World Soundtrack Awards 2019 : Les artistes nominés

(n°1083)

News

C’est le retour des WSA. Les organisateurs de cette grand-messe de la Musique de Film ont annoncé la première vague de nominations que voici :

Compositeur de l’année (Cinéma)

Nicholas Britell
Si Beale Street Pouvait Parler; Vice

Daniel Pemberton
Yesterday; Spider-Man: Into The Spider-Verse; Scarborough

John Powell
Dragons 3 : Le Monde Caché

Alan Silvestri
Avengers: Endgame; Bienvenue à Marwen

Benjamin Wallfisch
Hellboy; Shazam!; Serenity; King of Thieves; Keepers; The Darkest Minds

Meilleur compositeur (TV)

Kris Bowers
When They See Us (Saison 1), For the People (Saison 2), Black Monday (Saison 1), Warriors of Liberty City (Saison 1)

Ramin Djawadi
Game of Thrones (Saison 8), Jack Ryan (Saison 1)

Murray Gold
Years and Years (Saison 1), Gentleman Jack (Saison 1)

Hildur Guðnadóttir
Chernobyl, Trapped (Saison 2)

Jeff Russo
Legion (Saison 3), The InBetween (Saison 1), The Act (Saison 1), The Umbrella Academy (Saison 1), Star Trek: Discovery (Saison 2), Counterpart (Saison 2), Channel Zero (Saison 4), Snowfall (Saison 2)

Meilleure chanson originale

Requiem for a Private War (A Private War) – Annie Lennox

Shallow (A Star is Born) – Lady Gaga, Bradley Cooper

Sunflower (Spider-man: Into the Spider-Verse) – Post Malone, Swae Lee

The Place Where Lost Things Go (Le Retour de Mary Poppins) – Emily Blunt

When a Cowboy Trades His Spurs for Wings (La Ballade de Buster Scruggs) – Willie Watson, Tim Blake Nelson

D’autres nominations suivront ces prochaines semaines et seront affichées sur worldsoundtrackawards.com. Les vainqueurs seront annoncés le mercredi 18 Octobre 2019 lors de cette cérémonie des WSA qui fait partie intégrante du Festival du Film de Gand.

Didier Bianay

Publicités

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°1020)

Le Récap’

01/02 La rubrique Dernières Sorties mettait l’accent sur la BO de John Powell pour Dragon 3. On y retrouve aussi l’espagnol Alberto Iglesias avec sa nouvelle bande-son pour le drame Quién Te Cantará.

26/01 Le décès du compositeur français Michel Legrand, à 86 ans. Le natif de Paris avait à son actif plus de 200 bandes-son et chansons et une impressionnante collection de récompenses dont 3 oscars pour la chanson The Windmills of Your Mind (L’Affaire Thomas Crown) et pour les partitions d’Un Été 42 et Yentl. Sa brillante carrière de pianiste lui avait valu de collaborer avec des grands noms tels Miles Davis, Frank Sinatra, Barbra Streisand, Henri Salvador, Charles Aznavour, Ella Fitzgerald, Claude Nougaro ou encore Dizzy Gillespie.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Brian McOmberMickey and the BearAnnabelle Attanasio

Siddhartha KhoslaBeatsChris Robinson

Henry JackmanMosulMatthew Michael Carnahan

Chad FischerWeird CityJordan Peele et Charlie Sanders

RZAAngel of Dust – RZA

Fil EislerSuperintelligenceBen Falcone

Bear McCrearyEliCiaran Foy

Daniel HartLight of My Life – Casey Affleck

Steve Jablonsky – WonderlandPeter Berg

Gregory TripiMaTate Taylor

Harry et Rupert Gregson-Williams Catch-22 Luke Davies et David Michôd 

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (01/02/19)

Dragons 3: Le Monde CachéJohn Powell

How To Train Your Dragon: The Hidden World – Back Lot Music (1er Février 2019)

Ulysse & Mona – Minizza (Franck Marguin, Geoffroy Montel)

Brocoli (30 Janvier 2019)

Quién Te CantaráAlberto Iglesias

Quartet Records (28 Janvier 2019)

ArcticJoseph Trapanese

Sony Classical (1er Février 2019)

Philharmonia – Étienne Perruchon, Eduardo Noya

– Editions Musicales Francois 1er (28 Janvier 2019)

Miss BalaAlex Heffes

Miss Bala – Sony Classical (25 Janvier 2019)

Frontier – Andrew Lockington 

Lakeshore Records (25 Janvier 2019) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°1018)

Le Récap’

25/01 La rubrique Dernières Sorties mettait en avant la BO de Yuli, signée Alberto Iglesias. À noter aussi le retour de Benjamin Wallfisch avec le score de Serenity.

