World Soundtrack Awards 2017 : Le compte-rendu

(n°818)

News

Grand rendez-vous annuel de la Musique de Film, les World Soundtrack Awards ont livré leurs verdicts hier soir à la clôture du Festival du Film de Gand. Dans la plus grosse catégorie, Compositeur de l’année (Cinéma), c’est Jóhann Jóhannsson qui l’emporte avec la partition de Premier Contact, partition qui c’est vrai semble venir d’un autre monde… L’islandais ne s’attendait même peut-être plus à battre Justin Hurwitz tant la bande-son de La La Land avait fait une razzia l’hiver dernier. Hurwitz a tout de même pu se consoler avec la chanson City Of Stars élue Chanson de l’année, joie qu’il a partagé avec les talentueux paroliers Justin Paul et Benj Pasek. Sur le Petit Écran Rupert Gregson-Williams a été nommé compositeur de l’année pour la BO angoissée de la série The Crown.

Fier représentant de la nouvelle vague, Nicholas Britell, a brillé dans la catégorie Découverte de l’année grâce à son score pour Moonlight. En ce qui concerne le Choix du public c’est l’indien A.R. Rahman et sa bande-son pour Le Dernier Vice-Roi des Indes qui obtinrent le plus de voix à l’échelle internationale. On doit à ce taulier, rapellons-le, la musique de Slumdog Millionnaire, doublement oscarisée en 2009. Autre grand taulier de la profession, David Shire a été récompensé par un Lifetime Achievement Awards pour l’ensemble de ses œuvres.

Les autres récompenses :

Meilleure BO pour une production belge : Neve Jef (Sprakeloos)

Prix Sabam du meilleur jeune compositeur : Gavin Brivik

Outre la remise des prix le public a eu droit à un concert incluant les participations des orchestres Philarmonique et Jazz de Bruxelles, de Joe Kramer, de David Shire et de Terence Blanchard, invité spécial de cette édition célébrant le Jazz dans la Musique de Film.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

World Soundtrack Awards 2017 : Les artistes nominés

(n°791)

News

C’est le retour des WSA. Les organisateurs de cette grand-messe de la Musique de Film ont annoncé la première vague de nominations que voici :

Compositeur de l’année (Cinéma)

Nicholas Britell
Moonlight

Justin Hurwitz
La La Land

Johann Johannsson
Premier Contact

Mica Levi
Jackie, Marjorie Prime

Dustin O’Halloran
Lion (co-compositeur Hauschka), In the Shadow of Iris (co-compositeur Adam Wiltzie)

Meilleur compositeur (TV)

Kyle Dixon & Michael Stein
Stranger Things

Ramin Djawadi
Westworld, Prison Break: Resurrection, The Strain

Rupert Gregson-Williams
The Crown

Dave Porter 
Better Call Saul, Blacklist, The Blacklist: Redemption

Mac Quayle
Feud: Bette & Joan, Mr. Robot, Scream Queens

Meilleure chanson originale

Can’t Stop The Feeling (Trolls) – Justin Timberlake, Anna Kendrick, Gwen Stefani, James Corden et Zooey Deschanel

City Of Stars (La La Land) – Ryan Gosling et Emma Stone

How Far I’ll Go (Vaiana) – Auli’i Cravalho

Never Give Up (Lion) – Sia

Runnin’ (Les Figures de L’ombre) – Pharrell Williams

David Shire recevra le prix d’honneur pour l’ensemble de sa carrière

D’autres nominations suivront ces prochaines semaines et seront affichées sur worldsoundtrackawards.com. Les vainqueurs seront annoncés le 18 Octobre 2017 lors de cette cérémonie des WSA qui fait partie intégrante du Festival du Film de Gand.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°728)

Le Récap’

03/03 Beaucoup de bonnes choses dans la rubrique dernières sorties. Tout d’abord, Henry Jackman sort la BO du film événement Kong: Skull Island. De leurs côtés Marco Beltrami et Max Richter sortent respectivement les bandes-son de Logan et Miss Sloane, 2 autres films qui accaparent l’actu ciné.

26/02 Justin Hurwitz remporte 2 oscars, 1 pour la BO de La La Land et 1 autre pour la chanson City Of Stars qu’il a partagé avec les paroliers Benj Pasek et Justin Paul.

26/02 Les organisateurs d’Hollywood in Vienna 2017 annoncent que Danny Elfman y recevra un prix d’honneur, le Max Steiner Award. Quelques-unes de ses œuvres seront jouées lors de ce gala qui se tiendra le 29 Septembre 2017, à Vienne.

