Oscars 2016 : Smith et Morricone confirment et signent

News

Ennio Morricone assoit sa légende

Ennio Morricone

Ennio Morricone

Il est devenu à 87 ans le plus vieux lauréat des oscars, mais on l’avait senti venir la diligence Morricone, et avec diligence… Car depuis sa sortie en décembre 2015, la BO des 8 Salopards a remporté 14 trophées, dont les prestigieux Grammy et BAFTA il y a 7 semaines. Le compositeur italien a devancé son illustre confrère John Williams qui n’a pas démérité avec sa BO de Star Wars 7 et il l’a même mentionné durant son discours ainsi que l’importance de la musique dans le succès d’un film. Sont naturellement venus aussi des remerciements au producteur Harvey Weinstein, à Quentin Tarantino qui a été sa source d’inspiration, et bien sûr à l’Academy. Cette dernière lui avait déjà accordé un oscar d’honneur en 2007 après qu’Ennio Morricone eut reçu 5 nominations infructueuses de 1979 à 2001, cette statuette décrochée hier soir étant donc son premier « oscar de compétition ». Cela conclut une semaine décidément excellente pour l’italien qui avait obtenu 2 jours auparavant son étoile sur Hollywood Boulevard, un autre symbole qui signe définitivement l’entrée de l’homme dans la légende du Cinéma. Tout cela méritait bien une standing ovation et l’assistance du Dolby Theatre ne s’en est pas privé.

Premier oscar pour Le Grand Brun Talentueux

Sam Smith et James Napier

Sam Smith et James Napier

Pour Sam Smith en revanche les choses ont été un peu plus chaotiques. Moins bien parti que son prédécesseur Skyfall, excepté en Grande-Bretagne, Writing’s On The Wall (007 Spectre) avait même fait l’objet de vives critiques chez les aficionados de la saga James Bond et… chez Sam Smith qui a regretté que ce titre soit si dur à interpréter. C’est seulement en mi-janvier que l’espoir de décrocher l’oscar a grandi chez le crooner de 23 ans avec un premier Grammy décroché devant Charlie Puth et Ellie Goulding et leurs énormes tubes See You Again et Love Me Like You. De plus 4 jours plus tard pour les nominations des Oscars ces 2 hits n’étaient tout simplement pas présents sur la liste, ce qui a bien dégagé sa route. Mais aussi je le répète, avec Writing’s On The Wall Smith mérite une belle reconnaissance, lui qui a su mêler sa personnalité et celle des BO de James Bond, pour produire un prolongement musical de la partition de Thomas Newman. Dans son discours de remerciements l’anglais a affiché son soutien à la communauté LGBT et a aussi ajouté une polémique à la soirée, une habitude aux Oscars… Mais on le sait déjà, les britanniques sont des hommes de tradition.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

26/02 Hier soir aux César c’est Warren Ellis qui a décroché le titre de la Meilleure Musique avec la BO de Mustang. Il s’agit du premier César pour le compositeur australien qui devance Raphael (Les Cowboys), Ennio Morricone (En Mai, Fais ce Qu’il te Plaît),  Stephen Warbeck (Mon Roi) et Grégoire Hetzel (Trois Souvenirs de ma Jeunesse).

26/02 Marco Beltrami était en tête d’affiche hier dans la rubrique Dernières Sorties, avec sa partition pour Gods Of Egypt. À signaler aussi la sortie de la bande son de The Young Messiah, par John Debney.

26/02 Ennio Morricone reçoit son étoile sur Hollywood Boulevard. Lors de la cérémonie le compositeur était accompagné de Quentin Tarantino, d’Harvey Weinstein et de Pascal Vicedomini.

