43ème cérémonie des César : les compositeurs nominés

(n°876)

News

Après avoir triomphé par la BO de Ne Le Dis à Personne (2007) et avoir été co-nominé pour la BO d’Un Monstre À Paris (2012), Matthieu Chedid, qu’on ne présente plus, fait office de vieux briscard. Oui, car ses concurrents inaugurent tous une première nomination pour les César aujourd’hui.

Meilleure musique originale

120 Battements Par Minute – Arnaud Rebotini

Au Revoir Là-Haut – Christophe Julien

Grave – Jim Williams

Petit Paysan – Myd

Visages, Villages – Matthieu Chedid

La cérémonie se tiendra le vendredi  à la salle Pleyel (Paris).

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

Immatriculée conception

(n°875)

Musique de Films Légendaires

Hans Zimmer

Le morceau le plus jeune que je mets dans ce panthéon-maison de la Musique de Film. Time, d’Inception n’a pas 8 ans, il est même tellement récent qu’il ressemble à ce que j’entends toutes les semaines parmi les sorties BO. De conception minimaliste il voit une succession d’accords efficace être ornée au fur et à mesure de différents pans de l’orchestre, avant que les puissantes cuivres et leurs timbres déchirant signent typiquement le style Zimmer, style que l’on peut retrouver chez ses disciples de la Remote Control, surtout Rupert Gregson Williams.

Connu depuis pour avoir des approches assez particulières avec Hans Zimmer, le réalisateur Christopher Nolan a d’abord dirigé le compositeur vers la chanson d’Édith Piaf Non Je Ne Regrette Rien avant de se raviser. Mais l’idée a finalement plu à Zimmer qui, plus tard, a avoué ainsi au Guardian que toute la BO avait été inspirée de cette fameuse chanson ; mais point de reprise, ou autre sampling, le rapprochement demeure lointain et plus discernable dans le tout aussi mythique Dream Is Collapsing. Time marque donc la conclusion de cette bande-son et aussi du film, lorsque Cobb (Leonardo DiCaprio) se demande si ce qu’il vit est bien réel ou encore un énième songe. Majoritairement silencieuse mais de plus en plus tendue, la scène laisse s’exprimer l’œuvre de Zimmer qui le lui rend bien en épaississant par son harmonie un mystère tenace. Du grand Nolan, du grand Zimmer et un bel exemple prouvant encore que la Musique à l’Image n’est toujours pas un art inutile. La 5ème roue du carrosse?! Non mais je rêve…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°874)

Le Récap’

26/01 Dans la rubrique Dernières Sorties c’était la BO de Labyrinthe 3 qui était en tête d’affiche, elle est signée John Paesano qui prolonge donc le travail effectué sur les 2 premiers volets. On n’oublie pas non plus de mentionner Rupert Gregson-Williams et sa nouvelle bande-son pour la série The Alienist.

23/01 L’Academy annonce les nominés aux Oscars. Voir les catégories musicales ici.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Will Blair et Brooke Blair This Close Josh Feldman et Shoshannah Stern

Dhani Harrison et Paul Hicks MATANGI / MAYA / M.I.AStephen Loveridge

James Lavelle et Jack LeonardTrustSimon Beaufoy

David Lang One Day She’ll Darken Sam Sheridan

Tamar-kali Come Sunday Joshua Marston 

Abel Korzeniowski Locke & Key Joe Hill et Carlton Cuse 

Nick Urata The Dangerous Book for Boys Greg Mottola et Bryan Cranston

Lorne Balfe Pacific Rim UprisingSteven S. DeKnight

Hans Zimmer X-Men: Dark Phoenix Simon Kinberg

David Buckley – Arctic Justice Aaron Woodley 

Steven Price DolphinsAlastair Fothergill et Keith Scholey

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (26/01/18)

Le Labyrinthe: Le Remède MortelJohn Paesano

Sony Classical (26 Janvier 2018)

Sparring – Olivia Merilahti

Europacorp (26 Janvier 2018)

Cro ManHarry Gregson-Williams, Tom Howe

Mercury Records / Universal Music (26 Janvier 2018)

