Une nouvelle série pour Britell ?

(n°1113)

News

Nicholas Britell

Alors que la saison de NBA a repris et que les Lakers viennent de se faire dominer par leurs voisins des Clippers, c’est en cette période que Nicholas Britell a été confirmé pour composer la musique du pilot de Showtime, qui deviendra une série si affinité il y a avec le public. Showtime relate justement l’épopée des Lakers des 80’s, mettant en parallèle les vies professionelles et personnelles des légendes qui ont bâtit l’une des plus grandes dynasties sportives de tous les temps. Basé sur le livre de Jeff Pearlman Showtime: Magic, Kareem, Riley and the Los Angeles Lakers Dynasty of the 1980s, le programme voit son pilot réalisé par Adam McKay qui a déjà collaboré avec Nicholas Britell sur les films The Big Short, Vice et la série Succession.

J’avais déjà présenté Nicholas Britell en novembre 2016, louant son éclectisme et affirmant qu’il deviendrait peut-être une tête de série de la Musique de Film. 3 ans après force est de constater que le compositeur de 39 ans a atteint une autre dimension, passant du néant entre 2002 et 2015 à la bagatelle de 21 prix et 49 nominations depuis 2016 ! On retrouve parmi ces mentions 3 nominations aux Golden Globes 2017 (Moonlight), Oscars 2017 (Moonlight) et 2019 (Si Beale Street Pouvait Parler) pour 2 BO qui ont fait l’essentiel de son palmarès et de sa réputation. Ceux qui ont bien suivi les Récap’ de ces dernières semaines se remémorent qu’il vient de remporter un prestigieux Emmy récompensant la musique-thème de Succession ainsi qu’un WSA honorant les meilleures bandes-son qu’il a réalisées pour le Grand-Écran ces 12 derniers mois, soit celles de Si Beale Street Pouvait Parler et Vice.

Concernant les futurs projets de Britell il n’y a pour l’instant que la saison 3 de Succession qui est garantie, en attendant le score de Showtime auprès du public. Le compositeur New-Yorkais est aussi pressenti pour Carmen, mais rappelons que cette comédie musicale est encore dans les cartons du réalisateur Benjamin Millepied depuis 2017…

Didier Bianay

www.bianaydidier.com