Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

29/01 À signaler parmi les 4 BO exposées dans la rubrique Dernières Sorties, celles de Chocolat et de Jane Got A Gun de Gabriel Yared et du tandem Lisa Gerrard-Marcello De Francisci.

Projets confirmés cette semaine (Compositeur film ou série réalisateur ou créateur)

Paul HepkerShepherds and ButchersOliver Schmitz*

Jesse Novak** (thème) et Chris Alan Lee (bande son)CrowdedSuzanne Martin

Deborah LurieSpeech & DebateDan Harris 

Andy Gray – Hunters – Natalie Chaidez

Gabriel Yared It’s Only the End of the WorldXavier Dolan 

Frederik Wiedmann Justice League vs. Teen TitansSam Liu 

Anne Nikitin This Beautiful FantasticSimon Aboud

Lorne Balfe MarcellaHans Rosenfeldt et Nicola Larder

Matthew Margeson*** et Mike Higham  Miss Peregrine et les Enfants particuliers Tim Burton

* On lui doit Le Secret De Chanda en 2010

** On peut entendre ses dernières œuvres musicales dans la série BoJack Horseman

*** Il a co-composé la BO de Kingsman en compagnie d’Henry Jackman

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

Dernières sorties BO (29/01/16)

chocolat2h

Chocolat – Gabriel Yared  

Quartet Records (29 janvier 2016)

Jane got a gun – Lisa Gerrard, Marcello De Francisci  

Varese Sarabande (29 janvier 2016)

Heidi – Niki Reiser  

Milan Music (29 janvier 2016) – CD et Digital

Tale Of A Lake – Panu Aaltio

MovieScore Media (29 janvier 2016) Digital

Source : cinezik.org et underscore.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Yared démarre l’année avec gourmandise

News

Gabriel Yared

Gabriel Yared

Oui Gabriel Yared démarre bien l’année ! Car sur son agenda il y a d’abord le très attendu Chocolat, le film de Roschdy Zem, pour lequel il a récemment bouclé la BO et qui sortira la semaine prochaine. Et il y a aussi le prochain drame de Xavier Dolan Juste la Fin du Monde, inspiré d’une pièce de théâtre éponyme. C’est d’ailleurs la 2ème fois que Yared travaille avec Dolan apres Tom À La Ferme en 2013. En pleine bourre grâce au succès de Mommy, le réalisateur québécois attire de plus en plus de pointures car outre ce grand compositeur français il a dans son casting Marion Cotillard, Léa Seydoux, Vincent Cassel et Nathalie Baye, rien que ca…

D’origine libanaise Gabriel Yared a plus de 40 ans d’expérience dans la Musique de Film et des références comme 37°2 Le Matin, L’amantGuillaumet, les Ailes du Courage, Le Talentueux Mr Ripley, Retour À Cold Mountain, La Vie Des Autres, sans oublier Sauve Qui Peut (La Vie) de Jean-Luc Godard. Mais la consécration il l’a connait sur le film d’Anthony Minghella, Le Patient Anglais, avec un oscar pour une partition où il montre notamment une écriture Classique sublime, digne des grandes partitions des films d’antan. Malgré une technique affinée et travaillée depuis son adolescence, sa réussite dans l’industrie du Cinéma semble paradoxale lorsque le compositeur avoue : « je ne suis pas un homme d’images, je ne suis pas cinéphile ». Il a d’ailleurs longtemps préféré écrire avant ou pendant le tournage, pas après, étant plus initié par l’explication d’un concept ou les mots d’un script. Alors sans doute serait-il bien inspiré par celui du long-métrage Bach, autour de la vie du compositeur J.S. Bach. Si la rumeur est confirmée ce serait même pour lui une expérience particulière, sachant que ce sont bien les partitions de Bach qui ont très tôt enflammé sa passion pour l’écriture musicale.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Papy Williams fait de la résistance

Coup De Cœur

John Williams

John Williams

Avec le thème de Rey c’est l’une des compos qui m’ont le plus marquées dans cette BO de Star Wars 7. March Of The Resistance de John Williams, outre qu’elle est bien écrite, montre bien l’identité du compositeur. Décryptage :

Une écriture classique…

Rien qu’au titre on devinerait déjà que ce morceau ne laisse pas la part belle à une ambiance posée. Non, là l’orchestre est plutôt mené tambours battants dans un cheminement musical habile où Williams varie les combinaisons de timbres ou de groupes d’instruments ; trompettes et cuivres graves, trompettes et cordes, cors et bois etc., la dernière étant sacrément emmerdante… Mais bon en vieux taulier qu’il est, Williams sait exceller dans cet exercice tout comme il sait que devait dominer des timbres qui font souvent référence au courage, à l’héroïsme tels des trompettes puissantes et perçantes, des trombones et cors lourds et musclés. Jusque-là on est dans l’instrumentation et l’orchestration habituelles de la Musique de Film occidentale, mais March Of The Resistance a bien d’autres secrets.

