World Soundtrack Awards 2017 : Le compte-rendu

(n°818)

News

Grand rendez-vous annuel de la Musique de Film, les World Soundtrack Awards ont livré leurs verdicts hier soir à la clôture du Festival du Film de Gand. Dans la plus grosse catégorie, Compositeur de l’année (Cinéma), c’est Jóhann Jóhannsson qui l’emporte avec la partition de Premier Contact, partition qui c’est vrai semble venir d’un autre monde… L’islandais ne s’attendait même peut-être plus à battre Justin Hurwitz tant la bande-son de La La Land avait fait une razzia l’hiver dernier. Hurwitz a tout de même pu se consoler avec la chanson City Of Stars élue Chanson de l’année, joie qu’il a partagé avec les talentueux paroliers Justin Paul et Benj Pasek. Sur le Petit Écran Rupert Gregson-Williams a été nommé compositeur de l’année pour la BO angoissée de la série The Crown.

Fier représentant de la nouvelle vague, Nicholas Britell, a brillé dans la catégorie Découverte de l’année grâce à son score pour Moonlight. En ce qui concerne le Choix du public c’est l’indien A.R. Rahman et sa bande-son pour Le Dernier Vice-Roi des Indes qui obtinrent le plus de voix à l’échelle internationale. On doit à ce taulier, rapellons-le, la musique de Slumdog Millionnaire, doublement oscarisée en 2009. Autre grand taulier de la profession, David Shire a été récompensé par un Lifetime Achievement Awards pour l’ensemble de ses œuvres.

Les autres récompenses :

Meilleure BO pour une production belge : Neve Jef (Sprakeloos)

Prix Sabam du meilleur jeune compositeur : Gavin Brivik

Outre la remise des prix le public a eu droit à un concert incluant les participations des orchestres Philarmonique et Jazz de Bruxelles, de Joe Kramer, de David Shire et de Terence Blanchard, invité spécial de cette édition célébrant le Jazz dans la Musique de Film.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

Cliff Martinez retrouve son porte-bonheur

(n°817)

News

Cliff Martinez

Cliff Martinez retrouve à nouveau Nicolas Winding Refn pour la série Too Old To Die Young. La production d’Amazon comportera 10 épisodes sur une première saison entièrement réalisée par le danois. Le batteur de Whiplash, Miles Teller, tiendra le rôle d’un policier endeuillé par la mort de son collègue et côtoyant au quotidien les réseaux criminels les plus redoutables de Los Angeles. Le programme débarquera en 2018 d’abord sur Amazon Prime.

Ce sera donc la 4ème collaboration entre Cliff Martinez et Nicolas Winding Refn après Drive, Only God Forgives et The Neon Demon. Et lorsque freshfiction.tv lui demande comment évolue cette relation il répond : « (…) il me parle de moins en moins. Je pense qu’il y a davantage de télépathie créative et probablement une plus grande part de confiance. Il a sur ces 3 derniers films mis graduellement en avant la musique (…). Il semble qu’il y ait de plus en plus de moments où la musique occupe le devant de la scène ce qui nécessite un brin de courage (…). C’est une grande responsabilité, mais un défi excitant, profitable et flatteur ». Effectivement Cliff Martinez a bien profité des films de Winding Refn puisque lorsqu’on analyse les palmarès des BO de Drive, Only God Forgives et The Neon Demon on dénombre 30 nominations dont 12 ont débouché sur l’obtention d’un prix ; une majorité absolue qui laisse à penser qu’une sacrée alchimie est palpable avec ce réalisateur plus qu’avec tout autre. Inclus de plus en plus tôt dans le process de Winding Refn, c’est ainsi que le natif de L.A. a encore trouvé le temps de peaufiner les sonorités électroniques angoissantes et oppressantes de la bande-son de The Neon Demon, sans oublier une bonne dose de musicalité parfois groovie.

Après 12 derniers mois assez calmes au Cinéma, Martinez se fait actuellement plus présent avec la sortie de la BO de The Foreigner la semaine dernière et donc cette nouvelle série d’Amazon. Mais ce n’est pas tout, il compose aussi pour Game Night et Den Of Thieves, 2 longs-métrages à paraître l’année prochaine.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Carter Burwell rejoint les frères Coen

(n°813)

News

Carter Burwell

Le retour d’un grand trio ! Carter Burwell retrouve les frères Coen sur la série The Ballad Of Buster Scruggs. Tim Blake Nelson, James Franco, Zoe Kazan, Tyne Daly, Ralph Ineson et Stephen Root seront les principaux acteurs de cette mini-série relatant 6 destins fictifs autour de la conquête de l’Ouest américain. Râflés cette été par le géant Netflix, en exclusivité, les épisodes seront disponibles sur la plateforme de streaming en 2018.

