Take Two et l’évidence Duncan

(n°926)

News

Robert Duncan

Robert Duncan (Castle), compose actuellement la musique de la série Take Two. Le programme est développé par ses amis et créateurs de Castle, Terri Edda Miller et Andrew W.Marlowe et comporte dans son casting Rachel Bilson, Eddie Cibrian, Xavier de Guzman, Aliyah O’Brien et Alice Lee. L’intrigue suit un détective privé et une ex-actrice de série policière en cure de désintoxication. Cette dernière va être amenée à passer de la fiction à la réalité dans l’espoir de relancer sa carrière. France 2 a rapidement acheté les droits depuis novembre 2017 et la série commencera à être diffusée dans l’hexagone sans doute au cours de l’été. Outre-Atlantique c’est dès ce 21 juin que le tandem policier débarquera sur ABC.

Ce n’est pas faire injure à Robert Duncan que de dire qu’il est un bon compositeur de Télévision, les bandes-son qu’il propose sont d’assez bonne facture pour le format série, avare en temps. Le Petit-Écran est même un choix de carrière évident pour le natif de Toronto qui n’a composé pour le Cinéma qu’une seule fois depuis 2012, contre 11 séries et 6 téléfilms. Parmi ses dernières oeuvres on peut mentionner l’éclectique BO des 2 premières saisons de Timeless, récemment éditée, ainsi que son travail sur The Whispers dont la musique-thème lui a valu 2 nominations aux Primetime Emmys 2016 et HMMA 2016. Le compositeur canadien vient aussi d’être reconduit pour la 2ème saison de S.W.A.T. qui sera diffusée l’automne prochain, et a tout juste fini de plancher sur la 2ème saison de The Crossing.

Didier Bianay

Publicités

Oscars 2018 : Desplat et les Lopez passent la seconde

(n°892)

News

Desplat, évidemment

Le français Alexandre Desplat remporte son 2ème oscar pour la BO de La Forme de L’eau devançant Jonny Greenwood (Phantom Thread), Hans Zimmer (Dunkerque), John Williams (Star Wars 8 : Les Derniers Jedi) et Carter Burwell (Trois Billboards : Les Panneaux de la Vengeance) ; on pourrait dire « juste une confirmation » tant on l’avait senti venir, après que cette bande-son romantique ait décroché il y a quelques semaines un Golden Globes et un BAFTA. À force l’essentiel a été dit sur ce site concernant cette BO à part que statistiquement elle a rapporté au parisien plus de récompenses (16) que celle de Grand Budapest Hotel (10), en attendant d’autres cérémonies, et non des moindres, telles les WSA ou Grammy 2018 où il pourrait difficilement passer à côté d’une nomination. Durant son speech, mieux rôdé que lors des BAFTA, il n’a pas manqué de chaudement remercier ses proches et ses collaborateurs et surtout Guillermo Del Toro pour avoir laisser sa musique autant s’exprimer dans cette romance. En coulisse il a aussi souligner la grande ouverture d’esprit du réalisateur face à ses suggestions, un contexte de travail décisif car c’est bien ces quelques sifflements, cet accordéon sud-américain et globalement cette texture sonore douce qui ont permis au score d’imprimer son originalité poétique.

Les Lopez dans une autre dimension

Ils s’étaient fait connaître il y a 4 ans avec leur premier oscar pour la chanson de La Reine des Neiges Let It Go (Libérée, Délivrée), mais ici la performance est davantage à saluer puisque leur titre Remember Me (Coco) s’inspire du folklore musical mexicain auquel il n’étaient pas du tout familier ; et ce n’est qu’après un travail approfondi avec des spécialistes du genre et une plongée dans la fête du Jour des morts que le couple a découvert la grande richesse musicale à exploiter (vulture.com). Remember Me, interprété par le duo Miguel et Natalia Lafourcade, a aussi pour eux une résonance personnelle et familiale puisque cette mélancolique chanson se réfère à la mère du compositeur décédée l’année passée et pour laquelle Robert Lopez a dédié la statuette dorée. Dans ce concours de la meilleure chanson originale, le suspens fut néanmoins entier grâce à la présence d’un autre duo en pleine bourre ces temps-ci, Pasek-Paul, lauréat du dernier Golden Globes avec le titre This Is Me. Avec ce 2ème succès, la parolière et le compositeur prouvent non seulement qu’il sont capables de se diversifier culturellement… mais aussi qu’Hollywood leur réussi autant que Broadway.