…et une écriture Classique

On voit le style Classique de John Williams dans cette composition au niveau des arrangements avec une écriture en imitation qui arrive à son paroxysme sur cette magnifique fugue (de 1:12 à 1:32), de même que l’écriture en dialogue qui couvre une bonne partie de cette partition. Et c’est sur ce dernier point qu’elle se distingue de la célèbre Imperial March avec laquelle la comparaison semble inévitée…, le thème de Dark Vador jouant plus sur la complexité rythmique. Mais faire des groupes d’instruments se répondre entre eux n’est pas une partie de plaisir non plus puisque la succession de différents timbres emmène l’oreille dans une logique de comparaison, d’où la nécessité d’un relatif équilibre en terme de puissance, ce qui a poussé le compositeur à dispatché les cuivres, surtout… Toutefois le dialogue a aussi plusieurs avantages : éviter une lourdeur sonore, apporter du dynamisme et une meilleure mise en avant des arrangements, enfin, pas autant que les puissants unissons dont le compositeur nous gratifie à l’introduction et à la conclusion de ce morceau entraînant et, ma foi, irrésistible.

S’il est vrai que l’écriture de John Williams a changé et s’est modernisée avec le temps, il est agréable de constater que le compositeur a toujours tenu à garder son amour pour la musique Classique et ses codes, car c’est bien à ce genre musical qu’on le rapproche le plus. Et même s’il avoue avoir quelques sympathies pour les sonorités électroniques de la nouvelle vague, on le voit mal se départir de son identité musicale car il sait qu’en musique seule l’ivresse compte, peu importe le falcon flacon.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

22/01 Les affaires reprennent ! On a enregistré beaucoup de sorties BO cette semaine avec en tête de liste des compositeurs très connus. Ainsi Hans Zimmer, Bruno Coulais et Henry Jackman ont tous les 3 commercialisé leurs dernières bandes-son ce vendredi, respectivement pour Kung Fu Panda 3, Les Saisons et La 5ème Vague.

17/01 Ennio Morricone remporte un Critics’ Choice Movie Award pour la BO des 8 Salopards.

Projets confirmés cette semaine (Compositeur film ou série réalisateur ou créateur)

The Newton Brothers Inversion – Aaron Kaufman

Alex Heffes Queen of Katwe Mira Nair 

Edward Shearmur Elvis & Nixon Liza Johnson

Andrew Bird Baskets Louis C.K., Zach Galifianakis et Jonathan Krisel

Steven Price Suicide Squad David Ayer

Lyle Workman Love Judd Apatow, Lesley Arfin et Paul Rust

Bear McCreary 10 Cloverfield Lane Dan Trachtenberg

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (22/01/16)

Kung_Fu_Panda_3h2

Kung Fu Panda 3 – Hans Zimmer  

Sony Classical (22 janvier 2016)

Les Saisons – Bruno Coulais  

Madoro Music (22 janvier 2016)

La 5ème vague – Henry Jackman  

Sony Classical (22 janvier 2016)

The Boy – Bear McCreary  

Lakeshore Records (22 janvier 2016) – Digital

House of time – Emmanuel D’Orlando et Olivier Lliboutry  

Cristal Records (22 janvier 2016)

Les Premiers, les Derniers – Bertrand Cantat et Pascal Humbert (Détroit)

Versus (22 janvier 2016) – Digital

Commissaire Moulin et autres scènes de crimes – François de Roubaix 

Music Box Records (18 janvier 2016)

Paris-Willouby – Gush  

Wagram Music / Cinq 7 (20 janvier 2016) – Digital

Déesses indiennes en colère – Cyril Morin  

Massive Music (19 janvier 2016) – Digital

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Que devient Steven Price ?

