3 BO recommandées

(n°746)

Bandes Originales Recommandées

     

Bitter Harvest – Benjamin Wallfisch

Cette romance dramatique où les principaux personnages tentent de se défaire de l’oppression stalinienne et de son effroyable Holodomor a été une aubaine pour le très lyrique et pro-mélodique Benjamin Wallfisch. Sur 1h14 de musique il a pu exprimer sa personnalité et composer une bande-son profondément émotionnelle avec des thèmes mélodiques bien plus développés que de simples leïtmotifs. Principalement accaparée par des cordes aux multiples effets sonores maîtrisés et capables de lyrismes puissants, la BO laisse place à de rares ponctuations de cuivres et distille le folklore musical ukrainien par des solos et choeurs déchirants et dénonciateurs.

La Sonata Del Silencio – Cesar Benito

Dans cette série à succès nous plongeant dans le Madrid des années 40 et produit par la chaine espagnol RTVE la bande-son n’a pas été négligée, comme c’est souvent le cas pour ce format télévisuel. Mais ne vous fiez pas au titre on ne trouve dans cette imposante BO aucune sonate aux humeurs traditionnellement changeantes, mais des morceaux plutôt linéaires émotionnellement. Pourvue d’une teinte noirâtre, mélancolique et de thèmes somptueux, la bande-son nous expose une orchestration bien variée où c’est surtout le piano qui nous reste à l’esprit tant sa partition est habile, mettant si bien en valeur la noblesse de cet instrument. ¡ Salve Cesar !

Gangsterdam – Robin Coudert

C’est sans doute ce qui est arrivé de mieux à ce film : sa musique. Outre le fait de mettre dans la BO des hits qui parlent à plusieurs générations, le réalisateur Romain Lévy a eu l’étonnante idée de s’inspirer du travail d’Ennio Morricone pour les polars français et italiens des années 70 et de les mélanger au style électro de Robin Coudert. Et le surnommé Rob a fait ce qu’il sait faire de mieux, en proposant de l’électro-symphonie épanoui, viril, sombre, postmoderne, frisant parfois le post-apocalyptique… Une BO qui s’avère plutôt sérieuse pour cette comédie d’ado, et où l’intéraction entre sonorités futuristes et rétro est maligne, car non caricaturale et fusionnelle.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°721)

Le Récap’

10/02 En tête de liste de la courte rubrique dernières sorties on a trouvé Benjamin Wallfisch et la BO d’A Cure For Life. Le Français Rob est de retour avec la bande-son de Seuls.

04/02 Hans Zimmer, Richard Harvey et Camille reçoivent l’Annie Award de la meilleure BO pour un film d’animation avec celle du Petit Prince. Dans la catégorie « musique pour un téléfilm ou série d’animation » ce sont Scot Stafford, Alexis Harte et JJ Wiesler qui ont été récompensés pour la musique de Pearl, une production de Google Spotlight Stories.


Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Stephen WarbeckHampsteadJoel Hopkins

Evan LurieFinal PortraitStanley Tucci

John PaesanoThe DefendersDouglas Petrie et Marco Ramirez

Dino Meneghin* – Why We’re Killing Gunther Taran Killam 

Danny Bensi et Saunder JurriaansOzarkBill Dubuque

Jeff RussoLizzieCraig William Macneill 

Mac QuayleFeud – Ryan Murphy** 

Alex Heffes Earth: One Amazing DayPeter Webber*** et Richard Dale 

Robby Krieger (chansons originales)**** – Carter & JuneNicholas Kalikow

* Compositeur attitré de la série Teen Wolf, depuis 2011

** Co-créateur de Glee et créateur de la série Nip/Tuck

*** Réalisateur de La Jeune Fille à la Perle, œuvre qui lui a rapporté le plus d’acclamations et de prix (4)

**** Guitariste du groupe The Doors, auteur notamment de leurs chansons Light My Fire, Love Me Two Times, Touch Me et Love Her Madly

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (10/02/17)

a-cure-for-wellnessh

A Cure For LifeBenjamin Wallfisch

Milan Music (10 Février 2017) – Digital / CD / Vinyle

SeulsRob (Robin Coudert)

Hippocampus (6 Février 2017)

Rock’n Roll – Maxim Nucci (Album)

L’r Du Trésor (10 Février 2017)

