Last but not least

(n°714)

Musiques De Films Légendaires

trevor-jones

Trevor Jones

J’ouvre à nouveau la boîte consacrée au Panthéon de la Musique de Film avec cette composition du sud-africain Trevor Jones pour Le Dernier Des Mohicans (1992), appelée Main Title tout simplement, comprenez par là que c’est le thème principal du film. Je l’ai préféré à un autre morceau célèbre de la BO, Promontory, qui est une reprise de The Gael, un titre de MacLean. Même s’il se base sur les mêmes enchaînements d’accords que The Gael, ce thème principal a le mérite d’être 100% original et résume bien le travail et la réflexion autour de la BO ; trompettes et splendides envolées lyriques feraient presque penser à une musique de western si l’intro ne fut rythmée par des percussions organiques, sans oublier les murmures insistants d’un synthétiseur. Car en fait elle était là la spécificité de cette BO : intégrer des éléments électroniques à un ensemble symphonique pour une intrigue se déroulant au 18ème siècle. Approche novatrice, bien qu’à cette époque le compositeur avait déjà pris un virage électro, faisant partie des pionniers des sonorités synthétiques, et ce, dès les années 80.

Pour en revenir à la BO des multiples changements et retouches ont obligé les producteurs à inclure Randy Edelman dans le projet afin de respecter la deadline. Très populaire la bande-son sera nominée pour les Golden Globes et BAFTA 93 mais ne sera pas éligible aux Oscar, car faite en duo. Cette compo reste la dernière et plus belle réussite de Trevor Jones qui n’a plus composé de bande-son depuis 2012, consacrant plus son énergie à l’enseignement musical dans son pays d’origine. « La prochaine génération de la nation arc-en-ciel mérite la meilleure des éducations », l’homme blanc a bien parlé.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°713)

Le Récap’

27/01 En tête de gondole de la section dernières sorties on retrouvait la BO d’Un Monde Entre Nous, composée par Andrew Lockington. Rachel Portman revient avec la bande-son du film polémique A Dog’s Purpose.

25/01 L’Académie des arts et techniques du Cinéma annonce les compositeurs nominés pour la 42ème cérémonie des César. Voir la liste ici

24/01 L’annonce des compositeurs nominés pour la 89ème cérémonie des Oscar. Voir les catégories musicales ici.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Common et Lianne La Havas (chanson originale)  Burning Sands  Gerard McMurray

O’Halloran  et Adam WiltzieGod’s Own CountryFrancis Lee

Tuomas KantelinenIron Sky: The Coming RaceTimo Vuorensola

Gustavo Santaolalla*Tout nous sépareThierry Klifa

The Newton Brothers  – KodachromeMark Raso**

Ceiri Torjussen – All Creatures Here Below – Collin Schiffli 

Rael JonesMy Cousin RachelRoger Michell***

* Il a réussi l’exploit de remporter 2 oscars d’affilée en 2006 et 2007 avec les BO de Babel et du Secret de Brokeback Mountain 

** Ce réalisateur s’est fait remarquer dans de nombreux festivals avec les films Under et Copenhagen

*** Le réalisateur de Coup de Foudre à Notting Hill

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (27/01/17)

the-space-between-ush

Un Monde Entre NousAndrew Lockington

Sony Classical (27 Janvier 2017)

T2 Trainspotting – Artistes divers

Polydor (27 Janvier 2017) – CD

A Dog’s Purpose – Rachel Portman

Back Lot Music (27 Janvier 2017) – Digital

The Girl With All The Gifts – Cristobal Tapia De Veer 

Death Waltz Recording (27 Janvier 2017) – Digital

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

42ème cérémonie des César : les compositeurs nominés

(n°711)

News

Gabriel Yared est le seul dans la liste à avoir remporté un César et enregistre aujourd’hui sa 7ème nomination à ce grand rendez-vous du Cinéma français. Ibrahim Maalouf (2ème nomination) et Philippe Rombi (3ème) y prennent leurs habitudes tandis que les compositrices anglaise et suisse que sont Anne Dudley et Sophie Hunger viendront, verront et essaieront de vaincre pour leur première.

cesar2Meilleure musique originale

Chocolat – Gabriel Yared

Dans les Forêts de Sibérie – Ibrahim Maalouf

Elle – Anne Dudley

Frantz – Philippe Rombi

Ma Vie De Courgette – Sophie Hunger

La cérémonie se tiendra le vendredi 24 février 2017 à la salle Pleyel (Paris).

