Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Jim Dooley Fifty Shades of Black Michael Tiddes

Josh Ritter The Hollars John Krasinki

Tomandandy The Wilding – Silka Luisa

Dickon Hinchliffe* Little Men Ira Sachs**

Owen Pallett Suited Jason Benjamin

The Newton Brothers Ouija 2 – Mike Flanagan

Alex Somers*** Captain Fantastic Matt Ross

David Mansfield Sophie and the Rising Sun Maggie Greenwald****

* Il a composé pour Les Brasiers de la Colère

** L’auteur du remarqué Love Is Strange, un drame sorti l’année dernière

*** La moitié du tandem Jonsi et Alex qui avait interprété la chanson originale de Dragons 2

**** La réalisatrice de Songcatcher (2000)

Didier Bianay

Publicités

Première Écoute : La BO de Star Wars 7

Première Écoute

star wars 7 pochetteJohn Williams revient en force avec cette BO du 7ème opus de la saga Star Wars, en restant fidèle au style musical de la franchise.

Précis, versatile, complexe et… bien trippant

Ce n’est pas de la musique au mètre mais de la musique au millimètre que nous propose là John Williams, le compositeur ayant été hyper précis non seulement au niveau du timing mais aussi au niveau émotionnel, afin de se soustraire avant tout à l’image. Ce qui explique le caractère extrêmement versatile des compositions d’action, versatilité qui est maîtrisée par une adresse d’écriture indéniable. Et il fallait bien être adroit pour organiser les phases très agitées des morceaux les plus tourmentés tels I Can Fly Anything, The Falcon, The Rathtars !, The Ways Of The Force, Sherzo For X-Wings et The Jedi Steps And Finale avec en prime des rythmiques occasionnellement indépendantes entre groupes d’instruments… Bref un sacré casse-tête dont Williams a le secret, incité qu’il fut par le réalisateur J.J. Abrams qui lui a donné pratiquement carte blanche : « Just do your things ». 4 mots qui signifient des centaines d’idées dans l’imagination fertile de ce taulier de la Musique de Film de 83 ans… Ce dernier a même avoué ne pas avoir eu à relire ses anciennes partitions, faisant juste appel à sa longue expérience dans la musique d’aventure ; et l’aventure il nous l’a bien fait sentir, ses mitraillements de cuivres rendant certaines scènes de bataille excitantes, voire même jouissives.

Saveurs d’antan et nouveautés croustillantes

La BO de Star Wars 7 renoue avec les grandes partitions anciennes de l’âge d’or de la Musique de Film. Mais il était aussi important pour le compositeur qu’elle renoue surtout avec les partitions des épisodes précédents en gardant quelques anciens motifs mélodiques comme celui de Leïa, de Han et Léia, de la Force ou encore le Rebel Fanfare, ce sont ceux qui reviennent le plus, sans oublier évidemment le thème principal de la saga. Mais qui dit Star Wars 7 dit nouveaux personnages, et qui dit nouveaux personnages dit aussi nouveaux thèmes et à ce niveau-là John Williams a aussi fait un boulot satisfaisant, avec tout d’abord le thème de la nouvelle héroïne Rey qui oscille toujours entre courage et sensibilité lyrique. La mélodie révolutionnaire développée dans l’excellent March Of The Resistance n’est pas en reste non plus car très engagée et très reconnaissable. Ce dernier attribut est très important et le fait qu’il manque au thème du cruel Kylo Ren le prouve. En effet dans une BO qui, comme celles d’antan, comporte beaucoup d’arrangements très mélodiques, ce thème peu évident a du mal à émerger sauf à grands renforts de cuivres graves et écrasantes, mais aussi est moins mémorisable et mémorable que celui de son grand père Dark Vador. Enfin les 77 minutes de musique laisse aussi entrevoir quelques belles envolées lyriques et dramatiques avec bien-sûr un bon travail sur les bois pour la touche tendresse, le tout sans faire appel à aucun synthétiseur, ce qui est aussi un attachement au style old school ; mais l’orchestration est tellement diversifiée et subtile qu’on les oublie complètement.

