Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°820)

Le Récap’

20/10 3 petites nouveautés BO signalées dans la rubrique Dernières Sorties où on a retrouvé en tête la bande-son du Musée des Merveilles, composée par Carter Burwell. Le duo Dixon/Stein, fraîchement gratifié d’un Emmy, a proposé le nouveau score de la saison 2 de Stranger Things.

18/10 Jóhann Jóhannsson est nommé Compositeur de l’année (Cinéma) aux WSA 2017 grâce à la BO de Premier Contact. Rupert Gregson-Williams est aussi sacré Compositeur de l’année mais pour la Télévision, lui qui défendait sa partition pour la série The Crown. Plus de détails sur la cérémonie ici.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Ruth BarrettCollateralDavid Hare

Ian Hultquist – Assassination NationSam Robinson

Gabriel Yared Dilili in Paris Michel Ocelot

Cliff MartinezToo Old To Die YoungNicolas Winding Refn et Ed Brubaker

Vincent JonesGrown-ishKenya Barris

Alex HeffesPickpocketsPeter Webber

Benjamin WallfischKeepersKristoffer Nyholm

Philip KleinThe Last Full Measure – Todd Robinson

Christopher Tin*ConfettiAnn Hu 

* Il est rentré dans l’histoire des Grammy Awards avec la chanson Baba Yetu, premier thème d’un jeu a avoir remporté un Grammy, en 2011

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

Dernières sorties BO (20/10/17)

Le Musée Des MerveillesCarter Burwell

Lakeshore Records (20 Octobre 2017)

Lion Kingdom – Sarah Class

Red Bull Media House (20 Octobre 2017) – Digital

Stranger Things 2 – Kyle Dixon et Michael Stein

Lakeshore Records (20 Octobre 2017) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

World Soundtrack Awards 2017 : Le compte-rendu

(n°818)

News

Grand rendez-vous annuel de la Musique de Film, les World Soundtrack Awards ont livré leurs verdicts hier soir à la clôture du Festival du Film de Gand. Dans la plus grosse catégorie, Compositeur de l’année (Cinéma), c’est Jóhann Jóhannsson qui l’emporte avec la partition de Premier Contact, partition qui c’est vrai semble venir d’un autre monde… L’islandais ne s’attendait même peut-être plus à battre Justin Hurwitz tant la bande-son de La La Land avait fait une razzia l’hiver dernier. Hurwitz a tout de même pu se consoler avec la chanson City Of Stars élue Chanson de l’année, joie qu’il a partagé avec les talentueux paroliers Justin Paul et Benj Pasek. Sur le Petit Écran Rupert Gregson-Williams a été nommé compositeur de l’année pour la BO angoissée de la série The Crown.

Fier représentant de la nouvelle vague, Nicholas Britell, a brillé dans la catégorie Découverte de l’année grâce à son score pour Moonlight. En ce qui concerne le Choix du public c’est l’indien A.R. Rahman et sa bande-son pour Le Dernier Vice-Roi des Indes qui obtinrent le plus de voix à l’échelle internationale. On doit à ce taulier, rapellons-le, la musique de Slumdog Millionnaire, doublement oscarisée en 2009. Autre grand taulier de la profession, David Shire a été récompensé par un Lifetime Achievement Awards pour l’ensemble de ses œuvres.

Les autres récompenses :

Meilleure BO pour une production belge : Neve Jef (Sprakeloos)

Prix Sabam du meilleur jeune compositeur : Gavin Brivik

Outre la remise des prix le public a eu droit à un concert incluant les participations des orchestres Philarmonique et Jazz de Bruxelles, de Joe Kramer, de David Shire et de Terence Blanchard, invité spécial de cette édition célébrant le Jazz dans la Musique de Film.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Cliff Martinez retrouve son porte-bonheur

(n°817)

News

Cliff Martinez

Cliff Martinez retrouve à nouveau Nicolas Winding Refn pour la série Too Old To Die Young. La production d’Amazon comportera 10 épisodes sur une première saison entièrement réalisée par le danois. Le batteur de Whiplash, Miles Teller, tiendra le rôle d’un policier endeuillé par la mort de son collègue et côtoyant au quotidien les réseaux criminels les plus redoutables de Los Angeles. Le programme débarquera en 2018 d’abord sur Amazon Prime.