24/02 L’annonce des compositeurs nominés aux Saturn Awards dans la catégorie Meilleure BO. Voir la liste ici

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Stephen Warbeck – Le secret des banquisesMarie Madinier

Robin Coudert*EperdumentPierre Godeau

Eric SerraThe LakeSteven Quale*

Fil EislerThe Titan Lennart Ruff

Samuel SimMaigret – Stewart Harcourt

Marc Streitenfeld** – All I See Is You – Marc Forster***

Danny Bensi et Saunder JurriaansThe Autopsy of Jane DoeAndre Ovredal

TranscendersThe Real O’NealsDavid Windsor et Casey Johnson

Jon Brion****WilsonCraig Johnson

James Edward Barker et Tim Despic Precious Cargo Max Adams

Jeff CardoniMike and Dave Need Wedding DatesJake Szymanski

Heather McIntosh Rainbow TimeLinas Phillips

* Le réalisateur de Destination Finale 5

** On lui doit la BO de Prometheus

*** Il a eu l’honneur de réaliser un James Bond, il s’agissait de Quantum Of Solace (2008)

**** En 2004 il s’est fait remarquer avec la BO du long métrage Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (26/02/16)

gods-egypth2

Gods of Egypt – Marco Beltrami  

Varese Sarabande (26 février 2016)

Tempête – Vincent Girault  

Hold On Music (24 février 2016)

Trois souvenirs de ma jeunesse – Grégoire Hetzel  

BOriginal / Cristal Records (26 février 2016)

Triple 9 – Atticus Ross, Leopold Ross, Claudia Sarne, Bobby Krlic  

BFD Records (26 février 2016)

Saint Amour – Sebastien Tellier  

Record Makers (26 février 2016) – Digital / EP 3 titres

The Young Messiah – John Debney  

Lakeshore Records (26 février 2016)

Exposed – Carlos José Alvarez  (Album)

Lakeshore Records (26 février 2016)

Belgica – David Dewaele, Stephen Dewaele (Album)  

Pias (26 février 2016)

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Saturn Awards 2016 : Les compositeurs nominés

News

Les Saturn Awards sont des récompenses de Cinéma et de Télévision qui sont décernées aux meilleures œuvres audiovisuelles concernant les genres Science-Fiction, Fantastique et Horreur. Voici la liste des compositeurs nominés dans la catégorie meilleure BO :

Saturn_AwardMad Max: Fury Road Tom Holkenborg

Sicario – Johann Johannsson

Baahubali: The Beginning – M.M. Keeravani

Les 8 Salopards – Ennio Morricone

Crimson Peak – Fernando Velazquez

Star Wars: Le Réveil de la Force – John Williams

Le vainqueur sera annoncé lors de la 42ème cérémonie des Saturn Awards, en Juin 2016. La date précise sera bientôt annoncée.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Eisler ne perd pas le fil

News

Fil Eisler

Fil Eisler

Je cite Fil Eisler régulièrement dans la section Récap’ du site, mais aujourd’hui je consacre un article à ce compositeur prometteur, d’autant plus qu’il vient de décrocher le projet de BO pour The Titan, un péplum ? Non The Titan est un long métrage de science-fiction qui raconte l’histoire d’une famille transférée dans le but de prendre part à une révolutionnaire expérience sur l’évolution génétique de l’Homme dans l’espace. C’est Lennart Ruff qui est aux manettes et qui dirige les acteurs Sam Worthington, Taylor Schilling, Tom Wilkinson, Diego Boneta, Aleksander Jovanovic et Agyness Deyn. Le film est actuellement en tournage et aucune date de sortie n’a été fixée pour l’instant.

Ancien élève de la prestigieuse UCLA, Fil Eisler a d’abord été un musicien de tournée ou de studio qui a travaillé pour des noms célèbres tels Robbie Williams, Kylie Minogue, Marco Beltrami, Dave Stewart, Imogen Heap, ou encore Brian May avant de se lancer plus pleinement dans la musique à l’Image. À sa filmographie on retrouve quelques références qui nous disent tous quelque chose comme, Célibataire Mode D’emploiShameless, Empire et surtout Revenge. Pour la dernière citée son travail a été intéressant et assez soigné. Entre élégance, harmonies malsaines, et orchestrations galopantes, la BO de Revenge colle très bien au concept de la série et a été logiquement remarquée dans l’industrie de la Musique de Film. Bien qu’on y trouve des sonorités électroniques, le compositeur a tenu à son orchestre de 50 musiciens et ce malgré les contraintes de temps que laisse souvent le format série.

