La musique de Rocky (1/2)

Musiques De Films Légendaires

Bill Conti

Bill Conti

C’est le premier volet consacré aux 2 musiques légendaire issues de la saga Rocky. On commence avec celle qui a accompagné Rocky Balboa dès ses premiers défis, Gonna Fly Now ou Rocky Theme, composée par Bill Conti.

L’une des musiques de films les plus populaires. Attachée à cette fameuse scène où Rocky court à travers les rues du Philadelphie des années 70, Gonna Fly Now est par essence une composition engageante, punchy, et dans l’air de son temps avec son brin de disco agrémentant de brillants arrangements orchestraux. Le succès ne s’est pas fait attendre avec une première place en juillet 1977, 4 mois après sa sortie, et un classement parmi les 25 meilleurs singles de l’année 1977. La même année il frôle même l’oscar de la meilleure chanson s’inclinant derrière Evergreen mais restant plus inoubliable que le titre de Barbra Streisand. Devenant un hymne au courage, au challenge dans l’imagination populaire, le single a été assigné à certaines franchise sportives de Philadelphie, mais dans nos contrées c’est RTL qui l’a le plus récupéré en en faisant le générique des Grosses Têtes depuis 1977.

Auteur d’une excellente partition pour le film, Bill Conti sera rappelé ultérieurement sur Rocky 2, 3, 5 avant de revenir il y a 10 ans sur le 6ème volet. Certifié disque d’or grâce aux plus d’un million d’exemplaires vendus aux USA, Gonna Fly Now a fait décoller la carrière du compositeur et est demeuré indéboulonnable dans la saga quand bien même Ludwig Göransson lui succéda sur la BO de Creed ; normal le morceau est 58ème au classement AFI’s 100 Years… 100 Songs, un bon étalon…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

Le Récap’

24/06 Sortie de la BO du film événement Tarzan par Rupert Gregson-Williams. Et puis on ne peut pas oublier de mentionner une autre parution de poids, celle de la bande-son de la saison 6 de Game Of Thrones, signée Ramin Djawadi.

23/06 John Williams remporte un Saturn Award pour la BO de Star Wars 7.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Nathan BarrGreenleafCraig Wright

Danny ElfmanThe Girl on the TrainTate Taylor*

Gabriel YaredThe Promise Terry George**

Joseph TrapaneseDead of SummerAdam Horowitz***, Edward Kitsis et Ian Goldberg 

Junkie XL – Justice LeagueZack Snyder

Ludwig GöranssonInner WorkingsLeonardo Matsuda

Daniel HartThe ExorcistJeremy Slater 

Jeff RussoChannel ZeroNick Antosca

John LunnJamestownBill Gallagher

Heitor PereiraDespicable Me 3Kyle Balda et Pierre Coffin****

* Le réalisateur de La Couleur des Sentiments, film acclamé pour la qualité d’adaptation du roman de Kathryn Stockett

** On lui doit Hotel Rwanda (2004)

*** Avec Édouard Kitsis il est le créateur de Once Upon A Time

**** Il avait réalisé les 2 premiers volets avec Chris Renaud

Didier Bianay

Dernières sorties BO (24/06/16)

legend-tarzanh2

The Legend Of TarzanRupert Gregson-Williams

WaterTower Music (24 juin 2016)

Game Of Thrones (saison 6) – Ramin Djawadi

WaterTower Music (24 juin 2016) – Digital

Free State Of Jones – Nicholas Britell

Sony Masterworks (24 juin 2016)

Hunt for the Wilder People – Moniker

The Orchard (24 juin 2016) – Digital

Swiss Army Man – Andy Hull et Robert McDowell

Lakeshore Records (24 juin 2016)

Source : cinezik.org et underscore.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Göransson à la porte

News

Ludwig Göransson

Ludwig Göransson

Ludwig Göransson est annoncé sur le court-métrage de Disney Inner Workings. Réalisé par Leonardo Matsuda il raconte les confrontations internes d’un homme, entre son côté pragmatique et son côté ouvert et aventureux. À vrai dire ce film d’animation est juste prévu pour être exposé avant la projection d’une autre grosse production de Disney, Moana, dont la sortie est prévue pour fin novembre 2016.