23/01 Ont été dévoilés les noms des compositeurs en lice pour le César de la Meilleure musique originale. Il s’agit d’Anton Sanko (Amanda), Camille Bazbaz (En Liberté !), Alexandre Desplat (Les Frères Sisters), Vincent Blanchard, Romain Greffe (Guy), Pascal Sangla (Pupille) et Grégoire Hetzel (Un Amour Impossible).

22/01 L’Academy a annoncé les nominations pour les Oscars 2019. Voir les catégories musicales ici.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Paul HaslingerThe DirtJeff Tremaine

Anne NikitinSulphur and White – Julian Jarrold

Jay WadleyTales of the CityLauren Morelli

Victor ReyesTrading PaintKarzan Kader

David BuckleyAngel Has Fallen Ric Roman Waugh

George KallisGutterbeeUlrich Thomsen

James Newton Howard Jungle Cruise Jaume Collet-Serra

Joe Wong Russian Doll Natasha Lyonne, Leslye Headland et Amy Poehler

Peter Raeburn Photograph Ritesh Batra

John Powell Call of the WildChris Sanders

Ethan Gold Relive – Jacob Estes

Didier Bianay

bianaydidier.com

World Soundtrack Awards 2018 : Les artistes nominés (2)

(n°975)

News

Après les catégories principales présentées il y a quelques semaines voici, de la part des organisateurs, une nouvelle salve de nominations pour les prochains WSA. Des catégories qui ne manqueront pas d’intéresser les béophiles les plus curieux.

Découverte de l’année

Laurent Eyquem : pour Nostalgia
Hildur Guðnadóttir : pour Sicario : La Guerre des Cartels
Valentin Hadjadj : pour Girl
Tamar-kali : pour Mudbound
Amelia Warner : pour Mary Shelley

Choix du public

Kings – Nick Cave et Warren Ellis
La Route Sauvage – James Edward Barker
Nostalgia – Laurent Eyquem
L’Envol De Ploé – Atli Örvarsson
Solo: A Star Wars Story – John Powell

Meilleure BO pour une production belge

Valentin Hadjadj : Girl
Raf Keunen : Le Fidèle
Rutger Reinders : Zagros

Prix SABAM du meilleur jeune compositeur

Bruno Ferreira
Stefan French
Logan Nelson

On rappel que les lauréats seront annoncés le mercredi 17 Octobre 2018, lors de cette cérémonie des WSA qui fait partie intégrante du Festival du Film de Gand.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Chapeau !

(n°931)

Coup De Coeur

John Powell

J’aurais tellement de coups de cœur à partager sur cette bande-son de Solo: A Star Wars Story… Aujourd’hui petit focus sur Lando’s Closet avec lequel John Powell a soigneusement habillé la scène la plus romantique du film. Analyse:

Pardessus

Lorsqu’un compositeur a sous la main un orchestre symphonique, la romance fait tendre vers les cordes (violons, altos, violoncelles, contrebasses), question de langage musical et de convention ; ce n’est pas une obligation, mais ce groupe d’instruments est pratique tant il peut délivrer des timbres émotifs et peu agressifs même à fort volume. Ici Powell s’en est largement servi et les a appuyé des bois tels alors une flûte, une clarinette, un haubois etc., beaucoup moins puissants intrinsèquement mais pouvant également insuffler beaucoup de douceur. En vrai, pour tous les instruments précités tout dépend des jeux des instrumentistes et sur l’ensemble du morceau les attaques de notes sont toutes délicates, sans exception. Enfin on ne peut omettre de mentionner les timbres voilés des cordes, intimistes, sans éclats fracassants même lors de l’emballement lyrique final, et qui sentent bon les musiques des romances d’antan…

Les dessous

Quand bien même la composition est courte John Powell a jugé bon d’avoir une orchestration très travaillée pour sortir des clichés et pour varier les sonorités. Et les sonorités varient très vite justement, sans que l’on s’en rende vraiment compte, c’est ainsi que l’on change d’instrument ou de groupe d’instruments 12 fois rien que pour la mélodie, avec même une courte apparition d’un cor, cuivre peu utilisé dans ce type d’ambiance. La cerise sur le gâteau vient de la harpe et de son action quelque peu subliminale, car il faut tendre l’oreille pour constater que ses arpèges fluides rajoutent de l’élégance à la partition tout comme une impression de merveilleux. L’amour, une merveille d’émotion.