Ce sera donc la 4ème collaboration entre Cliff Martinez et Nicolas Winding Refn après Drive, Only God Forgives et The Neon Demon. Et lorsque freshfiction.tv lui demande comment évolue cette relation il répond : « (…) il me parle de moins en moins. Je pense qu’il y a davantage de télépathie créative et probablement une plus grande part de confiance. Il a sur ces 3 derniers films mis graduellement en avant la musique (…). Il semble qu’il y ait de plus en plus de moments où la musique occupe le devant de la scène ce qui nécessite un brin de courage (…). C’est une grande responsabilité, mais un défi excitant, profitable et flatteur ». Effectivement Cliff Martinez a bien profité des films de Winding Refn puisque lorsqu’on analyse les palmarès des BO de Drive, Only God Forgives et The Neon Demon on dénombre 30 nominations dont 12 ont débouché sur l’obtention d’un prix ; une majorité absolue qui laisse à penser qu’une sacrée alchimie est palpable avec ce réalisateur plus qu’avec tout autre. Inclus de plus en plus tôt dans le process de Winding Refn, c’est ainsi que le natif de L.A. a encore trouvé le temps de peaufiner les sonorités électroniques angoissantes et oppressantes de la bande-son de The Neon Demon, sans oublier une bonne dose de musicalité parfois groovie.

Après 12 derniers mois assez calmes au Cinéma, Martinez se fait actuellement plus présent avec la sortie de la BO de The Foreigner la semaine dernière et donc cette nouvelle série d’Amazon. Mais ce n’est pas tout, il compose aussi pour Game Night et Den Of Thieves, 2 longs-métrages à paraître l’année prochaine.

Didier Bianay

bianaydidier.com

C’est pas vilain du tout !

(n°816)

Coup de Cœur

Emily Blunt

À l’aube de la sortie de My Little Pony : Le Film, Open Up Your Eyes fait déjà sensation et est annoncée comme La chanson de ce film d’animation, au grand dam de Sia. Et ses subtilités sont nombreuses. Analyse :

Après avoir joué la méchante Queen Freya dans Le Chasseur et la Reine des Glaces, Emily Blunt renoue avec un autre antagoniste dans My Little Pony, Tempest Shadow, une commandante sans pitié. Par une technique vocale plus que satisfaisante, la britannique a surtout su retransmettre la profondeur du personnage, montrant une certaine déception, un certain désabusement en dessous d’une carapace rugueuse ; celà se perçoit surtout dans la partie médiane du morceau (1:11 – 2:26) où la voix se fait plus fragile, entre 2 refrains triomphateurs et fiers. C’est, selon le scénario, à ce moment que le personnage repense aux malheureux événements de son enfance qui lui ont plus fait pencher du côté de l’égoïsme que de l’altruisme. Cette chanson de vilain a donc une première subtilité dans le fait que l’interprétation de l’actrice et les paroles n’évoquent jamais une intimidation directe mais plus une influence sournoise, d’autant que sa détenue, Twilight Sparkle, semble abandonnée par ses amies.

Daniel Ingram

Maintenant ouvrons plus grand nos oreilles sur les excellents arrangements du compositeur Daniel Ingram. Doté d’une technique très fine, il a tout calculé dans sa partition. Déjà, le cheminement mélodique en lui-même est balisé, connaissant une montée exponentielle sur les mots « Open up your eyes », comme pour dépeindre une ouverture d’esprit, une prise de conscience avant qu’il ne redescente progressivement pour aller chercher le registre grave d’Émily Blunt à la conclusion des refrains, lui facilitant la tâche dans la quête d’un ton plus mesquin. C’est aussi à ces moments que s’agitent et grognent le plus cordes et cuivres graves, tout comme sur les paroles « You see it all so clearly, the best way to survive is all alone ». À l’inverse dans la partie médiane, la mainmise est à des bois (flûte, clarinette, basson, cor anglais etc.) enfantins, naïfs et prolongeant la mélancolie des cordes ; une rupture musicale nette propice à une époque lointaine où le tempérament de Tempest Shadow était tout autre. On observera aussi au fond des refrains la présence de percussions et de rythmes militaires rappelant la fonction du personnage, autant que l’intro saccadée de cette marche annonce une élégance sombre et abrupte.