Le futur Ibrahimović de la Musique de Film ? Peut-être, en tout cas le suédois attire désormais l’attention des studios Disney réputés assez exigeants sur les compositeurs de leurs projets les plus en vue. Pourtant Göransson n’est toujours pas porté sur le Cinéma avec 7 longs métrages depuis 2013 dont Les Millers, Stretch et Creed, non il est plutôt attaché au Petit-Écran. Mais c’est sans doute sur la BO de Creed qu’il a frappé un très grand coup l’année dernière. Alors que personne ne l’attendait à ce niveau le natif de Linköping a proposé un travail impressionnant de créativité par une partition qui confronte jazz, symphonie, électro, ballade, hip-hop, passant d’une influence à l’autre avec une fluidité remarquable, un jam musical dans l’air du temps comme l’avait fait Bill Conti à son époque. Mais en filigrane on retrouve ce ton guerrier et quelques thèmes incontournables, ingrédients types de la franchise repris là de manières subtiles.

Le film a donc montré ce qu’était Ludwig Göransson lorsqu’on lui procure la grande liberté artistique que lui a donnée Ryan Coogler et Sylvester Stallone, un travailleur acharné qui aime les challenges et qui a fait plus que accompagner la franchise et le travail de Conti en leur faisant carrément honneur. Si la réussite c’est 10% de talent et 90% de travail, on sait déjà jusqu’ou Göransson risque d’aller… Pour finir on signale qu’il est annoncé sur un énorme jeu vidéo, Grand Theft Auto VI : Detroit (2019), mais entre temps s’occupera des séries Angie Tribeca, New Girl, Survivor’s Remorse et Atlanta et du court métrage Remembrance.

Didier Bianay

bianaydidier.com

5 BO recommandées

Bandes originales recommandées

           

Les Malheurs De Sophie – Alex Beaupain

Un classique de la comtesse de Ségur dont le réalisateur Christophe Honoré s’est chargé de faire une réadaptation et par la même occasion de réfléchir à la musique avec son fidèle collaborateur Alex Beaupain. Et leur concept final est particulièrement visible. En effet, la bande-son du film reprend minoritairement des éléments d’époque tels le clavecin, les cordes, ou occasionnellement des styles Classique ou Baroque tout en sonnant somme toute assez moderne avec un thème principal pop et pas mal de sonorités électroniques assez rigolotes ; car il s’agissait bien aussi de garder un coté ludique à la musique d’où l’apport de quelques mélodies sautillantes et naïves. Bien sûr on retrouve aussi un bon fond de tristesse et de nostalgie dans cette partition, mais cette dernière demeure malgré tout dédramatisante.

Last Days in the Desert – Danny Bensi et Saunder Jurriaans

Accompagner le Christ dans ses méditations solitaires à travers le désert telle était la mission du duo en pente ascendante Danny Bensi et Saunder Jurriaans. On retrouve le coté austère du personnage sur les sonorités des cordes assez rêches et dépouillées et dans celles des autres instruments qui assurent un accompagnement brut. L’orchestration, elle, reste de bout en bout assez modeste et contribue bien à évoquer la notion de solitude. On serait dans la musique d’ambiance et l’effet de style pures si les 2 compositeurs n’avaient pas eu l’idée d’inclure des mélodies mémorisables apportant de la musicalité, mais aussi amenant suffisament de mélancolie et de gravité pour soutenir les sentiments internes du Christ dans cette expérience psychologique et spirituelle.

