Dernières sorties BO (23/03/18)

L’île Aux ChiensAlexandre Desplat

Abkco (23 Mars 2018)

Le Collier Rouge – Johan Hoogewijs

Milan Music (23 Mars 2018)

Nox – Cyrille Aufort (TV)

Gaumont Télévision (19 Mars 2018) – Canal +

Paradox – Promise Of The Real (TV)

Reprise (23 Mars 2018) – Netflix

Nico, 1988 – Gatto Ciliega Contro Il Grande Freddo

35mm/42 Records (18 Mars 2018) – Digital

Shetland – John Lunn (TV)

Silva Screen (CD : 20 Avril 2018 / Digital : 23 Mars 2018)

Survivors Guide To Prison – Sebastian Robertson

Lakeshore Records (23 Mars 2018) – Digital

Todo Mal – Andrew Kawczynski 

Promo (17 Mars 2018) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Publicités

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°897)

Le Récap’

16/03 Dans notre rurique Dernières Sorties a été soulignée tout particulièrement la parution de la BO du film événement Pacific Rim Uprising, signée Lone Balfe. Rob Simonsen aussi enregistre la sortie de la bande-son de Love, Simon.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Brian McOmber Little Woods Nia DaCosta

Dan RomerZoe Drake Doremus

Craig Wedren Dog DaysKen Marino

Ryan Elder et Ben Bromfield The Boss Baby: Back in BusinessLisa Schaffer 

Pitbull (chanson originale) – UglyDolls Robert Rodriguez 

Rob SimonsenCaptive StateRupert Wyatt

Laurent Petitgand – Pope Francis – A Man of His Word Wim Wenders

Vik SharmaFighting with My FamilyStephen Merchant

Blake NeelyYouGreg Berlanti et Sera Gamble

Michael Nyman – McQueenIan Bonhôte

Daniel Pemberton – One Strange RockDarren Aronofsky et Jane Root

Marcelo Zarvos MapplethorpeOndi Timoner 

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (16/03/18)

Pacific Rim UprisingLorne Balfe

Milan Records (16 Mars 2018)

Flower – Joseph Stephens

The Orchard (16 Mars 2018)

Love, SimonRob Simonsen

Lakeshore Records (16 Mars 2018)

La Belle Et La Belle – Kasper Winding

Milan Music (14 Mars 2018)

Un Raccourci Dans Le Temps – Ramin Djawadi

Walt Disney Records (9 Mars 2018)

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°895)

Le Récap’

09/03 Dans la rubrique Dernières Sorties a été mise à l’honneur la BO de Tomb Raider, composée par Junkie XL. Lorne Balfe pour sa part fait coup double, enregistrant les parutions des bandes-son de Marcella et d’Hurricane.

04/03 Alexandre Desplat remporte son second oscar pour la BO de La Forme De L’eau. En parallèle Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez s’adjugent le prix de la meilleure musique originale avec le titre Remember Me.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Sergio MoureFeedback Pedro C. Alonso 

Danny Bensi et Saunder JurriaansThe Wolf HourAlistair Banks Griffin

James S. Levine – InstinctMichael Rauch

Will BatesSweetbitterStephanie Danler

Brian ReitzellMarsBen Young Mason et Justin Wilkes

Jeff RussoMile 22Peter Berg

Nico MuhlyThe Seagull Michael Mayer

Rupert Gregson-WilliamsAquamanJames Wan

A.R. RahmanThe Fault in Our StarsMukesh Chhabra

Fil EislerDietlandMarti Noxon

Max RichterWerk ohne AutorFlorian Henckel von Donnersmarck

Kathryn BosticClemencyChinonye Chukwu

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (09/03/18)

Tomb RaiderJunkie XL

Sony Masterworks (9 Mars 2018)

EvaBruno Coulais

Europacorp (7 Mars 2018)

Féminin Plurielles – Laurent Levesque

Crossman (3 Mars 2018)

A Beautiful DayJonny Greenwood

Lakeshore Records (9 Mars 2018)

HurricaneLorne Balfe

Filmtrax (9 Mars 2018)