Open Up Your Eyes est vraiment étonnante par sa profondeur et la technique musicale qu’elle recèle. En marchant sur les plates bandes de Disney, Hasbro a produit une villain song risquant de faire date dans l’univers du film d’animation. Rendez-vous le 4 mars 2018 pour la cérémonie des Oscars ?

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°815)

Le Récap’

13/10 La rubrique Dernières Sorties fut exceptionnellement fournie avec 17 nouveautés BO !! Blake Neely s’est signalé avec 4 unités sorties cette semaine. On oublie pas le français Cyrille Aufort qui voit paraître la bande-son de la comédie événement Knock.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Michael A. Levine*SirenEric Wald et Dean White

Federico JusidLife ItselfDan Fogelman

Christopher LennertzEl Camino ChristmasDavid E. Talbert

Jeff BealThe Long Road HomeMikko Alanne 

HauschkaYoung AstridPernille Fischer Christensen 

Carter BurwellThe Ballad of Buster ScruggsJoel et Ethan Coen

John Carpenter**HalloweenDavid Gordon Green

* Il fut le compositeur attitré de la série Cold Case, de 2003 à 2010

** Grand nom du Cinéma hollywoodien qui a réalisé The Thing, New York 1997Invasion Los Angeles ou encore L’antre De La Folie. Il est cette fois-ci dans le rôle du compositeur, rôle qu’il avait aussi tenu pour les besoins de la plupart de ses films.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (13/10/17)

Knock – Cyrille Aufort

Moviescore Media (13 Octobre 2017)

Arrow (Saison 5) – Blake Neely 

La-La Land Records/WaterTower Music (10 Octobre 2017) – CD et Digital

The Flash (Saison 3) – Blake Neely

La-La Land Records/WaterTower Music (10 Octobre 2017) – CD et Digital

Happy Death Day – Bear McCreary

Back Lot Music (Digital : 13 Octobre 2017 – CD : 20 Octobre 2017)

Legends Of Tomorrow (Saison 2) – Blake Neely

La-La Land Records/WaterTower Music (10 Octobre 2017) – CD et Digital

Supergirl (Saison 2) – Blake Neely

La-La Land Records/WaterTower Music (10 Octobre 2017) – CD et Digital

Mr. Robot (Volume 4) – Mac Quayle

Lakeshore Records (13 Octobre 2017) – CD et Digital

Revolt – Bear McCreary

Lakeshore Records (13 Octobre 2017) – Digital

Zombillénium – Mathieu Monnaert et Éric Neveux

22d Music (13 Octobre 2017)

La Belle Et La Meute – Amine Bouhafa

22d Music (13 Octobre 2017)

Breathe – Nitin Sawhney

Varese Sarabande (13 Octobre 2017)

The ForeignerCliff Martinez

Sony Classical (13 Octobre 2017)

Professor Marston & The Wonder Women – Tom Howe

Sony Classical (13 Octobre 2017)

GeostormLorne Balfe

Watertower Music (13 Octobre 2017)

HampsteadStephen Warbeck

Varese Sarabande (13 Octobre 2017)

The Meyerowitz Stories – Randy Newman

Lakeshore Records (13 Octobre 2017)

A Girl Is A GunSebastien Tellier

Record Makers (13 Octobre 2017)

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Carter Burwell rejoint les frères Coen

(n°813)

News

Carter Burwell

Le retour d’un grand trio ! Carter Burwell retrouve les frères Coen sur la série The Ballad Of Buster Scruggs. Tim Blake Nelson, James Franco, Zoe Kazan, Tyne Daly, Ralph Ineson et Stephen Root seront les principaux acteurs de cette mini-série relatant 6 destins fictifs autour de la conquête de l’Ouest américain. Râflés cette été par le géant Netflix, en exclusivité, les épisodes seront disponibles sur la plateforme de streaming en 2018.

33 ans, c’est la durée de la longue amitié artistique qui lie Joel Coen, Ethan Coen et le taulier Carter Burwell. Dans un précédent article sur le compositeur j’avais déjà mentionné le fait qu’il avait écrit les partitions pour quasiment tous leurs films excepté Inside Llewyn Davis ; et leur collaboration ont permis à Burwell d’engranger bon nombre de prix et nominations pour les musiques de True Grit, O’Brother, Fargo et Ave, César ! l’année passée. Lors de la promotion du dernier film cité chez thefilmexperience.net il a avoué redouter les comédies romantiques, en tout compositeur expérimenté qu’il est, et aimer chez les Coen l’art du contrepied émotionnel : « Sur les films des frères Coen (…) je joue habituellement comédie quand quelque chose de terrible se passe (…) ils ont ce cruel sens de l’humour ». En parlant plus précisément de l’univers de la comédie Ave, César ! il poursuit : « Le ridicule s’impose sur le sérieux d’une manière presque cruelle. Et c’est dans ces cas de figure que j’aime écrire les comédies. Quand c’est cruel et sombre ».

