3 BO recommandées

(n°868)

Bandes Originales Recommandées

     

Travelers – Adam Lastiwka

Le prolifique Adam Lastiwka a voulu faire quelque chose de futuriste, et c’est réussi. Prolifique, le canadien l’a été aussi sur les sonorités électroniques de cette bande-son qui en grouille littéralement. Mais pour dépeindre en musique les aventures de voyageurs temporels salvateurs Lastiwka garde tout de même un concept en surbrillance, l’emploi massif de la distortion même sur des instruments acoustiques, à tel point que ces derniers passeraient pour des synthés. Cela n’empêche pas au compositeur de mettre de la lisibilité dans son orchestration, posant des sonorités limpides pour contrebalancer des basses fréquences volontairement embrouillées et point contemporaines. Mais plus qu’un excellent sound design la BO de Travelers conserve une musicalité, discrète mais appréciable, quant certains morceaux par leurs rythmes haletants, affirmés ou non, nous maintiennent dans l’urgence ; car pour ces time travelers s’immiscer discrètement dans l’entourage d’un hôte demeure un combat de tous les instants.

Si Tu Voyais Son Cœur – Gabriel Yared

Cette BO symbolise quelque part le mal qui ronge le Cinéma français ces derniers temps, la musique originale y trouve de moins en moins sa place. Pourtant la réalisatrice Joan Chemla tenait en la personne de Gabriel Yared un excellent compositeur. Propulsé dans un projet taillé pour lui le franco-libanais a rappelé sur cette bande-son symphonique qu’il est un orchestrateur hors pair, tant l’orchestration de sa partition est limpide et pleine d’élégance. Un vrai régal qui est quelque peu modernisé par le choix d’une réverbe longue ajoutant une certaine intimité à la profondeur d’une flûte, à la fragilité du piano, et une certaine chaleur au mini-orchestre quand il se déploie mélancoliquement. Malheureusement, la BO est très courte, comptez 18 minutes, sur un film d’1 h 26… Dommage car la plume de Yared avait de quoi porter ce drame sentimental, psychologique, basé sur la rédemption, et jouer davantage avec la couleur de son contexte sombre.

Rappel

La Forme de L’eau – Alexandre Desplat (Golden Globes 2018 : les bonnes habitudes de Desplat, Pasek et Paul)

« …le français a réussi à se détacher en marquant les esprits par sa bande originale acidulée, nous emportant dans une féérie et un romantisme à toute épreuve… « Ce film traite de l’amour. Rien d’autre. Amour. Partage. Humanisme et respect. La musique devait transmettre cela », s’est-il exprimé après cette 75ème édition. C’est dans cette optique que ce flûtiste de formation a donné beaucoup de champ à différents timbres de bois, naturellement sensibles, sans même proposer un son imposant dans les scènes les plus brutales, l’absence de trompettes aidant. Ainsi l’idée de l’eau était autant présente à travers les mouvements incessants de la caméra que dans la puissance limitée d’un orchestre semblant constamment immergé, selon les dires du compositeur à billboard.com. »

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°867)

Le Récap’

12/01 Dans notre rubrique Dernières Sorties a été mis à l’honneur l’un des meilleurs compositeurs français à savoir Gabriel Yared et sa BO du drame Si Tu Voyais Son Cœur. Pour leurs parts Johnny Greenwod et Lorne Balfe voient paraître respectivement les bandes-son de Phantom Thread et de Horse Soldiers.

8/01 La British Academy of Film and Television a annoncé les nominations pour les BAFTA 2018. Dans la catégorie BO on retrouve Dario Marianelli (Les Heures Sombres), Hans Zimmer (Dunkerque), Jonny Greenwood (Phantom Thread), Alexandre Desplat (La Forme de L’Eau), Benjamin Wallfisch et Hans Zimmer (Blade Runner 2049).

7/01 Alexandre Desplat remporte son 2ème Golden Globes grâce a la BO de La Forme de L’Eau. Dans la même soirée le duo Benj Pasek et Justin Paul s’aduge la récompense de la meilleure chanson originale avec This Is Me. Plus de détails ici.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

ClarkKiriJack Thorne

PhotekLife in a YearMitja Okorn

Laura Karpman Set It Up Claire Scanlon

Tuomas Kantelinen – Swords and SceptresSwati Bhise

John WilliamsStar Wars 9J.J. Abrams

Will Bates Rise Jason Katims

Mike McCreadyElvis Presley: The SearcherThom Zimny

Matteo Zingales et Antony PartosFahrenheit 451Ramin Bahrani

Mark MothersbaughPandasDavid Douglas et Drew Fellman

Heitor PereiraShow DogsRaja Gosnell

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (12/01/18)

Si Tu Voyais Son Cœur – Gabriel Yared

Nord-Ouest Films (8 Janvier 2018) – Digital

Proud MaryFil Eisler

Madison Gate Records (12 Janvier 2018)

L’etoile De NoëlJohn Paesano

Epic Records (12 Janvier 2018)

Phantom ThreadJonny Greenwood

Warner Music (Digital : 12 Janvier 2018, CD : 9 Février 2018)

The Passenger – Roque Baños

Varese Sarabande (Digital : 12 Janvier 2018, CD : 9 Février 2018)

Horse SoldiersLorne Balfe

Watertower Music (12 Janvier 2018)

Un Ciel Radieux – Rob

Music Box Records (12 Janvier 2018) – CD

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Question d’interprétation

(n°865)

