Theodore Shapiro sur « Why Him ? »

ribbon-black

News

Theodore Shapiro

Theodore Shapiro

Theodore Shapiro retrouve John Hamburg sur Why Him ?, une comédie qui risque de devenir culte avec en tête d’affiche les talentueux James Franco et Bryan Cranston ; ils seront accompagnés de Zoey Deutch, Megan Mullally et Keegan-Michael Key. L’histoire raconte la visite qu’une fille reçoit de sa famille du Midwest. Son père se trouvera rapidement en rivalité avec son nouveau petit ami au profil particulier… Le public français patientera bien plus que le public américain avec une sortie prévue le 8 mars 2017, soit près de 3 mois après la sortie aux USA…

Theodore Shapiro, pourquoi lui ? Déjà parce que, comme sous-entendu précédemment, John Hamburg le connaît bien après l’avoir appelé sur les films Casses En Tous GenresPolly Et Moi et I Love You, Man. Et puis aussi parce que Shapiro est un compositeur intéressant car complet. On a bien en mémoire les compositions sensibles et intimistes de Walter Mitty mais le natif de Washington DC sait aussi envoyer du bois. C’est d’ailleurs ce que voulait de sa part Paul Feig le réalisateur de SOS Fantômes : « Je veux que ce soit énorme, sinistre, gothique, cool » a-t-il avoué lors d’un rendez-vous avec les fans du film originel. Il a été servi car Shapiro s’est accommodé d’un énorme orchestre pour nous gratifier de tsunamis orchestraux brutaux et impressionnants, agrémentés d’arrangements pour chœur terriblement bien écrits. Dans l’ensemble on retrouve bien ce côté sinistre et sombre avec une BO qui tend finalement plus vers le film d’horreur, bien que SOS Fantômes soit réputé pour osciller entre la Comédie et le Fantastique.

En attendant ce qu’il réserve pour le reste de l’année Shapiro a montré sa polyvalence sur ses dernières partitions pour Trumbo et Agents Presque Secrets. La première flirte avec le jazz et bénéficie d’une musique thème très très originale tandis que la seconde drague légèrement le hip-hop et l’électro et démontre que Shapiro a trouvé une pétillante émulation avec Ludwig Göransson, un autre compositeur de sa génération qui connaît actuellement la même escalade cinématograhique.

Didier Bianay

bianaydidier.com

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s