Au crépuscule d’une année 2017 moins prolifque que la précédente où la BO de Carol avait fait un malheur, Carter Burwell reformera un autre vieux couple avec Bill Condon sur le film d’horreur Bride Of Frankenstein ; nous espérons pour le meilleur…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Federico Jusid, Prince au Sud, déshérité à l’Ouest ?

(n°812)

Dossiers

Federico Jusid

Aujourd’hui on découvre un jeune compositeur de 44 ans dont l’immense talent est indéniable et pour lequel les demandes affluent des 4 coins du monde, inégalement…

Federico Jusid est né à Buenos Aires administrativement, et dans le Cinéma artistiquement, d’un père réalisateur et d’une mère actrice. Il commence le piano dès l’âge de 7 ans et éprouve rapidement une passion pour la musique à l’Image ; et fiez-vous à sa tête d’ex premier de la classe il est bardé de diplômes de musique après avoir étudié à Buenos Aires, New York, Bruxelles et Boston. Ce goût du voyage Jusid l’entretien depuis de nombreuses années alors qu’il enchaîne les dates en Amérique, en Asie et en Europe, en solo ou en tant que pianiste pour le Sonore Ensemble dirigé par Luis Aguirre.

Même pour le 7ème Art Jusid a la bougeotte. Résidant tantôt à Madrid, tantôt à Los Angeles, il est sans cesse entre 2 mondes cinématographiques, entre le latin et l’occidental. Bien plus enclin au dramatisme et à l’exacerbation de l’émotion, c’est le Cinéma latin qui réussit le mieux à un Federico Jusid au style mélodique et sentimental savant ; en effet de nombreuses nominations et récompenses pour les BO d’El Secreto de sus OjosIsabelBetibú, et plus récemment Neruda, lui sont parvenues mais l’écrasante majorité via des cérémonies méridionales. Malheureusement, malgré ses 25 ans d’expérience et plus de 80 programmes il peine encore à s’imposer à Hollywood où les films dont il a hérités jusqu’à maintenant n’affichent ni le succès (Misconduct), ni les ambitions musicales (Kidnap) des productions latines qu’il a jadis couvertes, mettant peu en valeur ce courtisan de la mélodie qui se donne sans doute de l’air lorsqu’il compose des œuvres de concerts ou de Théâtre. Mais même au sortir d’une année 2017 hyper chargée, avec 13 programmes au compteur, le compositeur argentin n’était pas contre un petit film du réalisateur américain Dan Fogelman, intitulé Life Itself ; surtout que c’est un drame croisant différents destins au fil des décennies, des rues de new-yorkaises aux terres espagnoles. Tiens, tiens, ça doit lui rappeler quelque chose…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°811)

Le Récap’

06/10 Dans notre rubrique Dernières Sorties a été mise en exergue la BO du film événement Blade Runner 2049, d’Hans Zimmer, avec Benjamin Wallfisch en compositeur suppléant. On retrouve aussi dans la liste Philipp Glass, qui sort la bande-son du documentaire Jane.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Blake NeelyKevin (Probably) Saves the WorldMichele Fazekas et Tara Butters

Bleeding Fingers Music*The SimpsonsMatt Groening, James L. Brooks et Sam Simon

Paul Haslinger**Wisdom of the CrowdTed Humphrey

John Ottman et David BuckleyThe GiftedMatt Nix

Duncan Thum***The Iron OrchardTy Roberts

ToydrumFuture WorldJames Franco et Bruce Cheung

Danny ElfmanDumboTim Burton

James Seymour BrettHere Comes the GrumpAndrés Couturier

Dhani Harrison et Paul HicksWhite FamousTom Kapinos

* La corporation d’Hans Zimmer remplace Alf Clausen après 28 saisons de bons et loyaux services

