Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

30/10 En tête d’affiche de la dernière rubrique sorties BO, la nouvelle partition du maestro Morricone pour le film En Mai, Fais Ce Qu’il Te Plaît.

27/10 La publication d’un article sur les principales nominations pour les prochains Hollywood Music in Media Awards 2015, et il y a du beau monde !

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Harry EscottDamascus Cover – Daniel Zelik Berk

Danny ElfmanJoyDavid O. Russell

Terence Blanchard*Chi-RaqSpike Lee

Julia HolterBleed for ThisBen Younger

John Moreland – BoomtownSabyn Mayfield

Paul Englishby – The CrownPeter Morgan**

Nathaniel Méchaly Shut InFarren Blackburn

Atli Orvarsson Chicago Med*** – Michael Brandt & Derek Haas

Alexis & Sam EquityMeera Menon

* Grand trompettiste de Jazz américain qui s’est illustré dans le Cinéma avec sa BO du film La 25e Heure, réalisé par ce même Spike Lee. Les 2 hommes forment un duo compositeur/rélisateur très régulier puisque c’est leur 19ème collaboration en 24 ans

** C’est le premier long métrage de ce scénariste à succès qui a été nominé 2 fois aux Oscars pour les scénarios de Frost / Nixon, l’heure de vérité et de The Queen

*** Cette série est un spin-off de Chicago Fire tout comme Chicago Police Department, 2 autres séries sur lesquelles Atli Orvarsson compose

Didier Bianay

Dernières sorties BO (30/10/15)

maih2

En Mai, Fais Ce Qu’il Te Plaît – Ennio Morricone  

Quartet Records (30 octobre 2015) – CD et Digital

Manuel de Survie à L’apocalypse Zombie – Matthew Margeson  

Paramount Pictures (30 octobre 2015)

Avril et le Monde Truqué – Valentin Hadjadj

22D Music (30 octobre 2015) – En Digital

Crimson Peak Fernando Velazquez

Quartet Records (30 octobre 2015) – En Digital

Princess Cut – Rick Holets

Rick Holets Music ( 27 octobre 2015) – En Digital

The Knick (Saison 2) – Cliff Martinez (TV)

Milan (30 octobre 2015) – En Digital

Source : cinezik.org et underscore.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

Elfman termine une année propre avec Joy

News

Danny Elfman

Danny Elfman

À l’hebdomadaire L.A. Weekly, Danny Elfman a révélé travailler actuellement sur le prochain film de David O. Russell, Joy. Ce drame raconte l’histoire vraie de Joy Mangano une mère célibataire de Long Island devenu une des entrepreneuses les plus réputées des USA après avoir inventé la « serpillière magique ». Ce sera Jennifer Lawrence qui jouera Joy, donnant la réplique (encore) à Bradley Cooper. Ce duo est accompagné de Robert De Niro, Edgar Ramirez, Diane Ladd, Virginia Madsen, Isabella Rossellini et Elisabeth Röhm, qui feront quand même plus que ramasser les miettes. Le film sortira le 30 décembre 2015 en France.

Outre le fait que David O. Russell, lui fasse confiance une 3ème fois apres Happiness Therapy et American Bluff, l’année de Danny Elfman a été assez intéressante avec pour projets The End Of The Tour, Cinquante Nuances De Grey, Chair De PouleBefore I Wake et une partition qu’il vient de boucler pour Tulip Fever. Mais là où il s’est le plus illustré c’est sur son intervention dans la BO d’Avengers : L’ère d’Ultron. À cette occasion il a ajouté à la bande son de Brian Tyler des musiques additionnelles savoureuses et percutantes, ravivant la musique héroïque avec pour figure de proue un thème déchainé, on ne peut plus épique et impressionnant (vidéo ci-dessous). Intéressante l’a été aussi la BO de Cinquante Nuances De Grey par son sound-design impeccable et une harmonie savamment organisée, pour près d’une heure d’ambiance musicale feutrée, moderne et so sexy.