Warcraft : Le Commencement – Ramin Djawadi

« Bienvenue chez les bourrins » c’est ce que semble dire le thème principal de Warcraft avec des cuivres graves qui évoquent un peu la bande-son du compositeur pour Pacific Rim. Il va sans dire que pour ce film de fantasy épique cette famille d’instruments joue un rôle clé tout comme les différentes flûtes et percussions apportant une ambiance tribale. Mais là où Ramin Djawadi évite la caricature c’est d’abord dans l’exploitation plutôt répandue du chant guttural qui finit de donner un teinte très sauvage à certains morceaux et ensuite dans la multiplication de sonorités et d’interprétations vocales et instrumentales peu communes. Épique, mélodique la BO laisse entrevoir la polyvalence de Djawadi lorsqu’il se montre tout aussi convaincant sur de touchantes pistes lyriques. Finalement, sur près d’une heure de musique cette pure partition d’aventure s’avère constamment inspirée et inspirante.

Rappel

Made In France – Robin Coudert (Rob, inclassable et made in France)

« On rappelle aussi que l’artiste vient tout juste de sortir la bande-son de Made In France, un film ayant pour cadre le terrorisme ; son intelligence d’écriture y a été notable avec cette fois-ci un style très électro quelque peu désuet mais qui imprime par son caractère sombre et ses dissonances harmoniques tout la malsanité de l’ambiance du film. Le tout est parfois cadencé par une rythmique sur plusieurs niveaux qui ajoute à l’effet hypnotique de l’ensemble. »

Gamba – Benjamin Wallfisch (Benjamin Wallfisch tire fort sur la corde)

« Benjamin Wallfisch, très mélodieux par nature a encore franchi un nouveau palier en terme qualitatif et cela s’est vu sur la BO de Gamba, un film d’animation japonais. Très occidentale et plutôt noble finalement, la partition de Benjamin Wallfisch aurait été conventionnelle si ce dernier n’avait pas montré son exceptionnel sens de la mélodie et du contre-chant et une orchestration très créative, qualité d’écriture qui parfois prend des airs de John Powell et qui maintient l’attention, voire émerveille sur pas mal de passages. »

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

Le Récap’

17/06 Que des noms connus du site M-C-N dans la rubrique dernières sorties. L’événement a été sans doute la parution de la BO du très attendu Independence Day : Resurgence par le duo Harald Kloser et Thomas Wander. De son côté Thomas Newman enregistre la sortie de sa dernière bande-son pour le film d’animation Le Monde De Dory.

Projets confirmés cette semaine (Compositeur film ou série réalisateur ou créateur)

Raney ShockneKevin Can WaitBruce Helford, Rock Reuben et Kevin James

PT WalkleyWilde Wedding Damian Harris

Brian Tyler Fast 8 F. Gary Gray*

Giorgio Moroder** et Raney ShockneTomboy, a Revenger’s Tale Walter Hill

Daniel Licht***Guilt  Kathryn Price et Nichole Millard

Benjamin WallfischA Cure for Wellness Gore Verbinski

Jeff CardoniTraining Day Will Beall 

Danny Bensi et Saunder JurriaansRosyJessica Manafort

Howard ShoreDenialMick Jackson

Mychael DannaThe Last Tycoon Billy Ray****

Mark MothersbaughThe Interestings –  Lyn Greene et Richard Levine

* Réalisateur du Négociateur et plus récemment de Straight Outta Compton

** A remporté un Oscar pour la BO de Midnight Express en 1979

*** Compositeur attitré de la série Dexter

**** Le scénariste de Capitaine Phillips

Didier Bianay

Dernières sorties BO (17/06/16)

independence h

Independence Day : ResurgenceHarald Kloser et Thomas Wander

Sony Classical (17 juin 2016)

Le Monde De Dory – Thomas Newman

Walt Disney Records (17 juin 2016)

L’outsiderPhilippe Rombi

Music Box Records (17 juin 2016)

Agents Presque SecretsLudwig Göransson et Theodore Shapiro

Lakeshore Records (17 juin 2016)