C’est cette application chez Fil Eisler qui l’emmène sur des projets de plus en plus médiatisés ces dernières années. Récemment encore il vient de signer pour le film CHiPs, un remake de la célèbre série des 70’s qui, pourquoi pas, pourrait exposer davantage son travail et faire encore progresser sa carrière, de fil en aiguille…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Douce Force

Coup De Cœur

John Williams

John Williams

C’est Le thème de Star Wars 7, celui de Rey, et c’est sans doute celui qui a le plus surpris. Détails :

Le magnifique thème de Rey étonne par sa nature entre un héroïsme sous-entendu par cors, trombones et trompettes et de la tendresse matérialisée par l’emploi des cordes, des bois, d’un glockenspiel et d’un céleste. Je dirais même que c’est une tendresse lyrique qui l’emporte, le Rey’s Theme n’étant jamais vraiment épique bien que ce personnage principal mène bien des combats… Alors pourquoi ce choix ? John Williams a avoué au prestigieux LA Times son concept : « C’est un défi intéressant avec elle, car le morceau ne suggère pas un thème romantique. Il suggère une aventurière, mais avec une grande force. C’est une combattante, elle est animé par la Force, et cela devait être quelque chose de fort mais attentionné ».

Par extension l’emploi de ce thème dans la BO est du même genre. Apparaissant d’abord dans la piste 2, The Scavenger, il est par la suite repris dans That Girl With The Staff, Maz’s Counsel, Kylo Ren Arrives At The Battle, The Abduction, The Ways Of The Force, Farewell And The Trip, et dans le final avec toujours ce côté épique minoritaire même dans les pistes qui soutiennent les scènes d’action. Avec l’avènement de ce nouveau personnage central et le fait qu’il soit de sexe féminin, le compositeur a voulu donc partir musicalement sur un autre chemin, quitte a faire peut-être des déçus, qui s’attendaient à quelque chose de plus brutal. Quoiqu’au final le morceau a fini par rencontrer un franc succès auprès des fans de la saga et, par sa richesse mélodique, offre de nombreuses possibilités de développement. Alors qu’en sera-t-il dans les prochains épisodes ? On verra, ou plutôt on entendra… Une chose est sûre le Rey’s Theme est un mythe naissant.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

19/02 Sortie de la bande-son du biopic Race, par Rachel Portman. Les autres parutions ici.

15/02 Antonio Sánchez remporte un Grammy pour la BO de l’excellent Birdman. John Legend et Common s’adugent le Grammy de la meilleure chanson originale avec Glory (Selma).

14/02 Ennio Morricone remporte un BAFTA pour la BO des 8 Salopards. C’est le 6ème BAFTA pour le compositeur qui devance notamment John Williams et son score de Star Wars 7.

Projets confirmés cette semaine (Compositeur film ou série réalisateur ou créateur)

Guy Gross – Flammable ChildrenStephan Elliott

Stephen MalkmusFlakedWill Arnett et Mark Chappell

Christopher Lennertz My Big Fat Greek Wedding 2 Kirk Jones*

Dickon Hinchliffe**Special CorrespondentsRicky Gervais

Robin Coudert*** – Amityville: The AwakeningFranck Khalfoun

Michael GiacchinoThe Book of HenryColin Trevorrow****

Harry Gregson-WilliamsAlien: Covenant (Prometheus 2) – Ridley Scott

Harry Gregson-WilliamsLive by NightBen Affleck

Jeff ToyneYou Me HerJohn Scott Shepherd

Carlo SiliottoMiracles from HeavenPatricia Riggen

Alexandre DesplatLes habitantsRaymond Depardon

* On lui doit les films Vieilles Canailles et Everybody’s Fine

** Il a composé pour Les Brasiers de la Colère

*** Il a partagé avec Emmanuel D’Orlando une nomination aux Césars 2013 pour la partition de Populaire

**** Réalisateur de Jurassic World, d’ailleurs annoncé aux manettes de Star Wars 9

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (19/02/16)

raceh

Race – Rachel Portman  

Back Lot Music (19 février 2016)

