Christopher Lennertz s’y retrouve

(n°846)

News

Christopher Lennertz

Cette semaine Christopher Lennertz enregistre les bandes-son de plusieurs épisodes de la série Lost In Space. La nouvelle production du géant du streaming Netflix est basée sur la série du même nom diffusée dans les 60’s et enregistre les présences de Toby Stephens, Molly Parker, Ignacio Serricchio, Taylor Russell, Maxwell Jenkins, Parker Posey et Mina Sundwall. L’intrigue suit la famille Robinson qui est… perdue dans l’espace, plus précisément à la suite du sabotage de leur vaisseau par un espion étranger. Lost In Space arrivera sur Netflix en 2018.

Lennertz est un compositeur bien dans son époque, notre époque, c’est le symbole même de la Musique de Fim nouvelle génération. Il l’a encore démontré sur Baywatch : Alerte À Malibu, où il a repris allègrement les nouveaux codes de la musique d’action avec un panache sensible au niveau des percussions qui rend la BO accrocheuse et caractérielle ; on y retrouve aussi d’entraînants clins d’œil au Hip-Hop new school. Mais l’originaire du Massachusetts est aussi bien dans son époque de par la consistance de son calepin, toujours aussi chargé, puisqu’il vient de terminer de travailler sur la comédie Picth Perfect 3 (après avoir été sur le 2ème volet), idem pour le court téléfilm Poor Todd et la saison 13 de Supernatural. On le retrouvera encore sur une production Netflix, la comédie El Camino Christmas et il est annoncé sur le jeu vidéo d’action Scalebound.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

60ème cérémonie des Grammy Awards : Nominations

(n°845)

News

Aujourd’hui place aux Grammy Awards qui récompensent les meilleurs enregistrements, compositions et artistes de la période d’éligibilité allant du 1er octobre 2016 au 30 septembre 2017. Ci-dessous sont exposées les catégories en lien avec l’Audiovisuel.

Grammy-AwardsMeilleure BO pour média visuel

Premier Contact – Jóhann Jóhannsson

Dunkerque – Hans Zimmer

Game Of Thrones: Saison 7 – Ramin Djawadi

Les Figures De L’ombre – Benjamin Wallfisch, Pharrell Williams et Hans Zimmer

La La Land – Justin Hurwitz

Meilleure compilation pour média visuel

Baby Driver  

Les Gardiens De La Galaxie Vol. 2: Awesome Mix Vol. 2

Les Figures De L’ombre : L’album 

La La Land 

Vaiana

Meilleure chanson originale pour film, téléfilm ou autre média visuel

City Of Stars (La La Land) – Ryan Gosling et Emma Stone

How Far I’ll Go (Vaiana) – Auli’i Cravalho

I Don’t Wanna Live Forever (Cinquante Nuances Plus Sombres) – ZAYN et Taylor Swift

Never Give Up (Lion) – Sia

Stand Up For Something (Marshall) – Andra Day feat. Common

La cérémonie se tiendra au Madison Square Garden (New York) le 28 janvier 2018

Didier Bianay

bianaydidier.com

Max Richter sur White Boy Rick

(n°844)

News

Max-Richter

Max Richter

Max Richter enregistre la bande-son de White Boy Rick, un film réalisé par le français Yann Demange avec les acteurs Matthew McConaughey, Richie Merritt, Jennifer Jason Leigh, Rory Cochrane, Brian Tyree Henry, Bruce Dern et Bel Powley. Le drame policier est tiré de la vie de Richard Wershe Jr., alias White Boy Rick, qui fut baron de la drogue à 14 ans avant de devenir indic’ pour le FBI, dans le Détroit des années 80. La sortie est prévue pour le 31 janvier 2018 dans l’Hexagone.