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°677)

Le Récap’

25/11 Pas de grands noms dans la rubrique sorties BO de vendredi, mais ici on parle de tout le monde, isn’t it ?… Ce jour est paru l’album du film La Fine Équipe avec les participations d’Oxmo Puccino, Jérôme Bensoussan et Côme Aguiar. Autre parution à souligner celle de la BO de la dramédie Les Enfants De La Chance, signée Adrien Bekerman.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Jeff ToyneNine ElevenMartin Guigui 

Iggy Pop* (chanson originale) – Gold – Stephen Gaghan**

Christopher GordonOut Of The Shadows Dee McLachlan 

Kim Allen Kluge et Katherine Kluge Silence Martin Scorsese

Benjamin Wallfisch Annabelle 2 David F. Sandberg***

Jeff Russo The Three Christs of Ypsilanti Jon Avnet 

* Célèbre chanteur de Rock qui a eu l’occasion quelques fois de composer à l’Image comme sur les docus To Stay Alive: A Method (2016) et Derniers Mots (2008), le jeu vidéo Gran Turismo 3: A-Spec (2001), ou encore le long métrage de Johnny Depp, The Brave (1997)

** En 2001 il gagne l’oscar du meilleur scénario adapté pour son travail sur Traffic

*** Le réalisateur du récent film d’horreur Dans Le Noir

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

ribbon-black

Le Récap’

15/07 La sortie de la BO d’Infiltrator, de Chris Hajian. 2 autres compositeurs sur lesquels je ne taris pas d’éloges, Mark Isham et Benjamin Wallfisch, ont fait de même respectivement pour Septembers Of Shiraz et Dans Le Noir.

14/07 L’annonce des nominations pour les Primetime Emmys 2016 qui se tiendront en septembre. Découvrez les nominés des principales catégories musicales ici.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Nicholas Britell*Moonlight Barry Jenkins

Theodore ShapiroWhy Him ? – John Hamburg

Stephen Endelman**SixWilliam Broyles et David Broyles

Craig Armstrong***Bridget Jones’s BabySharon Maguire****

Elvin Ross – Boo! A Madea HalloweenTyler Perry

Guillaume Roussel – HHhHCedric Jiménez 

Jeff CardoniMiddle School: The Worst Years of My LifeSteve Carr

* Il a récemment signé la musique de The Big Short : Le Casse du Siècle

** On lui doit la BO d’Evelyn

*** Le plus gros coup de sa carrière a été la partition de Moulin Rouge ! allègrement saluée par la Critique en 2002

**** La réalisatrice du Journal De Bridget Jones en 2001

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (15/07/16)

The-Infiltratorh

The Infiltrator – Chris Hajian

Lakeshore Records (15 juillet 2016)

Dans Le Noir – Benjamin Wallfisch

Watertower Music (15 juillet 2016)

The Monkey King 2 – Christopher Young

Intrada (12 juillet 2016) – CD

Septembers Of Shiraz – Mark Isham

Lakeshore Records (15 juillet 2016) – Digital

Source : cinezik.org et underscore.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

5 BO recommandées

Bandes originales recommandées

           

Les Malheurs De Sophie – Alex Beaupain

Un classique de la comtesse de Ségur dont le réalisateur Christophe Honoré s’est chargé de faire une réadaptation et par la même occasion de réfléchir à la musique avec son fidèle collaborateur Alex Beaupain. Et leur concept final est particulièrement visible. En effet, la bande-son du film reprend minoritairement des éléments d’époque tels le clavecin, les cordes, ou occasionnellement des styles Classique ou Baroque tout en sonnant somme toute assez moderne avec un thème principal pop et pas mal de sonorités électroniques assez rigolotes ; car il s’agissait bien aussi de garder un coté ludique à la musique d’où l’apport de quelques mélodies sautillantes et naïves. Bien sûr on retrouve aussi un bon fond de tristesse et de nostalgie dans cette partition, mais cette dernière demeure malgré tout dédramatisante.