News

Steven Price

Steven Price

Oscarisé pour sa BO de Gravity il y a près de 2 ans, Steven Price a connu une forte baisse de médiatisation, mais pas de motivation. À vrai dire c’est le succès du film d’Alfonso Cuarón qui lui avait donné un sacré coup de boutoir dans sa jeune carrière et… sa musique aussi. Car on se souvient bien de cette BO qui avait marqué à l’époque par ses nombreux sound design hyper sophistiqués et futuristes, s’intégrant à l’image par ses multiples sonorités digitales. Depuis, l’eau a coulé sous les ponts et Steven Price fait son chemin, pas trop loin d’Alfonso Cuarón tout de même, car après avoir composé pour le frère du réalisateur mexicain sur le court métrage spin-off de Gravity, Aningaaq, les 2 hommes se sont retrouvés pour la nouvelle série Believe.

Mais au niveau de ses sorties BO on retiendra celles de Fury (2014) et de The Hunt (2015), 2 partitions qui prennent à contre-pied. Pour le premier qui narre une intrigue se déroulant pendant la Seconde Guerre mondiale, Price a pris une direction étonnante avec un score très moderne, assez proche de Gravity dans le style, exception faite du travail intéressant qu’il a réalisé sur des chœurs tantôt murmurants, tantôt incisifs. Toujours dans une notion d’immersion il s’est servi aussi d’armes comme percussions d’une bande-son assez vivante, prenante. Pour le documentaire animalier The Hunt (en mini-série), il a aussi surpris en composant comme pour un film. Ici point de style minimaliste, de boucles, beaucoup moins de sound design mais une nette domination des instruments acoustiques, je dirais que la BO de The Hunt est digne d’un drame, avec nombres de passages symphoniques lyriques, tendres, évasifs, agités et même épiques. Une bande son plus ambitieuse que la norme en accord avec un documentaire, lui aussi plus ambitieux qui s’attarde davantage sur les relations entre prédateurs et proies. Bref, le programme et sa captivante musique ont fait le choix du sentimentalisme plus que celui de la dure loi de la jungle.

Mais alors que fait Price actuellement ? Bien, il vient de signer pour le film d’action Suicide Squad et retrouve à cette occasion le réalisateur de Fury, David Ayer. Au casting  de ce long métrage inspiré de l’univers des DC Comics on enregistre les présences de Will Smith, Ben Affleck, Scott Eastwood, Jared Leto, Margot Robbie, Joel Kinnaman, Jai Courtney, Cara Delevingne, Jay Hernandez, Adam Beach et Viola Davis. Warner Bros annonce la sortie pour août 2016.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Heffes poursuit sa réussite sur les Échecs

 News

Alex Heffes

Alex Heffes

Alex Heffes sera sur la BO de Queen Of Katwe. Ce drame prometteur est réalisé par Mira Nair et comporte dans son casting l’oscarisée Lupita Nyong’o qui sera accompagnée de David Oyelowo, Ntare Guma Mbaho Mwine, Maurice Kirya ou encore Charity Rose Pimer. J’emploie le mot « prometteur » parce que Queen Of Katwe racontera l’histoire vraie de l’étonnante Phiona Mutesi, une jeune ougandaise issue d’un village modeste qui est rapidement devenue un phénomène des Échecs en Ouganda, remportant plusieurs compétitions nationales depuis 2010. La réalisatrice s’est basée sur un livre biographique qui fut édité en 2012, The Queen of Katwe: A Story of Life, Chess, and One Extraordinary Girl’s Dream of Becoming a Grandmaster, ouvrage dont Disney a rapidement acquis les droits afin de produire ce film. Queen of Katwe est prévu pour cette année, la date précise de sortie restant a définir.

Pour Alex Heffes ce sera donc l’occasion de revenir à des sonorités africaines, emprunt musical qu’il a réalisé sur le film Mandela: Un Long Chemin vers la Liberté et qui rappelons-le a failli lui rapporter un Golden Globe en 2014. Depuis, plusieurs lignes ont été rajoutées à sa filmographie dont le biopic sur Lance Armstrong, The Program. Sur cette partition qui est plutôt dans le genre thriller moderne il est resté fidèle à son style électro-symphonique, en ajoutant quelques sonorités électroniques étonnantes, sur un refus de triomphalisme logique. Plus précisément il a plutôt voulu coller aux émotions du célèbre cycliste lors de ses années de fraudes ; du dynamisme au drame, l’ensemble de la partition a surtout une expression mesurée et des harmonies un peu discordantes, sous entendant un aspect pernitieux, pas clair comme de l’eau de roche… (tu m’étonnes).