Plus de 135 000 fans sur Facebook, c’est rare pour un compositeur de musiques de films. Il faut dire aussi que Max Richter a toujours été au contact du public avec de nombreux concerts en parallèle de ses travaux pour le Cinéma et la Télévision. Il y a 2 ans, en présentant le compositeur, j’avais mentionné l’album de 8 heures appelé Sleep, un tournant dans sa carrière car s’en est suivi une expérience de 8 heures où les spectateurs du Wellcome Collection (Londres) y assistaient en… dormant. Défrayant la chronique, l’idée a fait son chemin à tel point que le compositeur affirme désormais qu’il pourrait donner des représentations hebdomadaires dans différentes villes tant la demande est grande. Dans le cadre de cette tournée Sleep qui se prolongera jusqu’en 2018, il est passé jouer le marchand de sable ou de sommeil justement à Paris, à la Philharmonie ; pour une expérience privée, on rappelle que l’œuvre intégrale est disponible en coffret 8 CD+Blu-Ray.

Quelque part Sleep me fait penser à la dernière BO du compositeur pour la série Taboo où l’intrigue se déroule dans le Londres du début du 19ème. Assez moderne finalement, la bande-son semble aussi alterner entre sommeils minimalistes et brusques éveils lyriques ou percussifs, tout en gardant la sinistrose et la froideur qui sied à un programme sur le thème de la vengeance ; une partie de cette partition lui a même valu d’être nominé aux prestigieux Emmys 2017, au cœur d’une seconde moitié d’année visiblement très satisfaisante pour ce germano-britannique de 51 ans. Prochainement, il sera entendu sur Hostiles, un western à paraître au cœur de l’hiver, avec Christian Bale et Rosamund Pike au casting.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°843)

Le Récap’

24/11 Dans la rubrique Dernières Sorties a été soulignée la parution de la BO du Grand Jeu, composée par Daniel Pemberton. Bien que le reste de la liste ne fait pas apparaître de grand nom on citera tout de même le tandem Ade Fenton – Tim Slade pour leur bande-son du film d’horreur Nails.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Danny Elfman How the Grinch Stole Christmas Pete Candeland et Yarrow Cheney

Stuart EarlOrdeal by InnocenceSarah Phelps

Heitor PereiraSmallfootKarey Kirkpatrick

Alexandra HarwoodThe Guernsey Literary and Potato Peel Pie SocietyMike Newell

Matthew MargesonTruth or DareJeff Wadlow

Roger NeillA Kid Like JakeSilas Howard

Adam Wiltzie*The Burning WomanJake Scott

RobTroy: Fall of a CityDavid Farr

* Il a récemment partagé une nomination avec Dustin O’Halloran pour la BO d’Iris, aux WSA 2017

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (24/11/17)

Le Grand JeuDaniel Pemberton

Sony Music Canada Inc. (24 Novembre 2017)

In The Fade – Joshua Homme

Milan Records (Digital : 24 Novembre 2017, CD : 8 Décembre 2017)

Before I Fall – Adam Taylor 

Lakeshore Records (24 Novembre 2017) – Digital

The Butterfly Tree – Caitlin Yeo 

Music For Vision (23 Novembre 2017) – Digital

Ingrid Goes West – Nick Thorburn et Jonathan Sadoff

Mondo (20 Novembre 2017) – Digital

Jasmine – Signature Series – Shie Rozow

Varèse Sarabande (20 Novembre 2017) – CD

Nails – Ade Fenton et Tim Slade

Lakeshore Records (24 Novembre 2017) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Du grand Pereira pour Smallfoot ?

(n°841)

News

heitor pereira

Heitor Pereira

Le brésilien Heitor Pereira sera en charge de la musique du film d’animation Smallfoot, programme réalisé par Karey Kirkpatrick et faisant appel aux voix de Channing Tatum, James Corden, Zendaya, Common, LeBron James, Gina Rodriguez, Danny DeVito, Yara Shahidi, Ely Henry et Jimmy Tatro. Assez décalée, l’intrigue nous fait suivre un yéti croyant en l’existence d’êtres humains malgré les avis contraires de ces semblables. Concept intéressant, mais il faudra être patient puisque la sortie est prévue jusqu’à… Octobre 2018.