Qui sème l’amour – Thierry Malet et Laetitia Martinoni 

Cristal Records (19 février 2016)

La guerre des tuques 3D – Eloi Painchaud et Jorane  

Sony Masterworks (19 février 2016)

The Leftovers (Saison 2) – Max Richter

WaterTower Music (19 février 2016) – Digital

Siddharth – Andrew Lockington

Intrada (16 février 2016 ) CD

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Gregson-Williams redécollera pour Prometheus 2

News

Harry Gregson-Williams

Harry Gregson-Williams

Ce sera sans doute un des films les plus attendus de 2017, Prometheus 2, avec évidemment Ridley Scott à la réalisation. Si le premier volet avait laissé des impressions mitigées le réalisateur essaiera de faire mieux sur la suite et peut compter désormais sur les acteurs Michael Fassbender, Katherine Waterston, Danny McBride et Noomi Rapace. Prometheus 2 (ou Alien : Covenant) sortira le 6 octobre 2017 et aura comme compositeur Harry Gregson-Williams, l’artiste ayant récemment dévoilé la confidence à Film.Music.Media.

Harry Gregson-Williams succèdera donc à Marc Streitenfeld qui avait réalisé la bande son du premier en 2012. Cela fait aussi penser que le compositeur est souvent rappelé par Ridley Scott ces temps-ci. En effet après Exodus où il a composé des musiques additionnelles, c’est lui qui a principalement composé pour Seul Sur Mars. Pour ce long-métrage il est parti sur un style électro-symphonique plutôt conventionnel. Sa partition avait principalement pour but d’exprimer solitude et émotions avec divers solistes et de moderniser le rendu par l’ajout de sonorités électroniques traitées souvent en delay. Bien qu’inclus dans la catégorie science-fiction le très intimiste Seul Sur Mars est toutefois bien différent de Prometheus 2. S’il n’est pas sûr que le compositeur face autant la part belle aux textures sonores électroniques, il ne fait aucun doute qu’il retrouvera un style musical plus brutal et épique, et davantage proche de sa zone de confort.

En attendant, Gregson-Williams se fera entendre sur le téléfilm Confirmation et sur le nouveau drame de Ben Affleck, Live by Night.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Retour tambour battant pour Antonio Sánchez

News

Antonio Sánchez

Antonio Sánchez

Le batteur a battu

Antonio Sánchez s’est adjugé hier le Grammy Award de la meilleure BO avec celle de Birdman, une belle revanche pour ce batteur de Jazz d’origine mexicaine qui avait été snobé par l’Academy en vue des Oscars 2015. « C’est génial d’obtenir un Grammy après avoir été écarté pour l’oscar. Alors je voudrais remercier cette Académie plutôt que l’autre, parce que je n’ai en rien à les remercier ». Visiblement, Sánchez a conservé quelques aigreurs… Il est vrai que la BO du film d’Alejandro Iñárritu est comme un OVNI dans le paysage de la Musique de Film actuelle, elle qui est essentiellement composée de rythmes à la batterie. Autant dire qu’en écoute isolée ça ne fonctionne pas, mais, avec les images de Birdman elle confère du dynamisme et amplifie les scènes rocambolesques du film, tout en soutenant constamment le train de vie échevelé de ces artistes de Broadway. Un vrai coup de poker donc qui a marqué les oreilles de bon nombre de spectateurs. Le compositeur a aussi perçu le succès de Birdman comme un coup de projecteur inespéré pour un artiste de Jazz comme lui : « Nous musiciens de Jazz, notre cercle est si restreint que nous essayons sans cesse de le transcender. Alors être capable d’avoir mon nom associé à un film oscarisé c’est énorme. Juste le fait d’être connu comme le gars de Birdman, c’est suffisant. » Et cette année la Critique lui a maintes fois prouvé qu’il méritait bien plus que ca…