Marcella – Lorne Balfe

Lakeshore Records (9 Mars 2018) – Digital

The Strangers: Prey At Night – Adrian Johnston

Varèse Sarabande (Digital : 9 Mars 2018 / CD : Avril)

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

BO recommandée

(n°893)

Bandes Originales Recommandées

Gangsta – Hannes De Maeyer

Pour son troisième film avec les réalisateurs Adil El Arbi et Bilall Fallah, Hannes De Maeyer se plonge dans le monde du crime organisé avec Gangsta où des dealers en herbe déclenchent une guerre de vrais gangs qui finit par les dépasser. Le compositeur belge, réputé versatile, propose sur cette bande-son ce qui fait penser à du Rob, à savoir des synthés et du sound design crasseux accompagnés de sonorités très pures qui peuvent procurer successivement et simultanément noirceur et lumière. L’autre intérêt se retrouve dans ces percus assez 80’s exécutant des beats pop de la même décennie et qui donnent à l’ensemble une teinte faussement rétro et catchy ; même sur les ambiances plus mesurées la BO ne perd pas de vue ce côté haletant et dynamique puisque des leitmotivs rapides et des percus plus modernes suffisent à maintenir son élan. Enfin, le plus mémorisable reste l’efficace thème principal bien développé tout au long d’un score étonemment audacieux pour le genre Action et qui peut s’apprécier aisément sans la moindre image.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Oscars 2018 : Desplat et les Lopez passent la seconde

(n°892)

News

Desplat, évidemment

Le français Alexandre Desplat remporte son 2ème oscar pour la BO de La Forme de L’eau devançant Jonny Greenwood (Phantom Thread), Hans Zimmer (Dunkerque), John Williams (Star Wars 8 : Les Derniers Jedi) et Carter Burwell (Trois Billboards : Les Panneaux de la Vengeance) ; on pourrait dire « juste une confirmation » tant on l’avait senti venir, après que cette bande-son romantique ait décroché il y a quelques semaines un Golden Globes et un BAFTA. À force l’essentiel a été dit sur ce site concernant cette BO à part que statistiquement elle a rapporté au parisien plus de récompenses (16) que celle de Grand Budapest Hotel (10), en attendant d’autres cérémonies, et non des moindres, telles les WSA ou Grammy 2018 où il pourrait difficilement passer à côté d’une nomination. Durant son speech, mieux rôdé que lors des BAFTA, il n’a pas manqué de chaudement remercier ses proches et ses collaborateurs et surtout Guillermo Del Toro pour avoir laisser sa musique autant s’exprimer dans cette romance. En coulisse il a aussi souligner la grande ouverture d’esprit du réalisateur face à ses suggestions, un contexte de travail décisif car c’est bien ces quelques sifflements, cet accordéon sud-américain et globalement cette texture sonore douce qui ont permis au score d’imprimer son originalité poétique.

Les Lopez dans une autre dimension

Ils s’étaient fait connaître il y a 4 ans avec leur premier oscar pour la chanson de La Reine des Neiges Let It Go (Libérée, Délivrée), mais ici la performance est davantage à saluer puisque leur titre Remember Me (Coco) s’inspire du folklore musical mexicain auquel il n’étaient pas du tout familier ; et ce n’est qu’après un travail approfondi avec des spécialistes du genre et une plongée dans la fête du Jour des morts que le couple a découvert la grande richesse musicale à exploiter (vulture.com). Remember Me, interprété par le duo Miguel et Natalia Lafourcade, a aussi pour eux une résonance personnelle et familiale puisque cette mélancolique chanson se réfère à la mère du compositeur décédée l’année passée et pour laquelle Robert Lopez a dédié la statuette dorée. Dans ce concours de la meilleure chanson originale, le suspens fut néanmoins entier grâce à la présence d’un autre duo en pleine bourre ces temps-ci, Pasek-Paul, lauréat du dernier Golden Globes avec le titre This Is Me. Avec ce 2ème succès, la parolière et le compositeur prouvent non seulement qu’il sont capables de se diversifier culturellement… mais aussi qu’Hollywood leur réussi autant que Broadway.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°891)

Le Récap’

02/03 Arnaud Rebotini remporte le César de la meilleure musique originale pour la BO de 120 Battements Par Minutes. Ce succès fait écho au prix Lumières que le compositeur avait décroché le mois dernier pour cette même partition.

