Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°696)

Le Récap’

23/12 Dans la rubrique sorties BO c’était Harry Gregson-Williams qui était à l’honneur avec la BO du film Live By Night. De son coté Carter Burwell a sorti, plus tôt dans la semaine, la bande-son du biopic Le Fondateur.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Michael GiacchinoJurassic World 2J.A. Bayona*

Nathaniel Mechaly See You Tomorrow Zhang Jiajia

Daniel HartA Ghost StoryDavid Lowery

David Hirschfelder** Dance Academy: The Movie Jeffrey Walker

Victor ReyesCold SkinXavier Gens

Dominic Lewis Rock That Body Lucia Aniello 

Theodore ShapiroCaptain UnderpantsDavid Soren

Jeff Beal An Inconvenient Sequel Bonni Cohen et Jon Shenk

Todor KobabkovMadibaKevin Hooks 

Harry Escott*** Dark River Clio Barnard**** 

* Il y a près de 10 ans il se faisait remarquer avec son film l’Orphelinat

** Il a notamment été nominé 2 fois aux Oscars pour les BO de Shine et Elizabeth, respectivement en 97 et 99

*** Il est fier d’avoir composé pour l’excellent Shame (2011)

**** Connue pour avoir réalisé Le Géant Égoïste (2013) et The Arbor (2010)

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

Dernières sorties BO (23/12/16)

live-by-nighth

Live By NightHarry Gregson-Williams

Watertower Music (23 Décembre 2016)

Le FondateurCarter Burwell

Carter Burwell (20 Décembre 2016)

À JamaisBruno Coulais

Cristal Records / Sony Music (Digital : 23 Décembre 2016 / CD : 13 Janvier 2017)

L’ami, François D’assise Et Ses Frères – Grégoire Hetzel

Cristal Records (23 Décembre 2016)

20th Century Women – Roger Neill (Album)

Rhino Records (Digital : 17 Décembre 2016, CD : 13 Janvier 2017)

Assassin’s Creed – Jed Kurzel

Verve / Decca Classics (16 Décembre 2016)

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

4 BO recommandées

(n°694)

Bandes Originales Recommandées

        

La La Land Justin Hurwitz et artistes variés

La La Land par-ci, La La Land par-là, ah là là… ce film est en train de faire un malheur en enchaînant nominations et prix et il en va de même avec sa musique composée par celui à qui on doit la BO de Whiplash, Justin Hurwitz. Pour cette histoire d’un couple d’artistes modestes rêvant de gloire à Hollywood, lui et les producteurs ont opté pour un jazz teinté de swing et d’un peu de symphonie, rejoignant occasionnellement le style Broadway et exprimant une ambiance assez dynamique, enjouée, parfois poétique. Les chansons sont contagieuses et sont majoritairement chantées par Emma Stone et/ou Ryan Gosling qui font un travail d’interprétation sentimental et naïf, et dont les quelques imperfections vocales se fonderaient bien au film, évitant « l’effet playlist ».

Les Figures De L’ombre Artistes variés

Pharrell Williams s’est pris d’amour pour la Musique de Film et on l’a bien perçu ces dernières années. Là il revient avec un travail assez conséquent puisqu’il a pourvu une superbe collection de chansons originales, étant rejoint par les taulières du R’N’B Mary J. Blige et Alicia Keys, ainsi que Lalah Hathaway, Kim Burrell et la jeune Janelle Monáe qui tient un des rôles principaux dans ce biopic. En 33 minutes on découvre un album soul très blacky et décomplexé, musicalement fier, presqu’exhubérant. Une manière de souligner que de la fierté il en fallait bien à ces 3 femmes noires afin de se faire entendre et d’aider la première mission spatiale réussie, dans l’Amérique des années 60… Cet album vient donc en complément de la BO d’Hans Zimmer et de Benjamin Wallfisch, prévue le mois prochain ; un complément sacrément groovy !