Lando’s Closet est une pièce à part dans la BO, déjà pour sa teinte très rétro. C’est aussi la seule fois où le thème de la romance entre Han et Qi’ra est autant magnifié. John Powell a ainsi saisi toute l’importance de l’instant et a particulièrement appuyé ce tête-à-tête par l’une des œuvres les plus sublimes de la bande-son.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Première Écoute : La BO de « Solo: A Star Wars Story »

(n°922)

Première Écoute

Pour le 2ème spin-off de la saga Star Wars, John Powell a magistralement réussi sa mission, malgré un contexte de travail qui aurait pu s’avérer inhibant.

L’héritage de John Williams

Que ce soit en écoutant la BO ou en lisant ses interviews, on perçoit que la vrai question existentielle de John Powell aurait pu être d’exister. Il y a d’abord eu ce nouveau thème d’Han Solo que Williams a composé et qui devait servir de socle au compositeur pour tout le reste. Finalement placé en début de bande-son cette magnifique contribution trahissait le passé trépidant d’Han et l’exigence musicale de la production… La barre était placée haut d’emblée mais Powell a avoué à billboard.com que cela ne l’a pas gêné de devoir marcher dans les pas de John Williams ; au contraire il a profité de son héritage à mesure que les aventures d’Han se faisaient de moins en moins personnelles et de plus connectées à la saga. En clair le thème de Star Wars revient de plus en plus souvent et de manière de plus en plus explicite, alors que le furtif air du Millenium Falcon est délicatement introduit sur Is This Seat Taken ou L3 And Millennium Falcon avant d’être greffé à d’autres thèmes sous forme de points d’orgues (Ex: Reminiscence Therapy, Into the Maw, Dice And Roll). On remarque aussi un rapprochement de Powell vers le style d’écriture de Williams, dans la même optique.

La richesse technique de Powell

Mais John Powell a aussi clairement affiché sa personnalité dans cette BO et ce dès la 2ème piste (Meet Han) par une écriture plus lourde, une orchestration plus exacerbée que le thème principal, et ces petites percussions qui reviendront inlassablement dans les moments les plus haletants rappelant son travail pour Dragons 2. Le britannique a aussi montré toute l’étendue de son génie sur Corelia Chase, Train Heist, Marauders Arrive où ses turbulences orchestrales impressionnent par ces cordes surexcitées et ces cuivres vivaces et ronflantes ; il en va de même pour Mine MissionBreak Out, Reminiscence Therapy, Into The Maw, bref, à chaque épreuve il a déployé l’artillerie lourde… On notera aussi la grande respiration que constitue le milieu de l’album. Le Smooth Jazz aliéné de Chiken In The Pot surprend après qu’on ait reconnu le lyrisme planant et lumineux du compositeur sur Flying With Chewie, où il expose par la même occasion le thème inédit de l’amitié entre Han et Chewbaka. La mélodie de la romance entre Han et Qi’ra est particulièrement mise en valeur dans le somptueux Lando’s Closet puis se ternit sur Good Thing You Were Listening et Testing Allegiance, quand les doutes sur Qi’ra s’épaississent. Malheureusement, le motif militarisé de L3 s’avère loin d’être autant discernable que celui d’Enfys Nest, particulièrement accrocheur lorsque des chœurs enfantins l’exaltent sur Marauders Arrive ou encore Savareen Stand Off.

