BO recommandée

(n°1293)

Bandes Originales Recommandées

Blithe Spirit – Artistes variés

Un écrivain en manque d’inspiration consulte avec sa femme une voyante pour trouver son blocage ; le souci est que la médium établit accidentellement le contact avec son ex décédée, ce qui risque de ne pas plaire à son épouse jalouse. Autant dire que le gars risque de connaître des jours compliqués… Mais avec la BO vous risquez de passer une bonne demi-heure, car l’album du film est plaisant à écouter surtout quand l’on sait qu’il ne contient pratiquement que des chansons originales, des titres Swing et Jazz aux mélodies entraînantes que l’on doit à divers artistes tels Michael Ball, Alfie Boe, Shaun Escoffrey, et surtout Barney Kingswell & The Dandies (3 titres) et Thea Gilmore (2 titres). Le plus connu d’entre eux est évidemment Gregory Porter, artiste Soul en plein boom signant le morceau le plus tendre et sérieux de l’album Out Of My Control, quand l’inconnue Elvira propose un superbe cover au piano à la fois rétro et moderne de la chanson Always d’Alfie Boe. Dans l’ensemble ça sent bon les années folles, époque où se déroule l’intrigue, avec une certaine légèreté musicale faite de rythmes souvent syncopés et de paroles admiratives ou emplies de second degré pour une comédie romantique que l’on peut prédire pimentée.

Didier Bianay

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°1292)

Le Récap’

15/01 8 BO inédites dans la rubrique hebdomadaire Dernières Sorties et l’accent y était mis sur l’album de One Night In Miami. Pour le reste on peut notamment citer l’album de Blithe Spirit ou encore la BO de Synchronic (The Album Leaf).

Projets confirmés cette semaine (Compositeur – film ou série – réalisateur ou créateur)

Will Blair et Brooke BlairNight Stalker: The Hunt for a Serial KillerTiller Russell

Nathan BarrThe Devil’s LightDaniel Stamm

Marius de VriesCodaSian Heder

Edmund Butt Finding AliceRoger Goldby, Keeley Hawes et Simon Nye

Harry Gregson-WilliamsLife in a Day 2020Kevin Macdonald

Matt Cartsonis – Call Your MotherKari Lizer

Michael AndrewsYes DayMiguel Arteta

Julian ScherleSwingMichael Mailer

Kevin Kiner*Star Wars: The Bad Batch – Jennifer Corbett

Jeff BealWalkerAnna Fricke

Lorne BalfeOutside the WireMikael Håfström

* Il a composé pour Les Experts : Miami de 2003 à 2012 et Star Wars: The Clone Wars. Il a notamment été nominé aux Emmys 2018 pour une de ses bandes-son sur Star Wars: Rebels et totalise 4 nominations aux Annie Awards sur l’ensemble de sa carrière

Didier Bianay

Dernières sorties BO (15/01/21)

One Night in Miami – Terence Blanchard (Album)

ABKCO Music & Records (Digital : 15 janvier 2021, Vinyle : 22 janvier 2021)

Blithe Spirit – Simon Boswell (Album)

Decca (15 janvier 2021)

The Serpent – Dominik Scherrer

Dubois Records (15 janvier 2021)

Slalom – Low Entertainment

BOriginal (15 janvier 2021)

Mucize Doktor (Vol.2) – Aytekin Atas

Mira Records (12 janvier 2021) – Digital

Ogon – Kirill Borodulev

Central Partnership (9 janvier 2021) – Digital

Saygi – Sertaç Özgümüs

Es Müzik (12 janvier 2021) – Digital

Synchronic – The Album Leaf

Milan Records (15 janvier 2021) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

Nathan Barr compose pour The Devil’s Light

(n°1289)

News

Nathan Barr

Nathan Barr refait la paire avec le réalisateur Daniel Stamm sur The Devil’s Light après The Last Exorcism. Le thriller surnaturel comporte dans son casting Jacqueline Byers, Virginia Madsen, Ben Cross, Colin Salmon, Christian Navarro ou encore Nicholas Ralph et tourne autour d’une nonne qui étudie dans une école le rituel de l’exorcisme avant de passer de la théorie à la pratique lorsqu’une force démoniaque la confronte elle et l’ensemble de l’établissement. Prévue initialement pour ce mois-ci, la sortie du film s’est vue repoussée à une date ultérieure cette année.