Enfin on rappelle que le compositeur travaille en parallèle sur 11.22.63, la mini-série de J.J. Abrams à qui on doit Star Wars 7. Preuve que là encore Heffes continue de plus en plus à intéresser du beau monde…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

15/01 Dans la rubrique Dernières Sorties, 5 nouveautés ont été signalées. A été mise en avant la BO de Lorne Balfe pour le nouveau film d’action de Michael Bay, le bouillant 13 Hours.

14/01 L’annonce des compositeurs nominés pour les oscars, découvrez-les ici.

10/01 Ennio Morricone et Sam Smith remportent chacun un Golden Globe pour la meilleure BO (Les 8 Salopards) et la meilleure chanson originale (Writing’s On The Wall). Plus de détails dans l’article d’analyse Morricone et Smith, la victoire aux 2 visages.

Projets confirmés cette semaine (Compositeur film ou série réalisateur ou créateur)

Roger Neill20th Century WomenMike Mills

Harry Gregson-WilliamsConfirmationRick Famuyiwa*

Philip Selway**Let Me GoPolly Steele

Charlie Clouser*** Good Behavior Chad Hodge et Blake Crouch

RZAMeet the Blacks Deon Taylor 

Dominic LewisHenchmenAdam Wood

Cliff MartinezArms and the DudesTodd Phillips****

Philippe JakkoLe Coeur en BrailleBoujenah Michel

* En 2015 il se fait remarquer par la critique cinématographique avec son film Dope

** Pour le batteur du groupe Radiohead ce sera une grande première en tant que compositeur pour l’Image

*** Il a composé pour tous les 7 films de la saga Saw

**** On lui doit la fameuse saga Very Bad Trip

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (15/01/16)

(500ème article)

13hoursh213 Hours : The Secret Soldiers Of Benghazi – Lorne Balfe

Paramount Pictures (15 janvier 2016) – Digital

Au-delà Des Montagnes – Yoshihiro Hanno  

Plaza Major Company (15 janvier 2016) – Digital

Remember – Mychael Danna  

Varese Sarabande (15 janvier 2016)

Deutschland 83 – Reinhold Heil (TV)

Milan Music (15 janvier 2016)

Flesh And Bone (Ballet Music) – Adam Crystal (TV)

Varèse Sarabande (15 janvier 2016) – Digital

Source : cinezik.org et underscore.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

88ème cérémonie des Oscars : les compositeurs nominés

News

C’est la 50ème nomination pour John Williams avec cette année la BO de Star Wars 7 en guise de copie. Il est bien entouré puisque l’on retrouve aussi Thomas Newman qui espère remporter enfin l’oscar après 13 nominations. Le récent vainqueur des Golden Globes 2016 est aussi de la partie, Ennio Morricone le vieux briscard que l’on ne présente plus, tout le contraire de Johann Johannsson qui, mine de rien, prend de plus en plus de galon avec une 2ème nomination d’affilée. Enfin pour Carter Burwell c’est une grande première.

Meilleure BO

 Le Pont Des Espions – Thomas Newman

side_oscarCarol – Carter Burwell

Les 8 Salopards – Ennio Morricone

Sicario – Johann Johannsson

Star Wars: Le Réveil de la Force – John Williams

Meilleure chanson originale

Earned It (50 Nuances De Grey), musique et paroles par Abel Tesfaye, Ahmad Balshe, Jason Daheala Quenneville et Stephan Moccio

Manta Ray (Racing Extinction), musique par J. Ralph et paroles par Antony Hegarty

Til it Happens to You (The Hunting Ground), musique et paroles par David Lang

Simple Song #3 (Youth), musique et paroles par Diane Warren et Lady Gaga

Writing’s On the Wall (007 Spectre), musique et paroles par Jimmy Napes et Sam Smith

La cérémonie aura lieu le dimanche 28 février 2016 au Dolby Theatre (Los Angeles).

Didier Bianay

bianaydidier.com

Morricone et Smith, la victoire aux 2 visages

News

Comme vous le savez Ennio Morricone et Sam Smith ont décroché respectivement les Golden Globes de la meilleure BO et de la meilleure chanson originale. Analyse de 2 triomphes… bien différents.