Rappel

Rogue One : A Star Wars Story – Michael Giacchino (Giacchino sur le prochain Jurassic World)

« Le compositeur oscarisé en 2010 (pour la BO de Là-Haut) n’a pas manqué donc de rendre un hommage à la musique de Williams apposant quelques arrangements typiques des partitions de Star Wars, comme ses mitraillements de cuivres, et en utilisant le Rebel Fanfare, les célèbres thèmes de la Force, de Dark Vador et à la toute fin celui de Star Wars. Toutefois, il a procédé de manière intelligente, se connectant au travail de Williams seulement sur des parties de l’intrigue qui rejoignent le plus celle de la saga, pour le reste c’est du Giacchino, du bon Giacchino. »

Jour Polaire – Nathaniel Méchaly (On reverra Méchaly sur See You Tomorrow)

« Pour ce thriller se déroulant dans une commune suédoise du cercle polaire, Nathaniel Méchaly est majoritairement partit sur une ambiance planante, inquiétante, peu sombre et plutôt moderne avec une large instrumentation où des instruments acoustiques côtoient un généreux panel de sonorités électroniques finement travaillées. On retrouve aussi sur cette BO de 65 minutes une petite collection de savoureuses chansons originales, certaines lorgnant vers la culture musicale locale avec interprètes et techniques de chant nordiques. Le tout donne une bande-son étonnamment soignée et prolifique pour un format série et pourrait bien valoir une invitation au compositeur pour une hypothétique saison 2. »

Didier Bianay

bianaydidier.com

On reverra Méchaly sur See You Tomorrow

(n°693)

News

nathaniel_mechaly_2

Nathaniel Méchaly

Nathaniel Méchaly vient tout juste de terminer de composer pour See You Tomorrow, une romance chinoise réalisée par Zhang Jiajia et produite par Wong, qui a collaboré avec Méchaly en réalisant le film Grandmaster. Dans le casting on retrouve Tony Leung Chiu-wai, Takeshi Kaneshiro, Eason Chan, Angelababy et Sandrine Pinna sur une intrigue qui suit l’idylle d’une jeune femme et d’un peintre marié que sa femme trompe déjà ; mais n’allez pas croire qu’on se dirige vers une romance classique, car à voir le trailer ça s’annonce plutôt rock’n roll… La sortie est prévue tout d’abord en Chine pour le 23 Décembre 2016.

En ce moment les abonnés de Canal+ peuvent entendre les derniers travaux de Méchaly, car on doit au compositeur la BO de la série à succès Jour Polaire. Pour ce thriller se déroulant dans une commune suédoise du cercle polaire, Nathaniel Méchaly est majoritairement partit sur une ambiance planante, inquiétante, peu sombre et plutôt moderne avec une large instrumentation où des instruments acoustiques côtoient un généreux panel de sonorités électroniques finement travaillées. On retrouve aussi sur cette BO de 65 minutes une petite collection de savoureuses chansons originales, certaines lorgnant vers la culture musicale locale avec interprètes et techniques de chant nordiques. Le tout donne une bande-son étonnamment soignée et prolifique pour un format série et pourrait bien valoir une invitation au compositeur pour une hypothétique saison 2. En tout cas ce qui est déjà certain, concernant la suite de son programme personnel, c’est que le francais est sur le long métrage d’action Stratton, de Simon West ; en attendant le nord…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Giacchino sur le prochain Jurassic World

(n°692)

News

michael giacchino 2

Michael Giacchino

Michael Giacchino a confirmé dans une récente interview accordée au Hollywood Reporter qu’il composera pour la suite de Jurassic World. Ce prochain opus qui n’a pas encore de titre officiel sera réalisé par J.A. Bayona et comportera évidemment dans son casting Chris Pratt, mais aussi Bryce Dallas Howard, Rafe Spall, Toby Jones ou encore Justice Smith. Il aura bien le temps de se consacrer à cette suite, puisque la sortie est prévue pour l’été 2018.