En parallèle à la BO de Joy le compositeur s’occupe de la partition d’un autre film très attendu puisqu’il s’agit d’Alice de L’autre Côté du Miroir, la suite d’Alice Au Pays des Merveilles pour lequel il avait déjà composé en 2010. Cette production Disney sortira en juin 2016 avec en tête d’affiche Johnny Depp et Anne Hathaway.

Didier Bianay

Hollywood Music in Media Awards 2015 : Nominations

News

La fin d’année arrive, l’automne est bien avancé et il commence à pleuvoir des nominations, c’est de saison… Après les WSA place aux HMMA qui proposent une liste de nominations très compartimentée pour un total de 20 catégories. Ci-dessous sont exposées les plus importantes :  

hmmaBande Originale : Film

Alan Silvestri – The Walk
Carter Burwell – Carol
Dan Romer – Beasts of No Nation
Daniel Pemberton – Steve Jobs
Johann Johannsson – Sicario
Thomas Newman – Le Pont Des Espions 

Bande Originale: Film Sci-Fi/Fantastique

Christophe Beck – Ant-Man
Brian Tyler & Danny Elfman – Avengers : L’Ère d’Ultron 
Harry Gregson-Williams – Seul sur Mars 
Michael Giacchino – Tomorrowland
Patrick Doyle – Cendrillon
Tom Holkenborg – Mad Max: Fury Road

Bande Originale : Film d’animation

Christophe Beck – Snoopy et les Peanuts
Heitor Pereira – Les Minions
Lorne Balfe – Home
Mychael et Jeff Danna – Le Voyage d’Arlo
Mark Mothersbaugh – Hôtel Transylvanie 2
Michael Giacchino – Vice Versa

Bande originale : Séries TV/Streaming

Abel Korzeniowski – Penny Dreadful (Showtime)
Bear McCrearyOutlander (STARZ)
Fil Eisler – Empire (Fox)
Jeff BealHouse of Cards (Netflix)
Pedro Bromfman – Narcos (Netflix)

Musique thème : Séries TV/Streaming

Abel Korzeniowski – Penny Dreadful (Showtime)
Daniele Luppi – Marco Polo (Netflix)
Dustin O’Halloran – Transparent (Amazon)
Jeff Beal – Dovekeepers (CBS)
Jeff Danna et Mychael DannaTyrant (FX)
John Debney et Bruce BroughtonTexas Rising (History)
Robert DuncanThe Whispers (ABC)

Chanson : Film

“I’ll See You in My Dreams” (I’ll See You in My Dreams) – Écrite et interprétée par Keegan DeWitt
“One of a Kind” (Love & Mercy) – Écrite et interprétée par Brian Wilson
“See You Again” (Furious 7) – Écrite par Andrew Cedar, Cameron Thomaz, Charlie Puth et Justin Franks. Interprétée par Wiz Khalifa et Charlie Puth
“Take Care of You” (No Escape) – Écrite et interprétée par Jim James
“Writing on the Wall” (Spectre) – Écrite par Sam Smith et Jimmy Napes, interprétée par Sam Smith

Chanson : Film d’animation

“Better When I’m Dancin (Snoopy et les Peanuts) – Écrite et interprétée par Meghan Trainor
“Feel the Light” (Home) – Écrite par Mikkel S. Eriksen, Tor Erik Hermansen, Kiesza Rae Ellestad, Emile Haynie. Interprétée par Jennifer Lopez.
“Feels Like Summer” (Shaun Le Mouton) – Écrite par Tim Wheeler, Ilan Eshkeri et Nick Hodgson. Interprétée par Tim Wheeler
“Towards the Sun” (Home) – Écrite par Tiago Carvalho, Gary Go et Rihanna. Interprétée par Rihanna

La cérémonie se tiendra le 11 Novembre 2015 au Fonda Theater (Los Angeles).

Didier Bianay

Actu BO – Ça s’est passé la semaine dernière …

Le Récap’

23/10 Sortie de la BO des Suffragettes, signée Alexandre Desplat. Steve Jablonski sort aussi sa toute dernières bande son pour Le Dernier Chasseur De Sorcières (tout un programme…). Pour le reste des parutions voir l’article sur cinézik ici.