33 ans, c’est la durée de la longue amitié artistique qui lie Joel Coen, Ethan Coen et le taulier Carter Burwell. Dans un précédent article sur le compositeur j’avais déjà mentionné le fait qu’il avait écrit les partitions pour quasiment tous leurs films excepté Inside Llewyn Davis ; et leur collaboration ont permis à Burwell d’engranger bon nombre de prix et nominations pour les musiques de True Grit, O’Brother, Fargo et Ave, César ! l’année passée. Lors de la promotion du dernier film cité chez thefilmexperience.net il a avoué redouter les comédies romantiques, en tout compositeur expérimenté qu’il est, et aimer chez les Coen l’art du contrepied émotionnel : « Sur les films des frères Coen (…) je joue habituellement comédie quand quelque chose de terrible se passe (…) ils ont ce cruel sens de l’humour ». En parlant plus précisément de l’univers de la comédie Ave, César ! il poursuit : « Le ridicule s’impose sur le sérieux d’une manière presque cruelle. Et c’est dans ces cas de figure que j’aime écrire les comédies. Quand c’est cruel et sombre ».

Au crépuscule d’une année 2017 moins prolifque que la précédente où la BO de Carol avait fait un malheur, Carter Burwell reformera un autre vieux couple avec Bill Condon sur le film d’horreur Bride Of Frankenstein ; nous espérons pour le meilleur…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Ottman et Buckley fusionnent pour The Gifted

(n°808)

News

John Ottman

John Ottman et David Buckley font équipe sur la série qui secoue l’Amérique actuellement, The Gifted. Située après la disparition des X-Men, l’intrigue commence par la fuite d’une famille suite à la découverte des pouvoirs surhumains des enfants. Bryan Singer a réalisé le premier épisode de ce programme produit par la 20th Century Fox et Marvel Television. Stephen Moyer, Amy Acker, Sean Teale, Jamie Chung, Coby Bell, Emma Dumont, Blair Redford, Natalie Alyn Lind et Percy Hynes White sont les principaux acteurs. Diffusée depuis avant-hier sur FOX, la chaîne et dates de diffusions pour l’hexagone ne sont pas encore connues.

C’est ce cher John Ottman qui avait un peu tardé à revenir, lui qui a connu une année 2016 satisfaisante avec les BO de X-Men Apocalypse et de The Nice Guys en compagnie de David Buckley. La deuxième citée a sans doute ravi les nostalgiques de la musique des 70’s puisque les 2 hommes y ont fait allègrement référence tout en y ajoutant un orchestre symphonique pour une ampleur cinématographique colorée. Assez divertissante, elle a valu à ce duo de compositeur d’être nominé aux International Film Music Critics Award l’année passé.

David Buckley

Si Ottman s’en tient à The Gifted pour le moment, de son côté le britannique Buckley connaît une fin d’année plus excitante avec une récente nomination aux Emmys 2017 pour la musique thème de la série The Good Fight, le bouclage du téléfilm Perfect Citizen et l’approche du film d’animation Arctic Justice: Thunder Squad. Ayant fait ses premières armes avec les tauliers Harry Gregson-Williams, Danny Elfman, Hans Zimmer ou encore Rupert Gregson-Williams, David Buckley est une étoile montante de la Musique de Film qui a déjà obtenu la confiance des réalisateurs Ridley Scott, Ben Affleck, Joel Schumacher, Luc Besson, Pierre Morel, ou encore Louis Leterrier. Les références les plus notables de sa filmographie sont The Town, Jason Bourne (avec John Powell), la célèbre série The Good Wife, ainsi que le jeu vidéo Metal Gear Solid 4: Guns of the Patriots.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dustin O’Halloran, partie remise

(n°804)

News

Dustin O’Halloran

Dustin O’Halloran revient dans l’actu BO avec l’ajonction d’un nouveau projet dans sa filmographie, Puzzle. Réalisé par Marc Turtletaub ce remake du film éponyme de Natalia Smirnoff (2010) tourne autour d’une mère au foyer qui se consacre corps et âme à sa famille jusqu’au jour où elle découvre un don particulier pour l’assemblage de puzzle. Kelly Macdonald, Irrfan Khan, David Denman, Bubba Weiler, Austin Abrams et Liv Hewson sont les principaux acteurs de cette production dont la sortie est prévue pour 2018.

Bien que le compositeur californien se soit lancé dans la Musique de Film depuis plus de 10 ans, précisément en 2006, on peut dire que sa carrière a accéléré depuis 2 ans avec son Emmy reçu pour le thème de Transparent. Par la suite, il a souvent été cité avec son compère Hauschka pour la BO du fameux long-métrage Lion que ce soit aux Golden Globes, aux BAFTA Awards, aux HMMA et bien sûr aux derniers Oscars. Ces 2 amis de longue date, rassemblés fortuitement par le réalisateur Garth Davis, ont travaillé séparément dans un premier temps, Hauschka en Allemagne et O’Halloran en Californie, gardant à l’esprit les instructions de Davis concernant la subjectivité et le caractère global de la musique. Ainsi point d’ethnicité dans la partition des 2 hommes qui ont totalement penché vers l’homogénéité de la bande-son malgré que Saroo ait côtoyé des mondes différents. Dans l’ombre du succès de la BO de La La Land, O’Halloran pourra se vanter d’avoir coécrit la musique du meilleur film de l’année et gagné en visibilité. Ces derniers temps c’est aussi une meilleure compréhension de l’art du scoring qui l’amène sur une pente exponentielle tout comme son ami Hauschka, et les 2 hommes seront prochainement entendus sur The Current War.