Comme l’année passée, 2016 a été excitante pour Michael Giacchino avec le film d’animation Zootopie, Star Trek: Sans Limites, Doctor Strange et le remplacement d’Alexandre Desplat sur le dernier spin-off de la saga Star Wars, Rogue One, remplacement idéal car c’est le compositeur qui se rapproche le plus de John Williams, bien qu’il ait un style plus gras. Concernant justement la musique de ce spin-off il a déclaré à time.com son optique : C’est une histoire complètement inédite avec des personnages que l’on avait encore jamais rencontrés. Ils nécessitaient leur propres voix donc il était important que les nouveaux aspects du film et de l’histoire soient traités avec respect, et la même intensité que par le passé » après avoir affirmé « je voulais étendre ce monde ». Le compositeur oscarisé en 2010 (pour la BO de Là-Haut) n’a pas manqué donc de rendre un hommage à la musique de Williams apposant quelques arrangements typiques des partitions de Star Wars, comme ses mitraillements de cuivres, et en utilisant le Rebel Fanfare, les célèbres thèmes de la Force, de Dark Vador et à la toute fin celui de Star Wars. Toutefois, il a procédé de manière intelligente, se connectant au travail de Williams seulement sur des parties de l’intrigue qui rejoignent le plus celle de la saga, pour le reste c’est du Giacchino, du bon Giacchino.

En 2017 il continuera sur sa folle lancée et on l’entendra encore dans des blockbusters événements tels War for the Planet of the Apes et Spider-Man: Homecoming, profitant d’un énième reboot de l’homme araignée. Enfin le principal pour lui sera de ne pas planter…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°691)

Le Récap’

16/12  C’était La sortie BO de la semaine, celle de Rogue One: A Star Wars Story, du compositeur Michael Giacchino. Pour sa part Thomas Newman nous revient avec la bande-son du film de science-fiction Passengers.

12/12 Les nominations pour la 74ème cérémonie des Golden Globes sont annoncées. Voir les catégories en lien avec la Musique de Film ici.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

John Swihart Trial & Error Jeff Astrof et Matt Miller*

Mica LeviMarjorie PrimeMichael Almereyda

Brooke et Will Blair I Don’t Feel at Home in This World AnymoreMacon Blair 

Fil Eisler To the Bone – Marti Noxon 

Lin-Manuel Miranda (chanson originalres)VivoKirk De Micco

Bear McCreary Rebel in the Rye Danny Strong 

RZARoxanne Roxanne Michael Larnell

Clint MansellThe New RadicalAdam Bhala Lough 

Nick Thorburn Ingrid Goes West Matt Spicer

Marc Shaiman** et Scott Wittman Everything Is Coming Up ProfitsWill Ferrell et Kristen Wiig

Michael Andrews*** The Big Sick Michael Showalter

* Le créateur de la récente série Forever

** Compositeur sur les longs métrages La Famille Adams, Sister Act, South Park, Le Film ou encore Hairspray. Il a aussi réussi l’exploit de récolter 5 nominations aux Oscars dans sa carrière en seulement 6 ans, de 94 à 2000.

*** Il a composé pour Donnie Darko

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (16/12/16)

rogue-one-a-star-wars-storyh

Rogue One: A Star Wars StoryMichael Giacchino

Walt Disney Records (16 Décembre 2016)

PassengersThomas Newman

Sony Classical (16 Décembre 2016)

Un Monde Entre NousAndrew Lockington

Sony Classical (16 Décembre 2016)

Ballerina – Klaus Badelt / Christopher Braide

Gaumont (12 Décembre 2016)

The Young Pope – Artistes Divers

Warner Music Italy (16 Décembre 2016) – 2 CD

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

RZA sur « Roxane Roxane »

(n°689)

News

rza2

RZA

Le rappeur RZA composera la musique du nouveau film de Michael Larnell, Roxanne Roxanne. Ce drame aura pour principaux acteurs Chanté Adams, Mahershala Ali, Nia Long, Elvis Nolasco, Kevin Phillips et Shenell Edmonds et nous plongera dans l’ambition d’une jeune rappeuse prodige voulant devenir une légende du Hip-hop, dans le New York des années 80. Les connaisseurs en matière de Hip-hop reconnaîtront là un biopic de la fameuse Roxanne Shanté, biopic produit entre autres par Pharell Williams et Forest Whitaker et destiné à être présenté en avant-première au prochain Sundance Film Festival (Janvier 2017).