24/10 En guise de clôture du festival du film de Gand avait lieu la prestigieuse cérémonie des WSA dont la récompense de Compositeur de l’année a été décernée à Michael Giacchino. Antonio Sanchez a été élu Découverte de l’année et a reçu le prix de la Meilleure BO (Birdman), alors qu’en parallèle le Choix du public c’est plutôt orienté sur l’œuvre de John Paesano pour Le Labyrinthe. Enfin Gustavo Santaolalla, Paul Williams et Diego Luna ont décroché la distinction de la Meilleure chanson originale avec The Apology Song (La Légende De Manolo).

Projets confirmés la semaine dernière (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Stephen Endelman MadoffRaymond De Felitta

The Newton Brothers Hush – Mike Flanagan*

Steve Jablonsky Deepwater HorizonPeter Berg** 

Rob Lane Beowulf  – James Dormer 

Todd Haberman et Nathan Barr Hemlock Grove (saison 3) –  Brian McGreevy et Lee Shipman

Ennio Morricone Voyage of TimeTerrence Malick

Ryuichi Sakamoto, Carsten Nicolai et Bryce Dessner – The Revenant Alejandro Gonzalez

John MellencampIthacaMeg Ryan

Jed KurzelBlackbird – Benedict Andrews

John Debney Game of SilenceDavid Hudgins

BT*** et Mike DiMattia Wicked City – Steven Baigelman 

Maurizio Malagnini****Peter & WendyDiarmuid Lawrence 

* Le réalisateur de The Mirror

** Il a réalisé Hancock ou encore Battleship

*** Un monstre sacré de la scène Électro étant reconnu comme pionnier de la musique Trance. Son album These Hopeful Machines a été récompensé d’un Grammy en 2011. Concernant le Cinéma il est l’auteur de la BO du tout premier Fast And Furious

**** Compositeur italien actif dans la Musique de Film depuis 2008. Il s’est surtout fait remarquer avec sa partition pour la série The Paradise

Didier Bianay

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

16/10 En attendant sa partition pour le prochain James Bond, Thomas Newman nous fait patienter avec sa nouvelle BO pour Le Pont Des Espions. En qui concerne les compositeurs français, Bruno Coulais et Laurent Eyquem ont sorti leurs BO respectivement pour Mune, Le Gardien De La Lune et Momentum. Pour les autres parutions voir l’article ici

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Alec Puro – Lost in the Pacific Vincent Zhou 

Mark Mothersbaugh Pee-wee’s Big Holiday John Lee

Carter Burwell The FounderJohn Lee Hancock*

Antonio Pinto Shot Caller Ric Roman Waugh

Frederik Wiedmann Batman: Bad Blood Jay Oliva

Christopher Young** The Monkey King 2 Cheang Pou-soi

* Le réalisateur du film Dans L’ombre De Mary – La Promesse De Walt Disney

** Le compositeur de la BO de Spider-Man 3

Les news reviendront le 26 octobre sur M-C-N, avec légèrement plus d’articles en novembre, promis 😉 À bientôt.

Didier Bianay

Dernières sorties BO (16/10/15)

bridge-of-spies h3

Le Pont des Espions – Thomas Newman  

Hollywood Records (16 octobre 2015)

Mune, le gardien de la lune – Bruno Coulais  

Cristal Records (16 octobre 2015)

La Glace et le ciel – Cyrille Aufort  

Cristal Records / B Original (16 octobre 2015)

Adama – Pablo Pico  

Madoro music (16 octobre 2015) – Digital

Momentum – Laurent Eyquem  

Varese Sarabande (16 octobre 2015) – Digital

About Ray – Michael Brook  

Lakeshore Records (16 octobre 2015)

Room – Stephen Rennicks 

Lakeshore Records (16 octobre 2015)

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

Antonio Pinto répond à l’appel de Shot Caller

News

Antonio Pinto

Antonio Pinto

Antonio Pinto composera pour Shot Caller. Ce drame de Ric Roman Waugh narrera les péripéties d’un gangster fraîchement libéré qui se voit forcer d’orchestrer un crime dans les rues sud-californiennes. Au niveau casting cette production modeste comporte presque totalement des seconds couteaux avec les présences de Nikolaj Coster-Waldau, Lake Bell, Jon Bernthal, Benjamin Bratt et Holt McCallany, le premier cité jouant tout de même un des principaux personnages de Game Of Thrones (Jamie Lannister). Shot Caller sortira en 2016.

