Terence Blanchard sur une production Netflix

(n°1127)

News

Terence Blanchard

Terence Blanchard a récemment enregistré la bande-son d’une production Netflix, Da 5 Bloods, racontant l’histoire de 4 vétérans afro-américains qui retournent au Vietnam pour retrouver la dépouille de leur chef et un hypothétique trésor ; mais dans leurs quêtes ils seront confrontés aux ravages restants de l’immoralité de la guerre du Vietnam. Ici Terence Blanchard retrouve son ami Spike Lee qui est aussi entouré des acteurs Delroy Lindo, Clarke Peters, Isiah Whitlock Jr., Norm Lewis, Chadwick Boseman, Jonathan Majors, Paul Walter Hauser, Jean Reno, Mélanie Thierry et Jasper Pääkkönen. Le téléfilm ne sera pas disponible sur le réseau Netflix avant l’année prochaine.

Da 5 Bloods et son fond moral m’évoquent le précédent article que j’avais écrit sur Terence Blanchard, trompettiste émérite de Jazz aussi amoureux de la Scène que du Film. Sur les 3 dernières années, il a composé pour le documentaire Guilty Until Proven Guilty, pour The Comedian et surtout pour BlacKkKlansman où l’histoire d’une audacieuse infiltration du Ku Klux Klan en pleine période de luttes raciales ; la BO de ce drame, symphonique parfois Funk, verse dans le sentimentalisme, la tristesse, voire la menace, Terence Blanchard réservant la trompette pour des accents patriotiques tout comme… la guitare électrique et il a expliqué ce dernier choix à indiewire.com : « Quand j’ai commencé à songer aux années 70 en regardant le film et en voyant ces coupes afros, ces vestes en cuirs (…), j’ai pensé à Jimi Hendrix à Woodstock, jouant l’hymne national. J’ai toujours estimé que c’était la chose la plus patriotique que je n’avais jamais entendu. Pour moi il semblait crier que nous étions tous américains ». Ce score a valu à Blanchard sa première nomination aux Oscars (2019) parmi 7 autres, et 2 prix, devenant à l’heure actuelle la bande-son la plus saluée de cet artiste en près de 30 ans de carrière. Le natif de la Nouvelle-Orléans ne s’est donc jamais aussi bien porté que cette année et on rappelle qu’il vient de sortir une dernière BO, celle d’Harriet, un long métrage au contexte esclavagiste qui débarquera en France en Avril 2020.

Didier Bianay

www.bianaydidier.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s