Ostinelli/Belousova l’inépuisable tandem

(n°941)

Dossiers

Sonya Belousova

Ils sont jeunes, ils sont beaux et surtout ils ont du talent. Issus de 2 mondes dissonants, Sonya Belousova et Giona Ostinelli ont trouvé l’accord parfait.

C’est à St-Pétersbourg que la carrière de Sonya Belousova a débuté. À l’âge de 5 ans elle commença l’étude du piano et est depuis devenue une instrumentiste émérite. Pleinement dans l’air de son temps, c’est avec ses covers au piano sur Youtube que la jeune femme s’est révélée au grand public, après avoir multiplié les distinctions tant pour la qualité de ses interprétations que de ses compositions lors de son adolescence. Ayant continué sa formation vers la Musique de Film à l’incontournable Berklee l' »enfant prodige » réside et travaille actuellement à Los Angeles. Sa filmographie composée au départ de courts métrages s’est étoffée de projets plus conséquents grâce à Giona Ostinelli qui, lui, a un tout autre vécu. En effet, originaire de Suisse, il n’a point côtoyé la rigueur des conservatoires russes mais plutôt fait ses armes musicales dans des groupes amateurs, la batterie comme instrument de prédilection. Il est le plus expérimenté des 2 avec près d’une centaine de références en seulement… 9 ans. Comme sa partenaire il a vu au fil des années des programmes plus ambitieux se présenter à lui. Poulain du maestro Alan Silvestri et porté par ce dernier, il s’est vite donné une réputation de compositeur assoiffé d’originalité et rompu aux timings dantesques.

Giona Ostinelli

On ne sait exactement si les 2 artistes se sont croisés à Berklee, que le suisse a aussi fréquenté, mais une première trace de collaboration remonte à Two-Bit Waltz, en 2014, où Belousova tint la fonction d’assistante, composant des oeuvres additionnelles et réalisant les orchestrations. Il en fut de même sur Indigenous, The Massively Mixed-Up Middle School Mystery et The Boat Builder. C’est à partir de 2016 et de la série Millennials: The Musical qu’ils fonctionnent comme un duo complémentaire, partageant leurs idées, une même boulimie pour la recherche sonore et aménageant leur travail par roulements sur 24 heures ; l’avantage d’un tandem, et il fut déterminant sur la série The Mist et ses 350 à 400 minutes de musique à composer en urgence… À 25 et 32 ans Belousova et Ostinelli sont naturellement tournés vers les logiciels, les plug-ins et synthéthiseurs qu’ils couplent aux instruments acoustiques pour un usage très extensif, au-delà de ce que font des compositeurs électro bien installés à Hollywood. Ce fut le cas pour le film de Natalia Leite M.F.A où ils ont exploité en sampling des bruits de souffles et les répliques du personnage principal, produisant une bande-son au concept central assez innovant. L’ajout très musical d’incalculables matériaux sonores, et d’un minimum mélodique laissent à penser que c’est sans doute sur ce thriller que le groupe a définitement apposé son style, tout en donnant la preuve que les outils électroniques peuvent développer une véritable âme…

Prochainement les 2 compositeurs se retrouveront autour du nouveau film de Matt Aselton Lying and Stealing. Cet autre thriller qui alliera un voleur et une aspirante actrice comportera Theo James, Emily Ratajkowski, Fred Melamed, Ebon Moss-Bachrach, Isiah Whitlock Jr., Evan Handler et John Gatins dans son casting. On les entendra aussi sur The Clinic, Reprisal et la série dramatique Tell Me Your Secrets.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s