L’empereur John Williams a donc tué tout le monde avec cette BO de Star Wars 7, grâce à une technicité nullement égalée cette année. C’est aussi un retour aux grandes partitions à l’ancienne et une large victoire du tout-symphonique, de quoi bien terminer l’année pour les amateurs de musiques de films et bien commencer l’année suivante pour le compositeur, sa côte aux Oscars étant à 1/1…

Didier Bianay

Elle optimisme !

Coup de Cœur

Fredrika Stahl

Fredrika Stahl

Carrefour entre Jazz et Pop, la chanson Tomorrow de Fredrika Stahl est assez optimiste dans sa vision du monde de demain. Présentation de la chanteuse et décryptage de ce titre enchanteur.

Vent de fraîcheur venu de Suède

Fredrika Stahl est une étoile montante de la scène Pop-Jazz et celle que l’on compare volontiers à Kate Bush ou Keren Ann possède à son actif 12 ans de carrière et 4 albums. Avec cette fréquence d’un album tout les 2 ans en moyenne (depuis son premier en 2006) la franco-suédoise impressionne par son inventivité et avoue ne pas aimer se répéter d’un album à l’autre. C’est aussi une touche-à-tout, passant de la scène musicale à la scène théâtrale, elle qui participa en 2012 à Pop’pea, une version rock de l’opéra du Couronnement De Poppée (Monteverdi). Mais sa plus grande réussite reste sa reprise de la comptine Twinkle Twinkle Little Star en 2010, un extrait de son album Sweep Me Away boosté, c’est vrai, par la pub de la Nissan Juke. Et c’est après toutes ces expériences, et à la suite de la sortie de son 4ème album, qu’elle avoue son attirance pour la Musique De Film ; l’opportunité se présentera quelques mois plus tard lorsque Cyril Dion et Mélanie Laurent lui propose la BO de Demain.

Un titre qui donne la banane

Je parlerai plus en détail de cette excellente BO ultérieurement, mais en guise de coup de cœur je m’attarderai plus sur son titre phare, Tomorrow. Loin des compos moroses qui accompagnent les documentaires alarmistes sur l’héritage des générations futures, le single Jazz-Pop de Stahl prend une couleur de plus en plus lumineuse et gaie, au fil des secondes, au fil des entrées enjouées des différents musiciens. Il en devient même festif quand les interventions des trompettes pimentent le refrain et le final. Au niveau des paroles l’artiste verse dans un optimiste non pas passif mais actif, poussant à l’action en soulignant l’urgence de la situation et la gravité des enjeux qui nous concernent tous. Une chanson qui s’adresse donc à mr Tout-le-monde, représentant fidèlement un projet promu par financement participatif, par mr Tout-le-monde quoi…

Figure de proue d’un documentaire qui respire l’optimisme tout comme la BO, Tomorrow s’avère être un titre engagé, engageant, et témoigne du potentiel créatif d’une Fredrika Stahl qui fait une remarquable entrée dans le monde du Cinéma. ET ÇA, J’ACHÈTE !

Didier Bianay

bianaydidier.com

Perez sur le do de The Red Turtle

News

Laurent Perez

Laurent Perez

Loin, sur une île déserte et hostile, la vie d’un naufragé évolue au milieu d’une faune préservée. Tel est le cadre du projet sur lequel planche actuellement Laurent Pérez, The Red Turtle. Entre film d’animation et bande dessinée, le premier long métrage du césarisé et oscarisé Michaël Dudok de Wit comporte dans son casting d’acteurs… personne, puisqu’il sera entièrement dépourvu de dialogue. The Red Turtle est prévu pour sortir en septembre 2016.

Après la formidable BO de Pourquoi J’ai Pas Mangé Mon Père, Laurent Perez a pris une toute autre direction cet été en composant pour Antigang, un polar emmené par Jean Reno qui a eu un score honorable cet été dans l’Hexagone. Pour ce film d’action percutant il a logiquement opté pour un style plus moderne, agressif et parfois même assez acide, avec à l’occasion des glissandos aux cuivres inquiétants et un bouzouki pour métisser une partition plutôt américaine. La BO d’Antigang c’est aussi un rythmique entraînante assez présente ponctuée de quelques repos lyriques, mélodiques et sensibles. Alternant entre l’agitation violente et complexe et la quiétude fragile, Perez a continué de montrer qu’il est un compositeur qui ne cherche pas à impressionner outre mesure, n’ayant même aucun problème avec la notion de simplicité.