Projets confirmés cette semaine (Compositeur film ou série réalisateur ou créateur)

Michael PennBoundariesShana Feste

Jeff RussoAltered CarbonLaeta Kalogridis 

Rob Simonsen – The House of TomorrowPeter Livolsi

David Holmes Logan Lucky Steven Soderbergh 

Dan JonesOn Chesil BeachDominic Cooke

HauschkaHotel MumbaiAnthony Maras 

Didier Bianay

bianaydidier.com

Oscars 2017 : Hurwitz fait le doublé

(n°725)

News

Une logique respectée

justin-hurwitz-oscars2

Justin Hurwitz

Il n’y avait pas vraiment match dans cette catégorie meilleure BO tellement la partition de La La Land était un épouvantail pour les concurrents Mica Levi, Dustin O’Halloran, Hauschka, Nicholas Britell et surtout Thomas Newman qui concourrait encore pour un premier oscar après 13 nominations. Attention, je ne dis pas que le récent lauréat des Golden Globes est immensément plus doué que ces adversaires du soir ; en effet il faut aussi voir le contexte et le fait que ceux-ci aient été beaucoup plus sollicités ces dernières années qu’Hurwitz qui a eu la chance de pouvoir se concentrer sur la bande-son de cette comédie musicale depuis 2014. Et, ma foi, il a pleinement profité de ce laps de temps de 2 ans et demi pour envoyer au réalisateur Damien Chazelle la bagatelle impressionnante de 1900 démos au piano, pour orchestrer tous les morceaux note par note, bref pour grandement réfléchir, recommencer et peaufiner son travail. Et ça se sent dans cette BO où chaque piste est une perle entêtante, et dont le couronnement était quasi obligatoire…

Justin vs Justin

hurwitz-pasek-paul-oscars

Justin Paul (à gauche), Benj Pasek (à droite) et Justin Hurwitz

Par contre plus indécise était la section chanson originale où les 2 chansons de Justin Hurwitz, Audition et surtout City Of Stars, devaient principalement affronter le mastodonte des ondes Can’t Stop The Feeling !. Car cette compo de Justin Timberlake a été tout juste le tube de l’été, collectionnant les places de n°1, les places d’honneur et les certifications de platine aux quatre coins du monde, atteignant presque, à l’heure actuelle, les 400 millions de vues sur Youtube etc. etc., et ayant remporté 2 semaines auparavant 1 Grammy devant City Of Stars. Mais l’Academy a sans doute préféré le côté plus cinématographique de City Of Stars dont les paroles collent plus à l’intrigue de La La Land que celles de Can’t Stop The Feeling ! à l’intrigue de Trolls. Justin Hurwitz a ainsi pu savourer cette récompense avec les excellents paroliers que sont Benj Pasek et Justin Paul dans une soirée qui restera à jamais gravée dans leurs mémoires ; car on n’oublie pas ces moments, et ce qu’ils engendrent comme sentiments irréprimables…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé la semaine dernière…

(n°722)

Le Récap’

17/02 Pas beaucoup de sorties BO mais la présence, parmi les nouveautés, de 2 tauliers ; tout d’abord Danny Elfman sort sa bande-son de 50 Nuances Plus Sombre, quant à Brian Tyler il revient dans l’actu avec la parution de la BO de xXx : Reactivated.

12/02 John Williams remporte un Grammy pour la BO de Star Wars 7 et par là reprend une petite revanche sur Morricone qui l’avait battu l’an passé aux Oscars. Justin Timberlake de son côté s’adjuge le Grammy de la meilleure chanson originale avec son tube de l’été Can’t Stop The Feeling.

12/02 Justin Hurwitz remporte le BAFTA de la meilleure BO avec celle de La La Land.

Projets confirmés la semaine dernière (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Mark MothersbaughThe LEGO Ninjago MovieCharlie Bean

Sean CalleryDoubtTony Phelan et Joan Rater

RobRevengeCoralie Fargeat

David Newman*Girls TripMalcolm D. Lee**

Christophe BeckLouDave Mullins

Dan RomerWin It AllJoe Swanberg 

Ludwig GoranssonDeath WishEli Roth

Jeff Rona ClawsEliot Laurence 

H. Scott SalinasThe Ballad of Lefty BrownJared Moshé

Lesley Barber***Boarding SchoolBoaz Yakin

Brooke Blair et Will Blair Small CrimesEvan Katz****

* Il a concouru aux Oscars 98 avec sa partition pour Anastasia 

** Réalisateur de Scary Movie 5 il a plus été salué pour sa dramédie Le Mariage de L’année, 10 Ans Après

*** Compositeur canadien que l’on retrouve sur la BO de Manchester By The Sea, récemment nominée aux Satellite Awards

**** On lui doit le film Cheap Thrills, celui qui lui a rapporté le plus de récompenses (5) à ce jour

Didier Bianay

bianaydidier.com

5 étoiles !