Didier Bianay

bianaydidier.com

5 étoiles !

(n°710)

Coup de Cœur

emma-stone-et-ryan-gosling

Emma Stone et Ryan Gosling

Il y a tant de choses à dire sur la chanson City Of Stars. Je ne partirai pas sur un décorticage de l’orchestration, plutôt simple, mais sur toutes les subtilités qui l’entourent. Analyse :

C’est en vrai tout un travail d’équipe. Tout d’abord les 2 célèbres acteurs que sont Emma Stone et Ryan Gosling nous livrent des interprétations assez émotionnelles et non-parfaites vocalement ; des imperfections qui donnent du naturel à la scène concernée et qui sont parfaitement assumées selon les dires du compositeur Justin Hurwitz à variety.com : « Ryan et Emma ont interprété City Of Stars en live, c’était leur premier duo. Vous captez le rire et toutes sortes d’autres nuances quand vous enregistrez les voix de cette manière (…), des choses que vous n’obtenez pas lorsque vous enregistrez dans un studio. »

hurwitz-pasek-paul2

Benj Pasek (à gauche) Justin Paul (au milieu) et Justin Hurwitz

Mais avant cela au tout début était la mélodie et la partition en elle-même qui a aussi quelques subtilités, car si la mélodie est en mineur, propice à la mélancolie, l’accompagnement derrière force quelques accords en majeur plus propices à la positivité, une manière pour le compositeur de dépeindre les hauts et les bas que peuvent connaître les artistes à Los Angeles, trame principale de La La Land. Justin Hurwitz n’avait pas de paroles en tête lorsqu’il a composé l’instru mais avait l’idée d’un ton d’espoir et de mélancolie à la fois, préférant humblement laisser l’écriture des paroles à un spécialiste.

Mais perfectionnistes que sont Hurwitz et le réalisateur Damien Chazelle, les 2 hommes  se sont entretenus avec « un tas de paroliers » avant de valider le duo Benj Pasek et Justin Paul, fraîchement acclamés par la Critique pour leur travail sur la comédie musicale Dear Evan Hansen. Pour City Of Stars ils ont été dans le bon ton dès la première phrase et outre des propos mélancoliques c’est surtout le placement de certains mots optimistes qui est intelligent tant sur des accords majeurs (ex. 0:11 à 0:18) que lorsque le morceau s’emballe sur un pont qui apporte une variation lumineuse et un brin de dynamisme à l’ensemble.

Après avoir décroché 6 prix ces derniers mois, dont 1 Golden Globes, City Of Stars est désormais engagée dans la course aux oscars ; mais les chances de se faire troller par la supernova Can’t Stop The Feeling demeurent non négligeables. Reste plus pour ces 5 stars à croire en leur bonne étoile…

Didier Bianay

bianaydidier.com

89ème cérémonie des Oscars : les compositeurs nominés

(n°709)

News

C’est la 14ème nomination de Thomas Newman qui tentera encore d’attraper son premier oscar ; le compositeur de la BO de Passengers fera même office de gardien du temple vis-a-vis de ses concurrents qui connaissent tous leur première nomination. Justin Hurwitz en pleine bourre sera au centre de l’attention lui qui est nominé pour 1 BO et 2 chansons originales.

