2 BO recommandées

(n°718)

Bandes Originales Recommandées

  

Gold – Daniel Pemberton

Ça ressemble parfois à de l’U.N.C.L.E mais c’est pas de l’U.N.C.L.E. En effet ces fréquents rythmes funky accompagnés de flûte de pan exotiques et turbulentes peuvent faire penser au travail du compositeur sur le film d’espionnage rétro sorti en 2015, mais trouvent mieux leur place dans Gold où l’intrigue mouvementée se déroule en partie dans la jungle indonésienne. Toutefois la BO de ce drame est surtout accaparée par un usage musical et très créatif de fins sons métalliques et de sons de cloches (en référence au Stock Exchange Bell) qui, selon les dires du compositeur, furent le tronc de sa réflexion et son symbole du capitalisme new-yorkais. Et c’est le même son de cloche pour les pistes plus posées, et tout aussi efficaces, qu’elles soient planantes, nostalgiques, rêveuses ou inquiétantes, avec pour résultat 49 minutes de cohérence musicale. Un bon investissement…

Le Cœur En Braille – Philippe Jakko

Dès le départ le ton est donné. Le thème de Marie, fait irruption en même temps que la protagoniste au début du film, et tout comme le thème de sa relation avec Victor il a un naturel plutôt sautillant, innocent, joyeux et plein de vie. Ils sont le symbole d’une BO qui se veut dédramatisante et opposent un peu de gaîté et de romance à de touchantes compositions lyriques, bien que l’état de l’adolescente n’ira qu’en s’empirant. Auteur d’interprétations délicates au piano et accompagné par l’orchestre philarmonique de Bruxelles, dont l’effectif a été réduit à 35 pour une sonorité plus intimiste, Philippe Jakko était dans sa zone de confort, à cheval entre le Classique et le Baroque. L’écriture de la partition est donc rigoureuse, maîtrisée, avec en fil rouge le son du violoncelle, l’instrument au centre de la vie de la jeune fille.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

Dernières sorties BO (06/01/17)

(700ème article)

great-wallh

La Grande MurailleRamin Djawadi

Milan Music (6 Janvier 2017)

Le Coeur En BraillePhilippe Jakko

Gaumont (4 Janvier 2017)

La Mécanique De L’ombre – Grégoire Auger

L’R Du Trésor (6 Janvier 2017)

Les Figures De L’ombrePharrell Williams, Benjamin Wallfisch et Hans Zimmer

Columbia Records (Score : 6 Janvier 2017 / Album : 9 Décembre 2016)

FencesMarcelo Zarvos

Sony Classical (6 Janvier 2017)

The Bye Bye Man – The Newton Brothers

Sony Classical (6 Janvier 2017)

Dalida – Jean-Claude Petit, Laurent Perez Del Mar (Album)

Barclay (6 Janvier 2017) – 2 Disques

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

2 BO recommandées

(400ème article)

Bandes Originales Recommandées

Aujourd’hui je vous propose 2 agréables BO qui vous feront voyager dans le temps, avec l’art et les bonnes manières… :

que d'amour2Que D’amour – Philippe Jakko

Dès les premiers instants on s’imaginerait presque en pleine Renaissance… Pour l’adaptation moderne de la comédie Le Jeu De L’Amour Et Du Hasard (Marivaux-1730), Philippe Jakko a opté pour un style néo-baroque, sachant que la musique baroque domina jusqu’au milieu du 18ème siècle. Grâce à sa formation musicale au conservatoire, il répond bien au codes exigeants de ce style musical avec, entres autres, une harmonie et un contrepoint maîtrisés et des ornements typiques sur les mélodies. L’instrumentation est elle aussi d’époque, tant dans sa composition qu’au niveau de sa taille modeste. Intimiste, lyrique, romantique, élégante, parfois dramatique, parfois comique, les adjectifs sont nombreux pour qualifier cette BO d’un Philippe Jakko qui a distillé quelques éléments de modernité comme ce clin d’œil au style Delerue et quelques morceaux contemporains réinterprétés. Le tout, très mélodieux, se laisse écouter et s’apprécie avec ou sans images.

royal night outA Royal Night Out – Paul Englishby

Le très versatile Englishby a frappé fort sur cette comédie british et ce sur 2 genres différents, le Jazz et la musique symphonique ; 2 styles musicaux bien distincts qu’il Mary dans cette bande son accompagnant la virée nocturne rocambolesque des princesses Margaret et Elizabeth. Tout d’abord les courtes pistes de Jazz en tous genres font ressentir le côté festif, excitant et frivole de cette nuit de liesse historique. Impeccable dans le choix de ses instruments, le compositeur leur donne une liberté adéquate et place dans ses Swings des coups de cuivres bien sentis. En revanche, les parties symphoniques suggèrent, par un lyrisme limpide, l’autre facette de cette aventure, entre mélancolie et romantisme sur fond d’élégance. En prime, Paul Englishby livre aussi dans cette BO quelques reprises de classiques du Jazz signés Erskine Hawkins, Bill Johnson, Glenn Miller, Joe Garland, Andy Razaf et Duke Ellington ; des références qui s’incrustent tout aussi bien dans l’ambiance du film. Well done Sir !