Didier Bianay

bianaydidier.com

BAFTA 2018 : Desplat continue sa moisson

(n°886)

News

Le français Alexandre Desplat a remporté un BAFTA hier soir pour la BO de La Forme de L’eau devant Dario Marianelli (Les Heures Sombres), Hans Zimmer (Dunkerque), Jonny Greenwood (Phantom Thread), et le duo Benjamin Wallfisch/Hans Zimmer (Blade Runner 2049). C’est le 3ème BAFTA qu’il obtient dans sa carrière en 14 ans et 8 nominations après 2 récompenses pour les partitions du Discours D’un Roi (2011) et de Grand Budapest Hotel (2015). Dans la foulée de l’obtention d’un Golden Globe, quelques semaines auparavant, il devient indéniablement le grand favori des prochains Oscar.

En coulisse Desplat a rappelé la place centrale de l’amour dans le film et comment il a pu garder un fil conducteur dans la composition de la bande-son : « Vous devez toujours garder à l’esprit que le film est une romance, c’est tout ce que vous devez vous rappeler. Maintenez l’amour et le penchant pour l’amour, l’amour impossible, au cœur de la bande-son ». En cette même occasion le parisien a aussi admis son inquiétude de se répéter : « Je serai fichu si je refaisait un autre La Jeune Fille à la Perle, ou un autre Discours D’un Roi. Vous devez toujours changer » a-t-il déclaré, conscient de son actif fourni, dépassant les 170 programmes scorés.

Mais déjà, actuellement, Alexandre Desplat pense à une toute autre ambiance puisqu’il se replonge dans la tragédie du Koursk (Kursk), avant de s’attaquer au drame Opération Finale abordant la traque du haut fonctionnaire nazi Adolf Eichmann. Enfin, il essaiera aussi de trouver un nouveau ton à la suite du film d’animation Comme Des Bêtes dont il avait composé la BO il y a près de 2 ans.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Jóhann Jóhannsson (1969-2018)

(n°883)

Jóhann Jóhannsson

News

Jóhann Jóhannsson est décédé à 48 ans, le compositeur islandais a été retrouvé sans vie dans son appartement à Berlin vendredi 9 février. Une enquête est en cours pour déterminer la cause du décès.

Jóhann Jóhannsson représentait la nouvelle vague de compositeurs de Musique de Film, il en était même le fer de lance et les aficionados de l’actu BO se souviennent de ses succès comme si c’était hier, d’ailleurs c’était hier. Il avait d’abord commencé à se faire connaître du grand public avec la somptueuse bande-son du drame Une Merveilleuse Histoire du Temps qui lui avait permis de devancer Alexandre Desplat (Imitation Game) et Hans Zimmer (Interstellar) lors des Golden Globes et de savourer une première nomination aux Oscar, en 2015. Sa plus belle réussite. S’ensuivit d’autres nominations et prix pour des partitions plus proches de ses racines électroniques et de son style épuré à savoir celle de Sicario (2ème nomination aux Oscar) et Premier Contact ; il y a juste 3 mois il était élu Compositeur de l’année aux WSA, la nouvelle grand-messe de la Musique de Film.

Jóhannsson s’était donc une carrière de près de 20 ans entamée sur des productions modestes islandaises au début des 2000’s pour atteindre la reconnaissance et les grosses productions récentes comme celles précitées ou encore Prisoners de son ami Denis Villeneuve. En se rappelant le fait qu’il était pressenti pour Blade Runner 2049 on se convainc que Jóhannsson nous quitte donc en plein envol, brutalement. Une grande perte, son inventivité avait encore tant de plaisirs à apporter.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (09/02/18)

The Cloverfield Paradox Bear Mccreary

Sparks & Shadows (5 Février 2018)

RevengeRob

Hippocampus / Music Box Records (Digital : 7 Février 2018 / CD : 16 Février 2018)

Painted Woman – Corey Allen Jackson

Painted Woman – Notefornote Records (9 Février 2018)

Fallen –  Mark Isham

Bmg (9 Février 2018)

The Ritual – Ben Lovett

Lakeshore Records (9 Février 2018)

Requiem – Dominik Scherrer et Natasha Khan (TV)

Dubois Music (9 Février 2018)

Altered Carbon – Jeff Russo (TV)

Lakeshore Records (9 Février 2018)

Diverge – Brooke Blair et Will Blair

Wayfind Records (6 Février 2018) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Pinar Toprak compose pour Krypton

(n°880)