Tout était bizarre en 2020 et la cérémonie des Emmys n’y a pas échappé puisque les lauréats ont dû faire leurs discours de remerciement depuis… chez eux. Mais pour Nathan Barr l’essentiel était bien le verdict. Doublement nominé pour la musique-thème de Carnival Row et le score d’un épisode d’Hollywood (Hooray for Hollywood: Part 2), c’est pour la musique-thème du dernier programme cité qu’il a été récompensé ; et il ne faut se fier à ces quelques secondes de générique (voir vidéo ci-dessous), le compositeur ayant avoué à filmmusicinstitute.com qu’il est le fruit d’un travail méticuleux et assez intense : « La musique-thème d’Hollywood était l’une des plus ardue que je n’ai jamais écrite parce que le rythme de travail a été si élevé. La séquence était sans cesse changée, raccourcie, ou agrémentée de nouveaux plans. Du moment où j’avais le score calé sur un montage, ça pouvait complètement changer et impliquer de remanier certaines parties et réarranger les thèmes (…) » (les mélodies de Jack et du Golden Tip). Comme sur le reste de la bande-son Nathan Barr y a donc renoué avec le Jazz comme il l’avait fait sur The Americans où il avait côtoyé les mêmes Alexis Woodall et Ryan Murphy, 2 producteurs avec qui il adore travailler tant ils sont « très engagés en faveur d’un fort contenu mélodique » dans chacun de leurs programmes.

En pour finir, on rappellera la sortie il y a quelques temps de la BO de The Great, après celles de The Hunt et de The Turning, et que prochainement le compositeur sera sur la 2ème saison de Carnival Row.

Didier Bianay

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°1288)

Le Récap’

08/01 Après les fêtes on a renoué avec une cadence normale puisqu’on pouvait dénombrer une dizaine de BO inédites dans la rubriques Dernières Sorties. Dans la liste on retrouvait les scores de Lupin, Dans L’ombre D’Arsène (Mathieu Lamboley), de Pieces of a Woman (Howard Shore) ou encore de Cobra Kai – Saison 3 (Leo Birenberg et Zach Robinson).

Projets confirmés cette semaine (Compositeur – film ou série – réalisateur ou créateur)

Owen Pallett*On the Count of ThreeJerrod Carmichael

Natalie HoltLokiKate Herron

Ryan MillerHow It EndsDaryl Wein et Zoe Lister-Jones

Brian Tyler et Breton VivianRedeeming LoveD.J. Caruso

Nicolas Bedos et Anne-Sophie VersnaeyenOSS 117 – Alerte Rouge en Afrique NoireNicolas Bedos

Jeff Richmond**Mr. MayorTina Fey et Robert Carlock

Labrinth***Malcolm & MarieSam Levinson

* Avec Will Butler il a co-composé la BO de Her, nominée aux Oscar 2014

** Ses activités de production et de composition sur 30 Rock et Unbreakable Kimmy Schmidt lui ont permit de décrocher 16 nominations et 3 victoires aux Emmys

*** Pour le compte des Emmys 2020 son travail sur la série Euphoria a été salué d’une récompense (pour la chanson All For Us), et d’une nomination (pour la bande-son de l’épisode Bonnie And Clyde)

Didier Bianay

————————————————————————————————————-

N’oublie pas de t’inscrire pour être averti de chaque nouvel article

Dernier single (Le Corsaire) :

Dernières sorties BO (08/01/21)

Lupin, Dans L’ombre D’Arsène – Mathieu Lamboley

Maisie Music (8 janvier 2021)

Pieces of a Woman –  Howard Shore

Decca Records (8 janvier 2021)

Cobra Kai (Saison 3) – Leo Birenberg et Zach Robinson

Madison Gate Records (8 janvier 2021)

Akelarre – Aránzazu Calleja et Mursego

Plaza Mayor Company (8 janvier 2021) – Digital

Las Fábulas Épicas De Chopan – Isaac Hernández Campos

Ajmaq Music & Sound Studios (6 janvier 2021) – Digital

Doctor Who : Revolution Of The Daleks – Segun Akinola

Silva Screen Records (2 janvier 2021) – Digital

Nine Nights – Arhynn Descy

Records Dk (5 janvier 2021) – Digital

La Stanza – Giorgio Giampà

Sony/Atv Music Publishing (4 janvier 2021) – Digital

The Tattooed Torah – Daniel Alcheh

Notefornote Entertainment (8 janvier 2021) – Digital

Transformers, War For Cybertron : Earthrise – Alexander Bornstein

Hasbro Catalog (1 janvier 2021) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

2 BO recommandées

(n°1286)

Bandes Originales Recommandées

  