American Folk – Ben Lovett, Joe Purdy & Amber Rubarth (Album)

American Folks Records (26 Janvier 2018)

The AlienistRupert Gregson-Williams (TV)

Lakeshore Records (26 Janvier 2018)

Blind – Amy Lee, Dave Eggar et Chuck Palmer 

Lakeshore Records (26 Janvier 2018) – Digital

Maroni – Les Fantômes Du Fleuve – Clément Tery

Editions Musicales François 1er (22 Janvier 2018) – Digital

On A Knife Edge – Samuel Sim

Res Stamp Records (24 Janvier 2018) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

90ème cérémonie des Oscars : les compositeurs nominés

(n°872)

News

Si l’année dernière on avait pratiquement que du sang neuf aux nominations cette fois-ci c’est le contraire. Les vétérans Hans Zimmer et John Williams honoreront respectivement leurs 51ème et 13ème nominations. S’ajoutent à ceux-là 2 compositeurs expérimentés, Alexandre Desplat (9ème nomination), peut-être le favori de la liste après son récent Golden Globes, et Carter Burwell (2ème nomination). Enfin le célèbre Jonny Greenwood des Radiohead découvre la cérémonie.

Meilleure BO

Dunkerque – Hans Zimmer

Phantom Thread – Jonny Greenwood

La Forme de L’eau – Alexandre Desplat

Star Wars 8 : Les Derniers Jedi – John Williams

Trois Billboards : Les Panneaux de la Vengeance – Carter Burwell

Meilleure chanson originale

Mighty River (Mudbound), musique par Raphael Saadiq, paroles par Mary J. Blige, Raphael Saadiq et Taura Stinson

Mystery of Love (Call Me By Your Name), musique et paroles par Sufjan Stevens

Remember Me (Coco), musique et paroles par Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez

Stand Up for Something (Marshall), Musique par Diane Warren, paroles par Diane Warren et Lonnie R. Lynn

This Is Me (The Greatest Showman), musique et paroles par Benj Pasek et Justin Paul

La cérémonie aura lieu le dimanche 04 Mars 2018 au Dolby Theatre (Los Angeles).

Didier Bianay

bianaydidier.com

Présentation de la BO d’Une Femme Fantastique

(n°871)

Dossiers

Milan Music présente la BO d’Une Femme Fantastique, un drame de Sébastian Lelio sorti l’été dernier en France. Tout d’abord un petit rappel du parcours festivalier du film avant que le label nous dévoile un peu le pedigree du compositeur. La BO est déjà disponible sur le marché depuis le 5 janvier ainsi qu’en streaming et réserve beaucoup de sonorités assez surprenantes.

« Déjà récompensé par de nombreux festivals (Ours d’argent du meilleur scénario et Teddy Award du meilleur film au Festival de Berlin, Grand prix du Jury et Prix de la Jeunesse au Festival de Cabourg, nommé pour le Golden Globe du meilleur film en langue étrangère), Une Femme Fantastique est le nouveau film de Sebastián Lelio, après Gloria.

Producteur anglais, Matthew Herbert est considéré aujourd’hui comme un inventeur musical et un des producteurs de musique électronique les plus novateurs. Matthew Herbert a commencé par le violon et le piano dès son plus jeune âge mais c’est pendant ses études de théâtre à l’université d’Exeter qu’il se tourne vers la production électronique. Mais il a aussi bonne réputation en tant que remixer, on l’a notamment vu retravailler des compositions de Gainsbourg, Moloko, Björk ou encore John Cale. Il appartient au courant de la musique concrète ; se servant des sons du quotidien pour créer une œuvre d’art. Son but est de provoquer, mais également de dénoncer des faits de société ; tout simplement d’exprimer ses opinions.