News

Pinar Toprak

La compositrice Pinar Toprak s’est vu proposer la bande-son de Krypton, une série développé par David S. Goyer et Cameron Welsh. Comme son nom le laisse deviner Krypton se placera dans l’univers de Superman et retracera la vie de son grand père Seg-El qui, dès sa jeunesse, est confronté au chaos qui règne sur une planète désespérée. Au casting on retrouvera Cameron Cuffe, Georgina Campbell, Elliot Cowan, Ann Ogbomo, Aaron Pierre, Rasmus Hardiker, Wallis Day, Blake Ritson, Ian McElhinney et Shaun Sipos. Démarrant dès le 21 mars prochain sur Syfy US, le programme ne connaît pas encore son diffuseur français.

Née en Turquie, à Istanbul, Pinar Toprak (38 ans) a le cursus type d’un compositeur de musiques de films, passant par le conservatoire avant de poursuivre ses études musicologiques à la prestigieuse Berklee (Boston) puis à Los Angeles où elle décroche un Master à 22 ans. Elle aura par la suite l’occasion de travailler sous la direction d’Hans Zimmer chez Media Ventures et depuis s’est bâti une solide expérience avec plus de 40 programmes couverts parmi lesquels on peut dégager 4 excellentes BO, celles de The River Murders, The Lightkeepers, Challenger et The Wind Gods ; 4 atmosphères différentes mais on retrouve sans cesse cette forte émotivité dans les partitions de Toprak, toujours généreuses et pleinement dévouées.

Tout ce que la stambouliote veut dépeindre elle le dépeint donc à fond, l’indice d’un parcours complet et d’une montée rectiligne qui fait d’elle une compositrice de plus en plus comblée. En 2010 elle devient ainsi la première femme à remporter un International Film Music Critics Award (The Lightkeepers) et est présentement à un tournant de sa carrière après avoir composé récemment des compos additionnelles pour Danny Elfman pour le compte de Justice League. Du talent, une écriture affirmée et prenante, un background musical et une expérience riches, ma foi cette Pinar Toprak a tout pour devenir une Wonder Woman de la Musique de Film.

Didier Bianay

bianaydidier.com

43ème cérémonie des César : les compositeurs nominés

(n°876)

News

Après avoir triomphé par la BO de Ne Le Dis à Personne (2007) et avoir été co-nominé pour la BO d’Un Monstre À Paris (2012), Matthieu Chedid, qu’on ne présente plus, fait office de vieux briscard. Oui, car ses concurrents inaugurent tous une première nomination pour les César aujourd’hui.

Meilleure musique originale

120 Battements Par Minute – Arnaud Rebotini

Au Revoir Là-Haut – Christophe Julien

Grave – Jim Williams

Petit Paysan – Myd

Visages, Villages – Matthieu Chedid

La cérémonie se tiendra le vendredi  à la salle Pleyel (Paris).

Didier Bianay

bianaydidier.com

90ème cérémonie des Oscars : les compositeurs nominés

(n°872)

News

Si l’année dernière on avait pratiquement que du sang neuf aux nominations cette fois-ci c’est le contraire. Les vétérans Hans Zimmer et John Williams honoreront respectivement leurs 51ème et 13ème nominations. S’ajoutent à ceux-là 2 compositeurs expérimentés, Alexandre Desplat (9ème nomination), peut-être le favori de la liste après son récent Golden Globes, et Carter Burwell (2ème nomination). Enfin le célèbre Jonny Greenwood des Radiohead découvre la cérémonie.

Meilleure BO

Dunkerque – Hans Zimmer

Phantom Thread – Jonny Greenwood

La Forme de L’eau – Alexandre Desplat

Star Wars 8 : Les Derniers Jedi – John Williams

Trois Billboards : Les Panneaux de la Vengeance – Carter Burwell

Meilleure chanson originale

Mighty River (Mudbound), musique par Raphael Saadiq, paroles par Mary J. Blige, Raphael Saadiq et Taura Stinson

Mystery of Love (Call Me By Your Name), musique et paroles par Sufjan Stevens

Remember Me (Coco), musique et paroles par Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez

Stand Up for Something (Marshall), Musique par Diane Warren, paroles par Diane Warren et Lonnie R. Lynn

This Is Me (The Greatest Showman), musique et paroles par Benj Pasek et Justin Paul

La cérémonie aura lieu le dimanche 04 Mars 2018 au Dolby Theatre (Los Angeles).