Antonio Pinto n’est pas très connu non plus, lui qui représente le Brésil à Hollywood où, mine de rien, il a une expérience intéressante. S’étant d’abord fait remarqué avec sa bande son de La Cité De Dieu, il a eu le privilège de réaliser des compositions additionnelles pour James Newton Howard sur Collatéral, a composé pour Lord Of War, Les Âmes Vagabondes, McFarland, USA et est sur le point de sortir sa BO pour le documentaire Amy. Mais plus que le Brésil, Antonio Pinto représente aussi le son latino, avec des appels au Flamenco, à la Bossa Nova, Samba et autres, qu’il inclut à la musique symphonique et électronique. On retrouve bien ces métissages et son style évasif dans sa précédente collaboration avec Ric Roman Waugh, Snitch, avec pour résultat une BO décomplexée où grincements de violoncelles et guitare sèche rythmée ponctuent son concept. S’il avoue avoir été amené à la musique par ses soeurs et qu’il estime sa carrière chanceuse, par humilité, Pinto doit aussi sa progression à son talent et à son univers qui ne laisse pas indifférent.

Enfin, récemment, le compositeur a aussi planché sur Pequeno Segredo, une production prometteuse sortie de son Brésil natal, une terre où il n’a plus grand chose à prouver.

Didier Bianay

2 BO recommandées

Bandes Originales Recommandées

2 histoires de générations et 2 BO générées par 2 compositeurs qui n’ont point paru gênés. Voici 2 récentes bandes sons à écouter sans modération :

pan soundtrackPan – John Powell

John Powell nous revient en pleine forme avec une partition bien vitaminée et bien juteuse. Pour un film d’aventure la BO se trouve à la hauteur en réservant des exaltations orchestrales massivement lyriques, voire épiques, avec une certaine place pour des rythmes catchy peu communs et bien audibles tout comme les références à la musique balkanique ou celtes. Pour ce film à gros budget John Powell a eu son gros orchestre et l’a bien fait bosser en l’amenant à exécuter nombres de parties sacrément complexes qui, comme le thème principal, ont bien besoin de plusieurs écoutes pour être bien assimilées… Bref, Powell montre encore qu’il fait ce qu’il veut, avec qui il veut, témoin son travail créatif sur les chœurs : féériques, aériens, grégoriens ou bien volontairement bordéliques grâce aux imperfections vocales des membres du casting qu’il a mis à contribution pour une reprise diabolique de Smell Like Teen Spirit. Sur l’ensemble cette BO est donc amusante, prenante du début à la fin, et cache pas mal d’autres surprises sonores aussi excitantes que le mythique comte de Peter Pan.

premiers crusPremiers crus – Jean-Claude Petit

Avec une bonne tenue dans l’oreille cette partition nous laisse un peu sur notre faim car un peu courte. Oui, il aurait été préférable d’entendre plus tant le concept musical de Jean-Claude Petit est rafraîchissant. À l’instar de la contribution de Pascal Lafa dans la BO (One Love) il instaure globalement une teinte jazzy avec des harmonies plus ou moins feutrées qui s’immiscent même dans les pièces les plus dramatiques. Pour dépeindre l’esprit de ce film qui traite du travail de la terre, le compositeur n’a pas hésité à faire une comparaison avec Jean de Florette. Mais pour éviter les clichés il surprend dans son instrumentation avec l’emploi d’une flûte… bulgare. Pour le reste guitare et piano font une grande concurrence aux cordes qui, elles, apportent lyrisme, nostalgie et romantisme. Par contre, la valse marquée qui sert de thème principal n’est point là pour souligner un quelqueconque romantisme mais plutôt, au dires du compositeur, représenter l’aspect cyclique de la viticulture, tout comme les ostinati qui viennent rythmer cette bande son lumineuse, moderne et optimiste. 