La simplicité il en a aussi besoin sur The Red Turtle qui, on le répète, n’a point de parole pour l’agrémenter à part celles de la nature entourant l’unique personnage ; car dans un tel film la partition du compositeur est forcément plus exposée et l’ingéniosité requise, l’excès musical n’étant jamais bien loin.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

18/12 Le jour du retour du maestro John Williams avec la BO du 7ème volet de la mythique saga Star Wars. Ennio Morricone aussi a marqué la rubrique Dernières Sorties d’hier avec la bande son des Huit Salopards.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Julian WassAnimalsPhil Matarese 

Tim Hecker – The Free WorldJason Lew

Victor ReyesThe Night Manager – Susanne Bier

Michael Brook*TallulahSian Heder**

Trevor Morris Goon: Last of the Enforcers Jay Baruchel

Brian Tyler – Under the GunStephanie Soechtig

Fil EislerCHiPsDax Shepard

Toby ChuUnforgettableDenise Di Novi***

Burt Bacharach – PoJohn Asher

Nicholas Britell****The Free State of JonesGary Ross

* En 2008 il passe pas loin du Golden Globe avec la BO d’Into The Wild

** Co productrice, scénariste et éditrice de scénarios de la série Orange Is The New Black

*** Mme Di Novi a le nez creux, elle qui a produit quelques beaux succès inattendus tels Edward Aux Mains d’Argent, Ed Wood, Diversion, ou encore Crazy, Stupid, Love

**** On l’entendra prochainement dans le film événement The Big Short : Le Casse Du Siècle

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (18/12/15)

STAR WARS 7h

Star Wars : Episode VII – Le Réveil de la Force – John Williams  

Walt Disney Records (18 décembre 2015)

Les Huit Salopards – Ennio Morricone 

Decca Records (18 décembre 2015)

Concussion – James Newton Howard  

Sony Classical (18 décembre 2015)

The Revenant – Ryuichi Sakamoto et Alva Noto 

Milan Records (18 décembre 2015)

Le Grand Jeu – Morando & Villeneuve 

True Velvet Records (16 décembre 2015) En Digital

Joy – West Dylan Thordson & David Campbell

Blake Mills Abkco (18 décembre 2015) En Digital

Palmeras En La Nieve – Lucas Vidal

Warner (18 décembre 2015) CD et Digital

Poker Night – Scott Glasgow

MovieScore Media (18 décembre 2015) En Digital

Source : cinezik.org et underscore.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Brian Tyler sur le documentaire événement Under The Gun

News

Brian Tyler

Brian Tyler

Oui il arrive encore à Brian Tyler de ne pas composer pour un blockbuster, et ça a tendance à mieux lui réussir. Sa prochaine partition portera sur le documentaire de Stephanie Soechtig, Under The Gun. Le programme aura pour sujet les nombreuses fusillades de masse qui ont secouées les USA, un pays où on dénombre plus d’armes que d’habitants. Plus précisément Under The Gun accordera la place à 2 points de vue opposés, celui des familles des victimes et celui des partisans pro-armes. Ce sera aussi le premier « vrai » documentaire pour Brian Tyler.

Mais il n’y a pas de petit projet pour le compositeur qui défend avec presqu’autant d’enthousiasme sur son twitter ses BO pour Furious 7 ou Avengers 2 que celle pour le plus modeste drame Truth. C’est pour ce dernier long-métrage qu’il a accordé une longue interview à filmsoundtrackcenter.com en expliquant l’approche musicale du film avec celui qui est un collaborateur de longue date, James Vanderbilt : « Un imprévu c’est déroulé pendant que je regardais le film ; James et son éditeur ont lancé le film et quitté la pièce. Ils voulaient que je le regarde avec mon propre point de vue, alors je fut tout seul dans la pièce à le visionner. Ils n’ont mis aucune musique provisoire dessus ». Et d’avouer ensuite que l’expérience était « quelque peu effrayante » et que son ami James avait « plus de confiance en lui que lui-même ». Le résultat est assez émotionnel et dramatique avec une pointe de styles militaires ou breaking news et, chose plus importante, a encore poussé Brian Tyler hors des sentiers battus par les films d’action.