** Il a composé pour Underworld 1, 3 et 4 et continue de plancher sur la série Fear The Walking Dead

*** Il a connu 2 nominations pour son travail sur la série documentaire Chef’s Table, en 2015 et 2016

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (06/10/17)

Blade Runner 2049Hans Zimmer

Epic Records (Digital : 6 Octobre 2017 / CD : 20 Octobre 2017) – 2 Volumes

The Mountain Between UsRamin Djawadi

Lakeshore Records (6 Octobre 2017)

Numéro UneFabien Kourtzer et Mike Kourtzer

Boriginal / Cristal Records (6 Octobre 2017)

Jane – Philip Glass

Sony (6 Octobre 2017)

Le Sens De La Fête – Avishai Cohen (Album)

Masterworks (6 Octobre 2017)

CoexisterGuillaume Roussel (Album)

Europacorp (6 Octobre 2017)

Better Watch Out – Brian Cachia 

Promo (6 Octobre 2017) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

C’est super man !

(n°809)

Musiques De Films Légendaires 

John Williams

Retour sur l’un des thèmes les plus iconiques du Cinéma, le Superman March, et sur son parcours tortueux au regard des adaptations qui ont suivies le film de Richard Donner.

C’est amusant de constater à quoi tient un succès artistique. La musique que vous entendez n’aurait jamais dû existée puisque c’est Jerry Goldsmith qui était prévu pour composer la partition de Superman en 1978. Normal, Donner ayant eu pleine satisfation de Goldsmith sur The Omen il voulut l’embarquer avec lui dans ce nouveau projet, même si le décor était bien différent… Mais voilà conflit de planning oblige Goldsmith a dû décliner et c’est alors John Williams, en pleine bourre a l’époque, avec l’obtention d’un 3ème oscar en début d’année, qui s’est retrouvé sur le projet. En qualité de supersub il a livré un travail impressionnant autour non seulement de ce thème mythique mais aussi d’une grande palette d’autres leïtmotifs qui seront repris par ses successeurs Ken Thorne (Superman 2 et 3) et Alexander Courage (4). On peut alors presque dire que l’aventure s’est s’arrêtée sur le premier volet pour John Williams même s’il a fourni quelques mélodies pour le 4, néanmoins il reste le compositeur ayant laissé la plus profonde empreinte musicale dans l’univers de Superman depuis sa création en 1938.

Après la saga des années 70-80 le Superman March a connu un parcours en zig zag au Cinéma et à la Télévision. Ainsi, absent de Loïs et Clark, timide dans Smallville, il a fait son vrai retour en 2006 sur le film de Brian Singer Superman Returns avant d’être à nouveau remplacé par un thème inédit d’Hans Zimmer sur Man Of Steel et Batman vs Superman. Mais les nostalgiques ont été contents d’apprendre la semaine passée que Danny Elfman l’inclura dans le film Justice League qui sortira tout prochainement. Même 39 ans après, il faut toujours qu’on y revienne. C’est le propre des airs légendaires du 7ème art, ils semblent immortels…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Ottman et Buckley fusionnent pour The Gifted

(n°808)

News

John Ottman

John Ottman et David Buckley font équipe sur la série qui secoue l’Amérique actuellement, The Gifted. Située après la disparition des X-Men, l’intrigue commence par la fuite d’une famille suite à la découverte des pouvoirs surhumains des enfants. Bryan Singer a réalisé le premier épisode de ce programme produit par la 20th Century Fox et Marvel Television. Stephen Moyer, Amy Acker, Sean Teale, Jamie Chung, Coby Bell, Emma Dumont, Blair Redford, Natalie Alyn Lind et Percy Hynes White sont les principaux acteurs. Diffusée depuis avant-hier sur FOX, la chaîne et dates de diffusions pour l’hexagone ne sont pas encore connues.

C’est ce cher John Ottman qui avait un peu tardé à revenir, lui qui a connu une année 2016 satisfaisante avec les BO de X-Men Apocalypse et de The Nice Guys en compagnie de David Buckley. La deuxième citée a sans doute ravi les nostalgiques de la musique des 70’s puisque les 2 hommes y ont fait allègrement référence tout en y ajoutant un orchestre symphonique pour une ampleur cinématographique colorée. Assez divertissante, elle a valu à ce duo de compositeur d’être nominé aux International Film Music Critics Award l’année passé.