Meilleure BO

Jackie – Mica Levi

side_oscarLa La Land – Justin Hurwitz

Lion – Dustin O’Halloran et Hauschka

Moonlight – Nicholas Britell

Passengers – Thomas Newman

Meilleure chanson originale

Audition (La La Land), musique par Justin Hurwitz, paroles par Benj Pasek et Justin Paul

Can’t Stop The Feeling (Les Trolls), musique et paroles par Max Martin, Shellback et Justin Timberlake

City Of Stars (La La Land), musique par Justin Hurwitz, paroles par Benj Pasek et Justin Paul

The Empty Chair (Jim: The James Foley Story), musique et paroles par J. Ralph et Sting

How Far I’ll Go (Vaiana), musique et paroles par Lin-Manuel Miranda

La cérémonie aura lieu le dimanche 26 février 2017 au Dolby Theatre (Los Angeles).

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°708)

Le Récap’

20/01 L’investiture de… la BO de la série événement Guyane comme la principale parution de la semaine. On signale aussi la sortie de la bande-son de Resident Evil: Chapitre Final, composée par Paul Haslinger.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Nathan HalpernOne Percent More HumidLiz W. Garcia

Lucius Band AidZoe Lister-Jones

Ludwig GöranssonEverything, EverythingStella Meghie

Nathan Barr – The SonPhilipp Meyer, Lee Shipman et Brian McGreevy

John Paesano – Pacific Rim 2Steven S. DeKnight

Daniel PembertonFeltPeter Landesman*

John Debney et Josh DebneySanta Clarita DietVictor Fresco

Nick Cave et Warren EllisWind RiverTaylor Sheridan

Andrew Hewitt – We Have Always Lived in the CastleStacie Passon

David Buckley** The Good FightRobert et Michelle King***

Celine Dion  – Beauty and the BeastBill Condon**** 

* Réalisateur de Seul Contre Tous 

** Il a récemment composé pour Jason Bourne

*** On doit à ce couple la création de la série à succès The Good Wife

**** En 1999 il a reçu l’oscar du meilleur scénario adapté grâce à son travail sur Ni Dieux Ni Démons, film qu’il a aussi réalisé

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (20/01/17)

guyaneh

Guyane – Quarantine et Stéphane Le Gouvello (TV)

Cristal Records (20 Janvier 2017) – 2 CD

Resident Evil: Chapitre Final – Paul Haslinger

Milan Music (20 Janvier 2017)

Underworld: Blood Wars – Michael Wandmacher

Lakeshore Records (20 Janvier 2017)

Compte Tes Blessures – Selim Aymard, Julien Krug (Album)

Kazak Productions (20 Janvier 2017)

An Act Of Love – Lolita Ritmanis, Michael McCuistion et Kristopher Carter

La-La Land Records (17 Janvier 2017) – CD

Touken Ranbu: Hanamaru – Kenji Kawai (TV)

Toho Animation Records (18 Janvier 2017) – CD

Source : cinezik.org et underscores.fr

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Paesano prend le relais de Djawadi sur Pacific Rim 2

(n°707)

News

john-paesano

John Paesano

C’est son entraînante composition Gipsy Danger qui m’avait donné envie de créer ce blog, mais Ramin Djawadi ne sera pas de la partie pour la suite de Pacific Rim, Uprising. Non ce sera John Paesano qui lui succédera et qui retrouvera le réalisateur Steven S. DeKnight qu’il a connu sur la série Daredevil. Le choix du coeur de la part du réalisateur ou une volonté de changer le style musical initié par Ramin Djawadi qui n’avait pourtant pas démérité ? Peut-être les 2.

Mais outre ce jeu de chaises musicales, Guillermo Del Toro prend, lui, la casquette de producteur, après avoir réalisé le premier volet ; et si aucun synopsis n’a été donné, l’impression d’un nouveau départ de la saga est aussi renforcée par le changement intégral du casting et l’arrivée de John Boyega, Scott Eastwood, Jing Tiang, Cailee Spaeny, Wesley Wong, Levi Meaden, Nick E. Tarabay et Lily Ji. On en saura plus avec le trailer qui débarquera ces prochains mois bien avant que Pacific Rim: Uprising n’émerge le 23 février 2018. En parallèle John Paesano est aussi désigné pour plancher sur le 3ème volet de Labyrinthe (2018).