Amoureux de la formule double O’Halloran s’est aussi allié cette année avec Adam Wiltzie sur le film français Iris et God’s Own Country, mais c’est tout seul qu’il reviendra à nos timpans avec la bande-son de la 4ème saison de Transparent, déjà en diffusion aux USA.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Pemberton et Scott sur « All the Money in the World »

(n°803)

News

Daniel Pemberton

Les grands esprits se rencontrent, ceux du compositeur Daniel Pemberton et de Ridley Scott, sur All the Money in the World. Inspiré d’une histoire vraie, ce thriller tourne autour du kidnapping d’un adolescent de 16 ans, John Paul Getty III ; sa mère, dévouée, tentera tout pour convaincre son milliardaire de grand-père de payer la rançon. Dans le casting on notera la présence de notre Romain Duris national entouré de pointures nommées Kevin Spacey, Mark Wahlberg ainsi que de Michelle Williams, Charlie Plummer et Timothy Hutton. All the Money in the World sortira le 8 Décembre prochain et marque la troisième collaboration entre les 2 hommes après The Counselor et le téléfilm The Vatican.

Les retrouvailles s’annoncent intéressantes avec Scott même si ce dernier ne tire pas tout ce qu’il peut tirer de ce compositeur contrairement à Guy Ritchie le réalisateur de U.N.C.L.E et du récent Le Roi Arthur : La Légende d’Excalibur. Tellement soucieux de la mouture musical de la réadaptation de cette célèbre légende, il a réfléchi 3 ans sur la musique avec Daniel Pemberton, le concept étant de mélanger sauvagement l’ancien et le moderne, et Pemberton y a posé sa grosse dose d’audace naturelle. Instruments ancestraux, synthétiseurs habités, basse virile, bruits vocaux improbables émaillent une bande-son percutante et généreuse dont beaucoup ont noté l’originalité. L’originalité on l’a aussi retrouvé dans la BO de Gold dont j’avais vanté les mérites mais pour le compositeur la reconnaissance est surtout venue de la chanson Gold, nominée dans la section Meilleure chanson originale aux derniers Golden Globes et barrée par l’inévitable City Of Stars.

Au cours d’une année 2017 plus active que la précédente Pemberton planche sur 2 autres films qui sortiront prochainement, Molly’s Game et le biopic Mark Felt: The Man Who Brought Down the White House où Liam Neeson tient le rôle principal.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Rupert Gregson-Williams, compositeur d’époque

(n°795)

News

Rupert Gregson-Williams

Le britannique Rupert Gregson-Williams est dans sa période film d’époque ; après Tu Ne Tueras Point et présentement la série The Crown, le voilà dans une autre série dont l’intrigue se déroule à la fin du 19ème siècle, The Alienist. Mais à la différence des 2 oeuvres précitées, The Alienist n’est pas tirée d’une histoire vraie, c’est plutôt une réadaptation du roman éponyme de Caleb Carr qui raconte les investigations secrètes d’un détective, d’un psychologue et d’un illustrateur de presse autour d’une succession de meurtres. Matt Lintz, Martin McCreadie, Douglas Smith, David Wilmot, Ted Levine ou encore Christopher O’Toole seront les principaux acteurs de ce programme produit par Paramount Television et Studio T. The Alienist n’a pas encore de dates de diffusions établies pour l’instant.

Propulsé il y a quelques années par un Hans Zimmer qu’il côtoie régulièrement, bien qu’il ait pris son « indépendance », Gregson-Williams est aussi un compositeur de notre époque. Tarzan, Tu Ne Tueras Point et surtout Wonder Woman prouvent qu’il est devenu un top composer justifié notamment par ses nominations aux Satellite Awards 2016 et HMMA 2016. Récemment, son nom a aussi été cité en vue des Emmys 2017 dans la catégorie Meilleure composition musicale pour une série grâce à une partie de la BO angoissée de The Crown. Qu’il couronne cette belle saison passée avec la statuette ailée… c’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Didier Bianay

bianaydidier.com

World Soundtrack Awards 2017 : Les artistes nominés

(n°791)

News

C’est le retour des WSA. Les organisateurs de cette grand-messe de la Musique de Film ont annoncé la première vague de nominations que voici :

Compositeur de l’année (Cinéma)

Nicholas Britell
Moonlight

Justin Hurwitz
La La Land

Johann Johannsson
Premier Contact

Mica Levi
Jackie, Marjorie Prime

Dustin O’Halloran
Lion (co-compositeur Hauschka), In the Shadow of Iris (co-compositeur Adam Wiltzie)