Didier Bianay

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

09/10 Peu de sorties BO mais 2 grands compositeurs : John Powell et Danny Elfman. Le premier fait son retour dans le Cinéma 1 an après la BO de Dragons 2 en signant la partition de Pan. En ce qui concerne Danny Elfman il enchaîne modérément avec la bande son de la comédie Chair De Poule.

08/10 L’American Film Institute annonce qu’il attribuera un prix d’honneur à John Williams lors d’un gala qui se tiendra le 9 Juin 2016 à Los Angeles. Cette récompense est la plus prestigieuse du Cinéma américain et se verra décernée pour la première fois à un compositeur.

Projets confirmés cette semaine (Compositeur film ou série réalisateur ou créateur)

Marco Beltrami et Miles Hankins The Night Before Jonathan Levine*

Junkie XL Deadpool – Tim Miller

Charlie Clouser** Childhood’s EndMatthew Graham, Arthur C. Clarke***

Rachel Portman Race Stephen Hopkins 

Vincent Jones et Dave Kushner**** F Is for Family Bill Burr et Michael Price

Lorne Balfe War on Everyone John Michael McDonagh

Anne Dudley Elle Paul Verhoeven

James Newton Howard The Huntsman Cedric Nicolas-Troyan

Matthias Weber Message from the King Fabrice Du Welz 

Mac QuayleAmerican Crime Story –  Scott Alexander et Larry Karaszewski

* Le réalisateur de Warm Bodies

** Il a composé pour tous les 7 films de la saga Saw

*** Grand romancier de Science-fiction, mort en mars 2008, qui a coécrit le scénario de 2001, L’odyssée De L’espace avec Stanley Kubrick. La série Childood’s End se base sur son roman du même nom, plus connu en France sous le titre Les Enfants d’Icare

**** Guitariste du célèbre groupe de hard rock Velvet Revolver

Didier Bianay

Dernières sorties BO (09/10/15)

panh

Pan – John Powell  

Sony Classical (9 octobre 2015)

Chair De Poule – Danny Elfman  

Madison Gate Records / Sony Classical (9 octobre 2015) – CD et Digital

Steve Jobs – Daniel Pemberton  

Back Lot Music (9 octobre 2015) – CD et Digital

L’Étudiante Et Monsieur Henri – Laurent Aknin 

B Original (5 octobre 2015) – Digital

Source : cinezik.org et underscore.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

Balfe termine sa grosse année avec « War On Everyone »

News

Lorne Balfe

Lorne Balfe

Lorne Balfe vient de s’adjuger la BO de War On Everyone. Oh ! ne vous fiez pas au titre, il s’agit d’une comédie de John Michael McDonagh avec Theo James, Michael Peña, Alexander Skarsgård, Tessa Thompson, Caleb Landry Jones et Stephanie Sigman. Tout ce beau monde vient de terminer le tournage mais la date de sortie n’a toujours pas été dévoilée.

Le compositeur termine, avec cette bande son, une année bien chargée et intéresssante. En effet il s’est vu attribué pas moins de 11 programmes dont Sons of Liberty, Bone In The Throat, A.D. The Bible Continues (1 épisode), Captive, American Hero, The Championship Rounds et Dough. Mais il y eut 2 points d’orgue pour lui dans cette année prolifique. D’abord, comme tout gros compositeur, il a eu droit à son blockbuster de l’été, Terminator : Genesys. À musictimes.com il a expliqué qu’il a tenu à remettre en valeur le thème original de Brad Fiedel ainsi que sa rythmique bien particulière. Ce fut sa manière à lui de connecter le film à la saga en revenant aux sources même si Terminator : Genesys n’est ni un préquel, ni une suite. Au niveau de sa liberté de travail il a avoué que le réalisateur Alan Taylor, bien que fortement impliqué, lui a laissé carte blanche.