Didier Bianay

bianaydidier.com

Nathan Barr sur « The Son »

(n°706)

News

nathan-barr2

Nathan Barr

Nathan Barr vient de trouver un bon gisement car il a hérité d’une série très prometteuse, The Son, avec en tête d’affiche un Pierce Brosnan qui revient à la Télévision 6 ans après Bag Of Bones. L’acteur sera accompagné de Paola Nunez, Henry Garrett, Shane Graham ou encore Electra Avellan dans cette intrigue multigénérationnelle centrée sur un empire pétrolier Texan, et ayant pour toile de fond l’essor des USA. Le programme qui est basé sur le roman éponyme de Philipp Meyer est créé par Lee Shipman et Brian McGreevy.

Les 2 derniers hommes que je viens de citer sont bien connus de Nathan Barr qui a eu l’occasion de travailler avec eux sur les 3 saisons de la série Netflix Hemlock Grove où Nathan Barr a démontré son amour pour les ambiances à faire frissonner par une BO bien morose, triste et grinçante. Le compositeur semble même retrouver le niveau de popularité à Hollywood qu’il avait avant 2015 en revenant pour la dernière saison de The Americans et en s’adugeant récemment la première saison de la très attendue série Sneaky Pete ; le violoncelliste serait aussi pressenti pour la comédie musical True Blood, inspirée de la série du même nom qu’il avait accompagnée en musique de 2008 à 2014. Enfin, et c’est rare ces dernières années, il travaille pour le format Grand Écran avec le film à paraître The Domestics, il ne sera certainementent pas trop dépaysé musicalement puisqu’il s’agira d’un thriller post-apocalyptique aussi palpitant qu’inquiétant. 

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°705)

Le Récap’

13/01 La rubrique dernières sorties a été archi-dominée par des compositeurs français ce vendredi. En tête d’affiche on a retrouvé Armand Amar et sa BO pour le drame Un Sac De Billes. On signale le retour de Béatrice Thiriez avec la bande-son de Corniche Kennedy.

10/01 Les nominations pour les BAFTA Awards. Dans la catégorie bande originale ont été proposés Jóhann Jóhannsson (Premier Contact), Mica Levi (Jackie), Justin Hurwitz (La La Land), Dustin O’Halloran/Hauschka (Lion) et enfin Abel Korzeniowski (Nocturnal Animals).

08/01 Justin Hurwitz remporte 2 Golden Globes pour la bande originale de La La Land et pour la chanson City Of Stars issue de cette même BO. Plus de détails ici.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Dan RomerKrystalWilliam H. Macy

Fernando VelázquezMarrowboneSergio G. Sanchez*

Mark MothersbaughBeatriz at DinnerMiguel Arteta

Marcelo ZarvosWonderSteven Chbosky**

Jeff CardoniGirlbossKay Cannon 

Trent Reznor et Atticus Ross – The Vietnam WarKen Burns*** et Lynn Novick

Alex Ebert I’m Dying Up Here Dave Flebotte

* Scénariste du film L’orphelinat (2007)

** En 2012 il se fait grandement remarquer par la critique spécialisée pour sa dramédie Le Monde De Charlie

*** Un grand spécialiste du documentaire qui a notamment été nominé 2 fois aux Oscars pour Brooklyn Bridge et The Statue Of Liberty, respectivement en 1982 et 1986

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (13/01/17)

un-sac-de-billeshUn Sac De Billes – Armand Amar

Milan Music (13 Janvier 2017)

Fleur De Tonnerre – Matthieu Gonet, Sylvain Goldberg

Nexus Factory (13 Janvier 2017)

Corniche Kennedy – Béatrice Thiriet

Cristal Records (13 Janvier 2017)

Il A Déja Tes Yeux – Alexis Rault

Deux Minutes Trente (13 Janvier 2017)

Clinical – Ian Hultquist (Album)

Little Twig Records (13 Janvier 2017)

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

(Le cousin) Impérial

(n°703)