En retard sur toute la ligne

Les Grammys semblent toujours avoir un train de retard et cela s’est particulièrement vu dans cette catégorie où est sortie vainqueur la BO de Birdman, elle qui parut en 2014 tout comme sa cousine musicale pour Whiplash, et celle d’Interstellar, d’Imitation Game et d’Une Merveilleuse Histoire du Temps, les 3 dernières ayant même bataillé ferme aux Oscars de l’année dernière. Bref ici point de 8 Salopards ou de Star Wars 7, les partitions des maestros Morricone et Williams étant sorties bien après la date butoir du 30 septembre 2015. Et puisque l’on semble être dans le rappel des Oscars, c’est Glory qui a de nouveau triomphé hier soir au Grammys en tant que meilleure chanson originale (Selma). Oh je ne vais pas en reparler, j’ai consacré à l’oeuvre de John Legend et de Common une moitié d’article, il y a bien longtemps…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

12/02 La parution de la BO du film Les Innocentes signée Grégoire Hetzel. Connu pour sa participation à la Star Academy Matthieu Gonet sort sa 9ème BO sur Joséphine S’arrondit. Le reste des sorties BO ici

06/02 Michael Giacchino décroche un Annie Award pour la BO de Vice Versa. C’est le 4ème Annie Awards pour le compositeur après ceux pour les partitions de Ratatouille, Les Indestructibles et Prep & Landing: Naughty vs. Nice.

Projets confirmés cette semaine (Compositeur film ou série réalisateur ou créateur)

Reza Safinia The Trust Ben et Alex Brewer 

Joey Stephens Vice Principals Jody Hill et Danny McBride 

John Paesano Brain on Fire Gerard Barrett

Shigeru Umebayashi* Crouching Tiger, Hidden Dragon: Sword of Destiny Yuen Wo-Ping

Randy Edelman Back in the Day Paul Borghèse

Charlotte Truman Interlude in Prague John Stephenson

Patrick Doyle Sgt. Stubby: An American Hero Daniel St. Pierre 

Jarvis Cocker** Likely Stories Iain Forsyth et Jane Pollard***

Micky Erbe et Maribeth Solomon A Beautiful Planet – Toni Myers

* En 2013 il réalise la BO de The Grandmaster 

** Il a composé la chanson originale de Harry Potter et la Coupe de Feu, intitulée Magic Works

*** Le duo s’est fait remarquer avec le documentaire 20,000 Jours Sur Terre (2014)

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (13/02/16)

les-innocentes2h

Les Innocentes – Grégoire Hetzel  

Bayard Musique (10 février 2016)

Southbound – The Gifted 

Headquarters Music (9 février 2016)

Tumbledown – Daniel Hart, Damien Jurado  

Milan Records (12 février 2016)

La Vache – Ibrahim Maalouf  

Mi’ster (12 février 2016) – Digital

Ce Sentiment de l’été – David Sztanke / Tahiti Boy  

True Velvet Records (12 février 2016)

Joséphine s’arrondit – Matthieu Gonet (Album)  

UGC (10 février 2016)

Baron noir – Evgueni Galperine, Sacha Galperine (TV)

Kwai (5 février 2016) – Digital

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Doyle sur « Sgt. Stubby: An American Hero »

News

patrick doyle

Patrick Doyle

Patrick Doyle signera la BO du prochain dessin animé de Daniel St Pierre, Sgt. Stubby: An American Hero. Inspiré d’une histoire vraie, le programme a pour personnage central un Bull Terrier perdu ayant tissé des liens envers les hommes de la 26ème Division Yankee, au début de l’engagement des USA dans la Première Guerre mondiale. Pour l’instant aucun acteur n’a été annoncé pour le casting, mais rien ne presse vraiment puisque le film sortira en 2018.