Meilleur compositeur (TV)

Kyle Dixon & Michael Stein
Stranger Things

Ramin Djawadi
Westworld, Prison Break: Resurrection, The Strain

Rupert Gregson-Williams
The Crown

Dave Porter 
Better Call Saul, Blacklist, The Blacklist: Redemption

Mac Quayle
Feud: Bette & Joan, Mr. Robot, Scream Queens

Meilleure chanson originale

Can’t Stop The Feeling (Trolls) – Justin Timberlake, Anna Kendrick, Gwen Stefani, James Corden et Zooey Deschanel

City Of Stars (La La Land) – Ryan Gosling et Emma Stone

How Far I’ll Go (Vaiana) – Auli’i Cravalho

Never Give Up (Lion) – Sia

Runnin’ (Les Figures de L’ombre) – Pharrell Williams

David Shire recevra le prix d’honneur pour l’ensemble de sa carrière

D’autres nominations suivront ces prochaines semaines et seront affichées sur worldsoundtrackawards.com. Les vainqueurs seront annoncés le 18 Octobre 2017 lors de cette cérémonie des WSA qui fait partie intégrante du Festival du Film de Gand.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Elfman et Van Sant à nouveau réunis

(n°782)

News

Danny Elfman

Danny Elfman retrouve le réalisateur Gus Van Sant sur un nouveau projet Don’t Worry, He Won’t Get Far on Foot, drame dont on risque d’entendre parler vu la présence d’un trio bankable Joaquin Phoenix/Rooney Mara/Jonah Hill. Ce long métrage au nom à rallonge nous narre l’histoire d’un quadriplégique qui l’est devenu à la suite d’un accident de voiture à l’âge de 21 ans. C’est alors que l’homme choisit le dessin comme thérapie. La sortie est prévue pour 2018, la date précise sera communiquée ultérieurement.

Lorsque l’on dit « Danny Elfman » on pense souvent « Tim Burton », son réalisateur fétiche, celui envers qui il affiche la plus grande complicité. Mais Gus Van Sant a aussi une bonne place dans la carrière du compositeur puisque leurs collaborations ont abouti à bon nombre de récompenses et de nominations, dont 2 aux Oscar pour les BO d’Harvey Milk et de Will Hunting. Elfman et Van Sant c’est aussi Prête à tout, Psycho, Promised LandRestless et plus récemment la mini-série When We Rise. Mais on le répète le spectre de Burton n’est jamais loin d’Elfman qui a réalisé ces dernières années une série de concerts à succès sur les musiques qu’il a fait pour ce réalisateur, et sa prestation sur ce thème au Lincoln Center lui a valu un Emmy, son seul vrai prix en 2016. On a dit réalisateur fétiche ?…

Mise a part Don’t Worry, He Won’t Get Far on Foot l’agenda d’Elfman est aussi marqué par 2 grosses productions, le blockbuster Justice League qui sortira mi-Novembre et 50 Nuances Plus Claires. Prochainement on découvrira la partition qu’il a réservé au film Tulip Fever une romance moins fiévreuse que celle de 50 Shades et sans doute plus nuancée…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Mark Kilian sur S.M.A.R.T. Chase

(n°775)

News

Mark Kilian

Mark Kilian vient de terminer la BO de S.M.A.R.T. Chase. Le réalisateur Charles Martin, habitué aux séries, s’est attaqué pour la première fois à un long métrage destiné au Grand Écran mais a tout de même pu s’offrir Orlando Bloom pour son casting. Lei Wu et Simon Yam sont les 2 autres acteurs principaux de ce thriller où un agent de sécurité tombe dans une embuscade alors qu’il escorte l’expatriation d’une relique antique de Shangai. La date de sortie en France n’a pas encore été communiquée.

Il va sans dire que Mark Kilian est un compositeur très sollicité. La dernière fois que je lui avais consacré un article, en mai 2015, il s’apprêtait à composer pour Of Kings And Prophets. Depuis cette époque il a décroché près d’une quinzaine d’autres contrats et actuellement planche sur Blood Brother, The Field et le documentaire Life Under Siege: Exploring Gaza’s Secret Tunnels. Si la BO de Lady Bloodfight a apporté quelques exotismes et originalités c’est sans doute le dernier album personnel de l’artiste qui est à souligner. Intitulé Los Ancianos c’est un hommage à la Musique du monde qui reflète bien la personnalité éclectique d’un compositeur avare de modernité et friand de racines. On n’oublie pas de préciser qu’on entendra les toutes dernières compositions de Mark Kilian sur le prometteur Replicas où Keanu Reeves tient le rôle principal.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Le vétéran Young sur NEW-GEN

(n°774)

News

Christopher Young

Christopher Young a été enrôlé pour composer la musique du film d’animation NEW-GEN: Deadalus Rising. Ce long métrage réalisé par J.D. Matonti est basé sur le comic book NEW-GEN créé par les frères Matonti et Julia Coppola et édité par Marvel. L’intrigue suit 2 frères jumeaux Chris et Sean, ayant d’extraordinaires capacités qui ont fait d’eux des parias sur la Terre, leur planète d’adoption. Avec le concours de leur amie Carmen ils réalisent qu’ils sont originaires de New-Gen, une utopique planète existant dans une autre dimension. En stand-by depuis 2012 la production de ce film d’animation semble enfin se concrétiser, cependant aucune date de sortie n’est encore prévue.

