Retour tambour battant pour Antonio Sánchez

News

Antonio Sánchez

Antonio Sánchez

Le batteur a battu

Antonio Sánchez s’est adjugé hier le Grammy Award de la meilleure BO avec celle de Birdman, une belle revanche pour ce batteur de Jazz d’origine mexicaine qui avait été snobé par l’Academy en vue des Oscars 2015. « C’est génial d’obtenir un Grammy après avoir été écarté pour l’oscar. Alors je voudrais remercier cette Académie plutôt que l’autre, parce que je n’ai en rien à les remercier ». Visiblement, Sánchez a conservé quelques aigreurs… Il est vrai que la BO du film d’Alejandro Iñárritu est comme un OVNI dans le paysage de la Musique de Film actuelle, elle qui est essentiellement composée de rythmes à la batterie. Autant dire qu’en écoute isolée ça ne fonctionne pas, mais, avec les images de Birdman elle confère du dynamisme et amplifie les scènes rocambolesques du film, tout en soutenant constamment le train de vie échevelé de ces artistes de Broadway. Un vrai coup de poker donc qui a marqué les oreilles de bon nombre de spectateurs. Le compositeur a aussi perçu le succès de Birdman comme un coup de projecteur inespéré pour un artiste de Jazz comme lui : « Nous musiciens de Jazz, notre cercle est si restreint que nous essayons sans cesse de le transcender. Alors être capable d’avoir mon nom associé à un film oscarisé c’est énorme. Juste le fait d’être connu comme le gars de Birdman, c’est suffisant. » Et cette année la Critique lui a maintes fois prouvé qu’il méritait bien plus que ca…

En retard sur toute la ligne

Les Grammys semblent toujours avoir un train de retard et cela s’est particulièrement vu dans cette catégorie où est sortie vainqueur la BO de Birdman, elle qui parut en 2014 tout comme sa cousine musicale pour Whiplash, et celle d’Interstellar, d’Imitation Game et d’Une Merveilleuse Histoire du Temps, les 3 dernières ayant même bataillé ferme aux Oscars de l’année dernière. Bref ici point de 8 Salopards ou de Star Wars 7, les partitions des maestros Morricone et Williams étant sorties bien après la date butoir du 30 septembre 2015. Et puisque l’on semble être dans le rappel des Oscars, c’est Glory qui a de nouveau triomphé hier soir au Grammys en tant que meilleure chanson originale (Selma). Oh je ne vais pas en reparler, j’ai consacré à l’oeuvre de John Legend et de Common une moitié d’article, il y a bien longtemps…

Didier Bianay

bianaydidier.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s