 

Les amateurs de Rap connaissent aussi bien RZA, le leader du mythique groupe Wu-Tang Clan qui s’est signalé l’année dernière avec un album édité à … 1 exemplaire et vendu 2 millions de dollars sans le savoir à Martin Shkreli, un riche entrepreneur particulièrement détesté aux USA. En marge de cette activité RZA s’implique dans le Cinéma en tant qu’acteur, producteur, réalisateur mais aussi compositeur, ayant écrit les BO de Kill Bill, Blade 3, The Mindscape of Alan Moore ou encore L’Homme aux Poings de Fer 1 et 2. Pour ces 2 derniers films cités ce proche de Quentin Tarantino a aussi endossé la casquette de réalisateur.

RZA s’est aussi une autre Musique de Film, avec son expression qui mélange Hip-hop et sonorités symphoniques ce qui donne à certains de ces morceaux une ampleur cinématographique assez intéressante tout en apportant un certain impact, un certain rythme à des films de combat, genre qu’il affectionne le plus. Le mois dernier il a d’ailleurs revisité à sa manière le film de Kung-fu culte La 36ᵉ Chambre de Shaolin en remplaçant sa bande-son par 40 nouveaux morceaux de son cru, le tout dans un ciné-concert résonnant comme un hommage à cette oeuvre qui a marqué son enfance et influencé toutes ses facettes artistiques. Enfin on rappelle que plus tôt dans l’année le new yorkais a signé la BO de Meet The Black, une comédie noire inspirée des purges d’American Nightmare et signée Deon Taylor.         

Didier Bianay

bianaydidier.com

4 BO recommandées

(n°688)

Bandes Originales Recommandées

        

Tu Ne Tueras Point – Rupert Gregson-Williams

Le compositeur a avoué trouver le film de guerre de Mel Gibson assez subtile car le héros, un médecin objecteur de conscience, devait voir refléter en musique sa compassion, sa spiritualité, sa douceur et son héroïsme. Ainsi sur les premières pistes sont exposés d’excellents thèmes principaux, dont un à l’accent grégorien, avec beaucoup de noblesse lyrique et de tendresse. Cependant dans cette bande-son on note toujours en filigrane une teinte sinistre qui se complémentarise aussi avec l’arrivée de séquences bien plus tumultueuses et héroïques sur la 2ème partie de la BO ; une BO électro-symphonique accusant une montée en puissance et une apogée finale assez remarquables.

Bilal – Atli Örvarsson

On reste dans le biopic et on reste un peu dans la foi ma foi, avec la partition du film d’animation Bilal, du prénom du serviteur de Mahomet qui a traversé drames et persécutions. Ici évidemment le compositeur islandais a incorporé des éléments orientaux que ce soit dans son instrumentation, les rythmes ou les harmonies. Mais globalement on a affaire à une bande-son plutôt occidentale qui reprend bien les codes de la Musique de Film hollywoodienne. Avec un énorme orchestre à sa disposition Atli Örvarsson nous dévoile 45 minutes de musique d’aventure mélodieuse tour à tour délicate, ample ou percutante, s’étalant d’un héroïsme magnifié à une noirceur intimidante.

La Tortue Rouge – Laurent Perez Del Mar

Le compositeur français a joué un rôle non négligeable dans le film d’animation en prenant l’initiative sur l’ajout de musiques ou bien sur l’instrumentation qu’il a voulue variée et, à l’occasion, organique et immersive. Globalement, malgré quelques bourrasques orchestrales ou encore quelques envolées lyriques déchirantes saupoudrées d’une lumineuse soprano, la bande-son est plutôt posée et semble très narrative, vivante, parfois coquette, et grouillante de petits arrangements musicaux pour compenser une intrigue désertée de dialogue. Un travail foisonnant non accaparent et exprimant si bien le contact étroit d’une famille à la Nature, entre isolement et enchaînement de surprises, bonnes ou mauvaises…

Rappel

The Boy – Hauschka (Hauschka, une question de préparation)

