Bensi/Jurriaans, duo aux mille ressources

(n°610)

News

Saunder Jurriaans (à gauche) et Danny Bensi

Saunder Jurriaans (à gauche) et Danny Bensi

Chose promise chose due, je consacre un article à ce surprenant duo new-yorkais que constituent Danny Bensi et Saunder Jurriaans. « Surprenant » est bien le mot tant le tandem connaît une ascension fulgurante ces dernières années. Présentation de 2 profils finalement assez différents :

Danny Bensi a fait ses études dans des établissements scolaires internationaux à Francfort et Rome avant d’étudier le classique à la Northwestern University (Illinois). Il décide ensuite de déménager à Boston pour monter un duo avec un guitariste-chanteur tout en passant rendre quelques visites à un groupe de Rhode Island où joue un certain Saunder Jurriaans. Bien que jouant de la batterie et du piano, le violoncelle restera toujours son instrument de prédilection. En 1999 tout est initié par la BO d’American Beauty qui éveille tout d’abord sa curiosité pour la Musique de Film mais, pensant qu’il fallait un cursus monumental pour y faire carrière, il ne se lancera que bien plus tard en 2010.

Saunder Jurriaans est le moins académique des 2. Ayant commencé la guitare à 10 ans il était plus intéressé par le hard rock et le heavy metal et n’avait d’amour particulier pour étudier les partitions d’un tiers, comme le veut la musicologie ; non, depuis l’adolescence il ne travaillait que sur ses propres compos enregistrées sur son magnétophone multipistes (souvenirs, souvenirs…). C’est en grandissant à Seattle qu’il a connu l’explosion du grunge dont il avoue être influencé dans son travail de composition. Avant de faire la paire avec Danny Bensi il passe de groupes en groupes mais demeure en lui une attirance pour la musique dramatique et expérimentale.

Les 2 hommes ont ensuite emménagé à New York et tout a basculé pour eux lorsque leur ami Alistair Banks Griffin leur a demandé de faire la bande-son de Two Gates Of Sleep en 2010. Bonne pioche, le film a connu un certains succès dans différents festivals et leur musique aussi puisqu’à partir de cette expérience tout s’est enchaîné très rapidement. À présent le tandem compte désormais plus de 70 programmes tels The Gift, Martha Marcy May Marlene, La Femme Du Diplomate ou encore Enemy dont la BO a reçu un Génie Awards canadien. Confiants et curieux, Bensi et Jurriaans aiment prendre des risques, s’attacher à des projets très différents et montrent des ressources créatives étonnantes, ayant même fait un dernier coup d’éclat avec la subtile BO de Last Days in the Desert. Prochainement, et cela vient d’être confirmé, il seront responsables de la partition du documentaire American Psychosis, leur 11ème projet de l’année, déjà ; une cadence infernale qui se veut un bon signe mais… c’est tout de même mieux à 2…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s