Ryūichi Sakamoto, arts en parallèle

(n°1178)

Dossiers

Ryūichi Sakamoto

Le compositeur japonais Ryūichi Sakamoto est une insatiable légende vivante, reconnue comme telle par ses pairs et la Critique tant à la scène musicale qu’au Cinéma.

Ryūichi Sakamoto c’est toute une histoire et elle commence le à Tokyo. Dès son jeune âge il pratique le piano puis fait ses études à la prestigieuse Université des Beaux-Arts et de Musique de Tokyo où il ne se contente de la musique classique mais s’intéresse aussi aux divers cultures musicales et aux sonorités électroniques. Nous sommes dans les années 70, une époque où la musique électronique en est qu’à ces balbutiements, il va alors lui donner davantage d’écho lorsqu’il forme le groupe YMO avec Haruomi Hosono et Yukihiro Takahashi, la bande au succès international influence dès lors les courants New Wave, Cyberpunk, Ambient House et Electronica. Honoré du titre d’officier des Arts et des lettres en 2009, Ryūichi Sakamoto c’est 8 albums studio et 14 albums live avec YMO, 19 albums studio et 6 albums live en solo en plus de 43 ans de carrière, l’occasion de travailler avec des artistes célèbres tels David Bowie, Youssou N’Dour, Iggy_Pop, Césaria Évora, Alva Noto et de composer la musique des JO de 1992 à Barcelone.

Mais sa monstrueuse carrière dans la Musique ne doit faire oublier l’autre carrière pour l’Audiovisuel, qui elle aussi fut plus qu’intéressante, 1 Oscar, 1 Grammy et un 1er Golden Globes pour la BO du Dernier Empereur (1987), suivi d’un 2ème Golden Globes pour la BO d’Un Thé Au Sahara (1990), et d’une nomination dans la même cérémonie pour le score de Little Buddha (1993), 3 films de Bernardo Bertolucci. Depuis 1983, il a connu 18 prix et 21 nominations pour une filmographie qui dépasse les 80 programmes parmi lesquels on n’oublie pas de citer The Revenant (Alejandro González Iñárritu), Talons Aiguilles (Pedro Almodovar), Snake Eyes et Femme Fatale (Brian De Palma) ou encore Furyo (Nagisa Ōshima). De grands films, de grands réalisateurs, c’est aussi la preuve sans le son que Ryūichi Sakamoto a été anobli par le Cinéma.

Récemment, il a été annoncé que le japonais venait de finir la bande originale de Minamata, du réalisateur Andrew Levitas. Le biopic se concentre autour du photographe de guerre W. Eugene Smith (joué par Johnny Depp) alors qu’il dénonçait l’empoisonnement au mercure de la baie de Minamata au coeur des 70’s. Un projet qui parle à l’âme activiste de Sakamoto dont la dernière BO parue date de novembre 2019, en lien avec le drame Proxima.

Didier Bianay

bianaydidier.com

John Paesano sur le spin-off de Penny Dreadful

(n°1177)

News

John Paesano

John Paesano (Daredevil, saga Labyrinthe) composera la BO de Penny Dreadful: City of Angels. Le spin-off de la série diffusée entre 2014 et 2016 est créée par John Logan et met en vedette Daniel Zovatto, Natalie Dormer, Kerry Bishé, Amy Madigan, Brent Spiner, Lin Shaye, Rory Kinnear ou encore Piper Perabo. L’intrigue se situe à Los Angeles, en 1938, où un détective et sa partenaire s’occupent d’un meurtre macabre qui a choqué la ville. L’enquête s’avère aussi une plongée dans la culture historique de la ville, tant pour les personnages que pour le spectateur. Penny Dreadful: City of Angels sera diffusée à partir du 26 avril 2020 sur Showtime.