Pereira est un bon choix pour Smallfoot, le brésilien est même devenu l’homme à appeler pour ce genre de films d’animations aux approches loufoques. On citera bien-sûr parmi ses références la saga Moi, Moche Et Méchant dans laquelle il avait été reconduit sur le 3ème volet, proposant parfois des ambiances nerveuses et électriques. C’est d’ailleurs sur ce point qu’il a approché le style de sa BO d’Angry Birds, récompensée d’un Ascap Awards en mai dernier ; à l’inverse la musique d’Opération Casse-noisette 2, malgré d’intéressantes audaces, est passée inaperçue cet été. Qu’importe, Pereira restera l’un des compositeurs phares des programmes jeunesse au moins jusqu’en 2020 puisque d’ici là il retrouvera les univers d’Angry Birds et de Minions, s’immergera dans celui de Playmobil et peut-être même dans celui de Scooby.

Dans de tout autres genres le natif de Rio Grande composera pour le drame mouvementé The Jesuit et on entendra ses nouveaux morceaux prochainement dans une dramédie intitulée Please Stand By, avec Dakota Fanning en tête d’affiche.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Hollywood Music in Media Awards 2017 : Les vainqueurs

(n°840)

News

Voici les lauréats des principales catégories de cette cérémonie qui s’est tenue au Avalon (Hollywood) :

hmmaBande Originale : Film

Oneohtrix Point Never (aka Daniel Lopatin) – Good Time

Bande Originale : Film Sci-Fi/Fantastique

Alexandre Desplat – La Forme de L’eau

Bande Originale : Film d’animation

Michael Giacchino – Coco

Bande Originale : Documentaire

Philip Glass – Jane

Chanson Originale : Film

“Stand Up For Something” (Marshall) – Andra Day, feat. Common

Chanson Originale : Film d’animation

“Confident” (Ballerina) – Demi Lovato

Bande Originale : Minisérie/Séries TV

Laura Karpman et Raphael Saadiq – Underground

Musique thème : Minisérie/Séries TV

Nick Urata et Daniel Handler – Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire

Didier Bianay

bianaydidier.com

2 BO recommandées

(n°839)

Bandes Originales Recommandées

the breadwinner  

 

Parvana, Une Enfance en Afghanistan Jeff et Mychael Danna

Les frères Danna ont beau avoir grandi au Canada ils excellent quand il s’agit de piocher dans des cultures musicales exotiques… Pour ce film d’animation sur le dur quotidien d’une fillette en Afghanistan ils ont logiquement pensé à des instruments du cru, et on devine une grande recherche musicale sur l’emploi de l’instrumentation indigène qu’ils révèlent au fur et à mesure, donnant une authenticité et une variation sonore instructive. Cette bande-son c’est aussi une savante utilisation de la technologie, de l’enregistrement des interprètes afghans en ligne, à un apport intelligent du sound design pour amplifier certains accents lyriques acoustiques ou pour dépeindre sobrement les rares moments les plus sombres. Dépaysante, bien qu’utilisant des instruments occidentaux en appoint, la partition ne verse jamais dans l’émerveillement ni dans la noirceur mais, à l’instar du thème principal, se veut majoritairement mélancholique et poétique.

La Mort De Staline – Christopher Willis

« À l’ancienne ». C’est l’expression qui me vient en tête pour caractériser la BO de cette comédie satirique autour de la mort de Staline. Faut dire que son compositeur – un musicologue nostalgique spécialisé dans la musique du 18ème – est très compétent lorsqu’il s’agit de reproduire du Classique contemporain, voire du Classique tout court, le britannique nous gratifiant même d’une superbe fugue sur le trépidant Back From The Gulags. On retrouve ainsi la noblesse de la musique symphonique soviétique des 50’s, mais aussi sa véhémence, annoncée sur le thème principal et disséminée sur le reste de la bande-son avec des interprétations incisives aux cordes et des montées de cuivres intimidantes. Cette vigueur, le compositeur l’agrémente bien d’interventions de bois et d’accompagnements sautillants qui allègent la noirceur d’une partition très mélodique. Avec ce film d’époque taillé pour lui Christopher Willis avait l’occasion de frapper un grand coup, et il ne s’est pas loupé…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°838)