David Buckley

Si Ottman s’en tient à The Gifted pour le moment, de son côté le britannique Buckley connaît une fin d’année plus excitante avec une récente nomination aux Emmys 2017 pour la musique thème de la série The Good Fight, le bouclage du téléfilm Perfect Citizen et l’approche du film d’animation Arctic Justice: Thunder Squad. Ayant fait ses premières armes avec les tauliers Harry Gregson-Williams, Danny Elfman, Hans Zimmer ou encore Rupert Gregson-Williams, David Buckley est une étoile montante de la Musique de Film qui a déjà obtenu la confiance des réalisateurs Ridley Scott, Ben Affleck, Joel Schumacher, Luc Besson, Pierre Morel, ou encore Louis Leterrier. Les références les plus notables de sa filmographie sont The Town, Jason Bourne (avec John Powell), la célèbre série The Good Wife, ainsi que le jeu vidéo Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots.

Didier Bianay

bianaydidier.com

3 BO recommandées

(n°807)

Bandes Originales Recommandées

     

Rebel In The Rye – Bear McCreary

Pas habitué aux drames de cette nature mais touché, car fils d’une écrivaine, McCreary a envoyé nombre de démos au réalisateur Danny Strong pour le convaincre qu’il était le compositeur qu’il lui fallait pour ce biopic sur l’écrivain J.D. Salinger. Et le résultat est plutôt réussi avec pour entame un somptueux premier thème sur la jeunesse innocente de l’auteur autour duquel il tourne, avant de basculer sur un second thème plus mature représentant un homme rongé par la guerre et les drames intimes. Majoritairement symphonique sur des interventions pianistiques liquides, des synthés lugubres ou autres marteaux de machine à écrire, la BO laisse parfois place à des pistes Jazz originales et typées 40’s. Affichant une telle sensibilité d’écriture et un lyrisme envoûtant emprunté a son mentor Elmer Bernstein, on se demanderait pourquoi Bear McCreary ne s’était pas adonné au genre plus tôt tant il y est convaincant.

My Little Pony : Le Film – Daniel Ingram et artistes variés

Sur M-C-N on parle de la Musique de Film même pour très jeunes, hééé oui, nah !… Cela d’autant quand un album constitue une grosse surprise. Très cinématographiques, les premières pistes affichent les talents d’interprétations des acteurs et les arrangements orchestraux monstrueux d’un Daniel Ingram passant presque pour l’héritier d’Alan Menken. Bien habitué au ton léger et dynamique de l’univers d’Equestria depuis 7 ans, le canadien ainsi que Mark Nilan Jr et Paul Blair ont été un modèle pour d’autres jeunes artistes tels Sia, Lukas Graham, Rachel Platten, DNCE, Palmer Reed ; ces derniers ont visiblement pris ce dessin animé très au sérieux tant ils ont livré des compositions originales efficaces et travaillées. C’est ainsi qu’après l’oscarisable Open Up Your Eyes l’on bascule vers un style majoritairement Électro-pop toute aussi pétillant, avant que la nostalgique ballade country de Lukas Nelson ne clôture une BO qui peut séduire jeunes et jeunes parents.

Latifa, Le Cœur au Combat – Mike Kourtzer et Fabien Kourtzer

Il y a 20 ans les frères Kourtzer composaient pour le film Ma 6-T va crack-er et se retrouvent cette fois sur un documentaire proche de ce thème, mais avec une approche résolument plus positive. Mère d’une victime de Mohamed Mérah, Latifa rencontre des milliers de jeunes afin de leurs transmettre l’espoir ; ses pérégrinations sociales avaient donc besoin d’une musique faisant le lien entre elles et eux. Les 2 compositeurs ont alors opté pour un concept mélangeant la culture musicale orientale à des sonorités électro futurites dépeignant l’avenir de la jeunesse actuelle. Portée par un Électro-raï envoûté et signé Amel Wahby, cette mélancolique BO se signale surtout par la grande émotionnalité que les frères Kourtzer ont su dégager avec des outils électroniques. Ils confirment aussi que synthés, réverbe, ou delay peuvent transcender les instruments acoustiques, négociant parfaitement le virage actuel de la Musique de Film.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°806)

Le Récap

29/09 A été mise en avant dans notre rubrique Dernières Sorties l’album d’American Made, dans lequel sont incluses quelques compositions originales de Christophe Beck. Daniel Pemberton voit aussi paraître la BO de Mark Felt.