Didier Bianay

bianaydidier.com

Golden Globes 2018 : les bonnes habitudes de Desplat, Pasek et Paul

(n°864)

News

Alexandre Desplat et le duo Ben Pasek – Justin Paul ont chacun reçu leurs 2ème Golden Globes, bien que leurs parcours soient opposés.

Tous d’abord il y a notre Desplat national qu’on ne présente plus. Grand habitué des Golden Globes, où il enregistrait sa 9ème participation hier soir, il lui aura fallu attendre 11 ans pour enfin décrocher un 2ème sacre. Dans un plateau relevé avec comme concurrents d’autres grands noms de la Musique de Film comme Hans Zimmer (Dunkerque), John Williams (Pentagon Papers) et Carter Burwell (3 Billboards, Les Panneaux de la Vengeance), le français (La Forme de L’eau) a réussi à se détacher en marquant les esprits par sa bande originale acidulée, nous emportant dans une féérie et un romantisme à toute épreuve… « Ce film traite de l’amour. Rien d’autre. Amour. Partage. Humanisme et respect. La musique devait transmettre cela », s’est-il exprimé après cette 75ème édition. C’est dans cette optique que ce flûtiste de formation a donné beaucoup de champ à différents timbres de bois, naturellement sensibles, sans même proposer un son imposant dans les scènes les plus brutales, l’absence de trompettes aidant. Ainsi l’idée de l’eau était autant présente à travers les mouvements incessants de la caméra que dans la puissance limitée d’un orchestre semblant constamment immergé, selon les dires du compositeur à billboard.com. Très typée et sentant bon les ambitieuses BO d’antan, la partition de Desplat continu d’enchaîner les places d’honneur et les récompenses ces dernières semaines. Plutôt bon signe en vue des Oscars dont les nominations arrivent le 23 Janvier.

Eux aussi ont déjà goûté à un triomphe aux Golden Globes, il s’agit du tandem de paroliers Benj Pasek et Justin Paul à qui on doit les paroles de City Of Stars. À l’aise dans l’univers des comédies musicales ils enregistrent un 2ème succès d’affilé avec la chanson This Is Me qui, par son mastering ultra compressé et son chorus déchaîné, marque le biopic The Greatest Showman. La rétribution de ce véritable hymne à la confiance en soi, rempli de mots forts, est le symbole d’une belle année 2017 pour les 2 hommes, quasi inconnus il y a un an et demi. À l’entame de l’année de leurs 33 ans, Pasek et Paul continuent donc de s’affirmer comme des paroliers précieux et la rumeur les verrais même du côté de Disney pour les prochains Blanche Neige et Aladdin.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Beltrami se fera entendre sur « A Quiet Place »

(n°857)

News

Marco Beltrami

Marco Beltrami a été invité sur le thriller A Quiet Place pour concevoir sa bande originale. Réalisé par John Krasinski qui y joue aussi, A Quiet Place suit une famille vivant isolée et dans le plus grand des silences, redoutant une créature rôdeuse attaquant au moindre son. Au côté de Krasinski figurera Emily Blunt, Millicent Simmonds et Noah Jupe pour animer la curieuse intrigue de ce long-métrage à paraître en Avril prochain.

Souvent cité sur ce blog dans les rubriques Dernières Sorties ou encore Récap’, Marco Beltrami a continué d’occuper une bonne place dans l’actualité BO ces 2 dernières années, composant pour des productions très médiatisées telles Logan, Ben-HurLe Bonhomme de Neige et la série au succès d’enfer Lucifer. On l’a aussi retrouvé sur Gods Of Egypt où toute la mythologie égyptienne était conviée, le compositeur réunissant musique d’Action et de Péplum. Par l’intermédiaire d’une instrumentation peu orientale Beltrami a proposé une bande-son intense et parfois très brutale à grand renfort de percussions lourdes ; pour contrebalancer on a eu droit à des moments plus lyriques, plus posés, où il n’était pas rare qu’un bois vienne calmer le jeu entre des coups de cuivres et des harmonies rappelant les péplums d’antan. Mélodique, et très engageante sur ses pistes épiques d’une écriture exceptionnelle, la BO était sans doute la meilleure chose qu’il y eût à tirer de ce film audacieux copieusement momifié par le public…

Enfin on rappelle que dans le calendrier de Beltrami il y a, en parallèle d’A Quiet Place, la minisérie dramatique Waco autour du gourou David Koresh et de la tragédie de Waco. Le programme en 6 parties sera diffusé à partir du 24 Janvier 2018 sur Paramount Network.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Steven Price attendu sur Ophelia