Le Récap’

17/11 Grosse collection de nouveautés dans la rubrique Dernières Sorties où la BO de The Man Who Invented Christmas occupait le haut de la liste. On la doit à Mychael Danna qui fait même coup double puisqu’il est aussi sur la bande-son de Parvana, Une Enfance en Afghanistan en compagnie de son frère Jeff Danna.

15/11 La mort du grand compositeur Luis Bacalov qui avait œuvré notamment sur L’Évangile selon Saint Matthieu, Django (1966)El Chuncho et Le Grand Duel. Mais c’est surtout grâce a la partition du Facteur qu’il atteint la consécration, symbolisée par un oscar en 1996.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Joseph Trapanese* The Greatest ShowmanMichael Gracey 

Keegan DeWittThe Long Dumb RoadHannah Fidell

Harry Gregson-WilliamsEarly ManNick Park

The Newton BrothersExtinctionBen Young

Murray Gold*A Very English ScandalStephen Frears

Jed KurzelThe Nightingale Jennifer Kent

Howard ShoreThe Catcher Was a SpyBen Lewin

Roger Neill***Valley GirlRachel Lee Goldenberg

Real EstatePlus OneAndrew Rhymer & Jeff Chan

Nicholas BritellBackseatAdam McKay

Nora Kroll-Rosenbaum – PainkillersRoxy Shih

* À vrai dire il rejoint John Debney déjà confirmé auparavant sur le projet

** Le compositeur attitré de la série Doctor Who depuis le début du programme en 2005

*** Il a composé pour la série Le Rebelle de 1992 à 1996. Souvenirs, souvenirs…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (17/11/17)

The man who invented christmash

The Man Who Invented ChristmasMychael Danna

Universal Music (17 Novembre 2017)

Only The BraveJoseph Trapanese

Varese Sarabande (17 Novembre 2017) – CD

WonderMarcelo Zarvos

Milan Music (17 Novembre 2017)

Parvana, Une Enfance En Afghanistan – Jeff Danna, Mychael Danna

Sony Classical (17 Novembre 2017)

Madame – Matthieu Gonet

Films Pmsa (17 Novembre 2017)

La Mort De Staline – Christopher Willis

Mkva (17 Novembre 2017)

Les Heures SombresDario Marianelli

Darkest Hour – Universal Music (17 Novembre 2017)

Maryline – Artistes Variés (Album)

Milan Music (15 Novembre 2017)

Call Me By Your Name – Sufjan Stevens

Sony Classical (17 Novembre 2017) – CD

Mudbound – Tamar-Kali (TV)

Milan Music (17 Novembre 2017)

The PunisherTyler Bates (TV)

Hollywood Records (17 Novembre 2017)

Dolores – Mark Kilian 

Lakeshore Records (17 Novembre 2017) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Howard Shore sur The Catcher was a Spy

(n°836)

News

howard-shore

Howard Shore

Howard Shore, le great Howard Shore vient de boucler la BO de The Catcher was a Spy ; cette œuvre de Ben Lewin n’est pas un drame d’espionnage au sens pur puisqu’elle relate la vie du joueur de baseball Moe Berg, devenu ensuite espion contre les nazis lors de la Seconde Guerre mondiale. C’est Paul Rudd qui a eu la rude tâche de camper le rôle de « l’homme le plus étrange à avoir jamais joué au baseball », accompagné par Sienna Miller, Guy Pearce, Paul Giamatti, Jeff Daniels, Mark Strong, Tom Wilkinson et Connie Nielsen. La sortie est prévue pour 2018.