Coup De Coeur

John Powell

There’s Been A Mistake, outre qu’il soit le titre phare de la BO de Ferdinand, est un morceau qui répond à un paradoxe musical problématique, celui de faire quelque chose d’intimiste sans sonner creux. Analyse :

Pour accompagner l’exil de Ferdinand il y a plus d’instruments qu’on ne le pense. On perçoit si bien les flûtistes et le guitariste jouer posément le thème du héros (0:55 – 1:29 ; 1:44 – 2:08) qu’on n’oublierait presqu’ils sont sacrément entourés, d’un groupe de violons, de deux guitares en appoint et d’une contrebasse ; de quoi concurrencer… Ainsi cette nette mise en exergue est donc permise par les nuances extrêmement douces de ces instruments secondaires que ce soit chez les 2 guitares qui se partagent contrechants, accords plaqués et arpèges, que ce soit chez la contrebasse et ses touches discrètes ou encore chez les violons qui soulignent la 3ème guitare sur la fin. 

Avec une telle douceur d’interprétation des accompagnements John Powell a donc fait coup double. Il a non seulement pu mettre en avant la sensibilité des instruments principaux sans qu’ils aient à forcer, gardant un timbre idéalement tendre, mais il s’est fait de la place pour une bonne collection d’arrangements insérés de manières organisés, complémentaires et apportant une richesse harmonique à l’ensemble. Jusqu’ici je n’ai parlé que de l’exploitation du thème de Ferdinand mais ce souci de la justesse de l’interprétation se rencontre de même sur la longue intro du morceau, très lyrique et dont les forts écarts de volume donne un relief émotionnel.

Placé en plein cœur d’une BO expressive, le mélancolique There’s Been A Mistake se retrouve être un morceau à part, un ovni tant il différe du reste. Reprise peu reconnaissable du thème de Ferdinand, tant mélodiquement qu’harmoniquement, il est aussi une alternative pour rappeler que chez l’imposant taureau tout n’est que sentiments.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Golden Globes 2018 : les bonnes habitudes de Desplat, Pasek et Paul

(n°864)

News

Alexandre Desplat et le duo Ben Pasek – Justin Paul ont chacun reçu leurs 2ème Golden Globes, bien que leurs parcours soient opposés.

Tous d’abord il y a notre Desplat national qu’on ne présente plus. Grand habitué des Golden Globes, où il enregistrait sa 9ème participation hier soir, il lui aura fallu attendre 11 ans pour enfin décrocher un 2ème sacre. Dans un plateau relevé avec comme concurrents d’autres grands noms de la Musique de Film comme Hans Zimmer (Dunkerque), John Williams (Pentagon Papers) et Carter Burwell (3 Billboards, Les Panneaux de la Vengeance), le français (La Forme de L’eau) a réussi à se détacher en marquant les esprits par sa bande originale acidulée, nous emportant dans une féérie et un romantisme à toute épreuve… « Ce film traite de l’amour. Rien d’autre. Amour. Partage. Humanisme et respect. La musique devait transmettre cela », s’est-il exprimé après cette 75ème édition. C’est dans cette optique que ce flûtiste de formation a donné beaucoup de champ à différents timbres de bois, naturellement sensibles, sans même proposer un son imposant dans les scènes les plus brutales, l’absence de trompettes aidant. Ainsi l’idée de l’eau était autant présente à travers les mouvements incessants de la caméra que dans la puissance limitée d’un orchestre semblant constamment immergé, selon les dires du compositeur à billboard.com. Très typée et sentant bon les ambitieuses BO d’antan, la partition de Desplat continu d’enchaîner les places d’honneur et les récompenses ces dernières semaines. Plutôt bon signe en vue des Oscars dont les nominations arrivent le 23 Janvier.

Eux aussi ont déjà goûté à un triomphe aux Golden Globes, il s’agit du tandem de paroliers Benj Pasek et Justin Paul à qui on doit les paroles de City Of Stars. À l’aise dans l’univers des comédies musicales ils enregistrent un 2ème succès d’affilé avec la chanson This Is Me qui, par son mastering ultra compressé et son chorus déchaîné, marque le biopic The Greatest Showman. La rétribution de ce véritable hymne à la confiance en soi, rempli de mots forts, est le symbole d’une belle année 2017 pour les 2 hommes, quasi inconnus il y a un an et demi. À l’entame de l’année de leurs 33 ans, Pasek et Paul continuent donc de s’affirmer comme des paroliers précieux et la rumeur les verrais même du côté de Disney pour les prochains Blanche Neige et Aladdin.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé la semaine dernière…

(n°863)

Le Récap’

5/01 Les parutions des BO d’Hostiles et de Burn Out, respectivement de Max Richter et Grégoire Auger. Plus d’infos sur les sorties BO ici.

Projets confirmés la semaine dernière (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Joseph StephensArizonaJonathan Watson

Johnny KlimekBreaking InJames McTeigue

Colin StetsonHereditary Ari Aster

Ramin Djawadi et Brandon CampbellSlender ManSylvain White

Joe Kraemer – The Man Who Killed Hitler and then The Bigfoot Robert Krzykowski

Anna MeredithEighth GradeBo Burnham

Tim Kvasnosky JT Leroy Justin Kelly

Mac Quayle et Todd Haberman9-1-1Ryan Murphy et Brad Falchuk

David Newman Night School Malcolm D. Lee

Dickon Hinchliffe Leave No Trace Debra Granik

Alex Heffes Next of Kin Paul Rutman et Natasha Narayan

Didier Bianay

bianaydidier.com