(n°854)

News

Steven Price

Du nouveau sur Steven Price ! Le compositeur britannique vient de terminer d’enregistrer la bande-son d’Ophelia, un film inspiré du roman éponyme de Lisa Klein. Réalisé par Claire McCarthy le drame se focalise sur Ophélia, la fille de Claudius, dans sa romance avec Hamlet. Ce libre développement d’Hamlet (Shakespeare) connaîtra sa première au Sundance Film Festival 2018, en Janvier prochain, et comporte dans son casting Daisy Ridley, Naomi Watts, Clive Owen, George MacKay, Tom Felton et Devon Terrell. 

Le natif de Nottingham va piano comme toujours. Depuis le dernier article que je lui ai consacré en janvier 2016 il a ajouté à son actif que 3 longs-métrages, mais ceux-ci ont bien fait parler d’eux. On a tout d’abord visité en sa compagnie une partie de l’univers DC avec Suicide Squad avant que Price ne compose avec la playlist de Baby Driver au sens littéral, joignant stylistiquement sa bande-son avec des musiques empruntées. Plus récemment il a oeuvré sur le film d’action American Assassin et, bien que l’intrigue navigue entre plusieurs contrées, son concept électro symphonique resta droit dans ses bottes, la BO reflétant plutôt le for intérieur des personnages comme il l’expliqua à flickeringmyth.com : « Rythmiquement j’ai essayé de donner au film sa propre voie et son propre son. (…) C’était plus dirigé vers la psychlogie des personnages, plutôt que vers l’endroit ou à quelle étape de leurs périples ils se trouvaient ». Là encore le compositeur de Gravity a montré sa maestria dans la recherche sonore électronique tout en gardant une forte intensité lyrique, donnant du relief à la partition.

Puisqu’il est encore question de rythme on note dans l’agenda de Steven Price qu’il n’a pas d’autre film prévu pour l’année prochaine à part Ophelia. Pour l’instant, il a donc tout le loisir de développer le concept musical d’Amusement Park, un film d’animation de Dylan Brown prévu pour le printemps 2019.

Didier Bianay

bianaydidier.com

75ème cérémonie des Golden Globes : Nominations

(n°853)

News

Après les Grammies, voici les nominés pour les prochains Golden Globes. Comme à l’accoutumée, sur M-C-N, on se focalise sur les catégories visant la Musique de Film :

Meilleure BO

Trois Billboards : Les Panneaux de la Vengeance – Carter Burwell

La Forme de L’eau – Alexandre Desplat

Phantom Thread – Jonny Greenwood

Pentagon Papers – John Williams

Dunkerque– Hans Zimmer

Meilleure chanson originale

Home (Ferdinand), Musique par Nick Jonas, Justin Tranter et Nick Monson, paroles par Nick Jonas et Justin Tranter

Mighty River (Mudbound), Musique par Raphael Saadiq, paroles par Mary J. Blige, Raphael Saadiq et Taura Stinson

Remember Me (Coco), Musique & paroles par Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez

The Star (L’étoile de Noël), Musique & paroles par Mariah Carey et Marc Shaiman

This Is Me (The Greatest Showman), Musique & paroles par Benj Pasek et Justin Paul

Verdict le 7 janvier 2018 lors d’une cérémonie qui se tiendra au Beverly Hilton Hotel (Los Angeles).

Didier Bianay

bianaydidier.com

45ème cérémonie des Annie Awards : Nominations

(n°849)

News

C’est bientôt l’heure de récompenser ce qui s’est fait de mieux dans les programmes d’animation cette année, que ce soit au ciné ou à la télé. Voici ci-dessous les artistes nominés uniquement dans les catégories musicales :

Musique pour un film d’animation

Theodore Shapiro – Capitaine Superslip

Michael Giacchino, Kristen Anderson-Lopez, Robert Lopez et Germaine Franco – Coco 

Clint Mansell – La Passion Van Gogh

Christophe Beck, Elyssa Samsel et Kate Anderson – Joyeuses Fêtes avec Olaf

Mychael Danna et Jeff Danna – Parvana, une Enfance en Afghanistan

Musique pour un téléfilm ou série d’animation

Christopher Willis – Mickey Mouse – (Épisode: The Scariest Story Ever: A Mickey Mouse Halloween Spooktacular!)