Coup de Cœur

michael giacchino 2

Michael Giacchino

Pour les besoins de Rogue One Michael Giacchino a composé un morceau qui n’est pas passé inaperçu, l’Imperial Suite, un thème qui s’avère techniquement être le cousin de l’Imperial March. Analyse :

Il ne faut pas forcément être un expert pour dénicher des brins d’ADN communs entre la légendaire composition de John Williams et ce nouveau thème de Michael Giacchino. Tout d’abord on retrouve en plein milieu de l’Imperial Suite un arrangement dérivé de l’Imperial March, réalisé une première fois au calme (de 1:17 à 1:25), puis une deuxième fois, plus explicite, à grand renfort de trompettes (de 1:38 à 1:46). De plus dans le fond des 2 morceaux on retrouve un rythme ressemblant sur caisse claire, les mêmes interprétations très véloces et affolées des cordes et des bois pour dépeindre la notion de crainte qu’inspire les forces obscures, et que dire de ces mitraillements de notes… so Star Wars.

Mais le plus audible c’est quand même bien la prédominance des cuivres dans les 2 œuvres, qui accaparent une bonne majorité de la ligne mélodique. Mais sur ce dernier point il y a un petit bémol, c’est que Giacchino donne le premier rôle à une combinaison trombones/cors quand Williams penche pour un alliance trombones/trompettes, tout un symbole de la principale différence entre les 2 compositeurs ; car c’est d’abord là que Giacchino, bien qu’adepte de Williams, imprime son style en optant comme à son habitude pour des sonorités orchestrales très grasses et musclées. Ici elles sont exacerbées par ces lourds tamponnages (ex. de 0:17 à 0:25) dans les refrains et une utlisation des timbales dans un registre plus grondant que ne l’avait fait Williams pour la Marche Impériale ; et le tout a le mérite de donner une ambiance plus pesante, plus intimidante que le thème de Dark Vador.

Finalement le Seigneur Noir des Sith est bien derrière l’inspiration de ces 2 morceaux mais l’enfantement de L’Imperial Suite était nécessaire non seulement pour accompagner les exactions de L’Empire mais aussi pour proposer une alternative à un Imperial March déjà abondamment utilisé dans la saga ; d’où cet air de famille…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Hurwitz double la note aux Golden Globes

(n°702)

News

Justin Hurwitz

Justin Hurwitz

La La Land a encore tapé fort hier soir avec 7 Golden Globes récoltés ; et Justin Hurwitz faisait partie de la fête en devançant des pointures comme Jóhann Jóhannsson (Premier Contact), ou encore le redoutable trio Hans Zimmer/Pharrell Williams/Benjamin Wallfisch (Les Figures de L’ombre). Il est vrai que cette BO jazzy-swing-symphonique fait passer un bien agréable moment avec en son sein quelques chansons qui donnent la banane, ou la pêche, en tout cas qui ont porté leurs fruits. D’ailleurs l’une d’entre elles City Of Stars a aussi récolté le Golden Globes de la meilleure chanson originale, ce qui a permis au jeune compositeur de réaliser un superbe doublé tout en partageant ce prix avec les paroliers de cette entêtante composition, Benji Pasek et Justin Paul. « Je suis heureux qu’ils ont récompensé à la fois la BO et la chanson, ce fut un si merveilleux moment que de travailler avec Benji et Justin sur les chansons et je suis si content que l’on soit montés ensemble pour obtenir aussi celui-ci (…) C’est génial que la HFPA ait apprécié ce que nous avons fait ».

