon de la gloire – Michel Legrand  

Playtime (5 janvier 2015) – Digital

L’Affaire SK1 – Christophe La Pinta, Frédéric Tellier  

Cristal Records (5 janvier 2015)

Tak3n – Nathaniel Mechaly  

EuropaCorp (5 janvier 2015) – Digital

Les Nouveaux sauvages – Gustavo Santaolalla  

Quartet Records (2 janvier 2015)

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

Don Davis composera pour « False Memory Syndrome »

News

Don Davis

Don Davis

Don Davis (Matrix), réalisera la BO de False Memory Syndrome, un thriller de Fulvio Sestito où apparaitront Peter Stormare, Jordan Hinson, Dee Wallace ou encore Don Stark. L’intrigue de False Memory Syndrome se déroule durant le tournage d’un documentaire, qui dément la véracité des enlèvements par des aliens, et suit un réalisateur et son équipe rencontrant une jeune femme qui leur dévoile un inquiétant secret. Aucune date de sortie officielle n’a encore été communiquée, mais le film sortira au courant de l’année.

C’est qu’il a un don Davis, celui de trouver des sonorités incroyables pour n’importe quel instrument classique, procédé qui attire inévitablement l’attention, mais qui nécessite une bonne maîtrise de l’orchestration. Mais celui qui a joué l’orchestrateur de luxe pour Michael Kamen (58 Minutes pour Vivre), Randy Newman (Toy Story) ou encore James Horner (Titanic), a même vu ces derniers le recommander pour la qualité de son travail. Cependant musicalement Don Davis aiment regarder au loin, lui qui a une conception de la musique très ouverte, s’intéressant aux sonorités électroniques futuristes tout en pratiquant à l’occasion une écriture qui défie les règles classiques de la musique tonale comme il a eu l’occasion de le faire sur la fameuse trilogie Matrix, produisant des BO aussi étranges et novatrices que le concept des Wachowski.

Et puis Don Davis c’est 29 pièces Classique (musique de chambres, concertos, opéras etc.) réalisées depuis 1977, dont l’opéra Rio de Sangre qui a été inauguré en 2010 à Florentine (Milwaukee, USA). Mais curieusement Don Davis c’est aussi un mystère, un compositeur archi doué dont la filmographie n’a rien enfanté de transcendant après la trilogie Matrix et Jurassic Park III, passant même 7 ans, entre 2007 et 2014, sans écrire la BO d’un long-métrage. Il a récemment prêté son talent à la contrefaçon Jurassic Park: Operation Rebirth, (thriller ou parodie ?…) ce qui pousse à dire que False Memory Syndrome marque vraiment le grand retour de ce compositeur dans le Cinéma.

Didier Bianay