02/03 Dans notre rubrique Dernières Sorties fut à l’honneur un compositeur français, Laurent Perez Del Mar, et sa bande-son pour la comédie Mme Mills, Une Voisine Si Parfaite. Pour sa part James Newton Howard nous revient avec la BO du thriller Red Sparrow.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Michael AndrewsThe Zen Diaries of Garry ShandlingJudd Apatow

Benjamin Wallfisch – The Darkest MindsJennifer Yuh Nelson

Nathan LarsonAlex Strangelove Craig Johnson

Michael Brook Giant Little Ones Keith Behrman

Marcelo ZarvosThe ChaperoneMichael Engler

Adam WiltzieWhitney – Kevin Macdonald

Clinton ShorterQuanticoJoshua Safran

Diane WarrenTitre non communiquéAmy Ziering et Kirby Dick

Peter NashelBook ClubBill Holderman

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (02/03/18)

Mme Mills, Une Voisine Si ParfaiteLaurent Perez Del Mar

Les Films Du Cap (2 Mars 2018)

Red SparrowJames Newton Howard

Sony Classical (Digital : 2 Mars 2018 / CD : 23 Mars 2018)

The Cured – Rory Friers et Niall Kennedy

Lakeshore Records (2 Mars 2018)

La Nuit A Devoré Le Monde – David Gubitsch

– Opening Light (2 Mars 2018)

B: The Beginning – Yoshihiro Ike

Universal Music (2 Mars 2018)

The Curse Of Oak Island – Artistes variés 

La-La Land Records (1er Mars 2018) – 2 CD

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Première Écoute : La BO de Black Panther

(n°889)

Première Écoute

Dans cette catégorie des BO archi-recommandées nous allons faire un gros focus sur la bande-son de Black Panther, empreinte de la patte de Ludwig Göransson.

Traditionnelle,…

Il a beau être venu au monde dans la froideur nordique de la scandinavie, le compositeur suédois de 33 ans a bien saisi l’essence de la musique africaine. Non pas seulement de lui-même, puisque ce producteur résidant à Los Angeles a demandé conseil à l’illustre artiste sénégalais Baba Maal et a marché dans ses pas lors de ses tournées. De ses séjours en Afrique il avoué a okayplayer.com et pitchfork.com avoir appris les significations d’une diversité considérable de rythmes, la musique étant plus qu’un divertissement mais aussi un langage sur ce continent. On le sent dans la BO, ce profond travail sur le sujet, avec un incroyable troupeau de percussions typées dont le Tama se dégage non seulement par sa sonorité hypermodulante mais aussi par sa fonction ambassadrice dévolue à Black Panther. Le rythme est donc une grande composante de cette bande-son qui en fourmille pour dépeindre différents sentiments, de la brutalité des combats (Killmonger vs T’Challa, The Jabari Pt II), à la joie de la célébration (Wakanda, Waterfall Fight) en passant par l’ambition du défi (Killmonger’s Challenge). Il se fait discret via de modestes percus pour accompagner les moments calmes et est renforcé par les inévitables percus tribales et leur teinte cinématographique dans les scènes agitées. Outre les percussions on retrouve d’autres instruments authentiques et authentiquement joués par des artistes africains enregistrés au Sénégal, tel le marimba, le n’goni, le kora, le vuvuzela et on ne peut ignorer les solos vocaux de Baba Maal qui finissent par prouver la minutie de la démarche musicale de Göransson.

… moderne et épique

Cela n’a échappé à personne, ces beats Hip-Hop attribués au vécu urbain de Killmonger dans les rues d’Oakland ; à vrai dire sur le coup Göransson était plus dans sa zone de confort lui qui a produit quantité d’artistes Hip-Hop dont son ami Childish Gambino. On perçoit aussi régulièrement pour ce personnage une interprétation voix-tambin assez perturbée particulièrement discernable sur la piste (United Nations/End Crédits), un accouplement voix-instrument qui trouve un pendant moderne dans des sound design tranchants de chorus féminins guerriers. Le plus dur fut alors pour le suédois de mélanger l’improvisation de la musique africaine et la rigueur de la symphonie, tout comme veiller à ce que l’ambiance africanisée ne soit dénaturaliser par un imposant orchestre symphonique. Toutefois, évidemment, cette formation de 92 musiciens a eu l’avantage de donner une ampleur considérable à la partition d’un Göransson qui ne s’est pas loupé en déchaînant les cuivres dans les scènes d’action, jouant avec les couleurs des trombones, cors et trompettes intelligemment, ou encore en exacerbant l’émotivité des cordes.