Sa discographie est déjà énorme avec plus de 20 disques d’artistes et une quinzaine de BO, dont celle de Human Traffic. Il a composé pour « Une Femme Fantastique » une somptueuse bande originale, entre score expérimental et musique électronique. »

Source : Milan Music

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°870)

Le Récap’

19/01 Seulement 3 nouveautés dans notre rubrique Dernières Sorties  a été mis à l’honneur le travail d’Alex Beaupain pour la comédie Brillantissime. Carlo Virzi aussi voit paraître la bande-son du film L’échappée Belle.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Christian Henson – TraumaMike Bartlett et Marc Evans

Jan A.P. Kaczmarek*Paul, Apostle of ChristAndrew Hyatt

Hrishikesh HirwayEverything Sucks !Ben York Jones et Michael Mohan

Nathan WhiteheadHe’s Out ThereDennis Iliadis

Will BatesThe Looming TowerDan Futterman

David Holmes – Killing EvePhoebe Waller-Bridge

Joseph Bishara**The ChildrenMichael Chaves

Heather McIntoshThe Art of Self-DefenseRiley Stearns

Jeff Russo et Jordan Gagne*** Waco John Erick Dowdle et Drew Dowdle

* En 2005 il décroche l’oscar pour la BO de Neverland

** Spécialiste des films d’horreur il a œuvré sur les sagas Insidious et Conjuring

*** Le duo remplace Marco Beltrami

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (19/01/18)

BrillantissimeAlex Beaupain

Universal Music (17 Janvier 2018)

L’echappée Belle – Carlo Virzì

Sony Classical (19 Janvier 2018)

La Peste – Julio De La Rosa

Quartet Records (19 Janvier 2018) – CD ; déjà disponible en digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

3 BO recommandées

(n°868)

Bandes Originales Recommandées

     

Travelers – Adam Lastiwka

Le prolifique Adam Lastiwka a voulu faire quelque chose de futuriste, et c’est réussi. Prolifique, le canadien l’a été aussi sur les sonorités électroniques de cette bande-son qui en grouille littéralement. Mais pour dépeindre en musique les aventures de voyageurs temporels salvateurs Lastiwka garde tout de même un concept en surbrillance, l’emploi massif de la distortion même sur des instruments acoustiques, à tel point que ces derniers passeraient pour des synthés. Cela n’empêche pas au compositeur de mettre de la lisibilité dans son orchestration, posant des sonorités limpides pour contrebalancer des basses fréquences volontairement embrouillées et point contemporaines. Mais plus qu’un excellent sound design la BO de Travelers conserve une musicalité, discrète mais appréciable, quant certains morceaux par leurs rythmes haletants, affirmés ou non, nous maintiennent dans l’urgence ; car pour ces time travelers s’immiscer discrètement dans l’entourage d’un hôte demeure un combat de tous les instants.

Si Tu Voyais Son Cœur – Gabriel Yared

Cette BO symbolise quelque part le mal qui ronge le Cinéma français ces derniers temps, la musique originale y trouve de moins en moins sa place. Pourtant la réalisatrice Joan Chemla tenait en la personne de Gabriel Yared un excellent compositeur. Propulsé dans un projet taillé pour lui le franco-libanais a rappelé sur cette bande-son symphonique qu’il est un orchestrateur hors pair, tant l’orchestration de sa partition est limpide et pleine d’élégance. Un vrai régal qui est quelque peu modernisé par le choix d’une réverbe longue ajoutant une certaine intimité à la profondeur d’une flûte, à la fragilité du piano, et une certaine chaleur au mini-orchestre quand il se déploie mélancoliquement. Malheureusement, la BO est très courte, comptez 18 minutes, sur un film d’1 h 26… Dommage car la plume de Yared avait de quoi porter ce drame sentimental, psychologique, basé sur la rédemption, et jouer davantage avec la couleur de son contexte sombre.

Rappel

La Forme de L’eau – Alexandre Desplat (Golden Globes 2018 : les bonnes habitudes de Desplat, Pasek et Paul)

« …le français a réussi à se détacher en marquant les esprits par sa bande originale acidulée, nous emportant dans une féérie et un romantisme à toute épreuve… « Ce film traite de l’amour. Rien d’autre. Amour. Partage. Humanisme et respect. La musique devait transmettre cela », s’est-il exprimé après cette 75ème édition. C’est dans cette optique que ce flûtiste de formation a donné beaucoup de champ à différents timbres de bois, naturellement sensibles, sans même proposer un son imposant dans les scènes les plus brutales, l’absence de trompettes aidant. Ainsi l’idée de l’eau était autant présente à travers les mouvements incessants de la caméra que dans la puissance limitée d’un orchestre semblant constamment immergé, selon les dires du compositeur à billboard.com. »