Projets confirmés cette semaine (Compositeur film ou série réalisateur ou créateur)

Geoff ZanelliRed Shoes & the 7 DwarfsSung Ho Hong

Brian Byrne Black 47 Lance Daly 

Ramin DjawadiA Wrinkle in TimeAva DuVernay

Harry Gregson-Williams, Olafur Arnalds et Cristobal Tapia de Veer Philip K. Dick’s Electric Dreams Donald D. Moore et Michael Dinner

Daniel Pemberton All the Money in the World Ridley Scott

Douglas Pipes The Babysitter McG

Graham ReynoldsWhere’d You Go, Bernadette?Richard Linklater

Robert Lydecker – L’arme Fatale (Saison 2) – Matthew Miller

Dustin O’Halloran PuzzleMarc Turtletaub

W.G. Snuffy Walden et Patrick Rose SEAL Team Benjamin Cavell

Alex WurmanJust Getting StartedRon Shelton

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (29/09/17)

American Made Christophe Beck (Album)

Varese Sarabande (Digital : 29 Septembre 2017 / CD : 27 Octobre 2017)

Latifa, Le Cœur Au Combat – Mike Kourtzer, Fabien Kourtzer

Cercle Rouge Productions (29 Septembre 2017)

FlatlinersNathan Barr

Sony Classical (29 Septembre 2017)

Mark Felt: The Man Who Brought Down The White House Daniel Pemberton

Filmtrax (29 Septembre 2017)

L’isola Di Pietro – Emanuele Bossi

RTI (25 Septembre 2017) – Digital

Source : cinezik.org et underscore.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Dustin O’Halloran, partie remise

(n°804)

News

Dustin O’Halloran

Dustin O’Halloran revient dans l’actu BO avec l’ajonction d’un nouveau projet dans sa filmographie, Puzzle. Réalisé par Marc Turtletaub ce remake du film éponyme de Natalia Smirnoff (2010) tourne autour d’une mère au foyer qui se consacre corps et âme à sa famille jusqu’au jour où elle découvre un don particulier pour l’assemblage de puzzle. Kelly Macdonald, Irrfan Khan, David Denman, Bubba Weiler, Austin Abrams et Liv Hewson sont les principaux acteurs de cette production dont la sortie est prévue pour 2018.

Bien que le compositeur californien se soit lancé dans la Musique de Film depuis plus de 10 ans, précisément en 2006, on peut dire que sa carrière a accéléré depuis 2 ans avec son Emmy reçu pour le thème de Transparent. Par la suite, il a souvent été cité avec son compère Hauschka pour la BO du fameux long-métrage Lion que ce soit aux Golden Globes, aux BAFTA Awards, aux HMMA et bien sûr aux derniers Oscars. Ces 2 amis de longue date, rassemblés fortuitement par le réalisateur Garth Davis, ont travaillé séparément dans un premier temps, Hauschka en Allemagne et O’Halloran en Californie, gardant à l’esprit les instructions de Davis concernant la subjectivité et le caractère global de la musique. Ainsi point d’ethnicité dans la partition des 2 hommes qui ont totalement penché vers l’homogénéité de la bande-son malgré que Saroo ait côtoyé des mondes différents. Dans l’ombre du succès de la BO de La La Land, O’Halloran pourra se vanter d’avoir coécrit la musique du meilleur film de l’année et gagné en visibilité. Ces derniers temps c’est aussi une meilleure compréhension de l’art du scoring qui l’amène sur une pente exponentielle tout comme son ami Hauschka, et les 2 hommes seront prochainement entendus sur The Current War.

Amoureux de la formule double O’Halloran s’est aussi allié cette année avec Adam Wiltzie sur le film français Iris et God’s Own Country, mais c’est tout seul qu’il reviendra à nos timpans avec la bande-son de la 4ème saison de Transparent, déjà en diffusion aux USA.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Pemberton et Scott sur « All the Money in the World »

(n°803)

News

Daniel Pemberton

Les grands esprits se rencontrent, ceux du compositeur Daniel Pemberton et de Ridley Scott, sur All the Money in the World. Inspiré d’une histoire vraie, ce thriller tourne autour du kidnapping d’un adolescent de 16 ans, John Paul Getty III ; sa mère, dévouée, tentera tout pour convaincre son milliardaire de grand-père de payer la rançon. Dans le casting on notera la présence de notre Romain Duris national entouré de pointures nommées Kevin Spacey, Mark Wahlberg ainsi que de Michelle Williams, Charlie Plummer et Timothy Hutton. All the Money in the World sortira le 8 Décembre prochain et marque la troisième collaboration entre les 2 hommes après The Counselor et le téléfilm The Vatican.