Minuit Dans L’Univers – Alexandre Desplat

Il n’y a pas beaucoup de lumière dans ce score d’une intrigue où un scientifique basé en Arctique essaie de convaincre la capitaine d’un vaisseau spatial de ne carrément plus revenir sur Terre ; c’est dire qu’ici bas l’affaire est grave…. Grave est donc la tonalité de la musique d’Alexandre Desplat, qui malgré le mystère latent, ne laisse pourtant pas de place au doute. Souvent lyrique, la BO est essentiellement hantée par des cordes mélancoliques voire moroses, parfois stridentes, et un piano intimiste qui exprime bien l’angoisse et la gamberge d’un homme et d’une fillette qui luttent pour leur survie. Lorsqu’il devient plus pressant, le danger est d’ailleurs souvent accompagné de la saturation d’un synthé, de la brutalité des percussions, des ronflements des cors, des trombones ou d’une synth bass, ou encore de l’empressement des trompettes. Mais le principal et subtil fil conducteur de Desplat est sans doute harmonique tant la partition est littéralement criblée d’accords très dissonants qui font ressentir incessamment ambiguïté, instabilité et inquiétude, tout en ajoutant une coloration sonore futuriste à ce drame post-apocalyptique.

Pour L’amour de Sylvie – Fabrice Lecomte

Ambiance plus détendue et plus rétro avec cette intrigue à cheval sur les 50’s et 60’s où deux âmes qui s’aiment sont séparées par la vie puis se retrouvent quelques années plus tard, leur amour toujours intact. Robert le saxophoniste en herbe voit son instrument fétiche être abondamment utilisé dans les 4 titres Jazz originaux que contient la BO ainsi que sur les reprises de 2 morceaux en vogue à l’époque à savoir Quizás, quizás, quizás et Waltz For Debbie. Pour le reste, point de saxo, la passion pour le Jazz est plutôt induite dans le score par des harmonies typiques de ce style musical et l’accent a plutôt été mis sur le romantisme, ce qu’il a de plus beau et de plus fort, d’où de nombreux et magnifiques arrangements aux cordes qui font regretter la brièveté de certaines pistes. L’esthétique a aussi été visée dans l’orchestration des bois où la clarinette, instrument phare du Jazz, s’est vue préférée la délicatesse d’une flûte ou la mélancolie d’un cor anglais pour rajouter légèreté et sentimentalisme à une BO mélodieuse et souvent enchanteresse.

Didier Bianay

Actu BO – Ça s’est passé la semaine dernière…

(n°1285)

Le Récap’

01/01 Peu de BO inédites parmi lesquelles on citera celles de Meerkat: A Dynasties Special (Benji Merrison/Will Slater) et d’Island Nation – Season 1 (Blaire Ko).

30/12 Le décès du compositeur Claude Bolling à 90 ans. Le pianiste de Jazz, fondateur du fameux Claude Bolling Big Band, avait notamment composé les BO d’une centaine de programmes dont Borsalino, Lucky Luke, Le Magnifique ou encore Les Brigades du Tigre (film et série).

Projets confirmés la semaine dernière (Compositeur – film ou série – réalisateur ou créateur)

Sarah WarneTimeJimmy McGovern

Robin FosterEight for SilverSean Ellis

Bryce Dessner et Aaron DessnerJockeyClint Bentley

Henry JackmanThe Falcon and the Winter SoldierKari Skogland

David SardyIda RedJohn Swab

Alan SilvestriPinocchioRobert Zemeckis

Ian HultquistDie in a GunfightCollin Schiffli

John PowellLocked DownDoug Liman

Nicolas ErrèraRaging FireBenny Chan

Joseph TrapaneseFinding ‘OhanaJude Weng

Chris KeatingBody BrokersJohn Swab

Anna WaronkerCall Me Kat –  Darlene Hunt

John Kimbrough et Scott SeiverThe Great NorthWendy Molyneux, Lizzie Molyneux-Logelin et Minty Lewis

Didier Bianay

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°1284)

Le Récap’

25/12 Peu de sorties BO dans la rubrique Dernières Sorties, en cette période des fêtes c’est un peu normal… On retrouvait dans cette shortlist les scores de The Midnight Sky (Alexandre Desplat), de Legion – Saison 3 (Jeff Russo) ou encore de La Chronique des Bridgerton (Kris Bowers).