Le Secret Des BanquisesStephen Warbeck

Les Films du Lendemain (17 juin 2016)

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Benjamin Wallfisch tire fort sur la corde

News

Benjamin Wallfisch

Benjamin Wallfisch

Le pianiste Benjamin Wallfisch continue son ascension et récemment il y a eu un changement notable dans son agenda puisqu’il a été choisi pour remplacer Hans Zimmer sur A Cure For Wellness. Il travaillera avec Gore Verbinski le réalisateur entre autres des 3 premiers volets de Pirates Des Caraïbes et The Lone Ranger, bref pas n’importe qui… Pas très connu Wallfisch est pourtant un bon remplaçant pour Zimmer, pour plusieurs raisons.

Tout d’abord les 2 hommes se connaissent puisque le londonien a déjà composé des musiques additionnelles pour 12 Years A Slave, Le Petit Prince, et Batman vs Superman: L’aube de la Justice. Donc s’il s’agit de reproduire le style Zimmer il saura faire même si il est bien plus probable que Verbinski lui laisse exprimer sa personnalité. Car c’est dans sa personnalité que réside la seconde bonne raison pour laquelle il fait un bon joker : Benjamin Wallfisch, très mélodieux par nature a encore franchi un nouveau palier en terme qualitatif et cela s’est vu sur la BO de Gamba, un film d’animation japonais. Très occidentale et plutôt noble finalement, la partition de Benjamin Wallfisch aurait été conventionnelle si ce dernier n’avait pas montré son exceptionnel sens de la mélodie et du contre-chant et une orchestration très créative, qualité d’écriture qui parfois prend des airs de John Powell et qui maintient l’attention, voire émerveille sur pas mal de passages.

À n’en pas douter Wallfisch est vraiment un futur taulier de la Musique De Film, ce n’est qu’une question de temps. Du temps il en aura pour A Cure For Wellness puisqu’il n’a que ce film à son agenda pour l’instant. Mais avant la sortie de ce thriller surnaturel (février 2017) on pourra entendre ses œuvres dans des programmes à paraître cette année tels Bitter Harvest et Crawlspace.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Ça annonce la couleur…

Coup de Cœur

Heitor Pereira

Heitor Pereira

Dans le titre inauguratoire Red On The Run on distingue 3 phases dont 2 où Heitor Pereira annonce bien la teneur de ce qui attend le spectateur. Précisions :

Les premières secondes sont trompeuses et à l’opposé de la suite. En effet Red On The Run commence de manière on ne peut plus douce et le compositeur a tout fait pour nous tromper en posant d’entrée des bois, dont certains imitent des vocalises d’oiseaux, et une harpe exécutant des accords assez aériens. Ce sont surtout ces harmonies qui font bonne impression, l’orchestration étant la reproduction ironique d’une recette bien connue pour apporter une ambiance zen.

Mais il s’agit d’Angry Bird – Le Film et Pereira souhaitait que ça se voie même à l’oreille d’où l’arrivée d’une ample armée de cuivres graves avant le lâcher d’un orchestre assez conséquent, donnant une teinte cinématographique assez marquée (de 0:11 à 0:58), bien loin de la musique de jeux vidéo… même si sur ce média elle a considérablement évoluée ces dernières années. C’est sur la fin de cette phase qu’on remarque une accélération de la mélodie, arrangement qui lance idéalement une ultime phase (de 0:58 à la fin) qui s’accommode bien à la course effrénée de Red mais aussi à son caractère, car beaucoup plus nerveuse. Les percus se pressent, s’alourdissent, les trompettes sont incisives, les cordes se font très véloces, tranchantes, le tout soutenant un motif musical exécuté par un groupement d’instruments graves (violoncelles, contrebasses, basse, cors, trombones etc.) ; ce motif prenant une teinte assez virile, finalement, on tendrait presque vers la musique de film d’action si le compositeur n’avait pas rajouté une touche enfantine à sa partition avec des mélodies sautillantes, capricieuses, imprévisibles qui adoucissent l’ensemble.