Alex Geringas – En Route : Les Aventures de Tif et Oh
 – (Épisode: Chercophonie)

Michael Kramer – Star Wars : Les Aventures des Freemaker 
 – (Épisode: Trouble on Tibalt)

Mike Reagan (compositeur) et Bob Boyle (parolier) – Les Supers Nanas (Épisode: Home, Sweet Homesick)


Lisbeth Scott – Tumble Leaf – (Épisode: The Nature Of Friendship / The Ship Shop)

Les lauréats seront annoncés le 3 février 2018, lors d’une cérémonie qui se tiendra au Royce Hall (Los Angeles)

Didier Bianay

bianaydidier.com

Christopher Lennertz s’y retrouve

(n°846)

News

Christopher Lennertz

Cette semaine Christopher Lennertz enregistre les bandes-son de plusieurs épisodes de la série Lost In Space. La nouvelle production du géant du streaming Netflix est basée sur la série du même nom diffusée dans les 60’s et enregistre les présences de Toby Stephens, Molly Parker, Ignacio Serricchio, Taylor Russell, Maxwell Jenkins, Parker Posey et Mina Sundwall. L’intrigue suit la famille Robinson qui est… perdue dans l’espace, plus précisément à la suite du sabotage de leur vaisseau par un espion étranger. Lost In Space arrivera sur Netflix en 2018.

Lennertz est un compositeur bien dans son époque, notre époque, c’est le symbole même de la Musique de Fim nouvelle génération. Il l’a encore démontré sur Baywatch : Alerte À Malibu, où il a repris allègrement les nouveaux codes de la musique d’action avec un panache sensible au niveau des percussions qui rend la BO accrocheuse et caractérielle ; on y retrouve aussi d’entraînants clins d’œil au Hip-Hop new school. Mais l’originaire du Massachusetts est aussi bien dans son époque de par la consistance de son calepin, toujours aussi chargé, puisqu’il vient de terminer de travailler sur la comédie Picth Perfect 3 (après avoir été sur le 2ème volet), idem pour le court téléfilm Poor Todd et la saison 13 de Supernatural. On le retrouvera encore sur une production Netflix, la comédie El Camino Christmas et il est annoncé sur le jeu vidéo d’action Scalebound.

Didier Bianay

bianaydidier.com

60ème cérémonie des Grammy Awards : Nominations

(n°845)

News

Aujourd’hui place aux Grammy Awards qui récompensent les meilleurs enregistrements, compositions et artistes de la période d’éligibilité allant du 1er octobre 2016 au 30 septembre 2017. Ci-dessous sont exposées les catégories en lien avec l’Audiovisuel.

Grammy-AwardsMeilleure BO pour média visuel

Premier Contact – Jóhann Jóhannsson

Dunkerque – Hans Zimmer

Game Of Thrones: Saison 7 – Ramin Djawadi

Les Figures De L’ombre – Benjamin Wallfisch, Pharrell Williams et Hans Zimmer

La La Land – Justin Hurwitz

Meilleure compilation pour média visuel

Baby Driver  

Les Gardiens De La Galaxie Vol. 2: Awesome Mix Vol. 2

Les Figures De L’ombre : L’album 

La La Land 

Vaiana

Meilleure chanson originale pour film, téléfilm ou autre média visuel

City Of Stars (La La Land) – Ryan Gosling et Emma Stone

How Far I’ll Go (Vaiana) – Auli’i Cravalho

I Don’t Wanna Live Forever (Cinquante Nuances Plus Sombres) – ZAYN et Taylor Swift

Never Give Up (Lion) – Sia

Stand Up For Something (Marshall) – Andra Day feat. Common

La cérémonie se tiendra au Madison Square Garden (New York) le 28 janvier 2018

Didier Bianay

bianaydidier.com

Max Richter sur White Boy Rick

(n°844)

News

Max-Richter

Max Richter

Max Richter enregistre la bande-son de White Boy Rick, un film réalisé par le français Yann Demange avec les acteurs Matthew McConaughey, Richie Merritt, Jennifer Jason Leigh, Rory Cochrane, Brian Tyree Henry, Bruce Dern et Bel Powley. Le drame policier est tiré de la vie de Richard Wershe Jr., alias White Boy Rick, qui fut baron de la drogue à 14 ans avant de devenir indic’ pour le FBI, dans le Détroit des années 80. La sortie est prévue pour le 31 janvier 2018 dans l’Hexagone.