« L’identité multiple qu’il s’est forgé lui a d’ailleurs bien servi sur la BO du thriller The Boy (2015) où il s’en est servi pour multiplier les sonorités acoustiques notamment par des notes de piano trafiqué mais aussi par des touches de violons, de violoncelles, et toutes sortes d’objets qui lui sont tombés sous la main, le tout enrobé d’une couverture électronique glauque. Peu mélodique mais grouillant de sonorités intimidantes par leur imprévisibilité, la BO de The Boy fut un pari risqué et assez réussi, pourvu d’une vrai personnalité, sauvage, sombre, étrange et lugubre. »

Didier Bianay

bianaydidier.com

74ème cérémonie des Golden Globes : Nominations

(n°687)

News

Après les Grammies, voici les nominés pour les prochains Golden Globes. Comme à l’accoutumée, sur M-C-N, on se focalise sur les catégories visant la Musique de Film :

goldenglobe12Meilleure BO

Premier Contact – Johann Johannsson

Les Figures De L’ombre – Hans Zimmer,  Pharrell Williams et Benjamin Wallfisch

La La Land – Justin Hurwitz

Lion –Dustin O’Halloran et Hauschka

Moonlight – Nicholas Britell

 

Meilleure chanson originale

Can’t Stop the Feeling (Trolls), Musique & paroles par Justin Timberlake, Max Martin et Shellback

City of Stars (La La Land), Musique par Justin Hurwitz, paroles par Benj Pasek et Justin Paul

Faith (Tous En Scène), Musique & paroles par Stevie Wonder, Ryan Tedder et Francis Farewell Starlite

Gold (Gold), Musique & paroles par James Osterberg, Daniel Pemberton, Stephen Gaghan et Brian Burton

How Far I’ll Go (Vaiana, La Légende du Bout du Monde), Musique & paroles par Lin-Manuel Miranda

Verdict le 8 janvier 2017 lors d’une cérémonie qui se tiendra au Beverly Hilton Hotel (Los Angeles).

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°686)

Le Récap’

09/12 La BO de Beauté Cachée a été affichée aux yeux de tous dans la rubrique Dernières Sorties, elle est l’oeuvre de Theodore Shapiro. Parmi les nombreuses parutions on peut aussi noter la BO de Demain Tout Commence, de Rob Simonsen, ou encore l’album du biopic Les Figures De L’ombre, du trio Pharrell Williams/Benjamin Wallfisch/Hans Zimmer.

06/12 L’annonce des nominations aux prochains Grammy Awards. Voir la liste des artistes en lice (catégories audiovisuelles) ici.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Mark YaegerEmbedsScott Conroy

Gabriel YaredSi Tu Voyais Son Cœur – Joan Chemla

Joseph TrapaneseGranite MountainJoseph Kosinski

Nima FakhraraDesolateFrederick Cipoletti

Toby Chu* – Wish UponJohn Leonetti

James Levine**StarLee Daniels et Tom Donaghy 

Jeff Cardoni***Once Upon a Time in VeniceMark et Robb Cullen

Guillaume RousselRansom Frank Spotnitz et David Vainola 

Bear McCrearyUnrestJennifer Brea

Alan Menken et Glenn Slater (chanson originales)  Holmes & WatsonEtan Cohen

Dave PorterThe Blacklist: RedemptionJon Bokenkamp****, John Eisendrath, Lukas Reiter et J.R. Orci

* Il a accompagné musicalement la série Burn Notice sur ses 2 dernières saisons (2012-2013)

** Compositeur des séries Glee ou Rizzoli & Isles, c’est surtout avec ses compositions pour American Horror Story qu’il a le plus été salué par la Critique

*** Compositeur attitré de la série Les Experts : Miami (2003-2012 )

**** Le créateur de Blacklist

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (09/12/16)

collateral-beauty2h

Collateral Beauty (Beauté Cachée)Theodore Shapiro

Watertower Music (9 Décembre 2016)

Les Figures De L’ombrePharrell Williams, Benjamin Wallfisch et Hans Zimmer (Album)

Columbia Records (9 Décembre 2016)

Demain Tout Commence Rob Simonsen

Hamburger Records (5 Décembre 2016)