La La Land était donc le troisième film de Hurwitz et le troisième avec son ami, le réalisateur Damien Chazelle, après Guy and Madeline on a Park Bench (2009) et Whiplash (2014). Et si pour la musique de ce dernier il n’avait obtenu qu’une double nomination, il connaît un bien meilleur succès avec son travail sur La La Land qui lui a rapporté pour l’instant 19 prix en 34 nominations ! Le rouleau compresseur est en marche dans la course aux oscars où il est grand favori quand on sait que ces dernières années le vainqueur des Golden Globes est souvent récompensé de la fameuse statuette quelques semaines plus tard. Bien sûr certains me diront qu’il faut qu’il soit nominé le 24 janvier prochain et qu’il ne connaisse pas la même désillusion qu’Alex Ebert (All Is Lost) en 2014. Mais bon avec environ une trentaine de nominations en plus, il arrive bien mieux lancé…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé cette semaine…

(n°701)

Le Récap’

06/01 La rubrique dernières sorties a retrouvé une belle activité, la fête est finie… Parmi les nouvelles BO on retrouve celle du film La Grande Muraille composée par Ramin Djawadi. On mentionnera aussi la BO du thriller La Mécanique de L’ombre, du compositeur français Grégoire Auger.

Projets confirmés cette semaine (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Rolfe KentThe Philosophy of Phil – Greg Kinnear 

Frank IlfmanGhost StoriesJeremy Dyson et Andy Nyman

Marcus Miller*MarshallReginald Hudlin

Mandy HoffmanThe LoversAzazel Jacobs** 

Todor Kobakov – Backstabbing for BeginnersPer Fly

Joan As Police Woman et Thomas Bartlett – PermissionBrian Crano

Dickon Hinchliffe***Above SuspicionPhillip Noyce****

* Grand bassiste et compositeur de Jazz Fusion qui a eu le privilège de travailler avec Miles Davies, Herbie Hancock ou encore David Sanborn

** Sa collection de prix est garnie par ses 2 meilleures œuvres, Momma’s Man et Terri, toutes les 2 nominées au festival de Deauville en 2008 et 2011

*** Le compositeur de Winter’s Bone

**** Réalisateur du film Le Chemin de la Liberté

Didier Bianay

bianaydidier.com

Dernières sorties BO (06/01/17)

(700ème article)

great-wallh

La Grande MurailleRamin Djawadi

Milan Music (6 Janvier 2017)

Le Coeur En BraillePhilippe Jakko

Gaumont (4 Janvier 2017)

La Mécanique De L’ombre – Grégoire Auger

L’R Du Trésor (6 Janvier 2017)

Les Figures De L’ombrePharrell Williams, Benjamin Wallfisch et Hans Zimmer

Columbia Records (Score : 6 Janvier 2017 / Album : 9 Décembre 2016)

FencesMarcelo Zarvos

Sony Classical (6 Janvier 2017)

The Bye Bye Man – The Newton Brothers

Sony Classical (6 Janvier 2017)

Dalida – Jean-Claude Petit, Laurent Perez Del Mar (Album)

Barclay (6 Janvier 2017) – 2 Disques

Source : cinezik.org

Plus de news sur les nouvelles parutions ici

bianaydidier.com

Les mille sonorités de Rolfe Kent

(n°699)

Dossiers

rolfe-kent2

Rolfe Kent

Il a donc bien fait de suivre les dires d’un de ses formateurs qui lui avait conseillé de ne pas être trop rigide dans son travail musical par peur que ça ne freine son enthousiasme. Ce conseil est d’autant plus salutaire que Rolfe Kent ne vient pas d’une famille de musiciens et que sa formation en musique a été brève, il n’a donc pas une technique d’écriture tres poussée certes mais compense par sa soif d’instrumentation. Car avec ce multi-instrumentiste on ne sait jamais à quoi s’attendre niveau sonorité tant il sait prendre à contre-pied à chaque virage, à chaque piste, à chaque BO. Un coup d’œil aux photos de son studio à Los Angeles et on devine la curiosité excitée du britannique qui collectionne de multiples instruments venus des 4 coins du monde comme un angklung, un chalemie, un mélodica, et n’hésite pas à en chercher d’autres à chaque nouveau film, créant une discographie très diversifiée et métissée, qui ne tourne point en rond.