En 39 ans de carrière pour le Grand Écran Howard Shore n’a jamais été un boulimique de projets cinématographiques. L’année derniere il a confirmé cette tendance avec pour seul dessein la musique du film Le Procès Du Siècle. Ce dernier semblait faire écho à Spotlight qui revenait sur l’affaire du siècle, celle qui reliait l’Église catholique à de nombreux actes de pédophilie et qui avait été initiée par le Boston Globe. Partition favorisant piano et orgue, comportant toujours une harmonie chargée, des mélodies lentes et une rythmique sous jacente haletante, la BO de Spotlight s’est révélée être la dernière réussite de Shore en date selon la Critique, puisqu’elle a débouché sur 5 nominations en 2015 et 2016.

Le canadien a aussi eu l’honneur cette année de composer une énorme œuvre de concert de 4 heures, Sea To Sea, à la demande de l’orchestre du New Brunswick qui fut interprétée par 150 musiciens le 2 juillet, le lendemain de la fête nationale canadienne. Étant passée par chez nous le mois dernier pour un concert exceptionnel à la salle Pleyel de Paris, Howard Shore revient donc pleinement dans l’actu BO puisqu’en parallèle à The Catcher was a Spy il est pressenti pour le long métrage d’horreur The Spider.

Didier Bianay

bianaydidier.com

La raie sur images

(n°835)

Coup de Cœur

Jacob Shea

Jacob Shea

Pour une scène improbable par sa technicité Hans Zimmer, Jacob Shea et David Fleming ont produit un des morceaux les plus marquants du docu-série Blue Planet II, Mobula Rays. Analyse :

La mélodie du bonheur

La partition de Mobular Rays joue sur 2 tableaux, la forme et le fond. Précisons que sa splendide et planante mélodie est unique dans la BO et constitue le thème des raies ; elle passe aussi par plusieurs états depuis l’entame et la tendresse d’un cor anglais réverbéré, rapidement suivi des chœurs servant ici à emporter le téléspectateur. Tout d’abord aériens et féériques c’est en prenant plus de force que la formation vocale passe dans le domaine du lyrisme, lyrisme souligné et prolongé par les cordes, second groupe d’instruments le plus important de ce titre (1:29 – 2:04). L’utilisation du chœur est aussi volontairement déséquilibrée, ainsi, bien qu’il soit mixte ce sont surtout les voix féminines que l’on entend par souci de luminosité. Dans la même optique les cors s’enflamment dans le registre aigû, réputé pour leur donner un timbre résolument plus clair.

david fleming

David Fleming

De la magie au fond

Cette valse dispose non seulement de ses propres motifs, d’arrangements habiles, mais aussi d’un fond féérique constant. Pour cette scène de rencontre nocturne entre raies et planctons bioluminescents les 3 compositeurs ont poussé la magie plus loin, ajoutant délicatement des instruments propres à cet effet comme la harpe, le célesta, le wind chimes, le xylophone et la flûte qui occupent tour à tour l’arrière-plan de l’orchestration et dopent l’émerveillement. Une manière aussi de satisfaire les producteurs de ce documentaire très soucieux de montrer le monde sous-marins sous une optique spectaculaire, magistrale et enchanteresse. La discrétion des basses sert toute aussi la composition qui prend un aspect clair et aérien et dans son ensemble produit une sensation envoûtante à la vision de raies semblant… voler dans l’eau.

Très mélodieux sur des leïtmotifs exclusifs, Mobula Rays est à l’image du reste de la bande-son dont j’ai loué les mérites la semaine passée. Mais plus qu’une belle mélodie, c’est une efficace partition où tout a été fait dans les moindres détails pour magnifier une fantastique scène ayant fait grand bruit outre-Manche, et ça se sent à l’oreille. De quoi mettre l’eau à la bouche avant la diffusion du programme en France, but wait and listen.