Il y a donc énormément à apprécier sur cette longue BO de 95 minutes, un véritable gage de générosité et de qualité grâce à un gros effort de documentation et de réflexion de Ludwig Göransson qui lui a évité de singer la tradition musicale africaine et plutôt permis d’exposer ses richesses…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°888)

Le Récap’

23/02 En tête de liste de notre rubique Dernières Sorties a été placée la BO de Death Wish, signée Ludwig Göransson. Parmi les 5 autres nouveautés on signalera la bande-son du français Éric Neveux pour L’Insulte.

18/02 Alexandre Desplat remporte un BAFTA pour la BO de Shape Of Water.

Projets confirmés cette semaine (Compositeur film ou sérieréalisateur ou créateur)

Marc Chouarain GalvestonMelanie Laurent

Niall ByrneHatton GardenJeff Pope et Terry Winsor

Stephen Warbeck King LearRichard Eyre

Moby (chansons originales)Half Magic – Heather Graham

Sade, Sia, DJ Khaled et Demi Lovato A Wrinkle in Time Ava DuVernay

Paul Haslinger Ride Jeremy Ungar 

Jesse Novak ChampionsCharlie Grandy et Mindy Kaling

Stephen Rennicks – BirthmarkedEmanuel Hoss-Desmarais

Alexandre Desplat – The Sisters BrothersJacques Audiard

Jon Brion Isn’t It Romantic? Todd Strauss-Schulson

Bobby Krlic Seven SecondsVeena Sud

Michael PennGood GirlsJenna Bans

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (23/02/18)

Death WishLudwig Göransson

Sony Classical (23 Février 2018)

Les Garçons Sauvages – Pierre Desprats

Ecce Films (23 Février 2018)

Annihilation – Geoff Barrow et Ben Salisbury

Lakeshore Records (23 Février 2018)

L’insulteÉric Neveux

Milan Music (21 Février 2018)

Beck Is Back ! – Sebastian Schubert et Loy Wesselburg

I2i Musikproduktion (19 Février 2018) – Digital

The Worthy – Joseph Bishara

Void Recordings (23 Février 2018) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

BAFTA 2018 : Desplat continue sa moisson

(n°886)

News

Le français Alexandre Desplat a remporté un BAFTA hier soir pour la BO de La Forme de L’eau devant Dario Marianelli (Les Heures Sombres), Hans Zimmer (Dunkerque), Jonny Greenwood (Phantom Thread), et le duo Benjamin Wallfisch/Hans Zimmer (Blade Runner 2049). C’est le 3ème BAFTA qu’il obtient dans sa carrière en 14 ans et 8 nominations après 2 récompenses pour les partitions du Discours D’un Roi (2011) et de Grand Budapest Hotel (2015). Dans la foulée de l’obtention d’un Golden Globe, quelques semaines auparavant, il devient indéniablement le grand favori des prochains Oscar.

En coulisse Desplat a rappelé la place centrale de l’amour dans le film et comment il a pu garder un fil conducteur dans la composition de la bande-son : « Vous devez toujours garder à l’esprit que le film est une romance, c’est tout ce que vous devez vous rappeler. Maintenez l’amour et le penchant pour l’amour, l’amour impossible, au cœur de la bande-son ». En cette même occasion le parisien a aussi admis son inquiétude de se répéter : « Je serai fichu si je refaisait un autre La Jeune Fille à la Perle, ou un autre Discours D’un Roi. Vous devez toujours changer » a-t-il déclaré, conscient de son actif fourni, dépassant les 170 programmes scorés.