Il y aura un peu de pression sur Paesano qui succédera à l’excellent travail d’Abel Korzeniowski pour la série originelle, mais le natif de Birmingham (Michigan) a les épaules pour. À près de 20 ans de carrière il commence à enchaîner les bonnes mentions, 1 nomination aux Emmys 2018 pour la musique-thème de Defenders, 3 nominations dans la même période aux HMMA, à l’IFMCA et aux Game Awards pour une partition de Marvel’s Spider-Man (jeu vidéo) haletante, percutante et mystérieuse, c’est l’heure de la reconnaissance pour un John Paesano qui est annoncé sur la saison 2 de Thruth Be Told. On entendra aussi le compositeur sur la série conspirationniste Devils et le drame post WWII The Secrets We Keep.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°1176)

Le Récap’

14/02 17 nouveautés BO dans la rubrique Dernières Sorties où était mise en avant celle de Birds Of Prey (Daniel Pemberton). John Powell et Steve Jablonsky nous reviennent avec les bandes-son de L’appel De La Forêt et de Bloodshot.

09/02 Hildur Guðnadóttir remporte l’oscar pour la BO de Joker. Côté chanson originale c’est le tandem Elthon John/Bernie Taupin qui s’adjuge la statuette pour le morceau (I’m Gonna) Love Me Again.

Projets confirmés cette semaine (Compositeur – film ou série – réalisateur ou créateur)

Nathan Larson High Fidelity Sarah Kucserka et Veronica West

Oli Julian* Breeders Simon Blackwell, Chris Addison et Martin Freeman

Oli Julian Code 404 Daniel Peak

Dominic LewisPeter Rabbit 2: The Runaway Will Gluck

Danny Bensi et Saunder JurriaansThe Scheme Pat Kondelis

Mark Isham et Isabella Summers Little Fires Everywhere Liz Tigelaar

Stephen James Taylor Chemical Hearts Richard Tanne

Nathaniel Mechaly Shadowplay Måns Mårlind

Tony Morales The FugitiveNick Santora

John Frizzell DuncanvilleMike Scully, Julie Scully et Amy Poehler

* Compositeur sur la série Sex Education

** En compagnie de John Debney, il a été nominé aux Emmys pour une bande-son d’Hatfields And McCoys (2012). Il était le compositeur de la série Scorpion (2014-2018)

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (14/02/20)

Birds Of Prey Et La Fantabuleuse Histoire De Harley QuinnDaniel Pemberton

Birds Of Prey: And The Fantabulous Emancipation Of One Harley Quinn – Watertower Music (14 Février 2020)

BloodshotSteve Jablonsky

Sony Classical (14 Février 2020)

Sortilège – Oiseau Tempête (Frédéric Oberland et Stéphane Pigneul)

Tlamess – Sub Rosa (14 Février 2020) – Cd & Vinyle

Nightmare Island – Matthew Margeson

Fantasy Island – Madison Gate Records (14 Février 2020)

L’appel De La ForêtJohn Powell

The Call Of The Wild – Hollywood Records (14 Février 2020)

The Kindness Of StrangersAndrew Lockington

Varese Sarabande (14 Février 2020)

Downhill Hauschka

Hollywood Records (14 Février 2020)

Baron NoirEvgueni Galperine, Sacha Galperine

Kwai (10 Février 2020)

Timmy Failure: Mistakes Were MadeRolfe Kent

Walt Disney Records (7 Février 2020)

Colewell – Dara Taylor 

Notefornote Entertainment (14 Février 2020) – Digital

The New Pope – Lele Marchitelli 

Milan Records (7 Février 2020) – Digital

Spy Intervention – Roger Suen 

Notefornote Entertainment (14 Février 2020) – Digital

Vfw – Steve Moore 

Lakeshore Records (14 Février 2020) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Orpheli… nah !

(n°1174)

Coup de Coeur

Pour expliquer sa démarche musicale, le compositeur Takahiro Obata nous a gratifié de ses commentaires sur chaque morceau des 3 volumes de l’excellente BO de The Promised Neverland. Et qui mieux que lui pouvait en parler, surtout de cette emballante compo qui est intitulée The Promised Neverland Theme 1 et qui donne le rythme de l’intrigue.