Projets confirmés cette semaine (Compositeur – film ou série – réalisateur ou créateur)

Chris EganFireheartLaurent Zeitoun et Ted Ty

Alexandre Desplat EiffelMartin Bourboulon

Tamar-kali*PalmerFisher Stevens

Clinton ShorterTribes of EuropaPhilip Koch

Alex SomersTogether TogetherNikole Beckwith

Chris BensteadWrath of ManGuy Ritchie

Andrew LockingtonAmerican GodsBryan Fuller et Michael Green

Mike TuccilloHomeroomPeter Nicks

Marco BeltramiAmerican NightAlessio Jim Della Valle

Mathieu LamboleyLupinGeorge Kay et François Uzan

* Elle a connu une nomination aux HMMA 2017 pour la BO de Mudbound et dans la foulée a remporté un WSA dans la catégorie Découverte de l’année

Didier Bianay

————————————————————————————————————-

N’oublie pas de t’inscrire pour être averti de chaque nouvel article

Dernier single (Le Corsaire) :

Dernières sorties BO (25/12/20)

Minuit dans l’univers – Alexandre Desplat

The Midnight Sky – Music & Records (23 décembre 2020)

Pour l’amour de Sylvie – Fabrice Lecomte

Sylvie’s Love – Lakeshore Records (23 décembre 2020)

La Chronique des Bridgerton – Kris Bowers

Bridgerton – Lakeshore Records (25 décembre 2020)

Blow the Man Down – Jordan Dyksrta, Brian McOmber

Editions Verde (25 décembre 2020)

Arrow (Season 7)Blake Neely & Nathaniel Blume

Watertower Music (18 décembre 2020) – Digital

Legion (Season 3)Jeff Russo

Hollywood Records (18 décembre 2020) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

Le respect de la Claus

(n°1282)

Coup De Coeur

Anne-Kathrin Dern

Mon coup de coeur du moment va à la musique-thème de cette superbe BO du film The Claus Family. Anne-Kathrin Dern résume en 85 secondes tout le concept de la BO tant sur le plan émotionnel que sur le plan de l’orchestration et ce en faisant valoir sa grande finesse d’écriture habituelle.

It’s Christmas Time

Le contexte du film se passe à Noël, on le devine au titre, à l’affiche, et l’introduction de cette musique-thème n’y déroge pas. Avent Avant, pendant et après l’ébauche limpide au piano du thème principal, ce sont d’aériens choeurs féminins qui nous mettent sur la voie de la féérie, suivies d’autres instruments souvent utilisés pour les ambiances de Noël comme ces cloches qui marquent le rythme, la harpe, le windchime et le célesta. Ce dernier et le cor auront d’ailleurs plus que ce rôle de soutien, sur la suite de la BO, contrairement aux choeurs qui prédominent ici mais qui seront employés de manières spécifiques sur les pistes suivantes. En somme tous les instruments clés du concept de la bande-son sont présents et bien qu’une ambiance féérique colore la musique-thème certains éléments y laissent entrevoir d’autres émotions.

Drame, mélancolie, …

Ce n’est qu’au coeur de cette composition que la mélodie principale se dévoile plus pleinement, sous sa forme originelle (0:44 – 1:11) amplifiée par une large section de cordes. On perçoit dans le jeu modulant des instrumentistes de la mélancolie et du drame, car la santé mentale et physique déclinante du grand-père, l’aversion de Jules pour la période des fêtes et le décès récent de son père, sont des éléments qui affectent la famille Claus et menace l’avenir de Noël. Tout repose donc sur la capacité du garçon à surmonter son traumatisme, et la tache consistera à raviver en lui la flamme.

… mystère, fantastique et maestria

La découverte chez Jules d’un héritage aussi mystérieux que magique est souligné dans une conclusion à la teinte différente. Anne-Kathrin Dern poursuit certes avec la majorité de l’instrumentation-type de la BO, mais opère un changement au niveau harmonique, adoptant une gamme propre au mystère ou au fantastique qui évoque celle d’Harry Potter. C’est aussi dans ce final que l’on constate les penchants artistiques de la compositrice belge. En effet le partage des arpèges entre la harpe et le célesta n’était pas des plus faciles ni des plus indispensables mais apporte une variation de timbre délicieuse, surtout couplée au windchime, ce qui rappelle ce goût très prononcé d’Anne-Kathrin Dern pour la texture du son. En parallèle sa grande habilité se perçoit dans l’accompagnement supersonique et très complexe des violons et bois faisant écho à sa préférence d’écriture selon laquelle s’empilerait plusieurs lignes assez mélodieuses ; en cet instant l’accompagnement, le chant du choeur et les longs arpèges pourraient se suffire à eux-mêmes mais leur mise en parallèle est un véritable régal.

