World Soundtrack Awards 2017 : Les artistes nominés

(n°791)

News

C’est le retour des WSA. Les organisateurs de cette grand-messe de la Musique de Film ont annoncé la première vague de nominations que voici :

Compositeur de l’année (Cinéma)

Nicholas Britell
Moonlight

Justin Hurwitz
La La Land

Johann Johannsson
Premier Contact

Mica Levi
Jackie, Marjorie Prime

Dustin O’Halloran
Lion (co-compositeur Hauschka), In the Shadow of Iris (co-compositeur Adam Wiltzie)

Meilleur compositeur (TV)

Kyle Dixon & Michael Stein
Stranger Things

Ramin Djawadi
Westworld, Prison Break: Resurrection, The Strain

Rupert Gregson-Williams
The Crown

Dave Porter 
Better Call Saul, Blacklist, The Blacklist: Redemption

Mac Quayle
Feud: Bette & Joan, Mr. Robot, Scream Queens

Meilleure chanson originale

Can’t Stop The Feeling (Trolls) – Justin Timberlake, Anna Kendrick, Gwen Stefani, James Corden et Zooey Deschanel

City Of Stars (La La Land) – Ryan Gosling et Emma Stone

How Far I’ll Go (Vaiana) – Auli’i Cravalho

Never Give Up (Lion) – Sia

Runnin’ (Les Figures de L’ombre) – Pharrell Williams

David Shire recevra le prix d’honneur pour l’ensemble de sa carrière

D’autres nominations suivront ces prochaines semaines et seront affichées sur worldsoundtrackawards.com. Les vainqueurs seront annoncés le 18 Octobre 2017 lors de cette cérémonie des WSA qui fait partie intégrante du Festival du Film de Gand.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (11/08/17)

Feud: Bette And Joan – Mac Quayle (TV)

20th Century Fox Tv Records (11 Août 2017) – Digital

Le Château De Verre – Joel P. West

The Glass Castle – Milan Records (11 Août 2017)

Good Time – Oneohtrix Point Never (Daniel Lopatin)

Warp Records (11 Août 2017)

Bushwick – Aesop Rock

Lakeshore Records (11 Août 2017)

Superswede – Matti Bye

Rotor Records (11 Août 2017) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Emmys 2016 : Les vainqueurs

(n°635)

News

Voila 2 profils bien différents qui ont été récompensés dans les 2 principales catégories musicales des Emmys Awards 2016. Le taulier Sean Callery remporte le prix de la Meilleure musique thème tandis que l’étoile montante Mac Quayle s’adjuge celui de la Meilleure composition musicale pour une série (Mr Robot).

Sean Callery

Sean Callery

Sean Callery, toujours au sommet

Comme je l’ai déjà dit dans un article de présentation, 24 heures chrono c’est La série fétiche de Sean Callery et c’est d’ailleurs avec ce programme qu’il avait été le plus inspiré en décrochant 3 Emmys, en 2003, 2006 et 2010 ; mais ce 4ème Emmy est différent puisqu’il ne s’agissait pas d’une bande-son d’un épisode mais d’une musique-thème, avec celle de Jessica Jones. Très complexe, en partie punchy, évasive sur un genre électro-jazz-rock, le thème de Jessica Jones rend vraiment bien la compexité du personnage avec cette écriture à parties, en apparence, discordantes. Utilisée régulièrement dans le reste de la BO cette technique d’écriture apporte une cohérence et une personnalité à l’ensemble même si le choix des instruments y varie fortement. Le compositeur a justement parlé de l’approche musicale à goldderby.com : « Nous voulions un style musical Néo-noir. Nous avons trouvé, pendant que j’explorais les couleurs de Jessica Jones, que plus le son était intime, modeste et organique, plus il fonctionnait avec la série, parce qu’elle (Jessica Jones) est lunatique, est une sorte de petite prétentieuse, est tête en l’air et a un passé sombre; mais elle a aussi un cœur chaleureux, et le programme devait mettre tout ces éléments en exergue ». Composant actuellement pour d’autres grosses séries comme Bones, Elementary, Homeland et 24:Legacy, Callery confirme qu’il reste l’un des plus grands compositeurs de la Télévision en continuant d’enchaîner les nominations aux Emmys, la 14ème depuis 1993 étant victorieuse.

Mac Quayle

Mac Quayle

Mac Quayle, l’ascension insolente

Un autre compositeur, une autre génération, Mac Quayle, poulain de Cliff Martinez, est dans la Musique de Film depuis le milieu des années 2000 ; il fait donc partie de la nouvelle vague lui connaît l’univers des studios depuis les années 80, se cachant derrière un grande collection de tubes électro. Depuis 2014 le compositeur enchaîne vraiment les séries et a fini rapidement par obtenir son premier Emmy avec la composition « eps.1.0_hellofriend.mov » ; oui pour cette série geek il a poussé le vice en mettant même des extensions de fichiers aux titres des morceaux. Purement électronique, sombre et glauque la BO montre un large panel de sonorités électroniques judicieusement calibrées et impeccables, et par extension l’envergure d’un Mac Quayle dans son domaine de prédilection. Bien sûr pour Mr Robot il a reçu un coup de pouce d’un réalisateur mélomane qui l’a bien guidé sur le chemin artistique à suivre : « Il (Sam Esmail) est vraiment un passioné de musique. Il a d’excellentes idées et c’est de là que tout découle. Il parle d’un sentiment et du timing dans lequel les choses doivent arriver. Nous avons développé en quelque sorte un langage pour que je puisse interpréter ce dont il parle et essayer de lui donner ce qu’il recherche » avant d’ajouter « j’ai été si chanceux d’avoir travaillé avec des collaborateurs qui m’ont donné de bonnes indications et m’ont aidé à bonifier la musique ». Ayant loupé l’Emmy l’année dernier au détriment de Jeff Beal, Mac Quayle a montré avec son retour réussi aux Emmy Awards qu’il commence à avoir un coup de pédale régulier…

Dans les autres catégories Victor Reyes a décroché l’Emmy de Meilleure composition pour un programme à durée limitée, et Diane Warren celui de la meilleure chanson originale (‘Til It Happens to You). Enfin un autre taulier, Danny Elfman, s’est vu attribuer la Meilleure direction artistique télévisuelle pour le concert Danny Elfman’s Music From The Films Of Tim Burton.

Didier Bianay

bianaydidier.com