(n°710)

Coup de Cœur

emma-stone-et-ryan-gosling

Emma Stone et Ryan Gosling

Il y a tant de choses à dire sur la chanson City Of Stars. Je ne partirai pas sur un décorticage de l’orchestration, plutôt simple, mais sur toutes les subtilités qui l’entourent. Analyse :

C’est en vrai tout un travail d’équipe. Tout d’abord les 2 célèbres acteurs que sont Emma Stone et Ryan Gosling nous livrent des interprétations assez émotionnelles et non-parfaites vocalement ; des imperfections qui donnent du naturel à la scène concernée et qui sont parfaitement assumées selon les dires du compositeur Justin Hurwitz à variety.com : « Ryan et Emma ont interprété City Of Stars en live, c’était leur premier duo. Vous captez le rire et toutes sortes d’autres nuances quand vous enregistrez les voix de cette manière (…), des choses que vous n’obtenez pas lorsque vous enregistrez dans un studio. »

hurwitz-pasek-paul2

Benj Pasek (à gauche) Justin Paul (au milieu) et Justin Hurwitz

Mais avant cela au tout début était la mélodie et la partition en elle-même qui a aussi quelques subtilités, car si la mélodie est en mineur, propice à la mélancolie, l’accompagnement derrière force quelques accords en majeur plus propices à la positivité, une manière pour le compositeur de dépeindre les hauts et les bas que peuvent connaître les artistes à Los Angeles, trame principale de La La Land. Justin Hurwitz n’avait pas de paroles en tête lorsqu’il a composé l’instru mais avait l’idée d’un ton d’espoir et de mélancolie à la fois, préférant humblement laisser l’écriture des paroles à un spécialiste.

Mais perfectionnistes que sont Hurwitz et le réalisateur Damien Chazelle, les 2 hommes  se sont entretenus avec « un tas de paroliers » avant de valider le duo Benj Pasek et Justin Paul, fraîchement acclamés par la Critique pour leur travail sur la comédie musicale Dear Evan Hansen. Pour City Of Stars ils ont été dans le bon ton dès la première phrase et outre des propos mélancoliques c’est surtout le placement de certains mots optimistes qui est intelligent tant sur des accords majeurs (ex. 0:11 à 0:18) que lorsque le morceau s’emballe sur un pont qui apporte une variation lumineuse et un brin de dynamisme à l’ensemble.

Après avoir décroché 6 prix ces derniers mois, dont 1 Golden Globes, City Of Stars est désormais engagée dans la course aux oscars ; mais les chances de se faire troller par la supernova Can’t Stop The Feeling demeurent non négligeables. Reste plus pour ces 5 stars à croire en leur bonne étoile…

Didier Bianay

bianaydidier.com

89ème cérémonie des Oscars : les compositeurs nominés

(n°709)

News

C’est la 14ème nomination de Thomas Newman qui tentera encore d’attraper son premier oscar ; le compositeur de la BO de Passengers fera même office de gardien du temple vis-a-vis de ses concurrents qui connaissent tous leur première nomination. Justin Hurwitz en pleine bourre sera au centre de l’attention lui qui est nominé pour 1 BO et 2 chansons originales.

Meilleure BO

Jackie – Mica Levi

side_oscarLa La Land – Justin Hurwitz

Lion – Dustin O’Halloran et Hauschka

Moonlight – Nicholas Britell

Passengers – Thomas Newman

Meilleure chanson originale

Audition (La La Land), musique par Justin Hurwitz, paroles par Benj Pasek et Justin Paul

Can’t Stop The Feeling (Les Trolls), musique et paroles par Max Martin, Shellback et Justin Timberlake

City Of Stars (La La Land), musique par Justin Hurwitz, paroles par Benj Pasek et Justin Paul

The Empty Chair (Jim: The James Foley Story), musique et paroles par J. Ralph et Sting

How Far I’ll Go (Vaiana), musique et paroles par Lin-Manuel Miranda

La cérémonie aura lieu le dimanche 26 février 2017 au Dolby Theatre (Los Angeles).

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°705)

Le Récap’

13/01 La rubrique dernières sorties a été archi-dominée par des compositeurs français ce vendredi. En tête d’affiche on a retrouvé Armand Amar et sa BO pour le drame Un Sac De Billes. On signale le retour de Béatrice Thiriez avec la bande-son de Corniche Kennedy.