Placée en tête de la BO, Red On Run plonge l’auditeur d’entrée dans une ambiance cinéma et laisse entrevoir le tempérament nerveux de Red, tout en gardant un registre enfantin nécessaire à ce programme. En gros, Pereira a maîtrisé les multiples facettes de ce concept qui est repris dans le reste de la bande-son et qui prouve que dans les programmes jeunesse ce brésilien n’est point un bleu…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

Le Récap’

10/06 J’en avais parlé depuis février 2015 et elle est enfin sortie cette BO du film Warcraft : Le Commencement, de Ramin Djawadi. Et on n’oublie pas notre frenchy, le trompettiste Ibrahim Maalouf avec sa dernière bande-son pour le film d’aventure Dans Les Forêts De Sibérie.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Keegan DeWitt Divorce Sharon Horgan 

RobPlanetarium Rebecca Zlotowski

Alan SilvestriAvengers: Infinity War – Part 1 et Part 2 Anthony et Joe Russo

Mychael et Jeff DannaBilly Lynn’s Long Halftime Walk Ang Lee

Ludwig Goransson – Atlanta Donald Glover

Zbigniew Preisner* The Queen of Spain Fernando Trueba

Lorne BalfeThe Lego Batman MovieChris McKay

John WilliamsReady Player One Steven Spielberg

John Williams – Indiana Jones 5Steven Spielberg

Christophe BeckMenaDoug Liman 

* En 1995 ce compositeur polonais décroche son premier César avec la partition de Trois Couleurs: Rouge

** Grand réalisateur aux multiples succès, il a déjà remporté 2 oscars pour les films Le Secret de Brokeback Mountain (2005) et L’Odyssée de Pi (2012)

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (10/06/16)

Warcraft3h

Warcraft : Le Commencement – Ramin Djawadi  

Back Lot Music (10 juin 2016)

Tout De Suite Maintenant – Bertrand Burgalat  

Tricatel (10 juin 2016)

The Witch – Mark Korven  

Milan Music (10 juin 2016)

Genius – Adam Cork  

Milan Records (10 juin 2016)

Dans Les Forêts De Sibérie – Ibrahim Maalouf  

Mi’ster (10 juin 2016)

Vicky – Olivier Urvoy de Closmadeuc (Album) 

Un Plan Simple (10 juin 2016)

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Rob, inclassable et made in france

News

Robin Coudert

Robin Coudert

Il fait partie de la nouvelle vague des compositeurs français, en plein émergence Robin Coudert alias Rob vient de terminer l’enregistrement de la bande-son de Planetarium. Il a retrouvé par la même occasion la réalisatrice Rebecca Zlotowski après Grand Central et Belle Épine. On retrouvera en tête d’affiche de Planetarium Natalie Portman et Lily Rose Depp qui se partageront une intrigue située dans les années 30 où 2 sœurs aux pouvoirs surnaturels communiquent avec les esprits et croisent, à Paris, le chemin d’un producteur français visionnaire.

Dans la Musique de Film l’ascension est très longue donc lorsque je dis que Robin Coudert fait partie de la nouvelle génération cela ne veut pas dire qu’il a commencé hier. À vrai dire le natif de Caen s’y est lancé au milieu des années 2000 mais a plutôt adopté une cadence régulière depuis 2010. En 2013 il décrocha une nomination aux Césars dans la catégorie meilleure musique originale avec sa tendre et acidulée partition de Grand Central avant de composer pour Horns la même année. En guise de références intéressantes on peut aussi citer le film d’horreur Maniac, Rock The Casbah, Populaire ou encore Éperdument. On rappelle aussi que l’artiste vient tout juste de sortir la bande-son de Made In France, un film ayant pour cadre le terrorisme ; son intelligence d’écriture y a été notable avec cette fois-ci un style très électro quelque peu désuet mais qui imprime par son caractère sombre et ses dissonances harmoniques tout la malsanité de l’ambiance du film. Le tout est parfois cadencé par une rythmique sur plusieurs niveaux qui ajoute à l’effet hypnotique de l’ensemble.