Soit. Mais là où on s’aperçoit qu’il s’est sacrément lâché cette année c’est sur son excellente partition pour le film d’animation Home, tant ses arrangements ont été véloces et impressionnants, et tant sa mixture musicale a été imprévisible et originale. Et à l’approche des nominations pour les Annie Awards 2015, Lorne Balfe se dit peut-être qu’il a une belle carte à jouer.

Didier Bianay

Rachel Portman se remet dans la course

News

Rachel Portman

Rachel Portman

Rachel Portman vient d’être choisie pour composer pour le prochain film de Stephen Hopkins, Race. Ce biopic est consacré à l’athlète noir et légende du sprint Jesse Owens lors de sa préparation et sa participation aux JO de Berlin, en 1936 ; une époque où Hitler et son idéologie nazie se faisaient de plus en plus menaçants. Le rôle d’Owens est confié à Stephan James un acteur bien moins connu que Jason Sudeikis et Jeremy Irons qui sont aussi dans les starting-blocks tout comme William Hurt et Carice van Houten. La sortie de Race est prévue pour Mai 2016.

Il y a quelques semaines Portman a remporté son premier Emmy, après avoir raté le coche 2 fois en 2005 et 2009. C’est précisément sa partition sur Bessie qui a été honorée, partition qui n’a hélas pas été commercialisée, les producteurs ayant opté pour une compilation composée d’artistes variés tels Queen Latifah, Vince Giordano & The Nighthawks, Louis Armstrong, Sippie Wallace ou encore Tamar-Kali. En ce qui concerne ses dernières sorties BO je recommanderais sans doute celle de The Right Kind Of Wrong. Pour cette comédie Portman procure une bande son étonnante et amusante à écouter, en proposant des interprétations d’instrumentistes et des sonorités assez exagérées qui sembleraient même faire parler l’orchestre ou du moins le rendent fortement complice de l’Image. Toutefois, elle n’a pas non plus oublié d’y inclure, et même dans les passages les plus turbulents, cette finesse et cette élégance qui la caractérisent tant.

Enfin, dans un registre un peu plus sérieux elle a récemment composé pour un thriller qui paraîtra prochainement, Despite The Falling Snow. Réalisé par Shamim Sarif, ce long métrage aura sur son affiche la sublime Rebecca Ferguson.

Didier Bianay

Concernant Sam Smith c’était écrit

Coup de Cœur

Sam Smith

La surprise Sam Smith ! Oui, peu de bookmakers auraient parié sur Sam Smith pour la chanson originale de 007 Spectre, ne serait-ce il y a 10 mois, lorsque Thomas Newman se voyait déjà attribuer la BO du film. En effet, dans la tradition bondienne la chanson originale est très souvent réservée à la star du moment et on peut citer dans le passé Shirley Bassey (Goldfinger – 1964), Duran Duran (Dangereusement Vôtre –  1985), Sheryl Crow (Demain Ne Meurt Jamais – 1997), Madonna (Meurs Un Autre Jour – 2002) ou plus récemment Adele (Skyfall – 2012). Un privilège, un gage de consécration, mais aussi un exercice périlleux tant il peut être angoissant de composer pour une chanson mondialement attendue ; alors quoi de mieux qu’un artiste mondialement infuent ? La règle semble implaccable mais il y a eu des exceptions se nommant Gladys Knight, Rita Coolidge, Chris Cornell, et désormais il faut y ajouter Sam Smith.

Pourtant plusieurs attributs de ce jeune artiste de 23 ans en faisaient déja un bon candidat. Véritable révélation de l’année 2015, il a fait un carton avec les tubes Stay With Me et surtout I Know I’m Not The Only One. Peu s’en rappellent mais c’est aussi sa voix que l’on entend dans les tubes La La La et Latch, respectivement de Naughty Boy et de Disclosure. C’est en fait au bout de 7 ans de carrière, soit en 2014, qu’il a commencé à connaître personnellement le succès en récoltant depuis 4 Grammy Awards ou encore 3 Brit Awards. Mais outre son palmarès grandissant c’est aussi la personnalité de ce crooner bien british qui s’avère assez tentante, de même que sa maturité musicale. C’est d’ailleurs par cette dernière qu’il a su capter l’essence de l’univers de James Bond en proposant un single amplement élégant et dramatique qui se fondera bien à la BO de Spectre, le tout sans se trahir lui-même.