Didier Bianay

bianaydidier.com

2 BO recommandées

(n°834)

Bandes Originales Recommandées

  

Justice League – Danny Elfman

Apres avoir co-composé avec Brian Tyler sur Avengers 2, Danny Elfman s’est fait Justice League lui-même et nous a préparé une généreuse bande-son, passant même par des fan moments lorsqu’il réutilisa le thème de Superman avec une teinte plus sombre ou donna à celui de Wonder Woman un aspect plus intimidant ; d’intelligents hommages à John Williams et Hans Zimmer qui plairont au grand public. De surcroît, le natif de Los Angeles a aussi exprimé sa personnalité en ramenant son mythique thème de Batman et en apportant du neuf par des leïtmotivs simples pour Flash, Cyborg et Aquaman, idem pour le thème principal (Hero Theme) et son motif en tierce mineure entêtant. Dominée par les altos et les violoncelles dans les moments sentimentaux cette sombre bande-son monte progressivement en puissance pour atteindre en son centre une teinte épique monstrueuse à grands renforts de cuivres, de chœur et de percussions pétaradantes, le tout par une maîtrise d’écriture et des arrangements impressionnants. Généreuse, la production l’a aussi été en incluant dans cette BO les versions longues des titres tourmentés The Tunnel Fight et The Final Battle, soit un rab de 11 minutes bien jouissif.

Paddington 2 – Dario Marianelli

3 ans après le premier volet le facétieux Paddington revient, toujours sous la houlette du réalisateur Paul King ; c’est au niveau de la conception de la musique que l’on trouve du changement puisque Nick Urata a été remplacé par Dario Marianelli qui avait brillé l’année dernière sur Kubo et L’armure Magique. Mais pour ce nouvel épisode il n’a pas été fait table rase de la partition passée puisque l’italien reprend certaines idées d’Urata comme ce que l’on peut qualifier de thème de la poursuite, ou encore cette rythmique haletante sous-jacente davantage usitée dans ce volet pour affirmer un concept musical sautillant. Dans le même ordre d’idée le compositeur fait la part belle à des marimba, célesta, flûtes, harpe ou cymbales pourvoyant une dose de ludicité à une intrigue rocambolesque et familiale. Le calypso, représenté par les interventions du groupe Tobago and d’Lime, finit d’apporter de la gaîté à une partition à la pétillance tenace et à l’instrumentation vorace.

Didier Bianay

 bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°833)

Le Récap’

10/11 Pas mal de maestros étaient au rendez-vous dans la rubrique Dernières Sorties, avec Carter Burwell (Paddington 2), Dario Marianelli (Three Billboards Outside Ebbing, Missouri) et Michael Giacchino (Coco) ; mais c’est le grand Danny Elfman qui tenait le haut de l’affiche pour sa bande-son de Justice League.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Nicholas Britell Succession Jesse Armstrong

Nate Heller Can You Ever Forgive Me ?Marielle Heller

Charlie Mole Swimming with Men Oliver Parker

Jeff Cardoni A.P. Bio Mike O’Brien 

Ramin Djawadi Tom Clancy’s Jack Ryan Carlton Cuse & Graham Roland

Joseph Trapanese Arctic Joe Penna

Marcelo ZarvosThe Best of EnemiesRobin Bissell

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (10/11/17)

justice-leagueh

Justice League – Danny Elfman

Watertower Music (Digital : 10 Novembre 2017, CD : 8 Décembre 2017)

Coco – Michael Giacchino

Walt Disney Records (10 Novembre 2017)

Paddington 2 – Dario Marianelli

Decca Records (10 Novembre 2017)

Three Billboards Outside Ebbing, Missouri – Carter Burwell

Varese Sarabande (10 Novembre 2017)

Kedi – Kira Fontana

Kedi – Lakeshore Records (10 Novembre 2017)

Lady Bird – Jon Brion

Lakeshore Records (10 Novembre 2017)

The Bookshop – Alfonso De Vilallonga

Música Global Discogràfica S.L (10 Novembre 2017)