Issu d’une famille de musiciens, Robin Coudert a toujours été un touche-à-tout niveaux instrument et style musical, ayant fait ses armes dans des groupes P-funk ou Hard Rock et ayant fait partie de l’entourage de Phoenix et de Sébastien Tellier. En tant que producteur il a notamment réalisé les albums de Melissa Mars (2007) et d’Alizée (2010) mais tout au long de sa vie a toujours eu en fil rouge cette hantise de la musique à l’Image ; il pourra alors continuer de l’assouvir en poursuivant sur la 2ème saison du Bureau Des Légendes, désormais le seul programme sur lequel plancher.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Silvestri : retour vers les futurs Avengers

News

Alan Silvestri

Alan Silvestri

C’est sans doute la sensation de la semaine dans l’actu BO, Alan Silvestri retournera aux affaires pour les 2 prochains Avengers, Infinity War – Part I et Part II. On ne se sait que trop peu de choses pour l’instant sur le synopsis de la suite mais on a déjà la confirmation que tous les acteurs principaux seront de retour et que ce sont les frères Russo qui seront aux manettes, eux à qui on droit Captain America : Le Soldat de L’hiver et l’excellent Captain America : Civil War. La première partie d’Infinity War sortira en mai 2018 et la seconde en mai 2019.

Bon je n’aime pas trop les comparaisons de BO car elles sont souvent faites dans des contextes différents, parfois à des époques différentes pour des besoins différents. Toutefois pour répondre à la question sur ce qui a pu susciter le rappel de Silvestri il est important de confronter son travail à celui du tandem qui lui a succédé à savoir Danny Elfman/Brian Tyler. Déjà pour les 2 bandes-son on remarque que le concept est identique, on voulait du son sombre, puissant, épique avec une certaine étrangeté. Mais à ce petit jeu la partition de Silvestri s’avère meilleure harmoniquement, maintient davantage l’attention par une orchestration plus diversifiée et est plus propre au niveau de l’écriture, écriture qui devient sacrément virtuose à mesure que l’on avance vers la dernière piste qui est le thème principal. Ce dernier, il faut le rajouter est devenu mythique, bien que moins impressionnant que la reprise du duo Elfman-Tyler il est toujours resté le sceau musical attribué à cette célèbre bande de justiciers.

Ce projet c’est aussi pour Alan Silvestri un retour dans l’univers des super-héros. Après Captain America et donc Avengers il s’était consacré à des ambiances bien différentes avec le film d’animation Croods, R.E.D, La Nuit au Musée : Le Secret des Pharaons, avait remporté 2 Emmys récompensant en partie sa juteuse BO pour Cosmos: A Spacetime Odyssey avant de retrouver son fidèle ami Robert Zemeckis pour les films The Walk et Allied. Il composera aussi pour les Croods 2 (2017) et c’est alors qu’il pourra se consacrer aux Avengers. Après une année 2015 plutôt calme que le compositeur explique simplement par le fait que le téléphone sonnait peu, il semble bien qu’Hollywood se soit résolu à ne pas laisser un tel maestro trop longtemps en attente, évidemment… Non mais allô quoi ?!…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

Le Récap’

03/06 Ça s’est bousculé au portillon hier dans la rubrique dernières sorties BO mais c’est Steve Jablonsky qui a été mis en avant avec sa BO de Ninja Turtles 2. 2 autres compositeurs relativement connus étaient aussi de la partie, Cliff Martinez et Joseph Bishara, en sortant respectivement les bandes-son de The Neon Demon et The Conjuring 2.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Douglas Pipes*The Ones Above J.S. Wilson