La vision du compositeur et mes commentaires :

« Cette musique englobe l’atmosphère du monde décrite dans The Promised Neverland ! Si je devais nommer les thèmes qui ont été utilisés (et leurs timing) cela irait comme suit :

  • L’image de l’introduction de Neverland, intro #1 (31 premières secondes) »

L’entame est très ressemblante au début du morceau Introduction (vol.1) qui dépeint le contexte avant que les orphelins ne découvrent le terrible secret qui les poussera à fuir. Les notes de synthé et piano sont aigües, lumineuses. L’interprétation fluide et lente du pianiste ainsi que les légères touches de windchimes confèrent une atmosphère paisible et reposante.

  • « L’introduction où intervient le rythme du monde de l’animation (0:31 – 1:08) »

C’est à ce moment que le morceau laisse entrevoir progressivement son rythme et son caractère aventureux et intense. Tous les instruments qui seront mis en valeur plus tard y jouent en simultanée, tels le piano, les cordes, la guitare, la voix féminine, le tout porté par la basse et les premiers sursauts et déchaînement de batterie, cela avant que la « mélodie A » (1:08 – 1:42) ne soit calmement et simplement formulée, afin d’être bien identifiable.

  • « L’image de se faire battre et de se relever chaque jour (1:43 – 2:18) – Mélodie B »

Cette « mélodie B » est divisible en 2 phases mélodiques. Sur une partition on observerait aisément que le « dessin » que font les notes n’est pas le même. En effet la première phase (1:43 – 1:59) est composée de motifs mélodiques autant montants que descendants. L’ensemble de cette phase 1 est joué de manière fébrile aux violons et reste cloué dans les bas-médiums à tel point que la note finale est à peine plus haute que la première. Se dégage alors le sentiment d’être à la peine, de tourner en rond. En revanche la deuxième phase mélodique, dans son ensemble, est beaucoup plus montante (1:59 – 2:18). Les cordes et un cor anglais s’envolent vers les aigus et sont renforcés progressivement par des bois, symbolisant cette relève, ce gain en positivité et en vigueur.

  • « L’image des enfants qui se dressent contre la société des démons, la partie culminante (2:19 – 2:54) »

C’est effectivement une partie culminante en terme d’intensité. La batteur bat le rythme avec beaucoup de frénésie, multipliant les coups de cymbales. La basse, les cordes, le piano, les bois, une bonne partie de l’orchestre est de sortie, donnant une séquence très dense. On retrouve ultérieurement la même mélodie vindicative et la même intensité, avec un rythme de la batterie différent mais toujours aussi haletant et énergique, et un ajout plus prononcé des cuivres (4:28 – 5:20). Les interlude (2:57 – 3:28) et conclusion (5:21 – 5:57) que mentionnent Obata sont faits pour prolonger la vivacité de ces points culminants, remplaçant les mélodies par des solos à la voix, au violon, à la guitare, etc.

  • « La chute de la mélodie de Isabella’s Lullaby (3:30 – 4:27) »

L’oeil de ce cyclone musical, un instant de calme et de douceur. Ici donc le compositeur a repris la berceuse d’Isabella, celle que les orphelins appellent la Maman. Le personnage est matérialisé par cette voix féminine qu’on entend dans une grande partie du morceau et qui prend tout son sens à ce moment de l’oeuvre. Les ingrédients classiques d’une berceuse ont été utilisés, car outre cette voix de femme réconfortante, on retrouve l’utilisation d’un célesta, le tout accompagné de délicieux arpèges de harpe. Les cordes s’ajoutent, donnent de l’ampleur sentimentale à la berceuse et du liant avec le grand déballage qui arrive. Cette séquence limpide, sans noirceur apparente, nous montre à quel point la Maman est douée pour cacher son jeu, car elle n’est point aussi protectrice et douce qu’elle ne voudrait le faire croire…

Didier Bianay

source : ici

bianaydidier.com

Oscars 2020 : Les vainqueurs

(n°1173)

News

Hildur Guðnadóttir et le tandem Elton John/Bernie Taupin ont remporté les catégories musicales des Oscar. 2 succès pour 2 belles histoires entre mixité et amitié.

