Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

Le Récap’

08/04 Pas mal de nouvelles sorties BO ce vendredi, avec en tête de liste l’album du film Tout Pour Être Heureux, incluant des morceaux du compositeur Laurent Perez. Alberto Iglesias revient sur le film Julieta.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Mark Brooks et Emily Kavanaugh Nerdland – Chris Prynoski

Dominik ScherrerOne of UsJack et Harry Williams

Alexandre DesplatAmerican PastoralEwan McGregor

Steve Marion (Thème) et Elegant Too (bande-son) Dice Scot Armstrong 

Alex HeffesRootsPhillip Noyce, Thomas Carter*, Mario Van Peebles et Bruce Beresford**

Pharrell WilliamsHidden FiguresTed Melfi

Adrian Belew – PiperAlan Barillaro

Hans ZimmerThe Last Face Sean Penn

James Newton HowardFantastic Beasts and Where to Find Them David Yates

Charlie Clouser*** The Neighbor Marcus Dunstan

David Wingo****Loving Jeff Nichols

Lyle WorkmanCrashingPeter Holmes et Judd Apatow

* Le réalisateur de Save The Last Dance

** Il a réalisé en 1989 Miss Daisy et son Chauffeur

*** Il a composé pour tous les 7 films de la saga Saw

**** En 2011 il signe la musique de Take Shelter avec le même réalisateur. Le film a été amplement salué par la Critique avec notamment 3 prix à Cannes

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

Perez sur le do de The Red Turtle

News

Laurent Perez

Laurent Perez

Loin, sur une île déserte et hostile, la vie d’un naufragé évolue au milieu d’une faune préservée. Tel est le cadre du projet sur lequel planche actuellement Laurent Pérez, The Red Turtle. Entre film d’animation et bande dessinée, le premier long métrage du césarisé et oscarisé Michaël Dudok de Wit comporte dans son casting d’acteurs… personne, puisqu’il sera entièrement dépourvu de dialogue. The Red Turtle est prévu pour sortir en septembre 2016.

Après la formidable BO de Pourquoi J’ai Pas Mangé Mon Père, Laurent Perez a pris une toute autre direction cet été en composant pour Antigang, un polar emmené par Jean Reno qui a eu un score honorable cet été dans l’Hexagone. Pour ce film d’action percutant il a logiquement opté pour un style plus moderne, agressif et parfois même assez acide, avec à l’occasion des glissandos aux cuivres inquiétants et un bouzouki pour métisser une partition plutôt américaine. La BO d’Antigang c’est aussi un rythmique entraînante assez présente ponctuée de quelques repos lyriques, mélodiques et sensibles. Alternant entre l’agitation violente et complexe et la quiétude fragile, Perez a continué de montrer qu’il est un compositeur qui ne cherche pas à impressionner outre mesure, n’ayant même aucun problème avec la notion de simplicité.

La simplicité il en a aussi besoin sur The Red Turtle qui, on le répète, n’a point de parole pour l’agrémenter à part celles de la nature entourant l’unique personnage ; car dans un tel film la partition du compositeur est forcément plus exposée et l’ingéniosité requise, l’excès musical n’étant jamais bien loin.

Didier Bianay

bianaydidier.com