Didier Bianay

Shorter compose pour le prometteur Tribes Of Europa

(n°1281)

News

Clinton Shorter

Clinton Shorter (District 92 GunsContrebande, Pompéi) compose actuellement la BO de Tribes Of Europa. La série Netflix a été créée par Philip Koch et comporte dans son casting Emilio Sakraya, Henriette Confurius, David Ali Rashed, Melika Foroutan, Robert Finster, Oliver Masucci, Ana Ularu, Benjamin Sadler, Jeanette Hain, Jannik Schümann et James Faulkner. Comme son nom ne l’indique pas Tribes Of Europa se situe dans le futur, en 2070, 45 ans après qu’une mystérieuse catastrophe ait fracturé l’Europe en une multitude de tribus et micro-états qui se battent pour la domination. Dans ce retour à une géopolitique primitive, 3 frères et soeurs séparés se forgent leurs propres identités et destinées. Ce programme de Science-Fiction post-apocalyptique sera disponible en streaming sur Netflix dès le 19 Février 2021.

Depuis l’article où je l’avais présenté en signalant qu’il allait composé pour Pompéi, Clinton Shorter a opéré un retour radical vers le Petit-Écran ; House Of Lies, Code Black, Colony, Quantico, ou encore The Expanse sont les séries qui sont venues allonger sa filmographie. Si les 4 premières citées ont été annulées depuis, The Expanse fait encore le bonheur du compositeur qui vient de terminer le score de la 5ème saison. Shorter est aussi attendu sur Boss Level (avec Mel Gibson et Naomi Watts), un film d’Action qui doit sortir prochainement dans les cinémas français.

Didier Bianay

————————————————————————————————————-

N’oublie pas de t’inscrire pour être averti de chaque nouvel article

Dernier single (Le Corsaire) :

Alexandre Desplat sur le drame Eiffel

(n°1280)

News

Alexandre Desplat

Alexandre Desplat vient de terminer la BO d’Eiffel. Le drame réalisé par Martin Bourboulon aura comme principaux acteurs Emma Mackey, Romain Duris, Pierre Deladonchamps ou encore Andranic Manet. L’intrigue comme son nom l’indique tourne autour de Gustave Eiffel précisément à l’époque où il est au sommet de son art. Ayant reçu une proposition pour réaliser quelque chose de spectaculaire pour l’Exposition Universelle de Paris 1889 il préfère plutôt concrétiser son projet sur le réseau métropolitain, jusqu’à ce qu’il retrouve un amour de jeunesse qui l’inspire à faire l’oeuvre de sa vie. Eiffel devrait sortir au Cinéma le 17 Février prochain.

Lui aussi est au sommet de son art et le reste ces dernières années, Desplat, c’est une régularité sans faille jusqu’à maintenant. Après avoir obtenu son 2ème oscar en 2018 pour la BO de La Forme de L’eau, il s’était réinvité à la table des Oscars 2019 avec la BO d’Isle of Dog. Fini?. Non car 2020 aura été une bonne année malgré qu’elle fut difficile pour le 7ème Art car le score de Little Women a été particulièrement salué avec 23 nominations (dont une aux Oscars et Golden Globes 2020) et 4 prix. Lorsque la réalisatrice Greta Gerwig lui avait demandé un mélange étrange entre Mozart et David Bowie il a avoué à indiewire.com être surpris, mais loin de faire un Opéra-Rock il a surtout compris l’essence des tempéraments de ces 2 artistes : « La musique devait être appliquée et joyeuse et avoir beaucoup de rythme, comme l’avait Mozart, comme l’avait Bowie ». Romantique, assez limpide, parfois sophistiquée, pourvue d’un rythme empressé sous-jacent, la BO de Little Women est une pure partition Classique avec une instrumentation que Desplat voulait restreinte, une bande-son de grande qualité qui aurait pu décrocher plus de récompenses s’il n’y avait pas eu l’autre woman, Hildur Guðnadóttir, qui ne lui a pas laissé beaucoup de pli avec la BO de Joker. En parallèle, à l’échelle nationale, le natif de Paris a aussi été nominé coup sur coup aux César 2019 et 2020 pour 2 autres bandes-son, celles de J’accuse et des Frères Sister.

On rappelle aussi que la BO de Midnight Sky est déjà disponible et que celle de The French Dispatch le sera prochainement. Enfin Alexandre Desplat a récemment bouclé le score d’une nouvelle adaptation de Pinocchio signée Guillermo del Toro.

Didier Bianay

Pas à propos

(n°1279)

Coup De Coeur

Sans doute le meilleur morceau de l’excellent album de The Prom, It’s Not About Me y reprend les mêmes recettes avec des paroles et des arrangements aussi foisonnants que révélateurs.