La tempête Hildur

Dans un choc générationnel face aux vétérans John Williams (Star Wars 9), Thomas Newman (1917), Randy Newman (Marriage Story) et Alexandre Desplat (Les Filles du Docteur March), c’est la petite nouvelle qui s’est imposée. À vrai dire on s’y attendait un peu tant Hildur Guðnadóttir emportait tout sur son passage depuis l’automne avec sa partition morose et grinçante pour Joker, car il y eut en amont ce Golden Globe, ce BAFTA, ce HMMA et 13 autres prix décrochés, oui l’islandaise était sur toutes les lèvres, omniprésente, d’autant que dans cette même période elle s’est permit le luxe de remporter un Grammy et un Emmy… mais avec une autre BO, celle de Chernobyl. Sur un nuage, il s’avérait alors peu probable que l’Academy lui mette un vent… Consciente que son énorme succès pouvait constituer une source d’inspiration pour la nouvelle génération de compositrices qui ont du mal à se frayer un chemin dans les méandres de l’Audiovisuel, elle a conclu sur une note encourageante : « À toutes les filles, toutes les femmes, toutes les mères, toutes les filles qui entendent la musique qui résonne au fond d’elles-même, je vous en supplie faites entendre votre voix, nous avons besoin de l’entendre ». La voix de l’élève et ex-joker du regretté Jóhannsson a bien été entendue puisque Mme Guðnadóttir fait désormais partie des as.

Souvenirs de jeunesse

Il a gagné un oscar pour la chanson originale d’un film qui le présente (Rocketman), mais Elton John on ne le présente plus, même dans la Musique de Film. 26 prix, 38 nominations, il avait déjà marqué cette cérémonie il y a fort longtemps en remportant une statuette en 1995 pour la chanson Can You Feel The Love Tonight (Le Roi Lion). Hier soir, il a donc triomphé avec I’m Gonna Love Me Again, une chanson plus agitée, un titre Pop-Rock bien rétro, pétillant, entraînant et énergique comme il l’était dans sa jeunesse. À ces abords était Bernie Taupin, un parolier émérite dans l’ombre d’Elton John, mais un précieux collaborateur de longue date et un grand ami qui avait aussi réalisé quelques coups d’éclat dans la sphère cinématographique avec le compositeur Gustavo Santaolalla sur Brokeback Mountain, et encore avec Elton sur Gnoméo Et Juliette et Mona Lisa Smile. Inscrits au Hall Of Fame des paroliers depuis 1992, il manquait à ces amoureux du Cinéma un oscar commun pour couronner 54 années d’une fructueuse collaboration ; c’est chose faite, mais point une fin en soi pour 2 prolifiques artistes bien décidés à ce qu’on les aime encore.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°1172)

Le Récap’

07/02 La BO de Star Trek : Picard (Jeff Russo) tenait le haut du pavé cette semaine dans la rubrique Dernières Sorties. On retrouvait aussi le français Rob, avec la bande-son de Papicha, et le tandem Gregson-Williams/Economou qui enregistrait la parution de la BO de Manhunt : Deadly Games.

02/02 Hildur Gudnadottir remporte le BAFTA de la meilleure BO avec sa partition pour Joker.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Nick UrataBarb and Star Go to Vista Del Mar Josh Greenbaum

Marco Beltrami et Marcus TrumppMonster Problems Michael Matthews

Marcelo Zarvos #Freerayshawn Seith Mann 

W.G. Snuffy Walden* Tommy Paul Attanasio

Geoff Zanelli – Fatale Deon Taylor

Dhani Harrison et Paul Hicks Cut Throat City RZA 

Jason Robert Brown 13 Tamra Davis

* Compositeur en vue surtout dans les années 90 et 2000, il a ces dernières années travaillé sur Nahville. Parmi la trentaine de récompenses décrochées dans sa carrière on retrouve un Emmy (en 1999) pour la musique-thème de la série À La Maison-Blanche

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (07/02/20)

Star Trek: PicardJeff Russo

Lakeshore Records (7 Février 2020)

Hoax – Alan Howarth

Dragon’s Domain Records (1er Février 2020)