Si la BO de Truth est déjà sortie depuis le 6 novembre dernier, le film sortira en France en février 2016, l’occasion pour les béophiles français de voir le travail de Tyler sur les jeux de Robert Redford et Cate Blanchett qui, parait-il, l’ont totalement influencé. Mais là où ses fans l’attendent le plus, c’est sur Insaisissables 2, après une BO du premier volet qui fut si excitante.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Victor Reyes de garde sur The Night Manager

News

Victor Reyes

Victor Reyes

The Night Manager tel est le nom de cette mini-série qui va sans doute faire grand bruit ; déjà par son casting qui comporte tout de même Hugh Laurie et Tom Hiddleston et ensuite de par son intrigue où un directeur d’hôtel choisit de devenir un agent secret pour venger sa femme et déstabiliser un dangereux trafiquant d’armes. Le programme est basé sur un roman éponyme de John le Carré et est produit de concert par la BBC et AMC. Au niveau de la bande son (car c’est le thème du site quand même), ce sera Victor Reyes qui va s’y coller. Petite présentation d’un talent aussi génial que discret.

Originaire d’Espagne, Victor Reyes a dès sa plus tendre enfance affectionné les musiques de western d’Ennio Morricone et avoue à 53 ans que John Williams est son ultime idole, de bons goûts… et un bon doigté aussi, lui qui est un pianiste de haut niveau. Et quoi de mieux pour un pianiste que de faire la BO de The Grand Piano, un thriller dont le personnage principal est un pianiste de renom dans la tourmente. Pour cette BO, la Critique a été élogieuse et à l’écoute on comprend vite pourquoi tant le travail pianistique de l’espagnol est surprenant au niveau de son expressivité, de ses sonorités multiples et de la complexité de certaines de ses phases. Élément central d’un orchestre symphonique, il rythme ce qui est un mélange entre concerto et musique de film, impression confirmée par le compositeur lui-même à asturscore.com, détaillant que cette bande son se trouve être l’accompagnement des émotions du personnage ou la musique de son concert.

Bien que sur ce film il ait trouvé une sacrée complicité avec Eugenio Mira, réalisateur et compositeur, il est plus lié artistiquement à Rodrigo Cortés, pour qui il a composé les partitions de Dirt Devil, Concursante, Enterré, Red Lights et Por Activa y por Pasiva. Avec The Night Management le castillan reste fidèle à sa préférence pour la Télévision, enchaînant et collectionnant séries et mini-séries depuis plus de 10 ans, mais on l’entend tout de même dans le modeste thriller Newcomer dont les qualités s’ébruitent pianissimo.

Didier Bianay

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

11/12 Beaucoup beaucoup de parutions dans la rubrique des sorties avec en tête de liste l’islandais Atli Örvarsson pour la BO de Béliers. Enfin d’autres noms bien familiers des béophiles ont sorti leurs bandes-son tels Lorne Balfe et Francis Lai, respectivement pour American Hero et Un + une.

10/12 Annonce des nominations pour les 73èmes Golden Globes.