Thelma – Ola Fløttum

The Orchard (10 Novembre 2017)

Le Tre Rose Di Eva 4 – Savio Riccardi

RTI (6 Novembre 2017) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

BO recommandée

(n°831)

Bandes Originales Recommandées

Blue Planet II – Hans Zimmer, David Fleming et Jacob Shea

Pour ce retour de Blue Planet, 16 ans après le premier volet, la BBC tenait à engager l’un des meilleurs compositeurs de la Terre qui de son côté a amené 2 autres de ses poulains sur ce projet, Dave Fleming et Jacob Shea. Diffusé depuis peu à la Télévision anglaise et bientôt sur France Télévision, on se dirait follement que la série-documentaire rendrait terriblement bien au Cinéma vu sa musique à l’ampleur indéniable, ceci grâce au Synchron Stage Orchestra. Réputée aussi pour collectionner les grands ensembles, la plus importante société de diffusion au monde a donc montré beaucoup d’ambition musicale sur la forme, mais aussi sur le fond où chaque piste à une expression franche capable de magnifier chaque spectacle de la nature. Très mélodieux, Zimmer, Shea et Fleming prouvent une grande créativité par une instrumentation électro-symphonique qu’on peut qualifier de foisonnante tant la quantité de sonorités qui y fourmillent sans complexe est étonnante, à croire que ces compositeurs ont eu tous les droits… Des plages épiques aux moments de délicatesses, en passant par des raz-de-marées lyriques somptueux, cette BO s’avère particulièrement captivante et semble annoncer bien plus que de sympathiques documentaires.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°830)

Le Récap’

03/11 Une belle collection de nouveautés hier dans la rubrique Dernières Sorties. On a mis l’accent sur la parution de la BO du Crime de L’orient Express par le taulier Patrick Doyle. James Newton Howard était aussi de la partie avec l’avènement de la musique de Roman J. Israel, Esq..

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

John Debney FlintBruce Beresford 

Tyler BatesDeadpool 2David Leitch

Marc et Steffan FantiniThe ClimbDiarra Kilpatrick

Evgueni et Sacha GalperineHappy ValleyBarry Levinson

Danny Bensi et Saunder JurrriaansA Vigilante – Sarah Daggar-Nickson

 James Edward BarkerFinal ScoreScott Mann 

Harry Gregson-WilliamsThe Equalizer 2Antoine Fuqua 

Hans ZimmerThe Lion KingJon Favreau

Stephen Schwartz et Jon Ondrasik Harmony Peter Paige, Bradley Bredeweg et Jacob Chase

Patrick DoyleArtemis FowlKenneth Branagh

Adam Taylor – DamnationTony Tost

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (03/11/17)

Le Crime De L’orient-ExpressPatrick Doyle

Sony Masterworks (3 Novembre 2017)

Tout Nous Sépare – Gustavo Santaolalla

Nolita Cinema (3 Novembre 2017)

Roman J. Israel, Esq.James Newton Howard

Sony Classical (3 Novembre 2017)

La Dernière Tournée – Graham Reynolds

Amazon Content Services (3 Novembre 2017)

LBJ – Marc Shaiman

Lakeshore Records (3 Novembre 2017)

Transferts (Saison 1) – David Imbault

Éditions Musicales François 1er (1er Novembre 2017)

Blue Planet II – Hans Zimmer, Jacob Shea et David Fleming

Silva Screen (Digital : 29 Octobre 2017 / CD : 1er Décembre 2017 )

The Force – Justin Melland

Lakeshore Records (3 Novembre 2017) – Digital

M.F.A. – Sonya Belousova & Giona Ostinelli 

Lakeshore Records (3 Novembre 2017) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Aux bons souvenirs de Zimmer…

(n°828)