Tarantino représentant Morricone aux Golden Globes 2016

Tarantino représentant Morricone aux Golden Globes 2016

Morricone l’emporte en terrain conquis

Après avoir connu le succès sur des classiques tels que Pour Une Poignée de Dollars, Il Était une Fois Dans L’ouest ou encore Le Bon, La Brute et Le Truand, tous les amateurs de Musique de Film savent que le Western c’est son truc ! … même si Ennio Morricone n’avait pas écrit de partition pour le genre depuis 1981. Malgré cette brillante expérience, sa bande originale des 8 Salopards aurait pu ne jamais exister, le compositeur ayant avoué ne pas aimer la manière dont Tarantino utilise ses morceaux dans ses films et ayant un temps balayé l’idée d’une possible collaboration après Django Unchained. De son coté, le génial réalisateur est réputé pour faire peu de cas de la musique à l’Image préférant emprunter à sa guise un panel de musiques contemporaines aux styles variés. Ce n’est qu’au début de l’été 2015 que les 2 géants se sont finalement réconciliés pour collaborer sur le projet. Au final les contributions de Morricone sur l’album se sont avérées rétro, aigres, hypnotiques, tantôt dérangées, tantôt posées et penchent plutôt vers la musique d’ambiance, autour d’un thème principal curieux et un poil obsédant. Le compositeur a donc fait le choix d’une musique tourmentée pour accompagner des personnages qui le sont aussi, et ça lui a bien réussit.

Sam Smith

Sam Smith

Sam Smith promu en terre inconnue

Beaucoup plus jeune que Morricone, Sam Smith a lui décroché la récompense pour la chanson originale de 007 Spectre ; une première expérience dans le Cinéma qui avait fait l’objet d’un article dans la section Coup De Cœur de M-C-N et qui avait aussi fait quelques déçu chez les fans de la saga. Pas assez remuant pour une chanson Bondienne disent les inconditionnels… ce qui n’a pas empêché le single de faire son chemin dans les charts internationaux, plus difficilement que Skyfall toutefois, ne battant le titre d’Adèle qu’en Grande-Bretagne où il atteignit la place de leader peu après sa sortie. Pour ce crooner, la présence des tubes pandémiques Love Me Like You Do et See You Again avait même de quoi le pousser au désespoir : « Honnêtement, sérieusement, je n’aurais même pas pensé que nous allions le remporter. Cela a été la nuit la plus intéressante de ma vie. C’est génial ». Ce qui est aussi génial dans la contribution de Sam Smith c’est qu’il a su garder son identité, et a apporté sa sensibilité pour introduire Spectre. Dramatique, lyrique, Writing’s On The Wall s’est trouvé au final plus comme un prolongement de la BO que comme un titre à visée commerciale ; et comme James Bond il s’en est bien tiré, même face à l’adversité…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Question de temps, de vie, ou de mort

Coup De Cœur

John Powell

John Powell

Mes pensées se portent actuellement vers une composition que l’on trouve sur la BO de Pan, intitulée Murmurs Of Love And Death. Une compo de John Powell qui brille par son originalité et sa subtilité.

Barbe Noire se trouve dans une pièce, en tête-à-tête, face au jeune Peter. Au début de cette scène, dans un silence de mort, est tout juste audible le bruit d’une horloge, bruit qui s’efface avant d’être repris subtilement par cette composition où Powell adopte une rythmique cyclique qui sera en filigrane sur la quasi-totalité du morceau. Ainsi, différents instruments à cordes sont joués dans le temps ou à contre-temps, immuables, par des coups secs faisant penser aux déplacements de l’aiguille d’une horloge. C’est l’une des vocations de ce morceau : sous-entendre la notion de temps dans un dialogue entre 2 protagonistes réputés être hantés par l’idée de vieillir…

Mais le but principal de ce titre se dévoile avec les mélodies qui apparaissent au premier plan, qui, elles, suivent majoritairement le jeu d’acteur de Hugh Jackman quand elles ne dépeignent pas la terreur dans les yeux de Peter (1:52 – 2:16). Exécutées aussi aux cordes, ces phrases musicales génèrent une ambiance sinistre, morose et renforcent la menace qui pèse sur le jeune garçon, d’ailleurs particulièrement vulnérable à ce moment-là.