Le choix de Christopher Young est excellent. Bien que polyvalent, ce vétéran de la Musique de Film est un spécialiste de Science-Fiction et d’Horreur, possédant comme références notables les BO de Jusqu’en EnferL’Exorcisme d’Emily Rose, Sinister ou encore de The Grudge. Il a aussi composé pour Ghost Rider, Terre Neuve et succédé à Danny Elfman sur Spiderman 3, au cœur des années 2000, décennie faste pour le natif de Red Bank (New Jersey). Depuis, il accorde son énergie à des films moins médiatisés parmi lesquels on peut mentionner Délivre-Nous Du MalLe Roi Singe 1 et 2. Pour le dernier cité il a, on peut le dire, renoué avec la Musique de Film old school car sa partition a été d’une expressivité permanente qui fait plus penser aux anciennes BO même pour le genre Aventure. Nouant avec les éléments de la culture musicale chinoise il les a incorporés au style occidental par touches pour infuser une saveur asiatique à la partition sans tomber dans la caricature ou donner l’impression d’un mélange forcé. Un exemple de métissage musical qui démontre la profondeur du travail de documentation du compositeur et réaffirme sa capacité d’adaptation.

Après 2 années plutôt calmes Young semble repartir de plus belle, puisqu’après avoir composé pour le jeu vidéo Wilson’s Heart et le thriller 7Seconds il est aussi annoncé sur The Vanishment, une adaptation du roman surnaturel de Jonathan Aycliffe.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Primetime Emmys 2017 : Les nominations

(n°770)

News

C’est le temps des nominations pour les Primetime Emmys. Comme d’habitude on s’intéresse aux principales catégories musicales :

Meilleure composition musicale pour une série

Entre parenthèses est précisé l’épisode où la compo est audible

The Crown (Hyde Park Corner) – Rupert Gregson-Williams
House of Cards (Chapter 63) – Jeff Beal
Planet Earth II (Islands) – Jacob Shea et Jasha Klebe
A Series of Unfortunate Events (A Bad Beginning) – James Newton Howard
Taboo (Episode 1) – Max Richter
Victoria (Doll 123) – Martin Phipps, Ruth Barrett et Natalie Holt

Meilleure musique thème

FEUD: Bette and Joan – Mac Quayle
Genius – Hans Zimmer et Lorne Balfe
The Good Fight – David Buckley
Stranger Things – Michael Stein et Kyle Dixon
Victoria – Martin Phipps
Westworld – Ramin Djawadi

Meilleure composition pour un programme à durée limitée*

Entre parenthèses est précisé l’épisode où la compo est audible

Fargo (Aporia) – Jeff Russo
FEUD: Bette and Joan (Pilot) – Mac Quayle
Five Came Back (The Price Of Victory) – Jeremy Turner
O.J. Made in America (Partie 3) – Gary Lionelli
Suite Francaise – Rael Jones
The White Helmets – Patrick Jonsson

Cette 69ème cérémonie des Primetime Emmys commencera les 9 et 10 septembre 2017 (en incluant les catégories musicales), et s’achèvera le 17 septembre 2017 au Microsoft Theatre de Los Angeles.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Ramin Djawadi survit plus que bien

(n°765)

News

Ramin Djawadi

Ramin Djawadi a été confirmé pour être derrière la musique du film La Montagne Entre Nous, réalisé par Hany Abu-Assad. Le drame s’inspire du roman éponyme de Charles Martin et nous fait suivre les péripéties d’un chirurgien et d’une journaliste qui se retrouvent livrés à eux-même et à la nature sauvage après le crash de leur avion dans un massif montagneux. Idris Elba et Kate Winslet constitueront l’essentiel du casting de ce long métrage dont la sortie est prévue pour le 8 novembre prochain.

Ramin Djawadi sort d’une année 2016 où il a été très généreux puisqu’il a sorti dans le commerce les BO de La Grande Muraille, des saisons 3 et 4 de Person Of Interest, du film d’animation Robinson Crusoe, de Warcraft, de la saison 6 de Games Of Thrones, du jeu Gears Of Wars et de la série Westworld, cette dernière étant en 2 volumes. Ça fait beaucoup… mais ça montre que le compositeur reste toujours aussi demandé et estimé. Cette même année il fut aussi nominé aux prestigieux World Soundtrack Awards dans la catégorie Compositeur de l’année et est reparti des International Film Music Critics Award avec 2 nominations et 1 prix de la Meilleure BO (série TV) pour la musique de la saison 6 de Game of Thrones.