Victor Reyes Inside Miguel Angel Vivas

Jeff Russo American Gothic Corinne Brinkerhoff et James Frey 

Alec Puro A Happening of Monumental Proportions Judy Greer

Dominic LewisFist FightRichie Keen

Chris Hajian StartUp Ben Ketai

Jeff et Mychael Danna Storks Nicholas Stoller et Doug Sweetland

Sean Callery 24: Legacy Robert Cochran et Joel Surnow**  

Hans Zimmer, Jasha Klebe et Jacob Shea – Planet Earth II Michael Gunton et Tom Hugh-Jones

Duncan SheikPulse Kyle Jarrow (créateur), Anna Mastro (réalisatrice)

Christophe Beck et Chilly Gonzales*** – An Ordinary ManBrad Silberling****

* En 2007 il est récompensé d’un Saturn Award pour la BO de Monster House

** Les 2 hommes ont créé la fameuse série 24 Heures Chrono

*** Artiste pop canadien, frère de Christophe Beck. Il a eu l’occasion de travailer avec Drake, Daft Punk, Christophe Willem ou encore le slammeur Abd al Malik

**** En 2004 il est aux manettes du film Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (03/06/16)

ninja turtles 2h

Ninja Turtles 2Steve Jablonsky

Paramount Music (3 juin 2016)

The Neon DemonCliff Martinez

Idol (3 juin 2016)

The Conjuring 2 – Joseph Bishara  

WaterTower Music (3 juin 2016)

Popstar : Never Stop Never Stopping – The Lonely Island 

Republic Records (3 juin 2016)

La Nouvelle Vie De Paul Sneijder -Hit’N Run (Benoit et Lionel Rault)

True Velvet Records (3 juin 2016)

Ouragan, L’odysée d’un VentYann Tiersen, Catherine Graindorge

Madoro Music (3 juin 2016)

Bienvenue à Marly-Gomont – Emmanuel Rambaldi

Cristal Records (3 juin 2016)

Avant toi – Craig Armstrong (Album)

Inter scope Records (3 juin 2016)

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Zimmer promeut deux de ses lieutenants

News

Jasha Klebe

Jasha Klebe

Pour les besoins du documentaire Planet Hearth 2, Hans Zimmer a choisi de partager et a fait appel à 2 hommes qu’il connaît bien, Jasha Klebe et Jacob Shea. Produit par la BBC, Planet Earth 2 est un docu XXL en 6 parties consacrées aux endroits les plus emblématiques de la planète et à l’extraordinaire adaptation de la faune qui les occupe. Le programme sortira plus tard dans l’année. À présent, petite présentation de ses 2 jeunes compositeurs peu connus, mais prometteurs :

Jasha Klebe est un compositeur éminent d’une autre corporation de Zimmer, Bleeding Fingers Custom Music Shop. Auparavant il a connu une ascension dans l’ombre occupant différents postes dans les coulisses de la Musique de Film, (orchestrateur, copiste, assistant technique etc.), mais il n’a pas tardé à être élevé au rang de compositeur de musiques additionnelles pour d’autres compositeurs de la Remote Control (Lorne Balfe, John Powell, Henry Jackman). Il s’est surtout fait remarqué l’année dernière sur le documentaire Winter On Fire où il a livré une partition prenante et touchante, exprimant plusieurs styles lyriques assez intéressants, un ton juste pour ce documentaire sur la révolution ukrainienne. Petit-fils d’un bariton, il reçut une éducation musicale Classique en apprenant, depuis l’âge de 4 ans, le piano et le trombone et en fréquentant des ensembles symphoniques, avant d’évoluer vers le Cinéma.