À vrai dire dans cette compo les mélodies lyriques auraient été suffisantes, vu que dans cette scène la musique devait restée très discrète. Mais John Powell y a rajouté un petit plus, un engrenage rythmique sous-entendant l’aspect temporel et apportant malicieusement à ce morceau une grande touche d’originalité, voire une identité mémorable. Une manière habile d’exprimer sa musicalité sans gêner et aussi une manière pour ce compositeur un brin sous-côté de vouloir remettre les pendules à l’heure…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

08/01 Peu de sorties BO hier dans la rubrique hebdomadaire Dernières Sorties. A été promue en tête de liste celle du film d’horreur The Forest, composée par Bear McCreary.

07/01 La British Academy of Film and Television a annoncé les BO nominées pour les prochains BAFTA. Il s’agit de celles du Pont Des Espions (Thomas Newman), des 8 Salopards (Ennio Morricone), de The Revenant (Ryuichi Sakamoto & Alva Noto), de Sicario (Johann Johannsson) et de Star Wars: Le Réveil de la Force (John Williams). Verdict le 14 février 2016.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Wendy Melvoin et Jeff Russo Shades of Blue Adi Hasak

Jeff GraceCertain WomenKelly Reichardt

Marco Beltrami et Dennis SmithLuciferNeil Gaiman*, Sam Kieth et Mike Dringenberg

Adrian JohnstonClose to the EnemyStephen Poliakoff

Joseph Bishara**The Conjuring 2James Wan 

Jeff RussoCrimeRichard Price 

* Romancier auteur notamment du conte Coraline, adapté en film d’animation en 2009

** Compositeur qui a un goût prononcé pour les films d’horreur. On le retrouve aussi sur la saga Insidious, d’ailleurs initiée par ce même James Wan

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (08/01/16)

the forest h2

The Forest – Bear McCreary  

Sparks & Shadows Records (8 janvier 2016) – Digital

Snow In Paradise – Kevin Pollard  

Ingredient Records (8 janvier 2016) – Digital

Bang Gang, une histoire d’amour moderne – Morgan Kibby (The White Sea) 

True Velvet Records (8 janvier 2016) – Digital

Manhattan – Jonsi & Alex / Jeff Russo & Zoe Keating 

Lakeshore Records (8 janvier 2016) Digital

Source : cinezik.org et underscore.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Shades Of Blue et la notion de reconversion

News

Wendy Melvoin

Wendy Melvoin

Wendy Melvoin et Jeff Russo constituent le duo qui compose la BO de la série Shades Of Blue. Ce programme est très attendu et la présence de Jennifer Lopez en tant qu’actrice principale n’y est pas étranger. Le synopsis aussi donne soif vu qu’il s’agit de suivre une ancienne policière corrompue se voyant dans obligation de travailler pour le FBI afin de donner des renseignements sur ses criminels de frères. Baignée dans un entourage malsain, l’héroïne se trouvera en permanence face à des dilemmes moraux. La célèbre chanteuse est accompagnée de Drea de Matteo, Ray Liotta, Vincent Laresca ou encore Warren Kole et est aussi coproductrice de la série. Si elle a débuté hier sur la chaîne américaine NBC, Shades Of Blue est attendu prochainement sur France Télévision, le groupe ayant raflé les droits des prochaines séries produites par Universal.

Jeff Russo

Jeff Russo

Wendy Melvoin et Jeff Russo, 2 artistes tombés amoureux de la Musique de Film à des époques différentes mais avec presque la même avancée. La première a plus de 3 décennies en tant qu’artiste pro. D’abord engagée par Prince dans le groupe The Revolution, c’est elle qui a recommandé Lisa Coleman pour intégrer la bande. Par la suite le tandem féminin fera long feu, puisque depuis le milieu des années 90 elles composent régulièrement pour des films ou des séries ensemble, avec à leurs actifs Esprits RebellesPreuve À L’appui, Heroes ou Touch. En 2012 les 2 femmes remportent même un Emmy pour le thème de Nurse Jackie et sont nominées pour celui de Touch ; c’est dire si le binôme qui se fait appelé « Wendy et Lisa » fait plus qu’une escale dans le milieu.

Mais désormais il y aura aussi Wendy et Jeff. Ce dernier est issu de la scène rock et n’est pas étranger à Wendy Melvoin qui l’a initié il y a quelques années à la musique pour l’Image, et comme sa tutrice il y a pris goût et enchaîne depuis 2009 des séries de plus en plus prestigieuses. Quelque part cette ascension est justifiée tant le co-fondateur du groupe Tonic a acquis un savoir-faire étonnant, et la première reconnaissance de la critique spécialisée est venue de sa bande-son pour Fargo, partition assez expressive sur laquelle on perçoit une teinte fortement dramatique et sinistre.

