La corde sensible

Coup de Cœur

Marco Beltrami

Marco Beltrami

Mon premier coup de cœur de l’année est la musique-thème du dernier film de Tommy Lee Jones, The Homesman. À la tête d’une BO qui lui ressemble, cette magnifique compo de Marco Beltrami a attiré mon attention par son orchestration et par son mixage qui lui donne une identité sonore forte.

Niveau instrumentation, Beltrami a fait le choix d’inventer et d’inviter majoritairement des instruments à cordes. On trouve dans cette compo des violons, des altos, 2 violoncelles, 1 contrebasse, 1 mandoline, 1 guitare, 1 guitare harmonique inédite et … un « wind piano » (qui comme le piano est un instrument à cordes, hé oui !). Et ce qui est pratique avec les instruments à cordes, c’est leurs capacités à susciter une forte mélancolie. Mais là où Marco Beltrami tire encore plus sur la corde c’est dans l’agencement de l’orchestration où souvent une mélodie ou des arpèges exécutés par un soliste se trouvent facilement submergés par les accompagnements mélancoliques du reste de l’orchestre, bien que ce dernier soit modeste. C’est cette orchestration inversée qui accentue donc la tristesse du morceau.

L’autre point que je souligne concerne le mixage sonore particulièrement fin sur toutes les cordes, mixage par lequel les violons se font plus grinçants, par lequel on s’imagine presque les doigts du guitariste tant l’arpège est nette; et que dire de cet incroyable « wind piano » dont la résonance amplifie et exacerbe le son et qu’on peut découvrir dans la vidéo ci-dessous (bien qu’en anglais vous comprendrez le concept). Pour leur troisième collaboration Tommy Lee Jones voulait de l’originalité et il a été servi par le travail de Beltrami qui, au dire du compositeur, « reflète la nature austère des paysages et de la vie des personnages ».

Outre les musiques d’action et de thriller auxquelles il est souvent rattaché, Beltrami prouve encore qu’il a plus d’une corde à son arc sur ce western, comme il l’avait montré sur un autre western, 3h10 To Yuma. Sans artifice, avec simplicité, il sort une composition au design sonore bien typé ou des cordes s’accordent si harmonieusement.

Mi-sé-ri-corde !

Didier Bianay

Advertisements

2 commentaires sur “La corde sensible

  1. Un coup de cœur que je partage entièrement. Un magnifique travail de technicien et d’artiste qu’a livré là Marco Beltrami. Le reste de la BO est au diapason de ce Main Title.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s