Last Days in the Desert – Danny Bensi et Saunder Jurriaans

Accompagner le Christ dans ses méditations solitaires à travers le désert telle était la mission du duo en pente ascendante Danny Bensi et Saunder Jurriaans. On retrouve le coté austère du personnage sur les sonorités des cordes assez rêches et dépouillées et dans celles des autres instruments qui assurent un accompagnement brut. L’orchestration, elle, reste de bout en bout assez modeste et contribue bien à évoquer la notion de solitude. On serait dans la musique d’ambiance et l’effet de style pures si les 2 compositeurs n’avaient pas eu l’idée d’inclure des mélodies mémorisables apportant de la musicalité, mais aussi amenant suffisament de mélancolie et de gravité pour soutenir les sentiments internes du Christ dans cette expérience psychologique et spirituelle.

Warcraft : Le Commencement – Ramin Djawadi

« Bienvenue chez les bourrins » c’est ce que semble dire le thème principal de Warcraft avec des cuivres graves qui évoquent un peu la bande-son du compositeur pour Pacific Rim. Il va sans dire que pour ce film de fantasy épique cette famille d’instruments joue un rôle clé tout comme les différentes flûtes et percussions apportant une ambiance tribale. Mais là où Ramin Djawadi évite la caricature c’est d’abord dans l’exploitation plutôt répandue du chant guttural qui finit de donner un teinte très sauvage à certains morceaux et ensuite dans la multiplication de sonorités et d’interprétations vocales et instrumentales peu communes. Épique, mélodique la BO laisse entrevoir la polyvalence de Djawadi lorsqu’il se montre tout aussi convaincant sur de touchantes pistes lyriques. Finalement, sur près d’une heure de musique cette pure partition d’aventure s’avère constamment inspirée et inspirante.

Rappel

Made In France – Robin Coudert (Rob, inclassable et made in France)

« On rappelle aussi que l’artiste vient tout juste de sortir la bande-son de Made In France, un film ayant pour cadre le terrorisme ; son intelligence d’écriture y a été notable avec cette fois-ci un style très électro quelque peu désuet mais qui imprime par son caractère sombre et ses dissonances harmoniques tout la malsanité de l’ambiance du film. Le tout est parfois cadencé par une rythmique sur plusieurs niveaux qui ajoute à l’effet hypnotique de l’ensemble. »

Gamba – Benjamin Wallfisch (Benjamin Wallfisch tire fort sur la corde)

« Benjamin Wallfisch, très mélodieux par nature a encore franchi un nouveau palier en terme qualitatif et cela s’est vu sur la BO de Gamba, un film d’animation japonais. Très occidentale et plutôt noble finalement, la partition de Benjamin Wallfisch aurait été conventionnelle si ce dernier n’avait pas montré son exceptionnel sens de la mélodie et du contre-chant et une orchestration très créative, qualité d’écriture qui parfois prend des airs de John Powell et qui maintient l’attention, voire émerveille sur pas mal de passages. »

Didier Bianay

bianaydidier.com

Benjamin Wallfisch tire fort sur la corde

News

Benjamin Wallfisch

Benjamin Wallfisch

Le pianiste Benjamin Wallfisch continue son ascension et récemment il y a eu un changement notable dans son agenda puisqu’il a été choisi pour remplacer Hans Zimmer sur A Cure For Wellness. Il travaillera avec Gore Verbinski le réalisateur entre autres des 3 premiers volets de Pirates Des Caraïbes et The Lone Ranger, bref pas n’importe qui… Pas très connu Wallfisch est pourtant un bon remplaçant pour Zimmer, pour plusieurs raisons.

Tout d’abord les 2 hommes se connaissent puisque le londonien a déjà composé des musiques additionnelles pour 12 Years A Slave, Le Petit Prince, et Batman vs Superman: L’aube de la Justice. Donc s’il s’agit de reproduire le style Zimmer il saura faire même si il est bien plus probable que Verbinski lui laisse exprimer sa personnalité. Car c’est dans sa personnalité que réside la seconde bonne raison pour laquelle il fait un bon joker : Benjamin Wallfisch, très mélodieux par nature a encore franchi un nouveau palier en terme qualitatif et cela s’est vu sur la BO de Gamba, un film d’animation japonais. Très occidentale et plutôt noble finalement, la partition de Benjamin Wallfisch aurait été conventionnelle si ce dernier n’avait pas montré son exceptionnel sens de la mélodie et du contre-chant et une orchestration très créative, qualité d’écriture qui parfois prend des airs de John Powell et qui maintient l’attention, voire émerveille sur pas mal de passages.