Bien conseillé par un John Williams qu’il admire, John Powell a aussi bénéficié de beaucoup de temps pour élaborer sa partition, et ces plus de 70 minutes de très haut vol en sont le résultat logique. Technicité, créativité et audace auront donc été les maîtres-mots de celui dont le style a imprimé une nouvelle vision musicale autour de la saga. Une nécessité pour un spin-off.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (25/05/18)

Solo: A Star Wars StoryJohn Powell, John Williams (Thème)

Walt Disney Records (25 Mai 2018)

Mutafukaz – Guillaume Houzé, The Toxic Avenger Band

– 22d Music (23 Mai 2018)

BreathHarry Gregson-Williams

Filmtrax (25 Mai 2018)

Je Vais Mieux – Quentin Sirjacq

– Europacorp (25 Mai 2018)

Mary Shelley – Amelia Warner

Universal Music Classics/Decca Gold (25 Mai 2018)

Loro 1 & 2 – Lele Marchitelli (Album)

Indigo Film Srl (25 Mai 2018)

Legion (Saison 2) – Jeff Russo

Lakeshore Records (25 Mai 2018)

Cobra Kai – Zach Robinson et Leo Birenberg

La-La Land Records / Madison Gate Records (22 Mai 2018) – CD

The Gospel According To André – Ian Hultquist

Little Twig Records (25 Mai 2018) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Question d’interprétation

(n°865)

Coup De Coeur

John Powell

There’s Been A Mistake, outre qu’il soit le titre phare de la BO de Ferdinand, est un morceau qui répond à un paradoxe musical problématique, celui de faire quelque chose d’intimiste sans sonner creux. Analyse :

Pour accompagner l’exil de Ferdinand il y a plus d’instruments qu’on ne le pense. On perçoit si bien les flûtistes et le guitariste jouer posément le thème du héros (0:55 – 1:29 ; 1:44 – 2:08) qu’on n’oublierait presqu’ils sont sacrément entourés, d’un groupe de violons, de deux guitares en appoint et d’une contrebasse ; de quoi concurrencer… Ainsi cette nette mise en exergue est donc permise par les nuances extrêmement douces de ces instruments secondaires que ce soit chez les 2 guitares qui se partagent contrechants, accords plaqués et arpèges, que ce soit chez la contrebasse et ses touches discrètes ou encore chez les violons qui soulignent la 3ème guitare sur la fin. 

Avec une telle douceur d’interprétation des accompagnements John Powell a donc fait coup double. Il a non seulement pu mettre en avant la sensibilité des instruments principaux sans qu’ils aient à forcer, gardant un timbre idéalement tendre, mais il s’est fait de la place pour une bonne collection d’arrangements insérés de manières organisés, complémentaires et apportant une richesse harmonique à l’ensemble. Jusqu’ici je n’ai parlé que de l’exploitation du thème de Ferdinand mais ce souci de la justesse de l’interprétation se rencontre de même sur la longue intro du morceau, très lyrique et dont les forts écarts de volume donne un relief émotionnel.

Placé en plein cœur d’une BO expressive, le mélancolique There’s Been A Mistake se retrouve être un morceau à part, un ovni tant il différe du reste. Reprise peu reconnaissable du thème de Ferdinand, tant mélodiquement qu’harmoniquement, il est aussi une alternative pour rappeler que chez l’imposant taureau tout n’est que sentiments.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°856)

Le Récap’

15/12 C’était évident que la BO de Star Wars 8 allait être mise en tête d’affiche dans la rubrique Dernières Sorties, elle qui est composée par l’étoile John Williams. Mais beaucoup d’autres tauliers étaient de la fête en les personnes de John Powell, Henry Jackman et Bruno Coulais qui signent respectivement les bandes-son de Ferdinand, Jumanji : Bienvenue dans la Jungle et Drôles De Petites Bêtes.

11/12 L’annonce des nominés pour les prochains Golden Globes. Voir les catégories ayant lien avec la Musique de Film ici.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Anne DudleyGrandpa’s Great Escape – Elliot Hegarty

David Lang*WildlifePaul Dano

David NorlandMy Dinner with HervéSacha Gervasi

Christian Jacob**The 15:17 to ParisClint Eastwood

Dickon HinchliffeYardieIdris Elba

Steven PriceOphéliaClaire McCarthy

Adrian Johnston***The Strangers: Prey at NightJohannes Roberts

Elliott WheelerEvery DayMichael Sucsy

Danny MulhernWhat They HadElizabeth Chomko

Steve LondonStockholmRobert Budreau

* On lui doit la chanson Simple Song #3 (Youth) pour laquelle il a été nominé aux Oscars 2016

** Pianiste du Tierney Sutton Band avec qui il réalisa la partition de Sully

*** En 2002 ce compositeur anglais remporte un Emmy avec la musique de Shackleton

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (15/12/17)