Jacob Shea

Jacob Shea

Jacob Shea, lui, a eu un parcours moins lisse, ayant commencé la guitare à 13 ans il n’avait pas encore une idée claire de sa future vie professionnelle avant son entrée à l’université. C’est sur un coup de tête qu’il choisit de se consacrer à un film d’Alex Wurman (March Of The Penguins) pendant l’été, une expérience qui va réveiller sa fibre pour la Musique à l’Image. La suite ressemble à l’histoire de Jacob Shea, son énorme talent l’ayant conduit chez Remote Control pour côtoyer les Heitor Pereira, Steve Jablonsky and co depuis 2007, lui aussi en occupant différents postes d’assistant studio. Pour lui toutes ces expériences lui ont apporté des connaissances « inestimables ». Mais seul comme un grand il a su aussi s’imposer lorsque, contrairement à d’autres confrères plus expérimentés, il a pu combler les attentes de Christopher Folino sur Sparks. Une première grande victoire et un premier grand fan qui l’a qualifié de « futur Zimmer », rien que ça.

Concernant le Zimmer actuel, point de repos, et point de film de super-héros non plus puisqu’il a abandonné le genre. Le compositeur oscarisé (Le Roi Lion) est en train de boucler sa tournée en visitant quelques villes françaises en ce début juin (Lille, Rouen, Nantes, Bordeaux, Toulouse, Orange) avant de s’attaquer aussi au drame Dunkerque.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dominic Lewis marque des poings

News

Dominic Lewis

Dominic Lewis

Dominic Lewis vient d’achever la musique de la comédie Fist Fight, réalisée par Richie Keen. Le synopsis quel est-il ? 2 profs en froid travaillant dans un système scolaire en décadence ; l’un fait virer l’autre et le tout débouche sur un combat organisé après les cours. Yép ! ça promet… En tout cas Keen a pu compter sur la fougue de Ice Cube pour essayer de maintenir à flot son idée. L’acteur est principalement accompagné de Charlie Day, Christina Hendricks, Tracy Morgan, Jillian Bell, Chanel Celaya, Tracy Morgan, JoAnna Garcia Swisher, Dennis Haysbert et Dean Norris. Début des hostilités en février 2017.

Dominic Lewis, ce nom dit certainement quelque chose à ceux qui suivent un peu l’actu BO, car il est l’auteur de la bande son de Money Monster, long métrage actuellement au cinéma. Lorsqu’il fut interrogé sur son approche musicale et sa collaboration avec Jodie Foster il a tenu a préciser que cette dernière voulait proscrire le big son Hollywoodien et partir sur quelque chose de plus frais et plus électronique. Concernant les différents sonorités le compositeur a d’abord réfléchi avec Foster sur les bruitages faisant référence à l’argent à incorporer à la bande son. Pour d’autres plus normales comme les cordes il a tenu à expliquer leurs présences : « Les cordes capturent l’humanité de Lee et ajoutent à sa crédibilité ; il est quelqu’un pour qui vous ressentez de la peine ». Il continue en expliquant la place minoritaire de ce groupe d’instruments dans sa partition : « (…) tu ne peux pas être ringard, tu dois trouver le juste dosage avec des sonorités électroniques plus fraîches ».

Tout ce travail Dominic Lewis a dû le réaliser en 3 semaines et demi, une deadline assez courte, mais il n’a pas chercher à se plaindre : « Personne ne se rappelle ou ne s’intéresse à votre délai de travail. Je voulais juste faire au mieux », rajoutant même « C’était génial d’avoir un délai court, ca m’a aidé à filtrer tous les bruits (matériaux sonores, pistes) qui peuvent s’accumuler si vous avez trop de temps pour travailler sur une BO ». Bon il faut dire que le garçon connaît quand même bien les coulisses de la Musique de Film lui qui a assisté de grands compositeurs sur Dragons (John Powell), Rango (Hans Zimmer), Captain America: Le Soldat de L’hiver (Henry Jackman). Pour sa propre filmographie Lewis sera aussi sur Henchmen, un film d’animation prévu pour cette année, et poursuivra sur la saison 2 de The Man in the High Castle.

Didier Bianay

bianaydidier.com