Les retrouvailles s’annoncent intéressantes avec Scott même si ce dernier ne tire pas tout ce qu’il peut tirer de ce compositeur contrairement à Guy Ritchie le réalisateur de U.N.C.L.E et du récent Le Roi Arthur : La Légende d’Excalibur. Tellement soucieux de la mouture musical de la réadaptation de cette célèbre légende, il a réfléchi 3 ans sur la musique avec Daniel Pemberton, le concept étant de mélanger sauvagement l’ancien et le moderne, et Pemberton y a posé sa grosse dose d’audace naturelle. Instruments ancestraux, synthétiseurs habités, basse virile, bruits vocaux improbables émaillent une bande-son percutante et généreuse dont beaucoup ont noté l’originalité. L’originalité on l’a aussi retrouvé dans la BO de Gold dont j’avais vanté les mérites mais pour le compositeur la reconnaissance est surtout venue de la chanson Gold, nominée dans la section Meilleure chanson originale aux derniers Golden Globes et barrée par l’inévitable City Of Stars.

Au cours d’une année 2017 plus active que la précédente Pemberton planche sur 2 autres films qui sortiront prochainement, Molly’s Game et le biopic Mark Felt: The Man Who Brought Down the White House où Liam Neeson tient le rôle principal.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé la semaine dernière…

(n°802)

Le Récap’

22/09 La sortie de la BO du film familial Le Petit Spirou, composée par Rolfe Kent. Warren Ellis revient seul dans l’actu, sans son compère Nick Cave, avec la parution de la bande-son de Gauguin – Voyage de Tahiti.

Projets confirmés la semaine dernière (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Marc StreitenfeldCome SundayJoshua Marston

Cliff MartinezGame NightJonathan Goldstein et John Francis Daley

Dan JonesThe MiniaturistGuillem Morales

Atli OrvarssonHow It EndsDavid M. Rosenthal

Nico MuhlyHowards EndKenneth Lonergan

Johann Johannsson et Hildur GuðnadóttirMary MagdaleneGarth Davis

Mateo MessinaThe PactKay Cannon

Geoff ZanelliMotivated SellerDeon Taylor

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°801)

Le Récap’

15/09 Des airs de rentrée dans la rubriques Dernières Sorties avec 11 nouveautés ! On retrouve en tête de liste le travail de Mark Mothersbaugh sur Lego Ninjago, Le Film. Thomas Newman était aussi de la partie avec la parution de sa BO pour Confident Royal.

13/09 L’annonce d’une nouvelle série de nominations pour les prochains WSA, ils s’agit des catégories Découverte de l’année, Choix du public, Prix SABAM du meilleur jeune compositeur et Meilleure bande-son réalisée pour une production belge.

10/09 Aux Emmys 2017 ce fut quasiment le triomphe de la jeune génération dans les principales catégories musicales. Kyle Dixon et Michael Stein ont remporté l’Emmy de la Meilleure musique thème (Stranger Things) alors que Jeff Russo gagne dans la section Meilleure composition pour un programme à durée limitée (Fargo). A l’opposé le taulier Jeff Beal rafle la mise dans le créneau Meilleure composition musicale pour une série pour son travail sur House Of Cards, programme qui inspire sacrément le natif d’Hayward puisqu’il l’a amené à 2 Emmys en 5 nominations.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Dario Marianelli Paddington 2 Paul King

Pekka Kuusisto et Samuli Kosminen Moominvalley Steve Box

John Frizzell Mike Judge Presents: Tales from the Tour Bus Mike Judge, Richard Mullins et Dub Cornett

Atli Orvarsson Law & Order True Crime: The Menendez Murders Rene Balce

Andrew Kawczynski Sky Hunter Li Chen

Nathan BarrThe House with a Clock in Its WallsEli Roth

Didier Bianay

bianaydidier.com