La Jeune Fille Sans Mains – Olivier Mellano

Plaza Mayor Company (9 Décembre 2016)

Miss SloaneMax Richter

Europacorp (9 Décembre 2016)

La La Land – Justin Hurwitz (Album)

Interscope Records (9 Décembre 2016)

Tous En Scène – Joby Talbot (Album)

Universal Music Division Mercury Records (9 Décembre 2016)

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

59ème cérémonie des Grammy Awards : Nominations

(n°684)

News

Aujourd’hui place aux Grammy Awards qui récompensent les meilleurs enregistrements, compositions et artistes de la période d’éligibilité allant du 1er octobre 2015 au 30 septembre 2016. Ci-dessous sont exposées les catégories en lien avec l’Audiovisuel.

Grammy-AwardsMeilleure BO pour média visuel

Le Pont Des Espions – Thomas Newman

Les 8 Salopards – Ennio Morricone

The Revenant – Alva Noto et Ryuichi Sakamoto

Star Wars: Le Réveil de la Force – John Williams

Stranger Things Volume 1 – Kyle Dixon & Michael Stein 

Stranger Things Volume 2 – Kyle Dixon & Michael Stein

Meilleure compilation pour média visuel

Amy – Republic Records

Miles Ahead  – Columbia/Legacy

Straight Outta Compton – Capitol Records/UMe

Suicide Squad (Collector’s Edition) – Atlantic/WaterTower Music

Vinyl : The Essentials Season 1  – Atlantic/Warner Bros. Records

Meilleure chanson originale pour film, téléfilm ou autre média visuel

Can’t Stop the Feeling (Trolls) – Justin Timberlake

Heathens (Suicide Squad) – Twenty One Pilots

Just Like Fire (Alice Through the Looking Glass) – P!nk

Purple Lamborghini (Suicide Squad) – Skrillex et Rick Ross

Try Everything (Zootopia) – Shakira

The Veil (Snowden) – Peter Gabriel

La cérémonie se tiendra au Staples Center (Los Angeles) le 12 février 2017

Didier Bianay

bianaydidier.com

Inspiration orientée

(n°683)

Coup de Cœur

Atli Örvarsson

Atli Örvarsson

Conclusion de la BO de Bilal, Inspire Mankind a quelques avis bien tranchés dans son orientation stylistique. Analyse :

Bilal ? C’est qui Bilal ? Il faut déjà commencer par là pour comprendre la direction artistique de ce morceau. En fait Bilal ibn Rabah, de son vrai nom, est le personnage historique le plus important chez les musulmans après Mahomet. D’origine africaine, il été victime de nombreux drames et persécutions avant que le prophète Mahomet ne le rachète et ne le délivre de la torture. Bilal est surtout « vénéré » par les communautés noires musulmanes que se soit au Maroc, en Tunisie, aux USA, au Mali où la nation malienne se réclame de sa descendance tout comme les noirs musulmans en Inde. En gros, c’est comme Moïse pour les chrétiens, un personnage secondaire particulièrement emblématique. C’est avec ce symbole en tête que les producteurs émiratis ont voulu produire un long métrage qu’ils estiment à la hauteur de l’homme, avec des moyens conséquents déployés pour d’impressionnants graphismes.

La musique non plus n’est pas en reste elle qui se veut massive et pour la dernière piste le compositeur islandais a maintenu en filigrane quelques éléments orientaux comme un santur, un solo arabisant, et une rythmique orientale exécutée par des tambours tribaux. Mais ce Inspire Mankind est une compositition bien fidèle au reste de la bande-son en reprenant beaucoup les codes musicaux hollywoodiens, cela produisant un épilogue musical point intimiste mais fait pour magnifier le personnage ; ainsi cuivres puissantes sont de sortie avec accompagnement d’un choeur assez gras pour quelques séquences engagées particulièrement amples. La fin lumineuse avec voix féminine et santur semble moins insister sur les péripéties de Bilal que sur les aspects positifs de son héritage moral. Et puis, sur ce morceau ce métissage ainsi dosé se trouve finalement être la meilleure manière de franchir les barrières orientales, à l’instar des valeurs du personnage, et d’aider à toucher un public occidentalisé.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°682)

Le Récap’

02/12 La parution de la BO du biopic événement Jackie, par Mica Levi. Junkie XL sort la bande-son du spectaculaire Distance Between Dreams.