Mais déjà, actuellement, Alexandre Desplat pense à une toute autre ambiance puisqu’il se replonge dans la tragédie du Koursk (Kursk), avant de s’attaquer au drame Opération Finale abordant la traque du haut fonctionnaire nazi Adolf Eichmann. Enfin, il essaiera aussi de trouver un nouveau ton à la suite du film d’animation Comme Des Bêtes dont il avait composé la BO il y a près de 2 ans.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°885)

Le Récap’

16/02 La BO de Black Panther (Ludwig Göransson, Kendrick Lamar) a été mise en tête d’une rubrique Dernières Sorties particulièrement fournie. Dans cette liste de 12 nouveautés on peut aussi mentionner les retours du Français Laurent Eyquem avec la bande-son de Nostalgia et de Cliff Martinez avec le score de la comédie Game Night.

09/02 Le décès du compositeur Jóhann Jóhannsson. Un article hommage a été publié sur ce blog.

Projets confirmés cette semaine (Compositeur film ou sérieréalisateur ou créateur)

Andrew Feltenstein et John NauAction PointTim Kirkby

Benj Pasek et Justin Paul (chansons originales) – Foster Karen Disher et Steve Martino

Jeremy Turner Family Laura Steinel

Giona Ostinelli et Sonya Belousova Reprisal Brian A. Miller

John Debney Brian Banks Tom Shadyac

Cat’s Eyes Elizabeth Harvest Sebastian Gutierrez

Frederik Wiedmann #211 York Alec Shackleton 

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (16/02/18)

Black PantherLudwig Göransson, Kendrick Lamar

Marvel Music & Hollywood Records (16 Février 2018)

Un Jour Ça Ira – David Reyes / Peggy Rolland (chansons)

David Reyes – (14 Février 2018)

Gangsta – Hannes De Maeyer

Hdmusic (12 Février 2018)

Game NightCliff Martinez

Watertower Music (16 Février 2018)

NostalgiaLaurent Eyquem

Varese Sarabande (Digital : 16 Février 2018 / CD : 23 Mars 2018)

Winchester – Peter Spierig

Lakeshore Records (16 Février 2018)

Lebowitz Contre Lebowitz – Charles Papasoff

Cristal Records / B Original (14 Février 2018)

Luna – Christoph Zirngibl & Heiko Maile

Krautclub Music (16 Février 2018) – Digital

Waco – Jeff Russo, Jordan Gagne

Sony Classical (09 Février 2018)

Cinquante Nuances Plus ClairesDanny Elfman

Backlot Music (09 Février 2018)

Le Retour Du Héros – Mathieu Lamboley

Jd Prod & Les Films Sur Mesure (09 Février 2018)

’78 Vai Piano Ma Vinci – Marco Cascone 

Ala Bianca Records (09 Février 2018) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Jóhann Jóhannsson (1969-2018)

(n°883)

Jóhann Jóhannsson

News

Jóhann Jóhannsson est décédé à 48 ans, le compositeur islandais a été retrouvé sans vie dans son appartement à Berlin vendredi 9 février. Une enquête est en cours pour déterminer la cause du décès.

Jóhann Jóhannsson représentait la nouvelle vague de compositeurs de Musique de Film, il en était même le fer de lance et les aficionados de l’actu BO se souviennent de ses succès comme si c’était hier, d’ailleurs c’était hier. Il avait d’abord commencé à se faire connaître du grand public avec la somptueuse bande-son du drame Une Merveilleuse Histoire du Temps qui lui avait permis de devancer Alexandre Desplat (Imitation Game) et Hans Zimmer (Interstellar) lors des Golden Globes et de savourer une première nomination aux Oscar, en 2015. Sa plus belle réussite. S’ensuivit d’autres nominations et prix pour des partitions plus proches de ses racines électroniques et de son style épuré à savoir celle de Sicario (2ème nomination aux Oscar) et Premier Contact ; il y a juste 3 mois il était élu Compositeur de l’année aux WSA, la nouvelle grand-messe de la Musique de Film.