On peut aussi noter que La Montagne Entre Nous est le premier film de l’année 2017 pour l’allemand qui s’est vu reconduire sur la 4ème saison de The Strain, la 3ème saison de Westworld et surtout la 7ème saison de Game Of Thrones, une série déjà culte.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Du Ryan Shore sur « Star Wars: Forces of Destiny »

(n°764)

News

Ryan Shore

Des petits courts métrages de 2-3 minutes qui mettent en action des personnages clés de l’univers Star Wars, entendez par-là Rey, Jyn Erso, Sabine Wren, Princess Leia ou Ahsoka Tano entre autres, c’est ce que Lucasfilm propose actuellement aux plus jeunes sur youtube pour patienter jusqu’au prochain gros Star Wars. À la musique ? Ryan Shore un compositeur de 42 ans, neveu du grand Howard Shore à qui on doit la BO de la saga du Seigneur Des Anneaux. Pas encore connu du grand public, Ryan grimpe de façon assez rectiligne. Petite présentation :

Né à Toronto, Ryan Shore se sentit plus l’âme d’un instrumentiste tout au long de sa jeunesse, jouant tour à tour du saxophone, de la flûte, de la clarinette et du piano. Ce n’est qu’après sa quatrième année à la prestigieuse Berklee College of Music de Boston qu’il se dirigea davantage vers la composition, ayant ressenti avoir « tant à dire musicalement qu’il ne pouvait le faire avec son seul saxophone ». C’est alors qu’il élargit son panel musical et la suite lui donna raison avec une collection, depuis 2001, de 8 prix et 5 nominations dont une aux Daytime Emmys Awards 2016. Pour atteindre cette nomination il avait sorti sur la comédie noire Monsterville: Le Couloir Des Horreurs une bande-son très éclectique avec pour qualité principale un travail de sonorités particulièrement fin sur un large éventail d’instruments. On y sent en lui la fibre de l’amoureux de l’instrument mais aussi la fibre de son oncle dans des rares envolées épiques qui scotchent. Le nominé aux Grammy Awards 2010 (The Shrine), dans sa modeste filmographie, laisse donc entrevoir une remarquable capacité à passer d’un style musical à un autre sans accroc.

Avec Star Wars: Forces of Destiny Shore se trouve dans le radar de Disney, c’est généralement bon signe…; en parallèle il s’attelle à l’écriture d’une bande-son pour le court métrage Arden’s Wake.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Rombi retrouve Ozon sur Amant Double

(n°740)

News

Philippe-Rombi

Philippe Rombi

Philippe Rombi retravaillera avec son ami François Ozon sur un thriller cette fois-ci, Amant Double. L’intrigue tourne autour d’une jeune femme fragile tombant amoureuse de son psy qui, lui-même, occulte une partie de sa personnalité. Le film est produit par Éric et Nicolas Altmayer, à qui on doit OSS 117 et plus récemment Saint Laurent. Au casting seront présents Jérémie Renier, Marine Vacth et Jacqueline Bisset. Ce thriller pourrait connaître une possible avant-première à Cannes 2017, en mai prochain.

Cela ne fait pas si lontemps que Rombi et Ozon aient collaboré, en effet ce « vieux couple » du Cinéma français a été à l’oeuvre sur le fructueux Frantz. À l’époque de la sortie de ce drame le réalisateur avait expliqué ses désirs musicaux à retro-hd.com : « J’avais envie au départ de quelque chose de très sobre. Puis je me suis aperçu en voyant les images, qu’on avait besoin d’une tonalité plus émotionnelle, un peu dans le suspense et la tension, voire dans le drame. J’ai donc demandé à Philippe Rombi de travailler dans l’esprit des œuvres de Gustav Mahler ». Et on voit bien dans la partition de Philippe Rombi un compromis entre sobriété et sentimentalisme avoué avec une émotion musicale qui n’est que rarement dépeint par tout l’orchestre mais plutôt par des violons et des altos à l’aigu ; l’ensemble de la BO ne se départ pas de ce concept et affiche une certaine élégance, même sur les ambiances les plus inquiétantes. Ce travail on le rappelle avait valu une nomination au compositeur français aux César 2017. Espérons que cette nouvelle collaboration avec son réalisateur fétiche l’emménera cette fois jusqu’à décrocher ce graal du Cinéma hexagonal, ce serait alors une première pour lui.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Santaolalla sur « The Tribes of Palos Verdes »

(n°737)

News

Gustavo-Santaolalla2

Gustavo Santaolalla

Gustavo Santaolalla a récemment composé la BO de The Tribes of Palos Verdes, un drame où 2 adolescentes sont confrontées au choc culturel après avoir migré de leur ville du Michigan à Palos Verdes. Réalisé par Emmett et Brendan Malloy le film mettra à l’honneur l’actrice Jennifer Garner qui, on se rappelle, avait fait les beaux jours de la série Alias. Elle sera accompagnée de Maika Monroe, Milo Gibson, Elisabeth Rohm, Goran Visnjic, Justin Kirk, Noah Silver, Joely Fisher et Stevie Lynn Jones. The Tribes of Palos Verdes sortira prochainement en France.