À Tous Les Garçons : P.S. Je T’aime Toujours – Artistes Variés

To All The Boys: P.S. I Still Love You – Capitol Records (7 Février 2020)

Ashfall – Bang Jun Seok 

Stone Music Entertainment (1er Février 2020) – Digital

Bedrag (Saison 3) – Flemming Nordkrog 

Plantsounds (3 Février 2020) – Digital

Dragonheart : Vengeance – Mark Mckenzie 

Intrada Records/Back Lot Music (5 Février 2020) – CD et Digital

Manhunt : Deadly GamesHarry Gregson-Williams et Stephanie Economou 

Lionsgate Records (3 Février 2020) – Digital

PapichaRob 

Music Box Records (7 Février 2020) – CD (déjà dispo En Digital)

Winona – The Boy et Miss Trichromi 

Same Difference Music (3 Février 2020) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

45ème cérémonie des César : les compositeurs nominés

(n°1170)

News

Beaucoup d’artistes connaissant une première nomination hormis les très expérimentés Desplat et Hetzel qui sont présents dans cette catégorie (comme l’an passé) respectivement pour la 10ème et la 4ème fois.

Meilleure musique originale

Fatima Al Qadiri – Atlantique

Alexandre Desplat – J’accuse

Dan Levy – J’ai Perdu Mon Corps

Marco Casanova et Kim Chapiron – Les Misérables

Grégoire Hetzel – Roubaix, Une Lumière

La cérémonie se tiendra le vendredi 28 février 2020 à la salle Pleyel (Paris).

Didier Bianay

bianaydidier.com

BO recommandée

(n°1169)

Bandes Originales Recommandées

Babylon Berlin Vol.2Johnny Klimek, Tom Tykwer et artistes variés

Si vous avez pris Allemand en LV2 ou mieux en LV1 vous devriez apprécier cet album… Non trêve de plaisanterie pour une intrigue située durant l’Allemagne de l’entre-deux-guerres où l’inspecteur Gereon Rath et son assistante Charlotte Ripper enquêtent sur la mort d’une star de cinéma. On trouve un peu de tout au niveau des titres, entre chanson vraiment issue des 20’s (Raus mit den Männern), des instrumentaux plus récents au style 20’s (du Bryan Ferry Orchestra) ou encore des chansons originales de Johnny Klimek et Tom Tykwer qui elles aussi nous ramènent 90 ans en arrière. Majoritaire, le score s’approche de la musique de Thriller car leitmotivs, rythmes haletants, cordes dramatiques et notes de piano lapidaires, mystérieuses ou froides sont de sortie avec, en prime, une habileté des compositeurs à infuser naturellement des éléments jazzy à chaque détour de cette entêtante bande-son, créant du liant avec les chansons et l’époque de l’intrigue. Du coup, on en oublierait même les quelques sonorités électroniques qui épousent cette noirceur, cette incertitude et le modernisme affirmé de la réalisation.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°1168)

Le Récap’

31/01 On a mit en avant le français Rob et la BO de Gretel & Hansel, dans la rubrique Dernières Sorties quant un autre français, Éric Neveu, proposait du neuf ce vendredi avec le score du film d’animation Samsam. Enfin on ne peut oublier le duo Joe Kraemer et Penka Kouneva qui enregistre la parution de la bande-son de la 1ère saison de Pandora.

26/01 Hildur Gudnadottir remporte un Grammy pour la BO de Chernobyl. Dans la catégorie Meilleure chanson originale c’est Lady Gaga qui l’emporte avec la chanson I’ll Never Love Again et conserve son titre après avoir gagné avec Shallow, 2 chansons du film A Star Is Born ; et ce n’est pas tout puisque le même film a été désigné dans la section Meilleure compilation pour média visuel.