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°867)

Le Récap’

12/01 Dans notre rubrique Dernières Sorties a été mis à l’honneur l’un des meilleurs compositeurs français à savoir Gabriel Yared et sa BO du drame Si Tu Voyais Son Cœur. Pour leurs parts Johnny Greenwod et Lorne Balfe voient paraître respectivement les bandes-son de Phantom Thread et de Horse Soldiers.

8/01 La British Academy of Film and Television a annoncé les nominations pour les BAFTA 2018. Dans la catégorie BO on retrouve Dario Marianelli (Les Heures Sombres), Hans Zimmer (Dunkerque), Jonny Greenwood (Phantom Thread), Alexandre Desplat (La Forme de L’Eau), Benjamin Wallfisch et Hans Zimmer (Blade Runner 2049).

7/01 Alexandre Desplat remporte son 2ème Golden Globes grâce a la BO de La Forme de L’Eau. Dans la même soirée le duo Benj Pasek et Justin Paul s’aduge la récompense de la meilleure chanson originale avec This Is Me. Plus de détails ici.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

ClarkKiriJack Thorne

PhotekLife in a YearMitja Okorn

Laura Karpman Set It Up Claire Scanlon

Tuomas Kantelinen – Swords and SceptresSwati Bhise

John WilliamsStar Wars 9J.J. Abrams

Will Bates Rise Jason Katims

Mike McCreadyElvis Presley: The SearcherThom Zimny

Matteo Zingales et Antony PartosFahrenheit 451Ramin Bahrani

Mark MothersbaughPandasDavid Douglas et Drew Fellman

Heitor PereiraShow DogsRaja Gosnell

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (12/01/18)

Si Tu Voyais Son Cœur – Gabriel Yared

Nord-Ouest Films (8 Janvier 2018) – Digital

Proud MaryFil Eisler

Madison Gate Records (12 Janvier 2018)

L’etoile De NoëlJohn Paesano

Epic Records (12 Janvier 2018)

Phantom ThreadJonny Greenwood

Warner Music (Digital : 12 Janvier 2018, CD : 9 Février 2018)

The Passenger – Roque Baños

Varese Sarabande (Digital : 12 Janvier 2018, CD : 9 Février 2018)

Horse SoldiersLorne Balfe

Watertower Music (12 Janvier 2018)

Un Ciel Radieux – Rob

Music Box Records (12 Janvier 2018) – CD

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Question d’interprétation

(n°865)

Coup De Coeur

John Powell

There’s Been A Mistake, outre qu’il soit le titre phare de la BO de Ferdinand, est un morceau qui répond à un paradoxe musical problématique, celui de faire quelque chose d’intimiste sans sonner creux. Analyse :

Pour accompagner l’exil de Ferdinand il y a plus d’instruments qu’on ne le pense. On perçoit si bien les flûtistes et le guitariste jouer posément le thème du héros (0:55 – 1:29 ; 1:44 – 2:08) qu’on n’oublierait presqu’ils sont sacrément entourés, d’un groupe de violons, de deux guitares en appoint et d’une contrebasse ; de quoi concurrencer… Ainsi cette nette mise en exergue est donc permise par les nuances extrêmement douces de ces instruments secondaires que ce soit chez les 2 guitares qui se partagent contrechants, accords plaqués et arpèges, que ce soit chez la contrebasse et ses touches discrètes ou encore chez les violons qui soulignent la 3ème guitare sur la fin. 

Avec une telle douceur d’interprétation des accompagnements John Powell a donc fait coup double. Il a non seulement pu mettre en avant la sensibilité des instruments principaux sans qu’ils aient à forcer, gardant un timbre idéalement tendre, mais il s’est fait de la place pour une bonne collection d’arrangements insérés de manières organisés, complémentaires et apportant une richesse harmonique à l’ensemble. Jusqu’ici je n’ai parlé que de l’exploitation du thème de Ferdinand mais ce souci de la justesse de l’interprétation se rencontre de même sur la longue intro du morceau, très lyrique et dont les forts écarts de volume donne un relief émotionnel.

