Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°1022)

Le Récap’

08/02 Grosse rubrique Dernières Sorties avec 12 nouveautés. On retrouvait en tête de liste le dernier score de Mark Mothersbaugh pour La Grande Aventure Lego 2 et on n’oubliera pas de mentionner le retour du maestro Patrick Doyle et sa BO pour All Is True.

02/02 Michael Giacchino remporte un Annie Award pour la BO de Indestructibles 2.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Joseph Stephens The Righteous Gemstones Danny McBride

Rob LaneMotherFatherSonTom Rob Smith

Chris Baio et Burgess Meredith Frances Ferguson Bob Byington

Disasterpeace – Triple FrontierJ.C. Chandor

Brian TylerSwamp Thing – Mark Verheiden et Gary Dauberman

Antonio PintoMarighellaWagner Moura

ClarkDaniel Isn’t RealAdam Egypt Mortimer

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

Antonio Pinto répond à l’appel de Shot Caller

News

Antonio Pinto

Antonio Pinto

Antonio Pinto composera pour Shot Caller. Ce drame de Ric Roman Waugh narrera les péripéties d’un gangster fraîchement libéré qui se voit forcer d’orchestrer un crime dans les rues sud-californiennes. Au niveau casting cette production modeste comporte presque totalement des seconds couteaux avec les présences de Nikolaj Coster-Waldau, Lake Bell, Jon Bernthal, Benjamin Bratt et Holt McCallany, le premier cité jouant tout de même un des principaux personnages de Game Of Thrones (Jamie Lannister). Shot Caller sortira en 2016.

Antonio Pinto n’est pas très connu non plus, lui qui représente le Brésil à Hollywood où, mine de rien, il a une expérience intéressante. S’étant d’abord fait remarqué avec sa bande son de La Cité De Dieu, il a eu le privilège de réaliser des compositions additionnelles pour James Newton Howard sur Collatéral, a composé pour Lord Of War, Les Âmes Vagabondes, McFarland, USA et est sur le point de sortir sa BO pour le documentaire Amy. Mais plus que le Brésil, Antonio Pinto représente aussi le son latino, avec des appels au Flamenco, à la Bossa Nova, Samba et autres, qu’il inclut à la musique symphonique et électronique. On retrouve bien ces métissages et son style évasif dans sa précédente collaboration avec Ric Roman Waugh, Snitch, avec pour résultat une BO décomplexée où grincements de violoncelles et guitare sèche rythmée ponctuent son concept. S’il avoue avoir été amené à la musique par ses soeurs et qu’il estime sa carrière chanceuse, par humilité, Pinto doit aussi sa progression à son talent et à son univers qui ne laisse pas indifférent.

Enfin, récemment, le compositeur a aussi planché sur Pequeno Segredo, une production prometteuse sortie de son Brésil natal, une terre où il n’a plus grand chose à prouver.

Didier Bianay