Plus de 135 000 fans sur Facebook, c’est rare pour un compositeur de musiques de films. Il faut dire aussi que Max Richter a toujours été au contact du public avec de nombreux concerts en parallèle de ses travaux pour le Cinéma et la Télévision. Il y a 2 ans, en présentant le compositeur, j’avais mentionné l’album de 8 heures appelé Sleep, un tournant dans sa carrière car s’en est suivi une expérience de 8 heures où les spectateurs du Wellcome Collection (Londres) y assistaient en… dormant. Défrayant la chronique, l’idée a fait son chemin à tel point que le compositeur affirme désormais qu’il pourrait donner des représentations hebdomadaires dans différentes villes tant la demande est grande. Dans le cadre de cette tournée Sleep qui se prolongera jusqu’en 2018, il est passé jouer le marchand de sable ou de sommeil justement à Paris, à la Philharmonie ; pour une expérience privée, on rappelle que l’œuvre intégrale est disponible en coffret 8 CD+Blu-Ray.

Quelque part Sleep me fait penser à la dernière BO du compositeur pour la série Taboo où l’intrigue se déroule dans le Londres du début du 19ème. Assez moderne finalement, la bande-son semble aussi alterner entre sommeils minimalistes et brusques éveils lyriques ou percussifs, tout en gardant la sinistrose et la froideur qui sied à un programme sur le thème de la vengeance ; une partie de cette partition lui a même valu d’être nominé aux prestigieux Emmys 2017, au cœur d’une seconde moitié d’année visiblement très satisfaisante pour ce germano-britannique de 51 ans. Prochainement, il sera entendu sur Hostiles, un western à paraître au cœur de l’hiver, avec Christian Bale et Rosamund Pike au casting.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Du grand Pereira pour Smallfoot ?

(n°841)

News

heitor pereira

Heitor Pereira

Le brésilien Heitor Pereira sera en charge de la musique du film d’animation Smallfoot, programme réalisé par Karey Kirkpatrick et faisant appel aux voix de Channing Tatum, James Corden, Zendaya, Common, LeBron James, Gina Rodriguez, Danny DeVito, Yara Shahidi, Ely Henry et Jimmy Tatro. Assez décalée, l’intrigue nous fait suivre un yéti croyant en l’existence d’êtres humains malgré les avis contraires de ces semblables. Concept intéressant, mais il faudra être patient puisque la sortie est prévue jusqu’à… Octobre 2018.

Pereira est un bon choix pour Smallfoot, le brésilien est même devenu l’homme à appeler pour ce genre de films d’animations aux approches loufoques. On citera bien-sûr parmi ses références la saga Moi, Moche Et Méchant dans laquelle il avait été reconduit sur le 3ème volet, proposant parfois des ambiances nerveuses et électriques. C’est d’ailleurs sur ce point qu’il a approché le style de sa BO d’Angry Birds, récompensée d’un Ascap Awards en mai dernier ; à l’inverse la musique d’Opération Casse-noisette 2, malgré d’intéressantes audaces, est passée inaperçue cet été. Qu’importe, Pereira restera l’un des compositeurs phares des programmes jeunesse au moins jusqu’en 2020 puisque d’ici là il retrouvera les univers d’Angry Birds et de Minions, s’immergera dans celui de Playmobil et peut-être même dans celui de Scooby.

Dans de tout autres genres le natif de Rio Grande composera pour le drame mouvementé The Jesuit et on entendra ses nouveaux morceaux prochainement dans une dramédie intitulée Please Stand By, avec Dakota Fanning en tête d’affiche.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Hollywood Music in Media Awards 2017 : Les vainqueurs

(n°840)

News

Voici les lauréats des principales catégories de cette cérémonie qui s’est tenue au Avalon (Hollywood) :

hmmaBande Originale : Film

Oneohtrix Point Never (aka Daniel Lopatin) – Good Time

Bande Originale : Film Sci-Fi/Fantastique

Alexandre Desplat – La Forme de L’eau

Bande Originale : Film d’animation

Michael Giacchino – Coco

Bande Originale : Documentaire

Philip Glass – Jane

Chanson Originale : Film

“Stand Up For Something” (Marshall) – Andra Day, feat. Common

Chanson Originale : Film d’animation

“Confident” (Ballerina) – Demi Lovato

Bande Originale : Minisérie/Séries TV

Laura Karpman et Raphael Saadiq – Underground

Musique thème : Minisérie/Séries TV

Nick Urata et Daniel Handler – Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire

Didier Bianay

bianaydidier.com

Howard Shore sur The Catcher was a Spy

(n°836)

News

howard-shore

Howard Shore

Howard Shore, le great Howard Shore vient de boucler la BO de The Catcher was a Spy ; cette œuvre de Ben Lewin n’est pas un drame d’espionnage au sens pur puisqu’elle relate la vie du joueur de baseball Moe Berg, devenu ensuite espion contre les nazis lors de la Seconde Guerre mondiale. C’est Paul Rudd qui a eu la rude tâche de camper le rôle de « l’homme le plus étrange à avoir jamais joué au baseball », accompagné par Sienna Miller, Guy Pearce, Paul Giamatti, Jeff Daniels, Mark Strong, Tom Wilkinson et Connie Nielsen. La sortie est prévue pour 2018.