Pour les 2 artistes les années qui suivent s’annoncent même excitantes, Wendy Melvoin retrouvant son acolyte Lisa Coleman sur la renaissance de la série Heroes quand Jeff Russo vient d’entamer l’aventure avec la série Les Experts: Cyber. Et nul doute que l’on entendra davantage parler de ces 3 reconvertis à l’avenir.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Le thème ensorcelant d’Harry Potter

Musiques De Films Légendaires

John Williams

John Williams

Assez récent, le thème d’Harry Potter est devenu un incontournable pour les amateurs de musiques de films et par extension pour les fans de Cinéma.

Oui ces temps-ci je parle beaucoup de John Williams, mais que voulez-vous, c’est la loi des séries. Bon là il s’agit d’un film, que dis-je toute une saga, celle d’Harry Potter, ses 8 volets et son Hedwig’s Theme qui est de surcroît le thème principal. Un poil de féérie, des harmonies parfois étranges et mystérieuses, du lyrisme, de la malice et des coups de boutoirs épiques…, cette musique-thème non seulement se fond dans le reste de la BO mais résume à elle seule le contenu émotionnel des aventures de cet apprenti sorcier né de l’imagination de J.K. Rowling, pendant que son train se faisait attendre.

Mais s’il y a un qui n’a jamais un train de retard c’est bien Williams qui, en 2002, s’est donné une double chance de décrocher l’oscar en ajoutant et à la BO d’Harry Potter 1 celle plus tourmentée et un poil plus moderne d’A.I. Intelligence Artificielle, montrant sa capacité à s’adapter à 2 mondes totalement différents. Malheureusement pour lui il repartira bredouille, devancé par l’exceptionnelle partition d’Howard Shore pour Le Seigneur des Anneaux 1. Il fallait au moins ça pour battre le grand manitou ce soir-là…

Cette juteuse BO qui a particulièrement envoûté les charts canadiens et britanniques reste un modèle-type de ce que peut fournir la créativité fertile de John Williams et a influencé le reste de la saga avec une kyrielle de thèmes pour les principaux personnages, leitmotifs qui ont perduré sur les volets suivants quand bien même Williams s’est arrêté au 3ème chapitre. Car il était impensable pour ses successeurs, Patrick Doyle, Nicholas Hooper et Alexandre Desplat, de faire disparaître des airs déjà devenus cultes pour toute une jeune génération…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé la semaine dernière …

Récap’

01/01 Peu de parutions en cette période des fêtes. Ce jour de l’an seulement 3 sorties BO sont à signalées, celles de Anomalisa (Carter Burwell), de Je Vous Souhaite D’être Follement Aimée (Ibrahim Maalouf) et de La Fille Du Patron (Fixi).

Projets confirmés la semaine dernière (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Rupert Gregson-Williams et Dominic Lewis Open Season: Scared Silly David Feiss

Jeff Beal Weiner Josh Kriegman et Elyse Steinberg 

Jon Ehrlich* et Jason Derlatka Recovery Road  Bert V. Royal et Karen DiConcetto

Aaron ZigmanWakefieldRobin Swicord**

Trevor MorrisOf Kings and ProphetsAdam Cooper et Bill Collage

Mark Suozzo – Love & FriendshipWhit Stillman***

Julian WassOther PeopleChris Kelly

Mark MothersbaughBordertownMark Hentemann 

Andy Hull et Robert McDowell Swiss Army ManDaniel Scheinert et Daniel Kwan

Hans ZimmerDunkirkChristopher Nolan

J. Ralph**** – JimBrian Oakes

* Compositeur attitré de la série FBI : Duo Très Spécial. Avec Derlatka il forme très régulièrement un tandem, (depuis 2002), les 2 hommes s’étant retrouvé sur un bon nombre de programmes dont le plus célèbre est Dr House

** Co-scénariste du film L’Étrange Histoire de Benjamin Button

*** Réalisateur et scénariste de Metropolitan en 1990. Pour ce long-métrage il avait déjà fait appel au même compositeur

**** En 2013 il est nominé aux Oscars pour sa bande-son du documentaire Chasing Ice

Didier Bianay

bianaydidier.com