Le compositeur écossais est un des tauliers de la Musique de Film actuelle. Mais après ses études à la Royal Scottish Academy of Music and Drama c’est par le théâtre qu’il commence en étant directeur musical et compositeur pour la Renaissance Theatre Company en 1987, avant de se lancer dans le Cinéma l’année suivante. Et bien lui en a pris puisque la suite de sa carrière a été une vraie réussite avec 2 nominations aux Oscars pour les BO de Hamlet et Raison Et Sentiments. Parmi ses références on peut aussi citer Henry VIndochine, Dead Again, Beaucoup de Bruit Pour Rien, Harry Potter et la Coupe de Feu, Thor, La Planète des Singes : Les Origines ou encore Rebelle. Remarqué sur différents types de films, la force de ce compositeur a toujours été d’allier polyvalence et qualité.

L’année passé Patrick Doyle l’a consacré à son réalisateur fétiche, Kenneth Branagh, composant pour lui les BO de Cendrillon et The Winter’s Tale. Il a aussi cette même année reçu un prix d’honneur aux WSA, récompensant son riche apport musical au Cinéma.

Didier Bianay

bianaydidier.com

John Paesano à la croisée des chemins

News

John Paesano

John Paesano

Les prochains mois s’annoncent intéressants pour la carrière de John Paesano car il y attirera l’attention en sortant des bande-sons pour des franchises de poids, Daredevil et Dragons. Une partition réussie pour la première serait une bonne chose car cette série de Netflix, bien qu’en perte de vitesse, lui donnera une belle exposition. Et puis surtout une remarquable BO pour le spin-off Dragons: Race to the Edge, pourrait pourquoi pas le rapprocher de John Powell, ce dernier étant déjà confirmé pour le 3ème volet qui paraîtra en 2018.

Oui, le talentueux compositeur est bien servi avec ces 2 séries qui l’occupent sacrément tout comme la nouvelle de Rand Ravich, Second Chance et le drame avec Chloé Grace Moretz, Brain On Fire. Récemment le natif de Birmingham (Michigan) a aussi bouclé et fait paraître la BO de My All American, BO qui est passée assez inaperçue étant sortie précisément le même jour que celle de Thomas Newman pour 007 Spectre ou encore que celle des frères Danna pour Le Voyage d’Arlo… Toutefois la partition de My All American valait tout de même le détour montrant, outre son caractère militaire et patriotique, une percussion et une qualité d’écriture bien plus que satisfaisantes sur bon nombre de pistes. Et cela n’est pas sans rappeler le superbe travail du compositeur sur Le Labyrinthe, ni le fait que son domaine de prédilection réside dans des orchestrations puissantes, un peu comme Henry Jackman, avec cependant une teinte légèrement plus rétro.

Actuellement la rumeur annonce Paesano sur Godzilla 2 (2018) et peut-être qu’il recevra bientôt confirmation pour le projet. En tout cas, son profil et ses tendances musicales, favorables aux films d’aventures, poursuivraient très bien le travail d’Alexandre Desplat et propulseraient la notoriété du compositeur à un tout autre niveau.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine …

Le Récap’

05/02 Sur les 4 sorties BO mentionnées a été mise en tête d’affiche celle de Hail Caesar ! de Carter Burwell, un compositeur de plus en plus en vue qui défendra sa chance aux prochains Oscars avec la BO de Carol.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou sérieréalisateur ou créateur)

Alexandre DesplatAlone In BerlinVincent Perez

John Swihart Table 19Jeffrey Blitz

Chris Alan Lee Uncle BuckSteven Cragg et Brian Bradley

Jonathan Goldsmith Burn Your MapsJordan Roberts

Ruth Barrett Love, NinaSJ Clarkson

Nathan Whitehead Stéphanie Akiva Goldsman*

Vince Pope UndercoverPeter Moffat 

* Il a reçu un oscar pour le scénario adapté d’Un Homme d’Exception, en 2002

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (05/02/16)

hail caesarh

Hail, Caesar! – Carter Burwell

Back Lot Music (5 février 2016)

