Dave Porter casse sa routine

(n°614)

News

Dave Porter

Dave Porter

Le dernier article que j’avais fait sur Dave Porter je l’avais intitulé Dave Porter, la vie après Breaking Bad. Et depuis donc l’arrêt de cette série en 2013, Dave Porter n’a pas eu l’occasion de s’ennuyer ayant eu un agenda bien rempli. Car ces 3 dernières années il y eut les séries Metástasis, Flesh And Bone, Chasing Classic Cars (série documentaire), Better Call SaulBlacklist, et la toute récente Preacher, le compositeur étant encore occupé à travailler sur les 3 dernières. La semaine passée il a accordé un interview très instructif au webzine self-titledmag.com où il a dépeint la vie d’un compositeur bardé de séries et le fait de les mener de front parfois en même temps. Et lorsqu’on lui a demandé si ce n’était pas perturbant mentalement de jongler entre 3 concepts musicaux différents il a déclaré : « Exactement. Je consulte en amont le planning et trouve comment je peux me dévouer des jours entiers à un projet spécifique. Je me lève le matin et me dit : « aujourd’hui c’est Blacklist », ou « aujourd’hui c’est Preacher ». Ça me prend une minute pour m’immerger dans le concept musical et ensuite c’est vraiment difficile de faire la bascule. Parfois c’est le rush et on n’y peut rien. Mais j’essaie d’éviter ça quand je peux. Je suis plutôt pour des journées entières par projet, non juste des poignées d’heures ». Pour définir les concepts cet ex-New-Yorkais a aussi avoué aimer se rendre sur les lieux du tournage pour se laisser influencer par les paysages et styles musicaux locaux.

Tels sont ses méthodes et son quotidien, pourtant il a décidé de briser sa routine cette année en acceptant de composer pour le film En Cavale et celui de James Franco, The Masterpiece, un drame qui rejoue le making-off de The Room (2003), un des pires films jamais produits selon une majorité de cinéphiles. Et niveau casting James y est allé franco puisqu’on retrouvera Zac Efron, Seth Rogen, Josh Hutcherson, Sharon Stone, Kate Upton ou encore Bryan Cranston. Autant dire que l’année prochaine The Masterpiece ne passera pas inaperçu et que Dave a peut-être bien fait de s’y laisser porter…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s