Meryl Streep

Tout est dit

Dans l’Indiana, Emma une adolescente lesbienne ne peut inviter Alyssa au bal de promo de fin d’année à cause de l’opposition d’un collectif de parents d’élèves. À des milliers de kilomètres de cette petite ville d’Edgewater des comédiens new-yorkais comptent profiter de ce scandale pour relancer leurs carrières à l’agonie et parmi eux se trouve la grande Dee-Dee Allen doublement récompensée aux Toni Awards. Mais il n’y a pas besoin de lire le synopsis pour comprendre l’histoire et ce qui anime vraiment le personnage, il y a juste à écouter. Car tout d’abord les lyrics habiles de Chad Beguelin nous donnent pas mal d’indices en commençant par un sublime « I wanna tell the people of whatever this town’s called » montrant déjà le manque d’implication du personnage tout comme lorsqu’elle rajoute « I read three quarters of a news story and knew I had to come« . Oui contrairement au titre de la chanson c’est surtout à propos d’elle, elle qui oublie deux fois le prénom de la jeune fille qu’elle est sensé défendre (Its about poor… Emma/It’s all about… Emma), gratifie d’anecdotes inutiles sur sa propre carrière (How do you silence a woman who’s known for her belt/I did Beauty and The Beast/The Post once said I was too old to play Eva Perón, Eva Perón!/Although I’m rich and famous/Your prejudice and your oppression won’t get past this Broadway star), à louer sa propre démarche (Not Photography, Unless you Instagram it, Use « hashtag DeeDee Takes Local Yokels By Storm/It won’t phase me in the least/And this is how actors intervene through fiery songs) lorsqu’elle ne verse pas carrément dans l’arrogance et le mépris vis-à-vis de son auditoire (Listen, you bigoted monsters/You needn’t be backwoods ignoramus). Bien sûr pour ne pas qu’on en viennent à détester le personnage, Chad Beguelin a veillé à ce que tout cela reste comique et amusant (voir-vidéo ci-dessous) comme lorsqu’au coeur d’un final pétaradant Dee-Dee se trahit en s’égosillant « It’s not about ME, ME, ME » (3:36-3:42). Chassez le naturel…

et amplifié

Chad Beguelin (à gauche) et Matthew Sklar

C’est l’interprétation magistrale de Meryl Streep qui fait ressortir toute la richesse des paroles, chaque phrase étant dite avec le ton adéquat. Dee-Dee Allen est très… théâtrale, nerveuse, cassante et grandiloquente. En parallèle l’orchestration de Matthew Sklar fait plus qu’accompagner, elle aussi participe à amplifier le discours. D’entrée, l’introduction se veut assez indiscrète ou se fait exagérément dramatique pendant que la comédienne prétend s’apitoyer sur le sort d’Emma (du début à 0:47″) avant que le reste soit dans la même veine, l’orchestre suivant à la trace la moindre variation d’humeur de Dee-Dee comme sur cette mordante ironie « I didn’t come here to make a scene » dite d’un ton déter et soutenue d’un ramdam ronflant des timbales à l’arrière plan. En somme, la partition est à l’image d’Allen, dynamique, extravertie, entraînante par des cordes parfois haletantes, pimentée de cuivres spontanés, de percutions (batterie, cymbales) très agitées et d’une mesure atypique en 7 temps préférée par le compositeur car faisant référence aux bandes-son soulignant l’urgence. En revanche les refrains en 8 temps, plus détendus et plus lyriques, apportent une alternative en terme de tempéraments et de rythme, donnant relief et dynamisme à la composition.

La comédie musicale est un exercice délicat et exigent où compositeur, parolier et comédiens doivent faire preuve d’une grande complicité. Sur It’s Not About Me, Chad Beguelin, Matthew Sklar et Meryl Streep on produit un travail copieux où tant les paroles, la musique que l’interprétation nous font ressentir toute la personnalité de Dee-Dee Allen, son statut ou encore son état d’esprit, et ce les yeux fermés…

Didier Bianay

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°1278)

Le Récap’

18/12 Grosse sélection de 19 sorties BO dans la rubrique Dernières Sorties avec en tête de gondole celle du film événement Wonder Woman 1984 (Hans Zimmer). On retrouvait aussi dans le lot la BO de Arrow – Saison 8 (Blake Neely, Nathaniel Blume) et de Soul (Trent Reznor, Atticus Ross, Jonathan Batiste).