Monster Hunt – Leon Ko

Milan Music (5 février 2016)

Orgueil et Préjugés et Zombies – Fernando Velazquez

Varese Sarabande (5 février 2016)

Broer – Steve Willaert

Fobic Films-Wild Cherry Music (3 février 2016) Digital

Source : cinezik.org et underscore.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Under The Sea, profond succès

Musiques De Films Légendaires

Alan Menken

Alan Menken

Aaah le merveilleux monde de La Petite Sirène où parler et chanter sous l’eau ne pose aucun problème. Aujourd’hui on s’attarde sur la fameuse chanson Under The Sea, interprétée ici par Samuel E. Wright (par Henri Salvador dans la version française). Cette composition au style Calypso saupoudré de touches Swing a remporté un véritable succès en étant récompensée par un oscar en 1990 et un grammy en 1991. La musique on la doit au légendaire Alan Menken tandis que les paroles ont été l’œuvre de Howard Ashman qui s’est visiblement inspiré de celles de The Beautiful Briny. Même 26 ans après, la chanson reste ancrée dans la culture populaire en partie grâce à une exploitation massive de Disney qui l’a réenregistré à l’échelle internationale en 1998, puis a incorporé d’autres versions dans ses RPG Kingdom Hearts 1 et 2 et la comédie musicale du même nom en 2007 ; sans parler des nombreuses rééditions de la BO…

Justement, la BO dont est issue Under The Sea a, elle aussi, été récompensée d’un oscar. Mais plus qu’une bande-son à succès elle a marqué un tournant musical chez Disney. Beaucoup de connaisseurs sont d’accord pour dire que Menken et ses acolytes ont apporté « Broadway à Disney ». Dans l’ensemble ce dessin animé marque aussi le début de la Renaissance de Disney et Menken sera même surnommé Disney Renaissance Man, lui qui collectionnera les éloges les années suivantes sur Aladdin, La Belle Et La Bête, Pocahontas ou encore Le Bossu De Notre Dame, dans une période faste pour Disney allant jusqu’en 1997. Tant de grandes réussites pour ce compositeur… mais actuellement c’est toujours la BO de La Petite Sirène qui reste son plus gros coup commercial, certifiée 6 fois disque de platine aux USA en 2007 et louée en 2010 par le site Rhapsody comme la plus grande BO de Disney. De quoi conserver la notoriété de Menken sans tache. Merci Ariel.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Ruth Barrett sur Love, Nina

News

Ruth Barrett

Ruth Barrett

Ruth Barrett compose actuellement pour Love, Nina, une mini série de SJ Clarkson avec comme acteurs principaux Faye Marsay, Helena Bonham Carter, Jason Watkins, Joshua McGuire et Ethan Rouse. La comédie en 5 parties est inspirée d’un livre éponyme de Nina Stibbe et raconte l’intégration d’une femme issue de la campagne dans le Londres des années 80. Le premier épisode de Love, Nina sera diffusé aux prochaines berlinales ce mois-ci.

Avec son (jolie) visage peu connu Ruth Barrett gagne à être reconnue car son style est intéressant tant elle a un génie pour dénicher des sonorités planantes et inattendues aux niveaux électronique, acoustique ou en combinant les 2. Capable des mélodies les plus mignonnes, la compositrice peut aussi partir dans des ambiances très intimidantes comme le témoigne la BO de Whitechapel et l’une de ses pièces les plus impressionnantes, le thème principal de la série Hunted. Son utilisation des nouvelles technologies musicales se veut assez expansive, sensible, intelligente et limpide, constituant le meilleur aperçu des infinies possibilités qu’elles peuvent offrir. Que l’électro soit son domaine de prédilection ferait presqu’oublier que Barrett a un cursus on ne peut plus académique, elle qui a étudié la musique dans la prestigieuse université de Cambridge puis à la Royal Academy of Music de Londres.