Star Wars: Le Dernier JediJohn Williams

Walt Disney Records (15 Décembre 2017)

FerdinandJohn Powell

Fox Music (15 Décembre 2017)

Jumanji : Bienvenue Dans La JungleHenry Jackman

Sony Classical (15 Décembre 2017)

Pitch Perfect 3Christopher Lennertz, Artistes variés (Album)

Universal Music (15 Décembre 2017) – CD + Vinyle

Drôles De Petites BêtesBruno Coulais

Quartet Records (13 Décembre 2017)

Bright – David Sardy (TV)

Atlantic Records (14 Décembre 2017)

The B-Side: Elsa Dorfman’s Portrait Photography – Paul Leonard-Morgan 

Rage Music (12 Décembre 2017) – Digital

Star Trek: Discovery – Season 1, Chapter 1 – Jeff Russo

Lakeshore Records (CD : en 2018 – Digital : le 15 Décembre 2017)

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°781)

Le Récap’

28/07 Beaucoup beaucoup de nouveautés dans la rubrique Dernières Sorties parmi lesquelles on citera les bandes-son du Monde Secret Des Emojis et de Tokyo Goul, composées respectivement par Patrick Doyle et Don Davis.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

We Are Dark Angels First Reformed – Paul Schrader

Jeff Russo  Star Trek: Discovery Bryan Fuller et Alex Kurtzman

A.R. Rahman* Daughters of DestinyVanessa Roth

Emilie Simon** Going Places John Turturro

Adam Cohen et John Robert Wood Psych: The MovieSteve Franks

Stephen Warbeck The Children ActRichard Eyre

Will Blair et Brooke Blair Hold the DarkJeremy Saulnier

Adrian Johnston*** The Child in TimeJulian Farino

John Powell – Spin-off sur Han Solo Ron Howard

Keegan DeWitt Hearts Beat LoudBrett Haley

David Wingo**** BarryBill Hader et Alec Berg

Alexandre Desplat Isle of Dogs – Wes Anderson

Matthew Herbert DisobedienceSebastian Lelio

* On lui doit la BO de Slumdog Millionaire

** Compositrice française ayant reçu une nomination aux César 2006 pour la bande-son de La Marche de L’empereur

*** Compositeur expérimenté plus attaché au Petit-Écran. Il a d’ailleurs remporté un Emmy en 2002 pour la musique du documentaire Shackleton: Breaking the Ice

**** Il a récemment écrit la partition de Midnight Spécial

Didier Bianay

bianaydidier.com

John Powell de retour pour de bon ?

(n°779)

Dossiers

John Powell

Une belle surprise, voilà ce que nous avaient offert Lucasfilm et Walt Disney Pictures en annonçant que John Powell serait derrière la musique du prochain spin-off de Star Wars consacré à Han Solo. Prévu pour sortir le 25 mai 2018 le film retracera le parcours d’Han Solo et de Chewbacca avant leur jonction à la rébellion, sans oublier leur rencontre avec Lando Calrissian. Le vétéran Ron Howard – grande figure d’Hollywood à qui on doit Da Vinci Code, Un Homme D’exception, Frost/Nixon, Apollo 13 – est derrière la caméra pour diriger les acteurs Alden Ehrenreich, Woody Harrelson, Emilia Clarke, Donald Glover, Thandie Newton, Phoebe Waller-Bridge et Joonas Suotamo.

Mais cette attribution est-elle vraiment une surprise ? Oui et non. Il est vrai que personne n’a vu arriver Powell avec tout la médiatisation autour de Michael Giacchino et d’Alexandre Desplat, 2 compositeurs ayant un style d’écriture se rapprochant de John Williams et pressentis pour le succéder, le plus tard possible serait le mieux évidemment. Mais dans un autre sens c’est une consécration méritée pour un John Powell dont le travail est très respecté tant parmi ses pairs et la Critique que parmi les aficionados de la Musique de Film ; on se rappelle encore les bandes-son d’Happy Feet, de Volte/Face de Dragons 1 et 2 sans oublier La Mort dans la Peau.