News

Hans Zimmer

C’est La news de la semaine ! Pour son remake du Roi Lion, Disney a fait appel à Hans Zimmer, le même compositeur qu’en 1994. Cette fois exit le format Animation, comme pour La Belle et la Bête il s’agira d’en faire un film qu’aura l’honneur de diriger Jon Favreau. Donald Glover, Beyoncé Knowles-Carter, James Earl Jones, Chiwetel Ejiofor, Alfre Woodard, Seth Rogen et Billy Eichner prêteront leurs voix pour cette production qui animera l’été 2019, sa sortie étant fixée précisément au 19 Juillet. Pour le compositeur allemand Le Roi Lion fut la consécration et synonyme du seul oscar de sa carriere jusqu’à présent. Actuellement aucune info n’a filtré sur la réutilisation des chansons du dessin animé mais cette possibilité est fasvorisée lorsque l’on se base sur le succès de la BO du Roi Lion et le recyclage musical du film La Belle et la Bête

Pour ce qui est de l’actu du compositeur elle est particulièrement riche en jolis coups, incluant quelques nominations et prix ces derniers temps pour les musiques du Petit Prince ou Genius, partagées avec Camille, Lorne Balfe et Richard Harvey. Il en va de même pour le biopic Les Figures de L’ombre dont tant les excellentes chansons originales de Pharell Williams que la bande-son faite par lui et Benjamin Wallfisch ont reçu pas mal d’échos positifs. Depuis l’année dernière on remarque que Zimmer collabore plus étroitement avec Wallfisch, formant un duo de compositeurs qui a aussi œuvré sur Blade Runner 2049 et Dunkerque. Le compositeur de Ça n’a d’ailleurs pas manqué de montrer sa fascination pour les méthodes d’Hans Zimmer à collider.com : « Travailler avec Hans est comme circuler dans un tourbillon d’idées qui vous défient, vous inspirent, et vous poussent à la recherche. Il a cette manière particulière d’inclure le réalisateur dans une approche de groupe musical où toute idée est autorisée ». Par sa précieuse vidéo Masterclass sur l’art de composer à l’Image et ces récentes collaborations avec Wallfisch, Klebe, Shea ou Gregson-Williams, qui ont des allures de propulsion de nouveaux talents, Hans Zimmer donne l’impression d’un compositeur toujours aussi altruiste et désireux de partager son expérience au maximum. Aux bons souvenirs d’une éternelle curiosité.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Barry Levinson rappelle les frères Galperine

(n°827)

News

Evgueni (à gauche) et Sacha Galperine

Après The Wizard Of Lies, Evgueni et Sacha Galperine se réunissent à nouveau avec le réalisateur Barry Levinson pour un autre biopic, Happy Valley. Porté par Al Pacino, le film retrace le scandale sexuel autour du plus célebre coach de foot US universitaire, Joe Paterno. Riley Keough, Annie Parisse, Kathy Baker et Greg Grunberg feront aussi partie du casting pour ce long métrage prévu pour l’an prochain.

Lorsqu’il s’agissait cette année de dépeindre musicalement Madoff sur le téléfilm The Wizard Of Lies, les frères Galperine et Barry Levinson avaient plutôt pensé à une BO électro-acoustique assombrissante, énigmatique voire lugubre, digne d’un thriller, soulignant constamment le manque de scrupule d’un personnage en apparence respectable… Depuis l’article de présentation que je leur avait consacré il y a 2 ans le duo a connu un activité plus calme, faut dire que le plus expérimenté des 2, Evgueni, a fait cavalier seul récemment sur le documentaire Françoise Sagan, L’élégance de Vivre et le court-métrage à succès Into The Blue ; c’est aussi seul qu’il a décroché un APKIT Awards et un Golden Eagle Awards, 2 prix russes pour la musique d’un biopic tout aussi russe, Bitva Za Sevastopol. Actuellement les 2 hommes sont au coeur de l’actu BO puisqu’est diffusé en salles Loveless, le prix du jury du dernier festival de Cannes dont ils ont aussi signé la bande-son.

Didier Bianay

bianaydidier.com