07/12 Annonce des nominations pour les 58èmes Grammy Awards.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Keegan DeWitt Morris from America Chad Hartigan

Christophe BeckTrollsMike Mitchell et Walt Dohrn

Lesley Barber – Manchester by the SeaKenneth Lonergan 

Adam Anders et Peer Astrom Dirty Dancing – Wayne Blair 

James Lavino – Wiener-DogTodd Solondz

Jake Monaco – Kindergarten Cop 2Don Michael Paul

Jóhann JóhannssonLovesong So Yong Kim 

SoulwaxBelgicaFelix van Groeningen*

Henry JackmanThe Birth of a NationNate Parker

* En 2014, il a remporté le César du meilleur film étranger avec Alabama Monroe

Didier Bianay

73ème cérémonie des Golden Globes : Nominations

News

Après les Annies et les Grammies, voici les nominés pour les prochains Golden Globes. Comme à l’accoutumée, sur M-C-N, on se focalise sur les catégories visant la Musique de Film :

Meilleure BO

Carol – Carter Burwell

goldenglobe12The Danish GirlAlexandre Desplat

The Hateful EightEnnio Morricone

The Revenant – Ryuichi Sakamoto & Alva Noto

Steve Jobs – Daniel Pemberton

Meilleure chanson originale

Love Me Like You Do (50 Nuances De Grey), Musique & paroles par Max Martin, Savan Kotecha, Ali Payami, Tove Nilsson et Ilya Salmanzadeh

One Kind Of Love (Love and Mercy), Musique & paroles par Brian Wilson et Scott Bennett

See You Again (Furious 7), Musique & paroles par Justin Franks, Andrew Cedar, Charlie Puth et Cameron Thomaz

Simple Song #3 (Youth), Musique & paroles par David Lang

Writing’s On The Wall (Spectre), Musique & paroles par Sam Smith et Jimmy Napes

Verdict le 10 janvier 2016 lors d’une cérémonie qui se tiendra au Beverly Hilton Hotel (Los Angeles)

Didier Bianay

Dernières sorties BO (11/12/15)

rams h

BéliersAtli Örvarsson

Lakeshore Records (11 décembre 2015) – Digital

American Hero – Lorne Balfe

Lakeshore Records (11 décembre 2015) – Digital

Living With My Mother – Ryuichi Sakamoto

 Avex ( 09 décembre 2015) – CD

The Monkey King – Christopher Young

Intrada (08 décembre 2015) – CD

Sunset Song – Gast Waltzling

Milan (04 décembre 2015) – Digital

La Vie Très Privée De Monsieur Sim – Vincent Delerm

Tôt Ou Tard (11 décembre 2015) – Digital

Les Aventuriers De L’art Moderne Pierre Adenot (TV)

B Original (04 décembre 2015) – CD et Digital

Suits – Christopher Tyng (TV)

Lakeshore Records (11 décembre 2015) – Digital

Au Cœur De L’océan – Roque Banos  

WaterTower Music (4 décembre 2015)

Comment C’est Loin – Orelsan, Alexis Rault (Album)

Wagram Music (9 décembre 2015) – CD et Digital

Un + Une – Francis Lai (Album)

Metropolitan Film Export (4 décembre 2015)

Source : cinezik.org et underscore.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

Beck se tirera les cheveux sur Trolls

News

Christophe Beck

Christophe Beck

Christophe Beck composera pour Trolls, un film d’animation dirigé par Mike Mitchell, et Walt Dohrn. Anna Kendrick et Justin Timberlake sont les premiers à avoir rejoint le casting vocal de ce programme qui mettra à l’honneur les célèbres poupées trolls créées par le bûcheron danois Thomas Dam. Trolls est prévu pour sortir le 19 octobre 2016 dans l’Hexagone.

Ce sera seulement son 3ème film d’animation mais avec La Reine Des Neiges, le montréalais a d’emblée montré qu’il ne vient pas troller le genre, car les aventures d’Elsa et Anna ont été un succès total, tant au niveau de l’intrigue que de la musique qui l’a accompagnée. Récemment, il a enchainé Ant-Man avec… Snoopy Et Les Peanuts, d’un petit héros à un héros pour les petits et un exercice totalement différent musicalement  : « Snoopy a été amusant à travailler. Bien sûr, il y a une musique iconique associée aux personnages par Vince Guaraldi, et il a été amusant de trouver des endroits pour incorporer non uniquement des pièces de Guaraldi, mais aussi des manières de rendre hommage à son héritage avec ce style Jazz-Pop dans ma BO » (collider.com). Dès le thème au piano le compositeur a aussi annoncé qu’il ne comptait pas faire dans la caricature musicale. Oscillant entre Jazz, Pop et Symphonie, Beck affiche avec la BO de Snoopy un travail hétérogène et sérieux, et continue de justifier pourquoi Jerry Goldsmith en personne l’a recommandé à ses débuts.