Placé en plein cœur d’une BO expressive, le mélancolique There’s Been A Mistake se retrouve être un morceau à part, un ovni tant il différe du reste. Reprise peu reconnaissable du thème de Ferdinand, tant mélodiquement qu’harmoniquement, il est aussi une alternative pour rappeler que chez l’imposant taureau tout n’est que sentiments.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Golden Globes 2018 : les bonnes habitudes de Desplat, Pasek et Paul

(n°864)

News

Alexandre Desplat et le duo Ben Pasek – Justin Paul ont chacun reçu leurs 2ème Golden Globes, bien que leurs parcours soient opposés.

Tous d’abord il y a notre Desplat national qu’on ne présente plus. Grand habitué des Golden Globes, où il enregistrait sa 9ème participation hier soir, il lui aura fallu attendre 11 ans pour enfin décrocher un 2ème sacre. Dans un plateau relevé avec comme concurrents d’autres grands noms de la Musique de Film comme Hans Zimmer (Dunkerque), John Williams (Pentagon Papers) et Carter Burwell (3 Billboards, Les Panneaux de la Vengeance), le français (La Forme de L’eau) a réussi à se détacher en marquant les esprits par sa bande originale acidulée, nous emportant dans une féérie et un romantisme à toute épreuve… « Ce film traite de l’amour. Rien d’autre. Amour. Partage. Humanisme et respect. La musique devait transmettre cela », s’est-il exprimé après cette 75ème édition. C’est dans cette optique que ce flûtiste de formation a donné beaucoup de champ à différents timbres de bois, naturellement sensibles, sans même proposer un son imposant dans les scènes les plus brutales, l’absence de trompettes aidant. Ainsi l’idée de l’eau était autant présente à travers les mouvements incessants de la caméra que dans la puissance limitée d’un orchestre semblant constamment immergé, selon les dires du compositeur à billboard.com. Très typée et sentant bon les ambitieuses BO d’antan, la partition de Desplat continu d’enchaîner les places d’honneur et les récompenses ces dernières semaines. Plutôt bon signe en vue des Oscars dont les nominations arrivent le 23 Janvier.

Eux aussi ont déjà goûté à un triomphe aux Golden Globes, il s’agit du tandem de paroliers Benj Pasek et Justin Paul à qui on doit les paroles de City Of Stars. À l’aise dans l’univers des comédies musicales ils enregistrent un 2ème succès d’affilé avec la chanson This Is Me qui, par son mastering ultra compressé et son chorus déchaîné, marque le biopic The Greatest Showman. La rétribution de ce véritable hymne à la confiance en soi, rempli de mots forts, est le symbole d’une belle année 2017 pour les 2 hommes, quasi inconnus il y a un an et demi. À l’entame de l’année de leurs 33 ans, Pasek et Paul continuent donc de s’affirmer comme des paroliers précieux et la rumeur les verrais même du côté de Disney pour les prochains Blanche Neige et Aladdin.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé la semaine dernière…

(n°863)

Le Récap’

5/01 Les parutions des BO d’Hostiles et de Burn Out, respectivement de Max Richter et Grégoire Auger. Plus d’infos sur les sorties BO ici.

Projets confirmés la semaine dernière (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Joseph StephensArizonaJonathan Watson

Johnny KlimekBreaking InJames McTeigue

Colin StetsonHereditary Ari Aster

Ramin Djawadi et Brandon CampbellSlender ManSylvain White

Joe Kraemer – The Man Who Killed Hitler and then The Bigfoot Robert Krzykowski

Anna MeredithEighth GradeBo Burnham

Tim Kvasnosky JT Leroy Justin Kelly

Mac Quayle et Todd Haberman9-1-1Ryan Murphy et Brad Falchuk

David Newman Night School Malcolm D. Lee

Dickon Hinchliffe Leave No Trace Debra Granik

Alex Heffes Next of Kin Paul Rutman et Natasha Narayan

Didier Bianay

bianaydidier.com