On pensait Powell revenu aux affaires à l’automne 2015 avec la BO de Pan, mais depuis sa partition pour Dragons 2 (2014), le compositeur a été globalement moins dévoué au Cinéma préférant écrire ses oeuvres de concert Requiem Addendum, A Prussian Requiem et The Prize Is Still Mine. Le britannique a expliqué davantage ses choix de carrière dans un interview récent pour denofgeek.com où il avoue avoir suffisament de liberté financière pour s’écarter de la violence exacerbée, ou de la noirceur des partitions d’Horreur, favorisant plutôt les projets plus subtils, plus positifs, ou même empreint d’une certaine joyeuseté. Ce n’est donc pas un hasard s’il nous reviendra plus souvent aux oreilles avec Ferdinand, Pigeon Impossible et bien sûr Dragons 3, soit 3 films d’animation qui lui laisseront aussi pas mal de champ libre musicalement.

Didier Bianay 

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°639)

Le Récap’

16/09 Dans la rubrique Dernières Sorties a été soulignée la parution de la BO des 7 Mercenaires, de Simon Franglen et du regretté James Horner. De leurs côté les frères Danna sortent aussi la bande-son de Cigognes & Compagnie.

14/09 Une nouvelle vague de nominations de la part des organisateurs des WSA avec les catégories Découverte de l’année, Choix du public et Prix SABAM du meilleur jeune compositeur. Découvrez les nominés ici.

10/09 Les Emmys ont livré les noms de leurs premiers lauréats, dans les catégories musicales notamment. Sean Callery remporte le prix du meilleur thème avec celui de Jessica Jones. Concernant la catégorie Meilleure composition musicale pour une série c’est Mac Quayle qui acquiert son premier Emmy avec le morceau « eps.1.0_hellofriend.mov ». Plus d’infos ici.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Adam WiltzieThe Yellow BirdsAlexandre Moors

Rupert Gregson-WilliamsTerminalVaughn Stein

Fil EislerNotoriousJosh Berman et Allie Hagan

John Powell FerdinandCarlos Saldanha

Rolfe Kent*Crash PadKevin Tent

Michael Giacchino**Rogue One: A Star Wars StoryGareth Edwards

Jon Ehrlich, Jason Derlatka et Black Violin – Pitch Dan Fogelman & Rick Singer

* Il a composé pour In The Air et aussi écrit la musique-thème de Dexter

** Il remplace Alexandre Desplat

*** Le compositeur attitré de la série FBI : Duo très spécial

**** Il a réalisé les 3 premiers volets de la saga L’Âge De Glace et aussi Rio 1 et 2

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°612)

Le Récap’

29/07 Jour de parution de la BO de Jason Bourne, par John Powell et David Buckley. Lorne Balfe et les frères Galperine ont aussi fait découvrir leur dernières oeuvres sur les films Dough et Ma Vie De Chat.

26/07 Le directeur général de Soundtrack_Cologne a annoncé que Cliff Martinez recevra un prix d’honneur aux Soundtrack_Cologne 2016 qui se tiendront du 24 au 28 août.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Daniel Pemberton*King Arthur: Legend of the SwordGuy Ritchie

Nicholas Hooper**Winter Thaw Adam Thomas Anderegg

James LavinoOne Last ThingTim Rouhana

Dan Romer Katie Says Goodbye Wayne Roberts

Rachel PortmanA Dog’s PurposeLasse Hallström***

Ilan EshkeriThe Kaiser’s Last Kiss David Leveaux

Christopher LennertzBaywatchSeth Gordon****

* Il est sur la BO du récent film Agents Très Spéciaux – Code U.N.C.L.E réalisé par ce même Guy Ritchie

** Il a composé pour 2 volets d’Harry Potter, l’Ordre du Phénix (2007) et le Prince de Sang-Mêlé (2009)

*** Le réalisateur de L’Œuvre de Dieu, La Part du Diable pour lequel il a reçu sa 3ème nomination aux Oscars, en 2000

**** Il a initié la saga Comment Tuer Son Boss ? en réalisant le premier volet en 2011

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (29/07/16)

jason-bourneh

Jason BourneJohn Powell et David Buckley

Back Lot Music (29 juillet 2016)

DoughLorne Balfe  

Lakeshore Records (29 juillet 2016)

Ma Vie De ChatEvgueni Galperine et Sacha Galperine  

Europacorp (29 juillet 2016)

Zip And Zap And The Captain’s IslandFernando Velazquez

Quartet Records (29 juillet 2016) – Digital

À La Fraîche – Artistes variés

Idol (29 juillet 2016)

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

Le Récap’

22/04 Peu de sorties ce vendredi avec en tête de gondole la BO du film Le Chasseur et la Reine des Glaces, composée par James Newton Howard. À signaler aussi la parution de la sympathique bande-son d’Elvis et Nixon, intégrant la participation d’Edward Shearmur.