À n’en pas douter Wallfisch est vraiment un futur taulier de la Musique De Film, ce n’est qu’une question de temps. Du temps il en aura pour A Cure For Wellness puisqu’il n’a que ce film à son agenda pour l’instant. Mais avant la sortie de ce thriller surnaturel (février 2017) on pourra entendre ses œuvres dans des programmes à paraître cette année tels Bitter Harvest et Crawlspace.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

22/04 Contrairement à la semaine dernière, il y a eu peu de sorties BO. Ont été dévoilées dans la rubrique Dernières Sorties les parutions des BO de Little Boy et de The Age Of Adaline, composées respectivement par le duo Altman-Foster et Rob Simonsen.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Ola FlottumLouder Than BombsJoachim Trier*

Michael Yezerski The Greens Are GonePeer Pedersen

Benjamin Wallfisch HarvestGeorge Mendeluk

Trevor Morris – La Chute De Londres – Babak Najafi 

Joseph LoDuca** Ash vs. Evil Dead Sam Raimi, Rob Tapert, Bruce Campbell et Craig DiGregorio

John Ottman et David Buckley The Nice GuysShane Black

* On doit à ce réalisateur le film Reprise

** Le compositeur attitré de la série Xéna, La Guerrière

Didier Bianay

Benjamin Wallfisch compose pour « Harvest »

News

Benjamin Wallfisch

Benjamin Wallfisch

Le compositeur anglais Benjamin Wallfisch planche sur la romance Harvest. Le film est dirigé par George Mendeluk et comptera notamment dans ses rangs Max Irons, Samantha Barks, Barry Pepper et Terence Stamp. Harvest sortira au courant de cette année et se trouve actuellement en post-production.

Cela fait presqu’un an et demi que je n’ai pas parlé de Benjamin Wallfisch, après avoir mentionné sa participation pour le film Hours. Et depuis ? Et depuis la carrière de ce compositeur a eu un coup d’accélérateur puisqu’après Hours Wallfisch a décroché des contrats pour 11 autres programmes et la Critique ne tarit pas d’éloge sur ce jeune talent de 35 ans. Il faut dire qu’il le mérite tant il a un style hyper mélodieux et très sentimental qui lui permet de s’épanouir dans des romances ou des drames. C’est d’ailleurs dans ces créneaux que ce trouve Summer In February, le film pour lequel il a composé une jolie BO, avec la grande complicité de la pianiste Yuja Wang. C’est par cette bande son sensible qu’il décroche un premier prix de choix, un HMMA Award et 2 nominations dont 1 aux World Soundtrack, la grand-messe des compositeurs de musiques de films.

Concernant sa discographie Wallfisch vient de sortir la BO intimiste de Desert Dancer. À l’entendre on se dit qu’elle pourrait prendre une sacrée dimension avec les images d’un film qui fait honneur à l’art de la danse par l’intermédiare d’une histoire vraie, celle d’un artiste iranien bravant un climat religieux répressif pour vivre de son talent. Le long métrage débarquera en France le 16 septembre 2015.

Didier Bianay

La BO de Hours bientôt disponible

Benjamin Wallfisch

Benjamin Wallfisch

News

Le label Varese Sarabande annonce la sortie de la bande originale du film Hours pour le 10 décembre. Ce thriller, écrit et réalisé par Eric Heisserer, nous fait suivre le combat d’un père pour sauver sa fille prématurée, après le passage de l’ouragan Katrina.  Dans le rôle du père courage on retrouvera Paul Walker qui partagera aussi la vedette avec la sublime Genesis Rodriguez dans le rôle d’Abigail. La sortie du film est prévue pour le 13 décembre, aux USA.

La bande originale de Hours a été composée par l’anglais Benjamin Wallfisch, 34 ans, qui a entamé sa carrière dans la Musique de Film depuis 2004. Compositeur sur ce projet, Wallfisch est surtout connu comme orchestrateur/chef d’orchestre/arrangeur parmi ses pairs, rôles qu’il a par exemple tenus aux côtés de Dario Marianelli pour la BO de V pour Vendetta (2005). Ce spécialiste de l’arrangement pour orchestre a aussi l’habitude de voler de ses propres ailes avec 11 BO à son actif et une récente participation en tant que compositeur invité dans la BO du film 12 Years A Slave.

Didier Bianay