En 39 ans de carrière pour le Grand Écran Howard Shore n’a jamais été un boulimique de projets cinématographiques. L’année derniere il a confirmé cette tendance avec pour seul dessein la musique du film Le Procès Du Siècle. Ce dernier semblait faire écho à Spotlight qui revenait sur l’affaire du siècle, celle qui reliait l’Église catholique à de nombreux actes de pédophilie et qui avait été initiée par le Boston Globe. Partition favorisant piano et orgue, comportant toujours une harmonie chargée, des mélodies lentes et une rythmique sous jacente haletante, la BO de Spotlight s’est révélée être la dernière réussite de Shore en date selon la Critique, puisqu’elle a débouché sur 5 nominations en 2015 et 2016.

Le canadien a aussi eu l’honneur cette année de composer une énorme œuvre de concert de 4 heures, Sea To Sea, à la demande de l’orchestre du New Brunswick qui fut interprétée par 150 musiciens le 2 juillet, le lendemain de la fête nationale canadienne. Étant passée par chez nous le mois dernier pour un concert exceptionnel à la salle Pleyel de Paris, Howard Shore revient donc pleinement dans l’actu BO puisqu’en parallèle à The Catcher was a Spy il est pressenti pour le long métrage d’horreur The Spider.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Aux bons souvenirs de Zimmer…

(n°828)

News

Hans Zimmer

C’est La news de la semaine ! Pour son remake du Roi Lion, Disney a fait appel à Hans Zimmer, le même compositeur qu’en 1994. Cette fois exit le format Animation, comme pour La Belle et la Bête il s’agira d’en faire un film qu’aura l’honneur de diriger Jon Favreau. Donald Glover, Beyoncé Knowles-Carter, James Earl Jones, Chiwetel Ejiofor, Alfre Woodard, Seth Rogen et Billy Eichner prêteront leurs voix pour cette production qui animera l’été 2019, sa sortie étant fixée précisément au 19 Juillet. Pour le compositeur allemand Le Roi Lion fut la consécration et synonyme du seul oscar de sa carriere jusqu’à présent. Actuellement aucune info n’a filtré sur la réutilisation des chansons du dessin animé mais cette possibilité est fasvorisée lorsque l’on se base sur le succès de la BO du Roi Lion et le recyclage musical du film La Belle et la Bête

Pour ce qui est de l’actu du compositeur elle est particulièrement riche en jolis coups, incluant quelques nominations et prix ces derniers temps pour les musiques du Petit Prince ou Genius, partagées avec Camille, Lorne Balfe et Richard Harvey. Il en va de même pour le biopic Les Figures de L’ombre dont tant les excellentes chansons originales de Pharell Williams que la bande-son faite par lui et Benjamin Wallfisch ont reçu pas mal d’échos positifs. Depuis l’année dernière on remarque que Zimmer collabore plus étroitement avec Wallfisch, formant un duo de compositeurs qui a aussi œuvré sur Blade Runner 2049 et Dunkerque. Le compositeur de Ça n’a d’ailleurs pas manqué de montrer sa fascination pour les méthodes d’Hans Zimmer à collider.com : « Travailler avec Hans est comme circuler dans un tourbillon d’idées qui vous défient, vous inspirent, et vous poussent à la recherche. Il a cette manière particulière d’inclure le réalisateur dans une approche de groupe musical où toute idée est autorisée ». Par sa précieuse vidéo Masterclass sur l’art de composer à l’Image et ces récentes collaborations avec Wallfisch, Klebe, Shea ou Gregson-Williams, qui ont des allures de propulsion de nouveaux talents, Hans Zimmer donne l’impression d’un compositeur toujours aussi altruiste et désireux de partager son expérience au maximum. Aux bons souvenirs d’une éternelle curiosité.

Didier Bianay

bianaydidier.com