Et pourtant des programmes il en a couvert, plus de 70 à l’heure actuel, parmi lesquelles on peut citer Dexter, et son malicieux thème, In the Air, À Coeur Ouvert, Serial NoceursMonsieur Schmidt, La Revanche d’une BlondeGambit : Arnaque À L’anglaise, et il a de plus récolté 1 Satellite Award, 11 BMI et 5 nominations dont une aux Golden Globes pour la sicilo-jazzy BO de Sideways. Après près de 30 ans de carrière le britannique n’a donc pas perdu de son enthousiasme fascinant, même s’il avait été moins visible depuis la BO asiatiquement inspirée des 108 Rois-Démons. On le retrouvera prochainement sur les bandes-son de Crash Pad ou encore The Philosophy Of Phil dont l’intrigue suit un docteur s’interrogeant sur les raisons du suicide d’un de ces patients. Où cette comédie noire l’a mené musicalement ? Difficile de prévoir l’imprévisible…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Impérial

(n°698)

Musiques de Films Légendaires

John+Williams

John Williams

Il fallait y être le 29 avril 1980 au Symphony Hall de Boston pour entendre pour la toute première fois la Marche Impériale, 3 semaines avant la sortie de l’épisode 5 de Star Wars. Composée par John Williams et interprétée ce soir-la par le prestigieux Boston Pops Orchestra, elle est devenue une œuvre mythique au panthéon de la Musique de Film. C’est l’une de ses œuvres qui a rapporté à Williams le plus de reconnaissance et le plus de… droits d’auteur tant elle est rentrée dans la culture populaire et a été reprise d’innombrables fois par des artistes mais surtout par des franchises sportives nord-américaines au début des matches.

Mais en ce qui concerne son utilisation dans la saga, elle s’est faite à reculons forcément puisque le personnage est au cœur de la première trilogie 4, 5, 6 avant l’arrivée des préquels. Et toute la difficulté pour John Williams est venue à la préparation de l’épisode 1 lorsqu’il s’agissait donc de réaliser le thème du jeune et innocent Anakin Skywalker sans se départir du sinistre thème qui illustre son avenir. Il avait alors proposé un antécédent (vidéo ci-dessous) comportant une mélodie un brin instable mais lumineuse ponctuée par une insistance de plus en plus pressante de 4 notes bien explicites, avant que le tout ne meure sur le souffle très discret de qui vous savez… Ultérieurement, pour les épisodes 2 et 3, le compositeur a rendu le thème de plus en plus évident au fur et à mesure qu’Anakin s’assombrissait. Utilisé à plusieurs reprises dans le récent spin-off Rogue One, il a été très peu entendu dans le 7 qui est de loin postérieur à la mort du funeste empereur et a peu de chance d’être à nouveau entendu dans les épisodes 8 et 9 ; mais son empreinte incisive et sombre encore nous hantera…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Actu BO – Ça s’est passé la semaine dernière…

(n°697)

Le Récap’

30/12 La parution de la BO de la 2ème saison de The Man In The High Castle, composée par Dominic Lewis. 4 jours plus tôt était sortie la bande-son d’A Doggone Christmas qu’on doit au vétéran Chuck Cirino. Ce fut les 2 seules nouveautés de la semaine.

Projets confirmés la semaine dernière (Compositeurfilm ou série réalisateur ou créateur)

Jed Kurzel* Prometheus 2 Ridley Scott

Benoit Charest**Rumble: The Indians Who Rocked the WorldCatherine Bainbridge et Alfonso Maiorana

Alexandre DesplatThe Shape of WaterGuillermo del Toro

Keegan DeWittGeminiAaron Katz

J. Peter RobinsonMad FamiliesFred Wolf

Dan RomerThe Little HoursJeff Baena 

Joel P. WestThe BachelorsKurt Voelker 

Lisa Gerrard*** et James Orr2:22Paul Currie

Lyle Workman Sun RecordsGil Grant

Marco BeltramiLoganJames Mangold****

* Il a finalement remplacé Harry Gregson-Williams qui avait été annoncé en février 2016 sur ce projet

** En 2004 il remporte le César de la meilleure BO avec celle des Triplettes de Belleville

*** Sa voix hante la bande-son de la Gladiator

**** Réalisateur de 3h10 pour Yuma

Didier Bianay