Vu le départ canon du single, on peut déjà dire que la saga James Bond se rappellera que Sam c’est celui qui ne s’est pas planté malgré son jeune âge. Avec une approche traditionnelle et classe et grâce à sa voix de grande classe, il peut voir poindre avec Writing’s On The Wall le spectre d’un succès à venir tant dans les charts que lors des grandes cérémonies de la Musique et du Cinéma, sans surprise cette fois-ci.

Bianay, Didier Bianay

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

02/10 Sortie de la BO de No Escape, signée Marco Beltrami. Pour le reste des nouveautés voir l’article ici

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Jeff BealJesse Stone: Lost in Paradise Robert Harmon

Anne Dudley – Away – David Blair

Abel Korzeniowski – Emperor – Lee Tamahori*

Harry Escott et Roger Goula The Frankenstein Chronicles Benjamin Ross 

Ryuichi Sakamoto The Revenant Alejandro Gonzalez** 

Mark Kilian Wicked City Steven Baigelman 

* Le réalisateur de Meurs Un Autre Jour 

** Il a réalisé l’excellent Birdman l’année passée

Didier Bianay

Dernières sorties BO (02/10/15)

NoEscape h2

No Escape – Marco Beltrami  

Lakeshore Records (2 octobre 2015)

Un Début Prometteur – Nicola Tescari 

Gaumont (2 octobre 2015) – Digital

Der Staat Gegen Fritz Bauer – Julian Maas & Christoph M. Klaiser 

Colosseum (1er octobre 2015) Digital

Macbeth – Jed Kurzel  

Decca Records (2 octobre 2015) – Digital

Quand Homo Sapiens Faisait Son Cinéma (TV) – Renaud Barbier 

B Original (28 septembre 2015) – Digital

Source : cinezik.org et underscore.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

Un sommet d’adaptabilité

Musiques de Films Légendaires

Bruno Coulais

Bruno Coulais

Alors ce n’est point une musique pour danser en boîte (ou avec des boîtes) mais c’est l’une des plus grandes références de la Musique de Film hexagonale, bien qu’elle fasse beaucoup penser à des contrées bien lointaines : « Je me documente beaucoup. J’écoute les instruments et les musiques, mais je n’essaye pas de copier cet univers. Je recherche davantage des impressions. Les musiques ethniques sont si riches et appartiennent tellement aux musiciens qui les pratiquent que c’est impossible et ridicule d’essayer de les approcher. »

C’est sans doute la modestie de Bruno Coulais qui parle car avec Norbu, et par extension toute la BO, le parisien s’est tout de même sacrément approcher de la musique tibétaine par l’ajout de percussions, d’instruments, d’harmonies typiques, de mantras récitatifs et de chants gutturaux graves interprétés par des chanteurs tibétains et… corses. Oui, car comme cité précédemment, Coulais ne cherche habituellement pas à se calquer à une culture musicale mais aime mélanger les influences, c’est ainsi qu’on entend aussi dans ce film d’Éric Valli des notes de piano et de violons plus occidentales. Véritable dépaysement auditif, pourvue d’arrangements magiques et surprenants, c’est logiquement donc que la BO d’Himalaya : L’Enfance D’un Chef remporta le César de la meilleure musique originale en 2000 et marqua un tournant dans la carrière du compositeur.

Imprévisible d’un film à l’autre, Bruno Coulais est réputé pour être cet électron libre qui a multiplié les expériences totalement différentes et souvent fructueuses, ayant remporté jusqu’à présent 12 prix prestigieux dont 3 césars en comptant les BO des Choristes et de Microcosmos. Malgré cela, son exotisme musical est souvent sous-estimé même par les amateurs de musiques de films davantage accoutumés à des sonorités symphoniques plus proches culturellement ; mais vu sa personnalité artistique affirmée et assumée, il n’est pas prêt de changer, à raison. C’est donc à prendre ou à laisser…

Didier Bianay