25/01 Dan Levy a remporté un Annie award dans la catégorie Musique pour un film d’animation avec la BO d’I Lost My Body. Dans la section Musique pour un téléfilm ou série d’animation c’est Rob Cairns qui a triomphé grâce au score de Love, Death & Robots.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Harry Gregson-Williams et Stephanie EconomouManhunt: Deadly Games Andrew Sodroski

Paul Haslinger* Interrogation Anders Weidemann et John Mankiewicz

Junkie XLScoob! Tony Cervone 

Benjamin WallfischThe Invisible Man Leigh Whannell 

Dominik Scherrer – The Serpent Tom Shankland et Hans Herbots

Terence Blanchard – Genius: Aretha Kenneth Biller, Noah Pink et Suzan-Lori Parks

Kathryn Kluge et Kim Allen Kluge Small Engine Repair John Pollono

Kris Bowers**Mrs. AmericaDahvi Waller

Nima FakhraraBecky Jonathan Milott et Cary Murnion

* Compositeur sur Underworld (2003), il a connu une nomination aux Emmys 2006 avec la musique de Sleeper Cell

** Il s’est pas mal fait remarquer en fin d’année dernière avec sa partition pour le drame When They See Us qui a notamment reçu 1 nomination aux Emmys et 1 autre au WSA

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (31/01/20)

Gretel & HanselRob

Waxwork Records (29 Janvier 2020)

SamsamEric Neveux

22d Music (31 Janvier 2020)

La Dernière Vie De Simon – Erwann Chandon

Geko Films (31 Janvier 2020)

Papi-Sitter – Romeo Guillard

Gaumont (31 Janvier 2020)

37 Seconds – Aska Matsumiya

Lakeshore Records (31 Janvier 2020)

Babylon Berlin (Vol. 2)Johnny Klimek & Tom Tykwer 

Bmg Rights Management (24 Janvier 2020) – CD et Digital

Pandora (Season One) – Joe Kraemer & Penka Kouneva

La-La Land Records (31 Janvier 2020) – CD

Sex Education – Ezra Furman 

Bella Union (24 Janvier 2020) – Digital

Les Traducteurs – Jun Miyake 

L’r Du Trésor (24 Janvier 2020) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

www.bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°1164)

Le Récap’

24/01 C’était la BO de la série The Witcher (Giona Ostinelli et Sonya Belousova) qui était à l’honneur dans notre rubrique Dernières Sorties. Dans la liste on retrouvait aussi Éric Neveux et Adam qui nous reviennent avec les bandes-son de Qu’un Sang Impur… et des Nouvelles Aventures De Sabrina.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Owen Pallett Spaceship Earth Matt Wolf

Mac Quayle, Todd Haberman et Justin Burnett 9-1-1: Lone Star Ryan Murphy, Brad Falchuk et Tim Minear

Richard Reed Parry The Nest Sean Durkin

Blake Neely – Assassins Ryan White 

Max Richter et Karim Sebastian Elias Saudi Runaway Susanne Regina Meures

Jeff Beal – JFK: Destiny Betrayed Oliver Stone

Benjamin Wallfisch – Mortal Kombat – Simon McQuoid 

Bear McCreary – Fantasy Island Jeff Wadlow

Terence Blanchard – On the Record Kirby Dick et Amy Ziering

Christophe BeckWandaVision Jac Schaeffer

Nico Muhly Worth Sara Colangelo

Rob – Run Sweetheart Run Shana Feste

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (24/01/20)

The WitcherGiona Ostinelli Et Sonya Belousova

Milan Records (24 Janvier 2020)

Qu’un Sang Impur…Éric Neveux

Unkle Productions (22 Janvier 2020)

Knives And Skin – Nick Zinner

Lakeshore Records (24 Janvier 2020)

Aj And The Queen – Lior Rosner, Rupaul

Watertower Music (24 Janvier 2020)

Les Nouvelles Aventures De Sabrina – Adam Taylor

Chilling Adventures Of Sabrina – Watertower Music (24 Janvier 2020)

The Turning – Artistes Variés

Masterworks (24 Janvier 2020)

Si Yo Fuera Rico – Vanessa Garde 

Mira Mi Música (20 Janvier 2020) – Digital

The Windermere Children – Alex Baranowski 

Sony Classical (24 Janvier 2020) – Digital

Die Wolf-Gäng – Andreas Weidinger 

Ratside Records (23 Janvier 2020) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

www.bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°1162)

Le Récap’

17/01 5 nouveautés dans la rubrique Dernières Sorties. On retrouvait en tête de liste la bande-son du film événement Le Voyage Du Dr Dolittle (Danny Elfman). On rappelle aussi la parution des BO de The Personal History Of David Copperfield (Christopher Willis) et de Bad Boys For Life (Lorne Balfe).