10/01 Les nominations pour les BAFTA Awards. Dans la catégorie bande originale ont été proposés Jóhann Jóhannsson (Premier Contact), Mica Levi (Jackie), Justin Hurwitz (La La Land), Dustin O’Halloran/Hauschka (Lion) et enfin Abel Korzeniowski (Nocturnal Animals).

08/01 Justin Hurwitz remporte 2 Golden Globes pour la bande originale de La La Land et pour la chanson City Of Stars issue de cette même BO. Plus de détails ici.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Dan RomerKrystalWilliam H. Macy

Fernando VelázquezMarrowboneSergio G. Sanchez*

Mark MothersbaughBeatriz at DinnerMiguel Arteta

Marcelo ZarvosWonderSteven Chbosky**

Jeff CardoniGirlbossKay Cannon 

Trent Reznor et Atticus Ross – The Vietnam WarKen Burns*** et Lynn Novick

Alex Ebert I’m Dying Up Here Dave Flebotte

* Scénariste du film L’orphelinat (2007)

** En 2012 il se fait grandement remarquer par la critique spécialisée pour sa dramédie Le Monde De Charlie

*** Un grand spécialiste du documentaire qui a notamment été nominé 2 fois aux Oscars pour Brooklyn Bridge et The Statue Of Liberty, respectivement en 1982 et 1986

Didier Bianay

bianaydidier.com

4 BO recommandées

(n°694)

Bandes Originales Recommandées

        

La La Land Justin Hurwitz et artistes variés

La La Land par-ci, La La Land par-là, ah là là… ce film est en train de faire un malheur en enchaînant nominations et prix et il en va de même avec sa musique composée par celui à qui on doit la BO de Whiplash, Justin Hurwitz. Pour cette histoire d’un couple d’artistes modestes rêvant de gloire à Hollywood, lui et les producteurs ont opté pour un jazz teinté de swing et d’un peu de symphonie, rejoignant occasionnellement le style Broadway et exprimant une ambiance assez dynamique, enjouée, parfois poétique. Les chansons sont contagieuses et sont majoritairement chantées par Emma Stone et/ou Ryan Gosling qui font un travail d’interprétation sentimental et naïf, et dont les quelques imperfections vocales se fonderaient bien au film, évitant « l’effet playlist ».

Les Figures De L’ombre Artistes variés

Pharrell Williams s’est pris d’amour pour la Musique de Film et on l’a bien perçu ces dernières années. Là il revient avec un travail assez conséquent puisqu’il a pourvu une superbe collection de chansons originales, étant rejoint par les taulières du R’N’B Mary J. Blige et Alicia Keys, ainsi que Lalah Hathaway, Kim Burrell et la jeune Janelle Monáe qui tient un des rôles principaux dans ce biopic. En 33 minutes on découvre un album soul très blacky et décomplexé, musicalement fier, presqu’exhubérant. Une manière de souligner que de la fierté il en fallait bien à ces 3 femmes noires afin de se faire entendre et d’aider la première mission spatiale réussie, dans l’Amérique des années 60… Cet album vient donc en complément de la BO d’Hans Zimmer et de Benjamin Wallfisch, prévue le mois prochain ; un complément sacrément groovy !

Rappel

Rogue One : A Star Wars Story – Michael Giacchino (Giacchino sur le prochain Jurassic World)

« Le compositeur oscarisé en 2010 (pour la BO de Là-Haut) n’a pas manqué donc de rendre un hommage à la musique de Williams apposant quelques arrangements typiques des partitions de Star Wars, comme ses mitraillements de cuivres, et en utilisant le Rebel Fanfare, les célèbres thèmes de la Force, de Dark Vador et à la toute fin celui de Star Wars. Toutefois, il a procédé de manière intelligente, se connectant au travail de Williams seulement sur des parties de l’intrigue qui rejoignent le plus celle de la saga, pour le reste c’est du Giacchino, du bon Giacchino. »

Jour Polaire – Nathaniel Méchaly (On reverra Méchaly sur See You Tomorrow)

« Pour ce thriller se déroulant dans une commune suédoise du cercle polaire, Nathaniel Méchaly est majoritairement partit sur une ambiance planante, inquiétante, peu sombre et plutôt moderne avec une large instrumentation où des instruments acoustiques côtoient un généreux panel de sonorités électroniques finement travaillées. On retrouve aussi sur cette BO de 65 minutes une petite collection de savoureuses chansons originales, certaines lorgnant vers la culture musicale locale avec interprètes et techniques de chant nordiques. Le tout donne une bande-son étonnamment soignée et prolifique pour un format série et pourrait bien valoir une invitation au compositeur pour une hypothétique saison 2. »

Didier Bianay

bianaydidier.com