21/04 La mort du chanteur Prince qui n’a pas manqué d’apporter sa pierre à l’édifice dans la Musique de Film. En effet en parallèle à sa brillante carrière sur la scène Pop-Rock-Funk-Jazz etc., il a notamment composé des chansons originales pour Batman (1989), Happy Feet (2006) et son propre long-métrage Graffiti Bridge (1990), récoltant dans l’industrie du Cinéma nombre de nominations, un Grammy, un WSA d’honneur, un Golden Globe et surtout un Oscar pour l’album du film Purple Rain (1984). Ciao l’Artiste.

Projets confirmés cette semaine (Compositeur film ou série réalisateur ou créateur)

Adrian Younge et Ali Shaheed Muhammad – Luke Cage Cheo Hodari Coker

Martin Phipps Victoria Daisy Goodwin

Danny Elfman The Circle James Ponsoldt*

Nick Urata A Series of Unfortunate Events Mark Hudis

Ludwig Goransson et Nathan Matthew David Angie Tribeca (saison 2) – Steve et Nancy Carell

Michael Andrews** Neighbors 2: Sorority RisingNicholas Stoller

Alexandre Desplat MarseilleDan Franck

John Powell et David Buckley Jason BournePaul Greengrass***

Joby Talbot SingGarth Jennings

Tyler Bates The Coldest CityDavid Leitch 

* Le réalisateur de The Spectacular Now. Il a aussi récemment fait appel à Danny Elfman sur le film The End of the Tour

** L’auteur de la BO de Dirty Papy

*** Un habitué de la saga Jason Bourne puisqu’il a réalisé les 2ème et 3ème volets La Mort dans la Peau (2004) et La Vengeance dans la Peau (2007)

Didier Bianay

bianaydidier.com

Question de temps, de vie, ou de mort

Coup De Cœur

John Powell

John Powell

Mes pensées se portent actuellement vers une composition que l’on trouve sur la BO de Pan, intitulée Murmurs Of Love And Death. Une compo de John Powell qui brille par son originalité et sa subtilité.

Barbe Noire se trouve dans une pièce, en tête-à-tête, face au jeune Peter. Au début de cette scène, dans un silence de mort, est tout juste audible le bruit d’une horloge, bruit qui s’efface avant d’être repris subtilement par cette composition où Powell adopte une rythmique cyclique qui sera en filigrane sur la quasi-totalité du morceau. Ainsi, différents instruments à cordes sont joués dans le temps ou à contre-temps, immuables, par des coups secs faisant penser aux déplacements de l’aiguille d’une horloge. C’est l’une des vocations de ce morceau : sous-entendre la notion de temps dans un dialogue entre 2 protagonistes réputés être hantés par l’idée de vieillir…

Mais le but principal de ce titre se dévoile avec les mélodies qui apparaissent au premier plan, qui, elles, suivent majoritairement le jeu d’acteur de Hugh Jackman quand elles ne dépeignent pas la terreur dans les yeux de Peter (1:52 – 2:16). Exécutées aussi aux cordes, ces phrases musicales génèrent une ambiance sinistre, morose et renforcent la menace qui pèse sur le jeune garçon, d’ailleurs particulièrement vulnérable à ce moment-là.

À vrai dire dans cette compo les mélodies lyriques auraient été suffisantes, vu que dans cette scène la musique devait restée très discrète. Mais John Powell y a rajouté un petit plus, un engrenage rythmique sous-entendant l’aspect temporel et apportant malicieusement à ce morceau une grande touche d’originalité, voire une identité mémorable. Une manière habile d’exprimer sa musicalité sans gêner et aussi une manière pour ce compositeur un brin sous-côté de vouloir remettre les pendules à l’heure…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Et pan !

Coup De Cœur

John Powell

John Powell

Maintenir une haute vivacité longtemps, sans être répétitif, telle est la difficulté qu’un compositeur peut avoir à affronter quand une scène d’action s’éternise. À moins de varier encore et encore… C’est ce que John Powell fait magistralement avec la piste numéro 3 de la BO de Pan, intitulée Kidnapped/Galleon Dog Fight. Efficace, car en 5 minutes elle exploite les codes de la musique d’aventure en y ajoutant quelques friandises.