Jóhannsson s’était donc une carrière de près de 20 ans entamée sur des productions modestes islandaises au début des 2000’s pour atteindre la reconnaissance et les grosses productions récentes comme celles précitées ou encore Prisoners de son ami Denis Villeneuve. En se rappelant le fait qu’il était pressenti pour Blade Runner 2049 on se convainc que Jóhannsson nous quitte donc en plein envol, brutalement. Une grande perte, son inventivité avait encore tant de plaisirs à apporter.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°882)

Le Récap’

09/02 Une rubrique Dernières Sorties assez classique avec 8 nouveautés BO parmi lesquelles on a mis en avant celle liée au film The Cloverfield Paradox et signée Bear McCareary. Le français Rob sort aussi sa dernière bande-son pour le compte du thriller Revenge.

Projets confirmés cette semaine (Compositeur film ou sérieréalisateur ou créateur)

Colin Stetson et Weyes BloodFriday’s Child A.J. Edwards

Trevor Morris – Condor – Jason Smilovic et Todd Katzberg

Ezra Koenig, Will Gluck et Theodore Shapiro (chansons originales) – Peter Rabbit Will Gluck

Jeff BealBigger George Gallo

Christopher Curtis, Marjorie Duffield et Helen Park (chansons originales) – Over the Moon Glen Keane

Craig Richey You Can Choose Your Family Miranda Bailey

Pinar Toprak Krypton David S. Goyer et Cameron Welsh

Nathan Matthew David Summer 03 Becca Gleason 

Rob SimonsenFast Color Julia Hart

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (09/02/18)

The Cloverfield Paradox Bear Mccreary

Sparks & Shadows (5 Février 2018)

RevengeRob

Hippocampus / Music Box Records (Digital : 7 Février 2018 / CD : 16 Février 2018)

Painted Woman – Corey Allen Jackson

Painted Woman – Notefornote Records (9 Février 2018)

Fallen –  Mark Isham

Bmg (9 Février 2018)

The Ritual – Ben Lovett

Lakeshore Records (9 Février 2018)

Requiem – Dominik Scherrer et Natasha Khan (TV)

Dubois Music (9 Février 2018)

Altered Carbon – Jeff Russo (TV)

Lakeshore Records (9 Février 2018)

Diverge – Brooke Blair et Will Blair

Wayfind Records (6 Février 2018) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Pinar Toprak compose pour Krypton

(n°880)

News

Pinar Toprak

La compositrice Pinar Toprak s’est vu proposer la bande-son de Krypton, une série développé par David S. Goyer et Cameron Welsh. Comme son nom le laisse deviner Krypton se placera dans l’univers de Superman et retracera la vie de son grand père Seg-El qui, dès sa jeunesse, est confronté au chaos qui règne sur une planète désespérée. Au casting on retrouvera Cameron Cuffe, Georgina Campbell, Elliot Cowan, Ann Ogbomo, Aaron Pierre, Rasmus Hardiker, Wallis Day, Blake Ritson, Ian McElhinney et Shaun Sipos. Démarrant dès le 21 mars prochain sur Syfy US, le programme ne connaît pas encore son diffuseur français.

Née en Turquie, à Istanbul, Pinar Toprak (38 ans) a le cursus type d’un compositeur de musiques de films, passant par le conservatoire avant de poursuivre ses études musicologiques à la prestigieuse Berklee (Boston) puis à Los Angeles où elle décroche un Master à 22 ans. Elle aura par la suite l’occasion de travailler sous la direction d’Hans Zimmer chez Media Ventures et depuis s’est bâti une solide expérience avec plus de 40 programmes couverts parmi lesquels on peut dégager 4 excellentes BO, celles de The River Murders, The Lightkeepers, Challenger et The Wind Gods ; 4 atmosphères différentes mais on retrouve sans cesse cette forte émotivité dans les partitions de Toprak, toujours généreuses et pleinement dévouées.

Tout ce que la stambouliote veut dépeindre elle le dépeint donc à fond, l’indice d’un parcours complet et d’une montée rectiligne qui fait d’elle une compositrice de plus en plus comblée. En 2010 elle devient ainsi la première femme à remporter un International Film Music Critics Award (The Lightkeepers) et est présentement à un tournant de sa carrière après avoir composé récemment des compos additionnelles pour Danny Elfman pour le compte de Justice League. Du talent, une écriture affirmée et prenante, un background musical et une expérience riches, ma foi cette Pinar Toprak a tout pour devenir une Wonder Woman de la Musique de Film.

Didier Bianay

bianaydidier.com