D’origine argentine et résidant depuis près de 40 ans à Los Angeles, Gustavo Santaolalla est réputé pour être l’un des meilleurs musiciens latino, inscrit même au Latin Songwriters Hall of Fame. Il commence sa carrière musicale à la fin des années 60 et joue dans différentes formation argentine à commencer par Arco Iris, pionnière du rock argentin, Soluna et Wet Picnic avant d’entamer une carrière solo et produire d’autres artistes latino, le plus connu d’entre eux en Europe étant le colombien Juanes (La Camisa Negra). Après avoir composé pour un premier film en 1981, Santaolalla se consacre vraiment à la Musique de Film depuis l’aube des années 2000. Et, dans cette carrière il n’a point fait de figuration non plus avec 2 oscars remportés coup-sur-coup pour les BO de The Secret of Brokeback Mountain et Babbel, en 2006 et 2007, points d’orgue parmi une trentaine de nominations et de prix. L’argentin a aussi œuvré, entre autres, sur Les Nouveaux Sauvages, La Légende De Manolo ou encore les jeux vidéos The Last Of Us 1 et 2. On entendra ses toutes nouvelles compositions sur le thriller de Thierry Klifa, Tout Nous Sépare, prochainement en salle.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Grégoire Hetzel sur «Les Fantomes d’Ismaël»

(n°732)

News

hetzel-grégoire1

Grégoire Hetzel

Grégoire Hetzel compose actuellement la BO du drame Les Fantomes d’Ismaël, écrit et réalisé par Arnaud Desplechin. À l’affiche on retrouvera Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg, Mathieu Amalric ainsi que Louis Garrel qui se donneront la réplique dans une intrigue où un réalisateur, sur le point de tourner un film, voit réapparaître un amour jadis évaporé. Le film sortira prochainement en France.

Hetzel est donc devenu l’homme vers qui se tourner pour le réalisateur Arnaud Desplechin qui a appelé 6 fois ce compositeur sur ses 7 derniers films depuis qu’ils ont collaboré pour la première fois en 2004 sur Rois et Reine. C’est aussi en travaillant avec Arnaud Desplechin que Grégoire Hetzel a atteint sa 2ème nomination aux César l’année dernière avec la BO de 3 Souvenirs de ma Jeunesse.

Ancien étudiant au Conservatoire National Supérieur de Paris, Grégoire Hetzel est un compositeur français éclectique bien établi dans le paysage du Cinéma hexagonal avec près de 70 programmes couverts depuis 1998 (Un Conte De NoëlLa Prochaine Fois Je Viserai le Cœur, Les Innocentes, L’Arbre, La Belle Saison) et sortant régulièrement des BO dans le commerce ou en téléchargement légal. Prochainement on l’entendra dans le film de Martin Provost Sage Femme dont la sortie est prévue mercredi prochain.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Oscars 2017 : Hurwitz fait le doublé

(n°725)

News

Une logique respectée

justin-hurwitz-oscars2

Justin Hurwitz

Il n’y avait pas vraiment match dans cette catégorie meilleure BO tellement la partition de La La Land était un épouvantail pour les concurrents Mica Levi, Dustin O’Halloran, Hauschka, Nicholas Britell et surtout Thomas Newman qui concourrait encore pour un premier oscar après 13 nominations. Attention, je ne dis pas que le récent lauréat des Golden Globes est immensément plus doué que ces adversaires du soir ; en effet il faut aussi voir le contexte et le fait que ceux-ci aient été beaucoup plus sollicités ces dernières années qu’Hurwitz qui a eu la chance de pouvoir se concentrer sur la bande-son de cette comédie musicale depuis 2014. Et, ma foi, il a pleinement profité de ce laps de temps de 2 ans et demi pour envoyer au réalisateur Damien Chazelle la bagatelle impressionnante de 1900 démos au piano, pour orchestrer tous les morceaux note par note, bref pour grandement réfléchir, recommencer et peaufiner son travail. Et ça se sent dans cette BO où chaque piste est une perle entêtante, et dont le couronnement était quasi obligatoire…