Alors, mirroir, mon beau mirroir qui est le plus beau ? C’est toi Christophe mais attention, en cherchant à la ronde, dans tout le vaste monde, la menace gronde… non, disons que la relève pointe le bout de son nez…

Didier Bianay

58ème cérémonie des Grammy Awards : Nominations

News

Aujourd’hui place aux Grammy Awards qui récompensent les meilleurs enregistrements, compositions et artistes de la période d’éligibilité allant du 1er octobre 2014 au 30 septembre 2015. Ci-dessous sont exposées les catégories en lien avec l’Audiovisuel.

Grammy-AwardsMeilleure BO pour média visuel

Birdman – Antonio Sanchez

The Imitation Game – Alexandre Desplat

Interstellar – Hans Zimmer

Une Merveilleuse Histoire du TempsJohann Johannsson

Whiplash – Justin Hurwitz

Meilleure compilation pour média visuel

Empire: Saison 1 – Columbia

50 Nuances de Grey – Republic Records

Glen Campbell: I’ll Be Me – Big Machine Records

Pitch Perfect 2 Universal Music Enterprises/Republic Records

Selma  – Paramount Pictures/Pathe Productions

Meilleure chanson originale pour film, téléfilm ou autre média visuel

Earned It (50 Nuances de Grey) – The Weeknd

Glory (Selma) – Common & John Legend

Love Me Like You Do (50 Nuances De Grey) – Ellie Goulding

See You Again (Furious 7) – Wiz Khalifa Featuring Charlie Puth

Til It Happens to You (The Hunting Ground) – Lady Gaga

La cérémonie se tiendra au Staples Center (Los Angeles) le 15 février 2016

Didier Bianay

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

04/12 Sortie de la BO de Danish Girl, composée par Alexandre Desplat. Junkie XL propose de son coté la bande son de Point Break.

01/12 ASIFA-Hollywood annonce les nominations pour les prochains Annie Awards. Découvrez les compositeurs nominés dans les catégories musicales ici.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Tyler Bates The Belko Experiment Greg McLean

Tyler Bates Keep WatchingSean Carter 

Armand AmarThe History of LoveRadu Mihaileanu*

Patrick Doyle** Whisky Galore Gillies MacKinnon

Stanley Clarke***Barbershop: The Next CutMalcolm D. Lee 

Danny Bensi et Saunder JurriaansComplete UnknownJoshua Marston 

Jeff CardoniSmitten!Barry Morrow****

Benjamin WallfischLights OutDavid Sandberg 

Alexandre DesplatThe Secret Life of PetsChris Renaud 

Rob Simonsen Going in Style Zach Braff 

Dustin MorganFear, IncVincent Masciale

* Réalisateur français, auteur de Va, Vis et Deviens. C’est d’ailleurs depuis ce film qu’il rappelle systématiquement Armand Amar pour réaliser ses bandes-son

** Grand compositeur britannique 2 fois nominé aux Oscars pour les BO de Raison et Sentiments et Hamlet. Il a cette année reçu un prix d’honneur aux WSA 2015

*** Il a composé pour Le Transporteur en 2002

**** En 1989 il reçoit 1 oscar pour le scénario de Rain Man

Didier Bianay

Dernières sorties BO (04/12/15)

the danish girl 2h

The Danish Girl – Alexandre Desplat  

Decca Records (4 décembre 2015)

Enragés – Laurent Eyquem  

Music Box Records (1er décembre 2015)

A vif ! – Rob Simonsen (Album)

Lakeshore Records (4 décembre 2015)

Point Break – Junkie XL (Album)

Sleeping Giant Music (4 décembre 2015) – CD et digital

Love the Coopers – Nick Urata  

Lakeshore Records (4 décembre 2015)