Après un début de carrière consacré aux publicités, au théâtre et aux documentaires, c’est plus dans le créneau des séries qu’elle exerce depuis 2006. Toutefois, 7 ans après Harry Brown, Barrett fera un retour sur le Grand-Écran avec le thriller City Of Tiny Lights de Pete Travis, un réalisateur qu’elle a déjà côtoyé sur Endgame et Legacy.

Didier Bianay

bianaydidier.com

5 BO recommandées

Bandes Originales Recommandées

 

Demain – Fredrika Stahl

Bande son ou album ? C’est vrai il y a tant de chansons qu’on se poserait la question, mais rassurez-vous ce sont toutes des chansons originales, la preuve d’un gros effort créatif de Fredrika Stahl pendant 9 mois en collaboration avec le réalisateur Cyril Dion. Malgré 2 méthodes de travail différentes selon lesquelles les chansons ont été composées en amont ou en aval de l’Image, la symbiose est parfaite dans ce documentaire à succès où la musique de Stahl et l’ambiance narrative deviennent de plus en plus lumineuses et positives au fur et à mesure que s’écoulent les minutes. L’ensemble qui oscille entre Jazz et Pop est rafraîchissant, avec des compositions entêtantes parfois même assez catchy.

13 Hours : The Secret Soldiers Of Benghazi – Lorne Balfe

Une bande son à 2 facettes bien distinctes. Le thème principal surprend dès le départ par son caractère calme. Il pose les premiers jalons d’une BO plus sensible que la moyenne dans le genre film d’action. Interviennent alors pendant une bonne partie de la partition de Lorne Balfe des ambiances mélancoliques amenées par des harmonies tristes et relevées par des solistes, souvent au violoncelle électrique ou au piano, qui soulignent le sentiment de solitude et d’abandon. Mais, action oblige, la BO laisse aussi la place, parfois brutalement, à des atmosphères beaucoup plus rythmées, déchaînées, musclées et déchirantes mais toujours en gardant le même concept : celui d’un style électro-symphonique au sound design recherché et très moderne.

Rappel

Recommandées dans de précédents articles :
 

The Hunt – Steven Price (Que devient Steven Price ?)

« Pour le documentaire animalier The Hunt (en mini-série), il a aussi surpris en composant comme pour un film. Ici point de style minimaliste, de boucles, beaucoup moins de sound design mais une nette domination des instruments acoustiques, je dirais que la BO de The Hunt est digne d’un drame, avec nombres de passages symphoniques lyriques, tendres, évasifs, agités et même épiques. Une bande son plus ambitieuse que la norme en accord avec un documentaire, lui aussi plus ambitieux qui s’attarde davantage sur les relations entre prédateurs et proies. Bref, le programme et sa captivante musique ont fait le choix du sentimentalisme plus que celui de la dure loi de la jungle. »

Les 8 Salopards – Ennio Morricone (Morricone et Smith, la victoire aux 2 visages)

« Au final les contributions de Morricone sur l’album se sont avérées rétro, aigres, hypnotiques, tantôt dérangées, tantôt posées et penchent plutôt vers la musique d’ambiance, autour d’un thème principal curieux et un poil obsédant. Le compositeur a donc fait le choix d’une musique tourmentée pour accompagner des personnages qui le sont aussi, et ça lui a bien réussit. »

Snoopy Et Les Peanuts Christophe Beck (Beck se tirera les cheveux sur Trolls)

« Beck : « Bien sûr, il y a une musique iconique associée aux personnages par Vince Guaraldi, et il a été amusant de trouver des endroits pour incorporer non uniquement des pièces de Guaraldi, mais aussi des manières de rendre hommage à son héritage avec ce style Jazz-Pop dans ma BO » (collider.com). Dès le thème au piano le compositeur a aussi annoncé qu’il ne comptait pas faire dans la caricature musicale. Oscillant entre Jazz, Pop et Symphonie, Beck affiche avec la BO de Snoopy un travail hétérogène et sérieux, et continue de justifier pourquoi Jerry Goldsmith en personne l’a recommandé à ses débuts. »  

Didier Bianay

bianaydidier.com