Tout d’abord John Powell utilise une recette classique dans son orchestration. Sur une formation d’instrumentistes conséquente il emploie les cors et trombones pour donner de l’ampleur, les trompettes pour donner de l’éclat et du triomphalisme, et les cordes pour donner de la vélocité et de la tension. Je dirais même que ce dernier groupe d’instruments passe par tous les états du grave à l’aigu, de phases transitoires extrêmement complexes et furtives à des marquages de temps forts simples et appuyés, en passant par des rythmes occasionnels. Le rythme on y vient, c’est la cerise de ce gâteau.

Après une intro calme, des percussions brillantes, fluides voire flottantes deviennent la colonne vertébrale autour de laquelle s’enroule une véritable frénésie musicale. On distingue 4 rythmes dans le morceau, en comptant un appel à un beat des balkans lorsque l’orchestre se met aux couleurs de l’Europe de l’est (de 2:53 à 3:17) ; tiens comme semble l’être le Jolly Roger avec son drapeau bleu, jaune, rouge… Déjà impressionnant au niveau de son orchestration très vivante, la compo en devient catchy grâce à cette rythmique quasi-omniprésente, qui se fond bien à l’orchestre tout en palliant à ses quelques baisses de régime.

Kidnapped/Galleon Dog Fight est dans le droit fil du concept de la BO de Pan où les percussions font plus que de la figuration face à un orchestre souvent excité. Elle montre aussi tout le talent d’un John Powell qui, décidément, aime se compliquer la vie ; l’incontournable qualité des grands compositeurs.

Didier Bianay

2 BO recommandées

Bandes Originales Recommandées

2 histoires de générations et 2 BO générées par 2 compositeurs qui n’ont point paru gênés. Voici 2 récentes bandes sons à écouter sans modération :

pan soundtrackPan – John Powell

John Powell nous revient en pleine forme avec une partition bien vitaminée et bien juteuse. Pour un film d’aventure la BO se trouve à la hauteur en réservant des exaltations orchestrales massivement lyriques, voire épiques, avec une certaine place pour des rythmes catchy peu communs et bien audibles tout comme les références à la musique balkanique ou celtes. Pour ce film à gros budget John Powell a eu son gros orchestre et l’a bien fait bosser en l’amenant à exécuter nombres de parties sacrément complexes qui, comme le thème principal, ont bien besoin de plusieurs écoutes pour être bien assimilées… Bref, Powell montre encore qu’il fait ce qu’il veut, avec qui il veut, témoin son travail créatif sur les chœurs : féériques, aériens, grégoriens ou bien volontairement bordéliques grâce aux imperfections vocales des membres du casting qu’il a mis à contribution pour une reprise diabolique de Smell Like Teen Spirit. Sur l’ensemble cette BO est donc amusante, prenante du début à la fin, et cache pas mal d’autres surprises sonores aussi excitantes que le mythique comte de Peter Pan.

premiers crusPremiers crus – Jean-Claude Petit

Avec une bonne tenue dans l’oreille cette partition nous laisse un peu sur notre faim car un peu courte. Oui, il aurait été préférable d’entendre plus tant le concept musical de Jean-Claude Petit est rafraîchissant. À l’instar de la contribution de Pascal Lafa dans la BO (One Love) il instaure globalement une teinte jazzy avec des harmonies plus ou moins feutrées qui s’immiscent même dans les pièces les plus dramatiques. Pour dépeindre l’esprit de ce film qui traite du travail de la terre, le compositeur n’a pas hésité à faire une comparaison avec Jean de Florette. Mais pour éviter les clichés il surprend dans son instrumentation avec l’emploi d’une flûte… bulgare. Pour le reste guitare et piano font une grande concurrence aux cordes qui, elles, apportent lyrisme, nostalgie et romantisme. Par contre, la valse marquée qui sert de thème principal n’est point là pour souligner un quelqueconque romantisme mais plutôt, au dires du compositeur, représenter l’aspect cyclique de la viticulture, tout comme les ostinati qui viennent rythmer cette bande son lumineuse, moderne et optimiste. 

Didier Bianay