Projets confirmés cette semaine (Compositeur – film ou série – réalisateur ou créateur)

Lorne BalfePennyworth (saison 2)Bruno Heller

Daniel PembertonSpider-Man: Into the Spider-Verse 2 –  Joaquim Dos Santos

Noah SorotaResident AlienChris Sheridan

Murray GoldRoald & Beatrix: The Tail of the Curious MouseDavid Kerr

Harry Gregson-WilliamsThe Last DuelRidley Scott

Colin StetsonMaydayKaren Cinorre

Adam Anders, Nikki Anders et Peer AstromRoad to BethlehemAdam Anders, Steve Barnett, Alan Powell, Brandt Andersen, Stephen Meinen et Ryan Busse

Kenji KawaiThe Yin-Yang Master: Dream of EternityGuo Jingming

Clint MansellIn the Earth Ben Wheatley

Joseph TrapanesePrisoners of the GhostlandSion Sono

Ben Sollee et Time for ThreeLandRobin Wright

Marco BeltramiVenom: Let There Be CarnageAndy Serkis

Didier Bianay

————————————————————————————————————-

N’oublie pas de t’inscrire pour être averti de chaque nouvel article

Dernier single (Le Corsaire) :

Dernières sorties BO (18/12/20)

Wonder Woman 1984 – Hans Zimmer

WaterTower Music (16 décembre 2020)

Mad Dogs – Ben Bartlett, Samuel Sim

Red Stamp Records (16 décembre 2020)

Alice in Borderland – Yutaka Yamada

(16 décembre 2020)

La Danse du serpent – Wissam Hojeij

Ceniza Negra – Wissam Hojeij (16 décembre 2020) – 2 titres

Arrow (Saison 8) – Blake Neely, Nathaniel Blume

WaterTower Music (18 décembre 2020)

Soul – Trent Reznor, Atticus Ross, Jonathan Batiste

Walt Disney Records (18 décembre 2020)

Un triomphe – Fred Avril

Plaza Mayor Company (18 décembre 2020)

La Mission – James Newton Howard

News of the World – Back Lot Music (Digital : 11 décembre 2020 / CD : 18 décembre 2020)

The Flight Attendant – Blake Neely

WaterTower Music (18 décembre 2020)

A Teacher – Keegan DeWitt

Hollywood Records (18 décembre 2020)

Let Them All Talk – Thomas Newman

WaterTower Music (18 décembre 2020)

Black Beauty – Guillaume Roussel

Walt Disney Records (18 décembre 2020)

Rams – Antony Partos

Australian Broadcasting Corp (ABC) (18 décembre 2020)

Hitte – Pete Davis et James Banbury

Sound Tracks (12 décembre 2020) – Digital

Bhoomi – D. Imman

Sony Music Entertainment India Pvt. (14 décembre 2020) – Digital

Colgar Las Alas – Carlos M. Jara

Movistar Sound (14 décembre 2020) – Digital

In Full Bloom – Andrew Kawczynski

Dozo (15 décembre 2020) – Digital

The Mark Of The Bell Witch – Brandon Dalo

Records Dk (12 décembre 2020) – Digital

Unseen Universe – Chance Thomas

Hugesound Records (15 décembre 2020) – Digital

Piney : The Lonesome PineTimothy Williams

Lakeshore Records (11 décembre 2020) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

Daniel Pemberton sur la suite de Spider-Man: Into the Spider-Verse

(n°1276)

News

Daniel Pemberton

Daniel Pemberton a affirmé sur son compte twitter qu’il composera pour la suite de Spider-Man: Into the Spider-Verse. Le film d’animation sera réalisé par Joaquim Dos Santos et produit par Amy Pascal, Phil Lord et Christopher Miller. Aucun synopsis n’a encore filtré, on sait juste que Shameik Moore et Hailee Steinfeld reviendront prêter leurs voix pour les personnages de Miles Morales et de Gwen Stacy/Spider-Woman. Spider-Man: Into the Spider-Verse 2 sortira le 7 Octobre 2022.

S’il revient dans cette aventure c’est que le compositeur britannique avait rendu un travail assez gourmand sur la première mouture, il y a 2 ans. Sa musique orchestrale héroïque réhaussée d’éléments Hip-Hop et d’un nombre incalculables de synthés et sonorités électroniques agressives, détonantes ou étonnantes identifiaient cette bande-son aussi longue (82 minutes) qu’incisive, et saluée de mentions aux IFMCA Award et aux WSA. Mais, depuis mon dernier article sur lui, s’est surtout avec la BO de Motherless Brooklyn que Pemberton s’est signalé, partition alliant le style d’écriture minimaliste des thrillers modernes avec une instrumentation Jazz, le désir du réalisateur Ed Norton de revisiter la musique des films Noir : « Ma vision était « du Jazz lacé avec des fils de Radiohead ». Daniel n’a pas seulement compris ces points de référence mais a aussi compris comment les réaliser avec une instrumentation Jazz… comment créer des dissonances et des paysages sonores qui sonnent électroniques avec des cors, une batterie et une contrebasse » (parade.com) ; un travail subtil qui a porté ses fruits car la bande-son a été nominée aux Golden Globes, aux HMMA, aux London Critics Circle Film Awards et aux IFMCA Award ces derniers mois.