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Russ Davies The Watch Simon Allen

John Debney – I Still Believe Jon et Andrew Erwin

Alexandre Desplat – Black Widow Cate Shortland

Alex Somers Miss Americana Lana Wilson

Tyler Bates – 68 Whiskey Roberto Benabib

Dickon Hinchliffe Into the Deep Emma Sullivan

Ludovico Einaudi – The Father Florian Zeller

Henry Jackman – Cherry Anthony et Joe Russo

David Bateman Money Plane Andrew Lawrence

Roque Banos – His House Remi Weekes

Bear McCreary – Crip Camp Nicole Newnham et Jim LeBrecht

Adem Ilhan Avenue 5 Armando Iannucci

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (17/01/20)

Le Voyage Du Dr DolittleDanny Elfman

Dolittle – Back Lot Music (17 Janvier 2020)

The Personal History Of David CopperfieldChristopher Willis

Mvka (17 Janvier 2020)

A Christmas CarolDustin O Halloran, Hauschka

Hollywood Records (17 Janvier 2020)

Bad Boys For LifeLorne Balfe

Epic Records (17 Janvier 2020)

La Guerra È Finita – Ralf Hildenbeutel 

Edizioni Curci (14 Janvier 2020) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

www.bianaydidier.com

92ème cérémonie des Oscars : les compositeurs nominés

(n°1160)

News

Meilleure BO

1917 – Thomas Newman

Joker – Hildur Gudnadottir

Les Filles du Docteur March – Alexandre Desplat

Marriage Story – Randy Newman

Star Wars : L’Ascension de Skywalker – John Williams

Meilleure chanson originale

I Can’t Let You Throw Yourself Away (Toy Story 4), musique et paroles par Randy Newman

(I’m  Gonna) Love Me Again (Rocketman), musique par Elton John, paroles par Bernie Taupin

I’m Standing with You (Breakthrough), musique et paroles par Diane Warren

Into the Unknown (La Reine Des Neige 2), musique et paroles par Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez

Stand Up (Harriet), musique et paroles par Joshuah Brian Campbell et Cynthia Erivo

La cérémonie aura lieu le dimanche 9 février 2020 au Dolby Theatre (Los Angeles).

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°1159)

Le Récap’

10/01 12 nouveautés dans la rubrique Dernières Sorties où a été mise en avant la BO de Like A Boss, du tandem Christophe Beck/Jake Monaco. On retrouve aussi dans la liste celles du documentaire Je Ne Sais Pas Si C’est Tout Le Monde (Vincent Delerm) et du biopic True History Of The Kelly Gang (Jed Kurzel).

06/01 Les nominations pour les BATFA 2020 sont tombées. Sont en lice dans la catégorie bande originale : Thomas Newman (1917), Michael Giacchino (Jojo Rabbit), Hildur Gudnadottir (Joker), Alexandre Desplat (Little Women), John Williams (Star Wars: The Rise of Skywalker).

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Edward ShearmurFour Good DaysRodrigo Garcia

Marco Beltrami – A Quiet Place Part II John Krasinski

Blake Neely – Visible: Out on Television Ryan White

Hans Zimmer – No Time to Die Cary Joji Fukunaga

John Paesano – The Secrets We Keep Yuval Adler

Jeff Cardoni – L.A.’s Finest Brandon Margolis et Brandon Sonnier

Robert GlasperThe Photograph Stella Meghie

Gabriel Mann (score) et Mateo Messina (thèmes) Zoey’s Extraordinary PlaylistAustin Winsberg

Anne Dudley – BenedettaPaul Verhoeven

Alexandre Desplat – PinocchioGuillermo del Toro

Michael Brook Little AmericaLee Eisenberg

Didier Bianay

bianaydidier.com