28/11 Ce jour ont été annoncées les nominations pour les 44ème Annie Awards. Voir les artistes nominés dans les catégories musicales ici.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Steve Moore Mayhem Joe Lynch

Alexandre DesplatTrollhuntersGuillermo del Toro

Lin-Manuel MirandaThe Kingkiller Chronicle (série) Patrick Rothfuss

David Wingo* et Jeff McIlwain State Like Sleep Meredith Danluck 

Lesley Barber Beaches Allison Anders**

Tim McGraw et Faith Hill*** (chanson originale)The Shack Stuart Hazeldine 

Foy Vance (chanson originale) Live by Night Ben Affleck

Bryce Jacobs12 Monkeys Terry Matalas et Travis Fickett

* Il a récemment composé pour Midnight Special

** Réalisatrice de Gas, Food Lodging (1992)

*** Couple de chanteurs country réputés aux USA et en activité depuis le la première moitié des 90’s

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (02/12/16)

jackieh

Jackie – Mica Levi

Milan Records (2 Décembre 2016)

Distance Between Dreams Junkie XL

Lakeshore Records (2 Décembre 2016) – Digital

Le Voyage Au Groenland – Minizza (Franck Marguin et Geoffroy Montel)

Brocoli (30 Novembre 2016)

Arès – Christophe Julien et Alex Cortés

Gaumont (28 Novembre 2016)

La Reina De España – Zbigniew Preisner

Atresmúsica (26 Novembre 2016)

I Am Bolt – Ian Arber

Lakeshore Records (2 Décembre 2016)

Source : cinezik.org et underscore.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Lin-Manuel Miranda, le couteau suisse…

(n°680)

Dossiers

Lin-Manuel Miranda

Lin-Manuel Miranda

… ou plutôt portoricain, car telles sont les origines de ce compositeur dont le nom rappelle quelque chose à ceux qui suivent l’actu BO, puisqu’il est sur la généreuse bande-son de Vaiana, avec Mark Mancina et Opetaia Foa’i. Miranda semble rentrer par la grande porte avec cette grosse production et à vrai dire personne ne l’a vu venir… du moins au Cinéma. En effet, il faut savoir que le natif de New-York est très connu dans le Théâtre américain puisqu’il a eu l’occasion de jouer et/ou composer pour des pièces à succès comme In the Heights, Hamilton, Bring It On the Musical, et y a engrangé la bagatelle de 43 prix pour l’instant dont 1 prix Pulitzer, 2 Grammy Awards et 3 Tony Awards, que ce soit pour ses performances en tant que compositeur ou comédien, ce qui est extrêmement rare ! 

Après quelques petits rôles pour le Cinéma et la Télévision, il semblerait que ce jeune artiste de 36 ans se dirige véritablement vers la musique à l’Image, domaine où il a déjà remporté 1 Primetime Emmy Awards (2014) et connu 1 nomination au Daytime Emmy Awards (2014), et ce, que soit en tant que compositeur ou parolier. Bien qu’il n’ait qu’une série éphémère (The Electric Company) et Vaiana dans son escarcelle son arrivée dans le Cinéma fait entrevoir beaucoup de promesses du fait de sa réussite dans le Théâtre, le but restant le même pour lui : retranscrire en musique les émotions fournies par l’intrigue. Il a d’ailleurs l’exemple parfait d’Alan Menken, ex-compositeur phare de Broadway, qu’il retrouvera sur le film La Petite Sirène, produit par Disney. Mais avant Miranda devra se débattre avec un très gros poisson, écrire des bandes-son et des chansons originales pour les adaptations au Cinéma et en série de The Kingkiller Chronicle. De quoi bien occuper un artiste gourmand qui n’est pas prêt de couper…

Didier Bianay

bianaydidier.com