Pour finir on précise que la suite de Spider-Man: Into the Spider-Verse est pour l’instant le seul programme qui est à l’agenda du compositeur britannique qui a sorti ses derniers mois les BO de The Trial of the Chicago 7, et d’Enola Holmes.

Didier Bianay

————————————————————————————————————-

N’oublie pas de t’inscrire pour être averti de chaque nouvel article

Dernier single (Le Corsaire) :

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°1275)

Le Récap’

11/12 Longue sélection de nouveautés dans la rubrique Dernières Sorties avec en surbrillance la BO de la saison 4 de Fargo, composée par Jeff Russo. On retrouvait aussi dans la liste les tauliers Lorne Balfe (Songbird) et Howard Shore (Funny Boy).

Projets confirmés cette semaine (Compositeur – film ou série – réalisateur ou créateur)

Sean CalleryThe MarksmanRobert Lorenz 

H. Scott SalinasCoyoteDavid Graziano, Michael Carnes et Josh Gilbert

Stefan GregoryThe DigSimon Stone

Carly ParadisThe Pembrokeshire MurdersNick Stevens

Junkie XLThree Thousand Years of LongingGeorge Miller

Craig ArmstrongThe Most Reluctant ConvertNorman Stone

Hans ZimmerPharrell Williams et Nicholas BritellThe Lion King prequelBarry Jenkins

Didier Bianay

————————————————————————————————————-

N’oublie pas de t’inscrire pour être averti de chaque nouvel article

Dernier single (Le Corsaire) :

Dernières sorties BO (11/12/20)

Fargo (Saison 4)Jeff Russo

Sony Classical (11 décembre 2020)

L’Incroyable histoire de l’Île de la RoseMichele Braga

L’incredibile storia dell’Isola delle Rose – Maisie Music Publishing (9 décembre 2020)

Banana SplitAnnie Hart

American High Records (8 décembre 2020)

Funny BoyHoward Shore

 HOWE records (10 décembre 2020)

SafetyMarcus Miller

Walt Disney Records (11 décembre 2020)

Le blues de Ma Rainey – Branford Marsalis

Ma Rainey’s Black Bottom – Milan Records (11 décembre 2020)

The WildsCliff Martinez

Milan Records (11 décembre 2020)

Alex Rider – Raffertie

Lakeshore Records (11 décembre 2020)

AudreyAlex Somers

Silva Screen Records (11 décembre 2020)

SongbirdLorne Balfe

Sony Classical (11 décembre 2020)

Athlete AJeff Beal

Big Branch Music (4 décembre 2020) – Digital

I Hate New Year’s – Emer Kinsella

Emersion Records (11 décembre 2020) – Digital

Monster Hunter – Paul Haslinger

Sony Music (4 décembre 2020) – Digital

The Passing On – Cindertalk

Off Atlas (7 décembre 2020) – Digital

El Verano Que VivimosFederico Jusid

Atresmúsica (4 décembre 2020) – Digital

Wander Darkly – Alex Weston

Lakeshore Records (11 décembre 2020) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

Sean Callery sur Le Vétéran

(n°1273)

News

Sean Callery

Sean Callery vient de finir d’enregistrer la BO du Vétéran, un thriller réalisé par Robert Lorenz. L’intrigue suit un propriétaire d’un ranch et ancien vétéran de la guerre du Vietnam qui décide de protéger un jeune mexicain traqué par un cartel. Liam Neeson, Katheryn Winnick, Juan Pablo Raba et Teresa Ruiz seront les principaux acteurs du casting. Le Vétéran sortira en salle en France le 17 Février 2021.

Callery est aussi un vétéran mais de la Musique de Film à 56 ans et 30 ans de carrière. Je l’avais plus précisément présenté à quelques jours des Emmys 2013 et avait fait quelques mises à jour après sa victoire aux Emmys 2016 pour le thème de Jessica Jones. Depuis il a reçu une autre nomination dans cette même cérémonie par rapport à son travail sur cette série Marvel avant qu’elle ne s’achève définitivement en 2019. Le fait qu’il compose pour Le Vétéran est un petit événement car il n’avait pas scoré pour un long métrage depuis 2014 (Small Time), confirmant un peu plus sa préférence pour le format série avec, depuis 2016, l’ajout de 24: Legacy, Doubt, Inhumans, Designated Survivor, The Hot Zone, et Next dans sa filmographie. Il a du récemment se passer d’Homeland et d’Elementary qui ont été arrêtées mais a planché sur la 5ème saison de Bull qui sera diffusée en début d’année prochaine sur M6.

Didier Bianay