Belle et Sébastien, l’aventure continue – Armand Amar  

Gaumont (4 décembre 2015) – Digital

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

Annie Awards 2015 : Nominations

News

Voici venu le temps des Annie Awards. Créées en 1972, les Annies récompensent les meilleures performances audiovisuelles sur des programmes d’animation pour Grand ou Petit Écran. Ci-dessous sont présentées les catégories musicales :

annie awardsMusique pour un film d’animation – Cinéma

Carter BurwellAnomalisa 

Kevin Riepl – Batman Unlimited: Monster Mayhem 

Ruben Feffer, Gustavo Kurlat, GEM Grupo Experimental de Música & Emicida – Boy and the World 

Michael Giacchino – Vice-Versa

Mychael Danna & Jeff DannaLe Voyage d’Arlo

Musique pour un film ou série d’animation (TV)

Christopher Willis – Disney Mickey Mouse – (Episode: ¡Feliz Cumpleaños!)

Matthew Sklar & Christopher Guardino – Elf: Buddy’s Musical Christmas

Einar Tonsbeck – Puffin Rock
 – (Episode: Night Lights)

Nick Bachman, Neil  Graf, Matt Mahaffey & Jonathan  Hylander – Sanjay & Craig
 –  (Episode; Street Dogg)

Mike Himelstein, Joe Ansolabehere & Mike Barnett
 – Sheriff Callie’s Wild West – (Episode: #201A “The Good, the Bad & the Yo-Yo)

J.G. Thirwell – The Venture Bros: All This And Gargantua-2

Andy Bean – Wander Over Yonder – (Episode: The Black Cube)

La cérémonie se tiendra le 6 février 2016 au Royce Hall de l’U.C.L.A (Université de Californie à Los Angeles)

Didier Bianay

Bates et Gunn réunis après Les Gardiens De La Galaxie

News

Tyler Bates

Tyler Bates

Tyler Bates vient de boucler la bande son de The Belko Experiment. James Gunn n’est pas derrière la caméra sur ce coup, mais est l’auteur du scénario. C’est Greg McLean qui a dirigé les acteur John C. McGinley, Melonie Diaz, John Gallagher Jr., Michael Rooker, Sean Gunn, Steve Agee et Tony Goldwyn sur ce thriller qui sortira l’année prochaine.

Un script de James Gunn pour inspirer Tyler Bates… hum… ça a fait mouche dans les Gardiens De La Galaxie l’année dernière. Très porté sur la musique, ce film laissait entendre quelques tubes vitaminés et une bande son assez nerveuse. Se connaissant auparavant après s’être plus ou moins côtoyés sur Dawn of the Dead, Slither et Super les 2 hommes ont oeuvré en parallèle pour cette excitante virée galactique, Bates préparant des morceaux qui ont inspiré l’écriture de Gunn et vice-versa, le signe d’une confiance et d’une complicité artistique fortes. Le résultat a été très satisfaisant et s’est même révélé une expérience audio-visuelle totale. On en redemande !… et les studios Marvel aussi puisque le tandem se retrouvera sur prochain volet qui sortira en mai 2017.

À 38 ans, Tyler Bates fait partie de la nouvelle vague de compositeurs tout en ayant déjà de sacrés succés dans sa besace. C’est lui qui, au milieu des années 90 a contribué à l’essor du groupe rock Pet qu’il a cofondé en compagnie de Lisa Papineau, avant d’atteindre la certification Platine avec le tube Lil Boots. Dans la Musique de Film, il connaît une grande réussite avec la bande son de 300 qui s’écoule à 300 000 exemplaires en 2006, puis, sur la série Californication, fait une rencontre déterminante avec Marilyn Manson. Depuis les 2 hommes collaborent étroitement, le dernier projet commun étant la tournée Hell Not Hallelujah. Sur le secteur du jeux vidéo aussi il s’est fait une solide réputation ces dernières années en composant pour God of War: Ascension, Killzone: Shadow Fall ou encore Transformers: War for Cybertron.

Enfin sur sa filmographie on peut citer comme meilleures références, la série Salem, Sucker Punch et plus récemment John Wick.

Didier Bianay