Justin vs Justin

hurwitz-pasek-paul-oscars

Justin Paul (à gauche), Benj Pasek (à droite) et Justin Hurwitz

Par contre plus indécise était la section chanson originale où les 2 chansons de Justin Hurwitz, Audition et surtout City Of Stars, devaient principalement affronter le mastodonte des ondes Can’t Stop The Feeling !. Car cette compo de Justin Timberlake a été tout juste le tube de l’été, collectionnant les places de n°1, les places d’honneur et les certifications de platine aux quatre coins du monde, atteignant presque, à l’heure actuelle, les 400 millions de vues sur Youtube etc. etc., et ayant remporté 2 semaines auparavant 1 Grammy devant City Of Stars. Mais l’Academy a sans doute préféré le côté plus cinématographique de City Of Stars dont les paroles collent plus à l’intrigue de La La Land que celles de Can’t Stop The Feeling ! à l’intrigue de Trolls. Justin Hurwitz a ainsi pu savourer cette récompense avec les excellents paroliers que sont Benj Pasek et Justin Paul dans une soirée qui restera à jamais gravée dans leurs mémoires ; car on n’oublie pas ces moments, et ce qu’ils engendrent comme sentiments irréprimables…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Le non-stop de Jeff Russo

(n°719)

News

Jeff Russo

Jeff Russo

Jeff Russo compose actuellement pour Lizzie. Ce thriller psychologique réalisé par Craig William Macneill reprend le tristement célèbre procès d’Elizabeth Borden. Accusée du meurtre à la hache de son père et de sa belle-mère, à Fall Rivers en 1892, elle sera acquittée par la suite. Le casting aura comme argument de poids Kristen Stewart qui sera accompagnée de Chloe Sevigny, Kim Dickens, Denis O’Hare, Fiona Shaw, Jamey Sheridan et Jeff Perry. Actuellement en post-production le film est attendu pour cette année.

Le compositeur a sorti l’année passée la BO de la 2ème saison de Fargo, une autre saison, une autre histoire et forcément une autre approche musicale. Si son travail sur la saison 1 avait été assez expressif, dramatique et sinistre sur la suivante il a adopté un style moins sombre, plus lent mais avec une grande profondeur instrumentale. « J’ai voulu faire un effort particulier afin d’élargir la portée de la musique, pour aller de pair avec le côté plus épique d’une intrigue se déroulant à plus grande échelle ». Que ce soit sur des références au funk, à la musique western, native, militaire, électronique ou symphonique Russo s’en est bien tiré, la preuve c’est qu’il a été reconduit pour la 3ème saison, a obtenu une nomination aux Emmys 2016 (pour la musique de l’épisode Loplop) et une autre aux HMMA 2016 dans la catégorie « meilleure BO – série et minisérie ».

Sur une bonne lancée en ce début 2017, le compositeur voit son agenda devenir de plus en plus chargé puisqu’outre Fargo il est sur la série Legion, la quatrième saison de Power, la nouvelle série Time After Time et les films Three Christs et Submission, de quoi confirmer son ascension à Hollywood et récompenser le fait qu’il reste un compositeur sérieux, polyvalent et emballant.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Jeff Beal sur « Shock And Awe »

(n°715)

News

jeff-beal-s

Jeff Beal

Outre la saison 5 d’House Of Cards, Jeff Beal planche actuellement sur Shock And Awe. Ce drame de Rob Reiner raconte l’histoire du premier groupe de journalistes à remettre en question la supposée possession d’armes de destruction massive par Saddam Hussein, juste avant l’intervention américaine en Irak. Rob Reiner jouera aussi dans le film avec Woody Harrelson, Tommy Lee Jones, James Mardsen, Milla Jovovich, Jessica Biel, Richard Schiff et Luke Tennie. En post-production donc, Shock And Awe est prévu pour cette année.

Depuis sa victoire aux Emmys 2015 Jeff Beal a enregistré la parution de la BO de la 4ème saison d’House Of Cards. On observe encore un changement musical car même s’il demeure beaucoup de mystère, la musique de la dernière saison est moins sombre, moins électronique que celle de la précédente et montre un côté plus jazzy avec l’emploi assez répandu d’un set de percus Jazz ; bref une BO plus proche de la veine musicale originelle du compositeur. Alors c’est vrai qu’à chaque fois que je loue le talent de Jeff Beal je parle souvent d’House Of Cards mais le natif d’Hayward a aussi montré qu’il pouvait briller dans autre chose, la preuve : sa participation aux Emmys 2016 n’était pas due à son travail sur House Of Cards mais à celui sur le téléfilm Jesse Stone: Lost in Paradise. Pour ce dernier on sent un bon soupçon de Jazz mais le style est plutôt typé thriller, avec des harmonies mystérieuses, une ambiance musicale faussement calme, claire, et illuminée d’une instrumentation très diversifiée. Et puis ces derniers temps le compositeur est souvent recherché par des commenditaires divers et variés pour lesquels il a composé une dizaine d’œuvres de concert depuis 2015, affectionnant la plus grande liberté d’écriture qu’il y trouve.

Jeff Beal nous donne donc rendez-vous sur la prochaine saison d’House Of Cards qui sera diffusée aux USA dès le 30 mai 2017 et on rappelle qu’il sera aussi sur les documentaires naturalistes An Inconvenient Sequel: Truth to Power et The Guide.

Didier Bianay

bianaydidier.com