Jon Ekstrand sur Margrete – Queen of the North

(n°1320)

News

Jon Ekstrand

Jon Ekstrand a récemment bouclé le score de Margrete – Queen of the North. Le biopic réalisé par Charlotte Sieling est centré sur Margrete 1ère reine de Suède qui est encore considérée comme la plus puissante dirigeante dans l’histoire scandinave, ayant grandement participé au rassemblement du Danemark, de la Suède et de la Norvège sous une union pacifique aux 14ème et 15ème siècles. Trine Dyrholm, Søren Malling, Morten Hee Andersen, Jakob Oftebro, Bjørn Floberg, Magnus Krepper et Thomas W. Gabrielsson seront les principaux acteurs de ce long-métrage qui sortira en fin d’année dans les cinémas scandinaves uniquement.

À l’inverse Jon Ekstrand s’exporte plutôt bien. En activité depuis près de 20 ans le compositeur suédois a multiplié les allers-retours entre Suède et USA en servant comme compositeur et sound-designer. C’est en 2003 qu’il commence sa carrière avec le court métrage The Fighter du réalisateur Daniel Espinosa. Depuis, les 2 hommes ne se quittent plus travaillant régulièrement ensemble notamment sur Babylon Disease (2004), Outside Love (2007), Easy Money (2010), Child 44 (2015) avant de passer à un tout autre niveau avec la grosse production Life (2017). On peut citer aussi dans sa filmographie le biopic Borg/McEnroe (2017), Slaughterhouse Rulez (2018) ou encore Dronningen (2019). Récemment le compositeur a fait 2 collaborations dignes d’intérêt. La première fut avec Carl-Johan Sevedag sur la série Top Dog dont la BO a reçu un prix au dernier Festival International des Séries de Cannes, il y a quelques mois. La deuxième collaboration, certes n’a pas eu un tel succès, ou peut-être pas encore car elle concerne le tout récent documentaire sur la militante écologiste Greta Thunberg I Am Greta qu’il a scoré avec la norvégienne Rebekka Karijord. C’est cette dernière qui a le mieux résumé le concept dans l’interview que les artistes ont livré à podomatic.com : « Et c’est ce qui est si inspirant, de travailler avec ça, c’est vraiment facile de traduire en musique son énergie, son influence, il y a tellement de drame, il y a la nature, le mouvement (…) C’est sur ça que nous avons tablé (…) C’est répétitif, très insistant, avec beaucoup d’arpèges ». Initiée par la piste au titre évocateur Tic Toc, la BO s’avère c’est vrai souvent un brin haletante, empressée, sans se départir totalement ni de ce fond harmonique mélancolique ni de ces sonorités grinçantes ou organiques des cordes.

Enfin, outre le biopic sur Margrete 1ère, Ekstrand retrouvera son réalisateur fétiche Daniel Espinosa sur Morbius, un film de super-héros de chez Marvel ; mais il faudra patienter car il ne sortira pas au cinéma avant Janvier 2022.

Didier Bianay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s