Didier Bianay

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

10/07 Michael Giacchino est élu gouverneur de la branche Compositeurs de L’AMPAS, la société organisatrice des oscars. Il participera à la gestion administrative, financière et logistique de cette section de l’Academy, en compagnie de Charles Bernstein et Charles Fox.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Atticus RossOutcastRobert Kirkman*

John PowellPan – Joe Wright

Fernando VelázquezA Monster CallsJ.A. Bayona

Fernando VelázquezPride and Prejudice and ZombiesBurr Steers

Fernando VelázquezCrimson PeakGuillermo del Toro 

Anton Sanko**Border CrossingBette Gordon

David BuckleyMercy StreetLisa Q. Wolfinger et David Zabel***

Matthew Margeson****Eddie the Eagle Dexter Fletcher

Joel J. RichardQuanticoJoshua Safran

Marc et Steffan Fantini Criminal Minds: Beyond Borders Jeff Davis

Sean Callery Jessica Jones Melissa Rosenberg

Philippe Jakko Cuba Libre – Caroline Chomienne 

* Un des principaux scénaristes de Walking Dead

**  Il a récemment composé pour le film Jessabelle

*** Il faisait partie des producteurs de la série Urgences de 2002 à 2009

**** Il a co-écrit la partition de Kingsman : Services Secrets avec Henry Jackman

Didier Bianay

Philippe Jakko en pleine ascension

News

Philippe Jakko

Philippe Jakko

Non, non, même si le Tour de France bat son plein je ne parle pas de cyclisme, mais de musique avec le français Philippe Jakko qui est de plus en plus courtisé dans le Cinéma. Ayant été révélé dans sa jeunesse pour la qualité de son Rock, il vient tout juste de se faire remarquer dans la Musique de Film pour la qualité de son Baroque ; en reprenant habilement les codes du genre, sa BO pour le film Que d’Amour a été nominée par la Critique au Music + Sound International Awards (Londres). Le natif de Besançon a d’ailleurs une grande curiosité musicale comme le prouve son parcours hétérogène commencé au conservatoire de Lyon puis agrémenté d’expériences dans le Rock, la Pop et la Musique Contemporaine, signant entre temps les tubes Yakalélo et Parce Qu’on Ne Sait Jamais, respectivement en 98 et 2007.

Concernant la Musique de Film il opte pour des partitions très mélodieuses comme il l’avait montré sur la BO de son second long métrage Allies. Une confirmation donc après Que d’Amour qui le place dans la catégorie des compositeurs prometteurs et qui lui ouvre des portes dans l’industrie du Cinéma, en France comme à l’étranger.

Pour son prochain film, Kaufman’s Game, Philippe Jakko nous réserve des cordes dans le style de celles de Johnny Greenwood (Radiohead), un compositeur aussi réputé pour sortir des sonorités étranges, voire même inquiétantes, de ses quatuors à cordes ; une bonne piste pour ce thriller de Helier Bissell-Thomas qui débarquera prochainement au cinéma. En parallèle, le français commence à travailler sur le film Cuba Libre, une comédie musicale latino prévue pour l’automne prochain qui peut s’avérer rafraîchissante.

Didier Bianay

2 BO recommandées

Bandes Originales Recommandées

big heroBig Hero 6 – Henry Jackman

Pour cet hiver Henry Jackman a apporté de la fraîcheur avec sa BO de Big Hero 6. Idéalement lancée par le rock percutant de Fall Out Boy, Immortals, son exigeante partition symphonique fait justement appel à des sonorités rock ou encore électroniques. Le travail sur ces dernières est particulièrement intéressant tant elles sont bien abouties et se fondent au reste de l’orchestration, car participant à celle-ci au lieu d’être juste digitales. Mais dans cette bande-son agitée, fun et imprévisible, plus notables encore sont les parties héroïques que Jackman nous a réservé, avec à leurs têtes des cuivres lourdes et puissantes qui sonnent comme un Big Up à Alan Silvestri.

alliesAllies – Philippe Jakko

Autre ambiance, autres héros et autre concept musical. Cette fois-ci je parle de la BO de Allies, un film dont l’action se déroule pendant la 2nde guerre mondiale et sur lequel Philippe Jakko a laissé un peu de coté les cuivres et même la caisse militaire et plus travaillé sur les cordes. C’est par ces cordes qu’il déploie sa palette d’émotions, de la gravité des violoncelles aux tensions suraiguës des violons. Agrémentée aussi d’interventions au piano, cette tournure émotionnelle est encore plus mise en évidence par un thème principal poignant et un lyrisme lumineux et maîtrisé. Une approche intelligente donc et un bon résultat pour ce novice en matière de longs métrages qui se fera sans doute beaucoup d’alliés…

Didier Bianay